•   
  •   

Immobilier Immobilier : 3 conseils si vous voulez acheter avant la rentrée

18:41  20 août  2020
18:41  20 août  2020 Source:   ouest-france.fr

Immobilier : les atouts et les limites de la gestion à distance

  Immobilier : les atouts et les limites de la gestion à distance Transaction, location ou syndic de copropriété… Découvrez les atouts et les limites de la gestion à distance d’un logement. Un rebond des transactions de 36% en un an : à en croire les chiffres publiés fin mai par le réseau Guy Hoquet, les acquéreurs bloqués durant le confinement étaient impatients de pousser la porte des agences. Et pourtant, Internet permet désormais à qui le voudrait de boucler une transaction entièrement à distance, depuis la phase de visite jusqu’à celle du compromis. Sans oublier la signature de l’acte, possible sans se rendre dans une étude notariale.

Avec les retours de congés, les agences immobilières et les vendeurs commencent à actualiser leurs annonces et à mettre de nouveaux biens à l’achat. © OUEST-FRANCE/ Daniel FOURAY Avec les retours de congés, les agences immobilières et les vendeurs commencent à actualiser leurs annonces et à mettre de nouveaux biens à l’achat.

Vous voulez profiter de vos derniers jours de congés pour lancer ou terminer l’achat de votre logement. La période estivale et la crise du coronavirus ont des répercussions sur le marché immobilier. Voici 3 conseils pour dégoter l’appartement ou la maison idéale avant la rentrée.

Crédit immobilier : surprise, les taux des banques en ligne souvent meilleurs que ceux des banques traditionnelles

  Crédit immobilier : surprise, les taux des banques en ligne souvent meilleurs que ceux des banques traditionnelles Si les banques traditionnelles ont rattrapé leur retard sur leurs concurrents mobiles en matière de taux de crédit immobilier, les banques en ligne toujours une longueur d’avance. Les emprunteurs seront cependant confrontés à certaines limites de financement. Elles continuent de peaufiner leurs offres. Les banques en ligne tentent de s'imposer un peu plus encore sur le marché du crédit immobilier en offrant davantage de souplesse à l'emprunteur.

Frustré d’avoir passé les 8 semaines de confinement dans un logement sans terrasse ni balcon, ou souhaitant simplement profiter des taux immobiliers bas, vous avez décidé de profiter de l’accalmie du mois d’août pour débuter ou finaliser votre projet immobilier. Quelques conseils pour vous lancer dans de bonnes conditions.

Négociez un compromis de vente plus long

Si après le 15 août, les vacanciers commencent à plier bagage, beaucoup d’agences immobilières et bancaires continuent à tourner avec des effectifs réduits pendant encore quelques jours. Les banquiers devront également traiter les sollicitations de leurs clients restées en suspens durant leurs congés. Dans ce contexte, si vous vous apprêtez à signer le compromis de vente, il est conseillé de négocier avec le propriétaire un délai supplémentaire pour obtenir votre crédit immobilier.

Immobilier : « Le gouvernement doit engager un plan de relance en faveur des acquéreurs les plus fragiles et les jeunes actifs »

  Immobilier : « Le gouvernement doit engager un plan de relance en faveur des acquéreurs les plus fragiles et les jeunes actifs » En dépit d’une forte reprise des transactions avec des prix qui se maintiennent, Yann Jehanno, président du réseau Laforêt, estime que la dynamique actuelle ne doit pas masquer les enjeux et les difficultés qui se profilent à la rentrée.Face à une offre qui peine toujours à se reconstituer, la demande progresse de 48% en juin et de 30% en juillet 2020. Dans ce contexte, les prix restent solides, parfois stables et souvent orientés à la hausse.

En effet, le compromis comporte des conditions suspensives. C’est-à-dire des clauses qui, si elles ne sont pas réalisées en temps et en heure, provoquent l’annulation de la vente ou le paiement de pénalités. Parmi ces clauses, une concerne le délai accordé à l’acheteur pour trouver un financement avant de signer l’acte de vente définitif. En principe, cette clause vous octroie 30 à 45 jours, ce qui dans le contexte actuel peut être trop juste. Or si vous ne la respectez pas, le propriétaire est en droit de choisir un autre acheteur ou de remettre son logement à la vente. Nous sommes au 15 août et les délais s’allongent avec les périodes de congés. Je ne saurais donc que trop conseiller de prévoir un délai de 3 mois jusqu’à la signature définitive, recommande donc Maël Bernier, directrice de communication du courtier Meilleurtaux.

