•   
  •   

Immobilier Rénovation thermique. Aides, primes… Comment mettre son logement aux normes sans se ruiner ?

16:50  30 juillet  2020
16:50  30 juillet  2020 Source:   ouest-france.fr

Rénovation énergétique : le budget de MaPrimeRénov' doublé pour les deux prochaines années

  Rénovation énergétique : le budget de MaPrimeRénov' doublé pour les deux prochaines années À l'issue du Conseil de défense écologique du lundi 17 juillet, la ministre en charge du Logement, Emmanuelle Wargon, a annoncé l'augmentation du budget de la principale aide pour la rénovation énergétique des logements, à hauteur de 2 milliards d'euros supplémentaires pour 2021 et 2022. La principale aide à la rénovation des logements, MaPrimeRénov', verra son budget doublé l'an prochain, a annoncé mardi le gouvernement, qui veut mettre ce sujet au coeur du grand plan de relance prévu d'ici à quelques semaines.

À partir du 1er janvier 2022, il sera interdit d’installer des chaudières au fioul ou au charbon ou de les remplacer par une chaudière du même type. 3,5 millions de logements en sont encore équipés. Ici une livraison de fioul au Cap-Sizun, dans le Finistère. © Yves-marie Quemener / Ouest-France À partir du 1er janvier 2022, il sera interdit d’installer des chaudières au fioul ou au charbon ou de les remplacer par une chaudière du même type. 3,5 millions de logements en sont encore équipés. Ici une livraison de fioul au Cap-Sizun, dans le Finistère.

La rénovation énergétique, écologiquement et économiquement vertueuse, est désormais une priorité nationale. Pour financer les travaux, de nombreuses aides existent.

Rénovation énergétique : vers une extension de MaPrimeRenov' à tous les ménages

  Rénovation énergétique : vers une extension de MaPrimeRenov' à tous les ménages À partir du 1er janvier 2021, ce dispositif prendra la place du crédit d’impôt transition énergétique (CITE). C’est une très bonne nouvelle pour ceux qui souhaitent améliorer l’efficacité énergétique de leur logement. Alors que le gouvernement déploie la relance économique, la rénovation thermique des bâtiments en constitue un axe majeur. Pour les particuliers, cela passera notamment par le dispositif MaPrimeRenov' qui remplacera définitivement le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) à partir du 1er janvier 2021, explique Le Figaro. Une mesure accessible à tous les ménages, sans conditions de revenus.

Le bâtiment est le deuxième secteur qui émet le plus de gaz à effet de serre en France, après les transports. Le gouvernement souhaite donc encourager la rénovation thermique des logements, notamment pour les particuliers, qui y gagnent en faisant baisser leur facture d’énergie… Mais entre la multitude d’aides, le coût des travaux et la crainte de l’escroquerie, un projet de rénovation énergétique peut paraître déroutant.

Par quoi commencer ?

Avant de se lancer, il faut faire les choses dans l’ordre, en commençant par faire le point sur les installations existantes, par exemple grâce à un audit énergétique. Cette étape permettra de définir les travaux à réaliser en fonction de l’objectif visé : isolation des parois, nouvelles fenêtres, changement du système de chauffage…

La prime à la rénovation énergétique sera accessible sans condition de revenus à partir de 2021

  La prime à la rénovation énergétique sera accessible sans condition de revenus à partir de 2021 La prime à la rénovation énergétique sera accessible sans condition de revenus à partir de 2021Le dispositif « MaPrimeRénov' » porte sur de nombreux travaux de rénovation, comme un changement de chaudière, le remplacement des fenêtres ou l'isolation des murs. Installé progressivement au début de l'année pour remplacer le système de crédit d'impôt pour travaux d'économies d'énergie (CITE), ne concerne aujourd'hui pas les plus aisés, au grand dam des organisations de lutte contre le réchauffement qui craignent que les projets de rénovations s'en trouvent freinés.

Combien ça coûte ?

