•   
  •   

Immobilier Airbnb propose une carte bancaire pour cacher ses revenus au fisc

13:35  01 décembre  2017
13:35  01 décembre  2017 Source:   lefigaro.fr

Carte sans contact : le cap du milliard de paiements franchi !

  Carte sans contact : le cap du milliard de paiements franchi ! En valeur, les paiements réalisés avec les cartes bancaires équipées de la technologie NFC dépassent les 10 milliards d'euros en France.C'est un cap symbolique. Ce jeudi, la France a passé le cap du milliard de transactions réalisées depuis le début de l'année avec une carte bancaire sans contact, ce qui confirme l'adoption massive de cette technologie dite NFC (communication en champ proche), qui permet de régler ses achats sans taper son code, en approchant seulement le rectangle de plastique du terminal de paiement en caisse.

Airbnb propose une carte de crédit aux propriétaires d’appartements, via la société Payoneer basée à Gibraltar. Cela peut permettre de soustraire ces revenus au fisc . Comment c'est fabriqué les carte bancaires ?

Airbnb aide les propriétaires de logements loués sur la plateforme à frauder le fisc . Le site de location propose aux hébergeurs de leur fournir une carte bancaire sur laquelle est versée tous Un système bien rodé qui permet aux propriétaires de cacher ses revenus locatifs à l’administration française.

Selon France Info, la plateforme de location propose aux hébergeurs de les payer via une carte bancaire émise à Gibraltar, favorisant l’évasion fiscale. Airbnb confirme mais affirme que «de nombreuses entreprises dans le monde» font de même.

immobilier: La plateforme a signé un accord avec une société américaine proposant des cartes basées à Gibraltar. © Dado Ruvic/REUTERS La plateforme a signé un accord avec une société américaine proposant des cartes basées à Gibraltar.

Les propriétaires se passent le bon plan depuis trois ans maintenant: d’après des informations de la cellule investigation de France Info, Airbnb aiderait les personnes qui proposent leur logement à la location à faire de l’évasion fiscale. La plateforme mettrait à leur disposition une carte bancaire permettant de cacher les revenus locatifs à l’administration française. Depuis 2014, le site a passé un accord avec une société américaine, Payoneer. Elle envoie à l’hébergeur une carte de crédit rechargeable, qui reçoit les paiements des locations. Une solution totalement opaque et invisible pour le fisc, et bien pratique pour s’éviter de lourdes contributions au fisc.

Brexit : l'Autorité bancaire européenne ira à ... Paris !

  Brexit : l'Autorité bancaire européenne ira à ... Paris ! L'institution, qui emploie près de 200 personnes, quittera Londres pour la capitale française, qui l'a emporté face à Dublin au troisième tour. [Article en cours de mise à jour]Il n'y avait plus que trois villes candidates sur huit à l'issue du premier tour, dont Paris était sorti en tête avec 34 voix, soit deux de plus que Francfort et six de plus que Dublin. Puis la ville allemande, qui héberge déjà la Banque centrale européenne (BCE), a été éliminée au deuxième tour, en ne récoltant que 4 voix, Dublin finissant en tête avec 13 voix contre 10 pour Paris.

La carte , aux couleurs d’ Airbnb , est émise par une société américaine, Payoneer, qui propose aussi ses services à Amazon ou Cdiscount. Vers une déclaration automatique des revenus Airbnb au fisc . Comptes bancaires et placements : ils n'échappent plus au fisc , même ceux à l'étranger.

Airbnb aiderait-il les propriétaires à échapper au fisc ? Le site de location d'appartements entre particuliers propose aux hébergeurs de toucher leurs revenus sur une carte de crédit rechargeable émise à Gibraltar, révèle France Info .

Contacté par Le Figaro Immobilier, Airbnb confirme proposer ce système à ses clients mais affirme que «de nombreuses entreprises dans le monde» font de même. La plateforme rappelle aussi à ses hôtes «qu’ils doivent respecter leurs obligations fiscales lors de leur inscription. Airbnb envoie un rappel fiscal aux hôtes chaque année pour qu’ils sachent exactement combien de revenus ils doivent déclarer à l’administration fiscale».