Ne tombez pas dans les pièges qu’on vous tend

Avant de dégoter la perle rare, vous devrez en passer par les visites. Normalement, c’est une étape plutôt réjouissante. Toutefois, il se peut que vous tombiez sur un agent immobilier un peu trop pressant. Il vous assure par exemple qu’il y a 3 autres couples sur le coup, que le propriétaire actuel veut boucler la vente dans la semaine, voire que signer un compromis n’est pas si engageant, puisqu’il s’agit d’un avant-contrat avant l’acte définitif ? Attention, signer un compromis de vente, c’est déjà vous engager. En effet, une fois passé le délai de rétractation de 10 jours, si vous renoncez à acheter le logement vous risquez de perdre le dépôt de garantie que vous aviez versé à la signature. Sans négociation de votre part, celui-ci est généralement fixé à 10 % du prix de vente. Pour éviter ce type de désagrément, le mot d’ordre est de prendre votre temps et de visiter plusieurs fois les biens, si possible accompagné d’un bricoleur voire d’un professionnel du bâtiment.

Loïc Cantin : « Une politique de soutien à la demande sera primordiale dans les mois à venir »

  Loïc Cantin : « Une politique de soutien à la demande sera primordiale dans les mois à venir » Renouvellement de l’offre de logements, généralisation du PTZ, conditions d’accès au crédit…le président adjoint de la FNAIM estime qu’il est primordial que des mesures d’accompagnement et de soutien à la demande soient adoptées afin de limiter les effets de la crise et ses répercussions sur l’immobilier.La période instable que nous traversons n’est pas propice à offrir une lisibilité suffisante, pourtant indispensable aux vendeurs et acquéreurs, alors que certains d’entre eux remettent en cause ou diffèrent d’ores et déjà leurs intentions.

Plus calme, la période estivale est justement propice à la réflexion, particulièrement dans le contexte de la crise sanitaire. Sur l’immobilier ancien, bien que le rebond se fasse incontestablement sentir, force est de constater qu’il ne saurait, à lui seul, impulser suffisamment d’élan à l’activité de l’immobilier pour qu’elle puisse retrouver le niveau que serait le sien si l’épidémie n’avait pas conduit au gel des transactions durant plus de deux mois…, rapportait fin juillet le baromètre LPI-SeLoger. De plus, sans coup de cœur, prolonger d’encore quelques jours vos recherches avant de vous engager est a priori une bonne idée. En effet, avec les retours de congés, les agences immobilières et les vendeurs commencent progressivement à actualiser leurs annonces et à mettre de nouveaux biens à l’achat.

Même si les prix montent, les discuter se tente toujours

Au sortir du confinement, selon un sondage de SeLoger, près d’un acheteur sur 2 pensait que les prix des maisons et des appartements allaient baisser dans les 6 mois à venir. À l’inverse, seulement 21 % tablaient sur une hausse des prix. Pour l’heure, c’est pourtant ces derniers qui ont raison. D’après le baromètre précédemment cité, les prix des logements anciens ont augmenté de 2,6 % sur le trimestre écoulé. Même dans ce contexte, si le bien visé vous plaît mais que son prix dépasse un peu votre budget, tentez de faire une offre au prix qui vous convient. À en croire le dernier baromètre LPI-SeLoger, une marge de négociation, certes faible, existe. Selon cette étude, les acquéreurs réussissent en effet à faire baisser le prix d’en moyenne 3,4 % tous types de logements confondus.

Immobilier : les 20 villes avec le meilleur rendement .
Dans quelle ville faut-il mieux investir dans l’immobilier locatif ? Un classement a été fait pour 20 communes de plus de 100.000 habitants. Les acheteurs se ruent sur plusieurs villes d’Île-de-France, mais le bonheur n’existe pas que dans la région parisienne. C’est ce que révèle une analyse du site Se Loger pour le Journal du Dimanche. Le site spécialisé dans l’immobilier a listé 20 villes différentes comptant plus de 100.000 habitants et où la rentabilité locative est la plus intéressante. Tour d’horizon de ces communes offrant les meilleurs rendements.

usr: 1
C'est intéressant!