•   
  •   

Immobilier Certains B.C. les locataires risquant d'être expulsés ne le savent peut-être pas, dit l'avocat

02:10  03 juillet  2020
02:10  03 juillet  2020 Source:   cbc.ca

Immobilier : les locataires se ruent à nouveau sur les annonces

  Immobilier : les locataires se ruent à nouveau sur les annonces Après deux mois de confinement, de nombreux locataires semblent bien décidé à changer de logements, selon l’étude de SeLoger publiée par Capital. Les deux mois de confinement ont semble-t-il donner des envies d’ailleurs aux locataires des grandes villes. D’après le baromètre mensuel de SeLoger publié par Capital, les recherches de nouvelles locations ont explosé entre mars et mai, dans chacune des 30 plus grandes agglomérations de France. La palme d’or revient à Amiens, ville dans laquelle les recherches sont en hausse de plus de 300% ! Nantes, Strasbourg ou Lille suivent, dans de proportions assez proche.

Le risque d ’impayés est l’un des principaux problèmes rencontrés par les propriétaires-bailleurs. Le locataire ne paie pas ses charges ? Un seul non-paiement de loyer ou de charges (2 semaines de Et pourtant ! Si certains locataires expulsés ont de réels problèmes financiers, d’autres (ou leurs

Il est donc essentiel d ’ être informé sur les tenants et aboutissants des baux, des risques d ’impayés qu’ils couvrent et de la démarche à suivre en cas de problèmes, avec les Cette révision ne pourra pas excéder la variation de l’indice de référence des loyers publiés trimestriellement par l’INSEE.

a tall building in a city: Effectively July 2, 2020, landlords in B.C. seeking enforcement of existing eviction orders can now take their orders to court.  © Ben Nelms / CBC En effet, le 2 juillet 2020, les propriétaires de la Colombie-Britannique la recherche de l'exécution des ordonnances d'expulsion existantes peut désormais porter ces ordonnances devant les tribunaux.

B.C. les propriétaires qui demandent l'exécution des ordonnances d'expulsion existantes peuvent désormais porter leurs ordonnances devant les tribunaux, après des mois d'interdiction d'expulser des locataires en raison de la pandémie de COVID-19.

À compter du jeudi, les propriétaires peuvent obtenir un bref de mise en possession, leur permettant de retirer les effets personnels d'un locataire s'ils n'ont pas quitté leur logement dans le délai indiqué dans l'ordonnance.

Un an après, l’encadrement des loyers reste insuffisamment appliqué à Paris

  Un an après, l’encadrement des loyers reste insuffisamment appliqué à Paris Plus d’une annonce sur deux ne respecterait pas la mesure. « Des propriétaires se sont rendu compte qu’il n’y avait pas de police des loyers », relève Meilleurs Agents.Après avoir analysé 5 500 annonces pour des locations non meublées, Meilleurs Agents estime que le dépassement moyen du loyer maximal à Paris s’élève à 130 euros par mois, soit un excès de 13 %. Un excès qui peut parfois être bien plus élevé, l’exemple d’un 18 m2 dans le 17e mis en location 1 000 euros par mois, contre les 555 maximum, étant notamment cité. Les petites surfaces et les arrondissements les plus chers de la capitale sont les plus concernés par ce phénomène.

F. A la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), on préfère également voir le verre à moitié plein. Un rebond plus que bienvenu, après sept années de crise qui ont saigné à blanc le secteur. Le chiffre d’affaires de la construction est passé de 139 à 128 milliards d’euros entre 2007 et 2014.

C' est une nouveauté qui est plutôt passée sous les radars. Lors de l'examen au Parlement du Projet de loi Egalité et citoyenneté, fin novembre "Le contrat de location est résilié de plein droit à la demande du bailleur, lorsque le locataire ou l'un des occupants du logement a fait l'objet d'une condamnation

Ils peuvent également signifier des documents en personne et entrer dans une suite de location avec un préavis de 24 heures sans le consentement du locataire, mais ils doivent suivre les directives de santé, y compris la distance physique, le nettoyage et le port de masques, le cas échéant.

Mais l'avocate Danielle Sabelli, de la Community Legal Assistance Society, dit que les locataires qui risquent désormais d'être expulsés n'ont reçu qu'un préavis d'une semaine environ à partir du moment où le gouvernement a fait l'annonce aux propriétaires de pouvoir appliquer les changements, laissant peu de temps pour sécuriser un nouvel espace de vie.

Sabelli a déclaré à l'hôte de Early Edition Stephen Quinn qu'il y avait des inquiétudes quant à savoir si ces changements étaient effectivement communiqués aux locataires.