Le coût de la rénovation énergétique peut sensiblement varier en fonction de plusieurs critères : zone géographique, type de matériaux ou état initial du bâtiment. Selon une étude de l’Ademe de novembre 2019, le prix moyen pour une opération de rénovation se situerait entre 5 000 et 7 000 € HT pour les logements de moins de 80 m2, pour atteindre 12 000 € HT dans un logement de 200 m2.

J’ai une chaudière au fioul : que faire ?

À compter du 1er janvier 2022, finies les chaudières au fioul ou au charbon : il sera interdit d’en installer, ou de les remplacer par une chaudière du même type en cas de panne. 3,5 millions de logements en sont encore équipés. Plusieurs alternatives sont possibles : poêle, chaudière à bois, à gaz, à granulés, pompes à chaleur… Mais ces équipements sont coûteux (3 000 à 5 000 €, voire plus de 10 000 € pour certaines chaudières à bois ou pompes à chaleur).

Quelles sont les aides financières ?

Difficile de lister ici toutes les aides existantes, entre coups de pouce fiscaux, primes des fournisseurs d’énergie, subventions des entreprises… Pour s’y retrouver, il y a la plateforme faire.gouv.fr, qui propose notamment un simulateur d’aides, ainsi qu’une liste des professionnels agréés RGE (Reconnu garant de l’environnement). Outre les aides nationales, il y a aussi celles des collectivités locales. L’agence nationale pour l’information sur le logement (Anil) propose un nouvel outil permettant de toutes les identifier après avoir entré son code postal.

Pour les locataires, quels sont les recours possibles auprès du propriétaire en cas de problème dans le logement ?

  Pour les locataires, quels sont les recours possibles auprès du propriétaire en cas de problème dans le logement ? Nuisances sonores, habitat dégradé, travaux non réalisés, présence de nuisibles… Bon nombre d’occupants ne jouissent pas du confort auquel la loi leur donne droit © IStock / City Presse Le bailleur se doit d'effectuer les réparations, autres que locatives, nécessaires pour maintenir le logement en bon état. HABITAT - Nuisances sonores, habitat dégradé, travaux non réalisés, présence de nuisibles… Bon nombre d’occupants ne jouissent pas du confort Impayés pour les uns et manque de confort pour les autres, les rapports locatifs sont une éternelle source de conflits.

Qui peut en bénéficier ?

Avec pour ambition de simplifier les choses, le gouvernement a lancé début 2020 MaPrimeRénov’, une aide directe, versée dès la fin des travaux aux particuliers. D’abord réservée aux ménages les plus modestes et aux propriétaires occupants, elle sera élargie à partir du 1er janvier 2021 à tous, sans conditions de revenus, ainsi qu’aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés.

Quels sont les écueils à éviter ?

Devis surévalués, labels mensongers… Les arnaques ont fleuri en même temps que les aides gouvernementales. Après de nombreuses plaintes, le gouvernement a multiplié les contrôles auprès des entreprises. Une loi adoptée le 24 juillet interdit d’autre part le démarchage téléphonique pour tout ce qui concerne des travaux de rénovation énergétique, sauf si un contrat est déjà en cours.

Mon propriétaire ne veut pas faire de travaux, que faire ?

À partir du 1er janvier 2023, les locataires de « passoires thermiques » (qui ont un diagnostic de performance énergétique classé F ou G) pourront exiger de leur propriétaire de faire des travaux. Le décret à paraître permettra même desoumettre le dossier au juge qui pourra décider de geler le loyer ou d’interdire la location du logement, selon la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon.

Comment la mairie de Paris veut résoudre le problème Airbnb .
Un référendum, un contrat pour les propriétaires épinglés repentis, une mobilisation européenne Ian Brossat, adjoint au logement à la mairie de Paris, dévoile son « plan de bataille » contre Airbnb. © 01net.com Comment la mairie de Paris veut résoudre le problème Airbnb « Souhaitez vous maintenir à 120 le nombre maximum de nuitées autorisées pour louer son logement en meublé touristique ou l’abaisser à 30 ou 60 nuitées ? » La question va être posée par la mairie de Paris à ses administrés, en novembre prochain.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 6
C'est intéressant!