Les expulsions commerciales sont interdites pendant la pandémie si les propriétaires sont admissibles à l'aide au loyer: gouvernement du Manitoba

 Les expulsions commerciales sont interdites pendant la pandémie si les propriétaires sont admissibles à l'aide au loyer: gouvernement du Manitoba © Jaison Empson / CBC L'aide au loyer permet aux propriétaires d'immeubles commerciaux de baisser le prix de leur loyer pour les petites entreprises, tout en couvrant les frais d'exploitation. Certains propriétaires d'entreprises du Manitoba n'auront pas à s'inquiéter d'être expulsés lors de la pandémie de COVID-19, a annoncé vendredi la province.

Par ailleurs, il peut être utile que l’adolescent pratique une activité physique en fin d’après-midi. «Cela améliore la qualité du sommeil, indique Patricia Ne le prenez pas par surprise, prévenez-le la veille et expliquez-lui pourquoi vous ne le laisserez pas dormir jusqu’au déjeuner, sinon il risque de vous

Trouver un logement peut parfois être très compliqué, il faut pouvoir convaincre le propriétaire d'un logement privé de son sérieux et que ses revenus sont suffisants pour garantir le paiement des loyers. Pour obtenir un logement social, il faut répondre à certains critères et la liste d'attente peut être

"On craint toujours que de nombreux locataires ne sachent pas qu'ils peuvent être expulsés en ce moment. Ils peuvent penser que [le] moratoire est toujours en vigueur", a-t-elle déclaré au téléphone.

De retour à la fin mars, en Colombie-Britannique. a annoncé qu'il fournirait un supplément de loyer de 500 $ par mois pour les personnes incapables de payer le loyer en raison de la pandémie et a également ordonné un moratoire sur la plupart des expulsions au cours de cette période.

En juin, le ministère des Affaires municipales et du Logement a annoncé que les propriétaires pourraient donner un avis d'expulsion pour tout ce à quoi s'attendre de ne pas payer de loyer en raison de la pandémie de COVID-19. Cela inclut si un nouveau propriétaire achète la propriété et souhaite emménager, par exemple, ou si le locataire met en danger le propriétaire ou d'autres locataires ou sous-loue l'appartement sans autorisation.

Le marché immobilier de Sydney est gonflé avec 30 000 locations vides

 Le marché immobilier de Sydney est gonflé avec 30 000 locations vides Il y a actuellement plus de postes vacants sur le marché locatif de Sydney que jamais, selon les nouvelles données obtenues par 9News. Plus de 30 000 maisons et appartements sont actuellement vides. L'effondrement des locations de courte durée, combiné à une baisse drastique des étudiants en recherche de logement, est à l'origine des vacances de postes. © 9News Le marché immobilier de Sydney compte plus de locations que jamais auparavant.

Je me suis laissé dire que, à Londres, le bailleur n'exige aucune garantie du locataire , mais que, si Le risque du bailleur dont le locataire est devenu insolvable est déjà suffisamment grand, quand il Quelques locataires de bonne foi sont néanmoins dans des situations difficiles. Ils méritent d ' être

C' est pourquoi il est préférable de souscrire une assurance multirisque habitation. Les personnes couvertes par votre contrat ne peuvent pas être indemnisées en tant que tiers. Si votre conjoint ou un de vos enfants vous blesse, vous ne pouvez pas faire jouer votre assurance responsabilité civile.

Remboursement du loyer

Dans un communiqué, la province a déclaré qu'elle mettra en place un cadre qui obligera les propriétaires à travailler avec les locataires pour rembourser le loyer dû sur une période raisonnable.

Sabelli a déclaré qu'étant donné les préoccupations concernant l'impact de la pandémie sur l'économie, la question des locataires remboursant leur loyer dû sera un problème à long terme, s'ils sont en mesure de le rembourser.

"Avec une deuxième vague [de COVID-19] attendue, nous n'avons vraiment aucune idée du moment où l'économie va pouvoir se rétablir", a-t-elle déclaré, notant que le gouvernement devrait envisager une remise de loyer pour ceux qui ne peuvent pas rembourser le montant total afin d'éviter le sans-abrisme de masse.

Le ministère du Logement et des Affaires municipales a annoncé en juin qu'il prolongerait le supplément de location temporaire jusqu'à la fin août pour soutenir les locataires et les propriétaires pendant la pandémie.

Il a également déclaré qu'il donnerait un préavis aux gens avant de lever le moratoire sur les expulsions pour non-paiement du loyer en raison de COVID-19.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l'interview complète.

Logement : voici de combien vous allez pouvoir augmenter votre loyer .
L’Insee vient de publier le dernier indice de référence des loyers, qui sert de base aux revalorisations annuelles des loyers. Au 2e trimestre 2020, celui-ci a augmenté de 0,66% sur un an. Mauvaise nouvelle pour certains locataires… Comme à chaque trimestre, l’Insee vient de publier la dernière valeur de l’indice de référence des loyers (IRL). Indice qui suit peu ou proue l’évolution de l’inflation, puisqu’il correspond à la moyenne, sur les douze derniers mois, de l’évolution des prix à la consommation, hors tabac et hors loyers.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!