Si une grande majorité des hébergeurs (90%) choisit d’être payée sur un compte bancaire nominatif en France, une petite partie d’entre eux a opté pour la carte délivrée par Payoneer. Concrètement, l’argent des locations y est viré directement au lieu d’arriver sur un compte français. Initialement, la solution s’adressait aux propriétaires d’appartements français mais vivant à l’étranger, pour leur permettre de profiter des revenus de leur location depuis leur lieu de résidence. Mais pour un propriétaire vivant en France, et y payant ses impôts, la carte devient une panacée: les revenus des locations partant vers Gibraltar, le fisc n’en a aucune connaissance et ne peut les imposer! Selon Éric Vernier, un expert fiscal interrogé par France Info, la nature du compte adossé à la carte n’est pas réellement un compte bancaire, et échappe ainsi aux accords sur l’échange d’informations bancaires entre Gibraltar et la France.

Airbnb : Paris réclame des sanctions "dissuasives" au gouvernement

  Airbnb : Paris réclame des sanctions La mairie de Paris souhaite que, dans le cadre de la future loi Logement, des sanctions suffisamment élevées pour être dissuasives soient mises en place contre les plateformes de location touristique qui ne respectent pas la loi. La Ville de Paris a demandé mardi au gouvernement de mettre en place des "sanctions significatives et dissuasives" à l'encontre des plateformes de meublés touristiques type Airbnb Le conseil de Paris souhaite que le gouvernement inclue dans la future loi Logement des sanctions au civil "beaucoup plus élevées qu'au pénal", a indiqué Ian Brossat, adjoint PCF au Logement de la mai

La plate-forme de location propose une carte de crédit aux propriétaires d’appartements qui leur permettrait de soustraire leurs revenus au fisc « La révélation de l’existence de la carte bancaire – un système de fraude fiscale caractérisé et organisé – et le fait qu’à ma connaissance, Airbnb ne

Airbnb propose parmi ses moyens de paiement une carte de crédit prépayée Or les revenus perçus ainsi par les loueurs sont invisibles pour le fisc . Un argument qui peut faire sa carte échappe aux règles sur l'échange d'informations bancaires qui existent entre la France et le paradis fiscal .

Airbnb propose la souscription à la carte sur son site, et sans frais. La plateforme ne vérifie pas l’identité du propriétaire, et demande un simple numéro de passeport pour la création de la carte de paiement. Une fois délivrée et abondée par le produit des locations Airbnb, la carte permet de retirer l’argent cash dans n’importe quel distributeur, ou d’effectuer des achats en France, comme un touriste le ferait avec une carte étrangère.

Contacté par France Info, le ministère des Finances ne commente pas, mais une source de Bercy confirme l’incapacité de l’administration à tracer ces paiements pour une location en France partant de Grande-Bretagne directement vers Gibraltar. D’autres sites proposent cette carte Payoneer, comme Amazon ou Cdiscount, mais la capacité à générer du revenu y est bien moindre que sur Airbnb. Pour sa défense, la plateforme de location rappelle à France Info qu’elle demande à ses hébergeurs «de s’informer des réglementations fiscales applicables, et de s’y conformer». Jean-Bernard Falco, président d’une association de professionnels du tourisme luttant contre Airbnb, souligne de son côté que «ce n’est pas compliqué de comprendre que si un propriétaire Airbnb utilise cette carte, c’est qu’il ne va pas payer l’impôt en France!».

Les députés français avaient proposé l’année dernière de voter une loi imposant à Airbnb de transmettre les revenus des loueurs au fisc. Le secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert, avait alors donné un avis défavorable, avançant des «problèmes techniques» et refusant de freiner le développement du secteur, par un excès de réglementation. La mesure, qui devrait néanmoins finir par être appliquée, est reportée à 2019 voire 2020, et le gouvernement actuel avance doucement sur la question.

VIDÉO - Locations Airbnb à Paris: dans les pas d’une brigade anti-fraude

Meublés touristiques (Airbnb) : Paris prêt à aller en justice .
La Ville demande aux plateformes de location de meublés touristiques de retirer les annonces sans numéro d'enregistrement, sans quoi elle lancera des poursuites en justice. Paris pointe quelque 1.000 annonces sur Airbnb, une centaine sur chacune des autres plateformes concernées. La Ville de Paris a mis lundi en demeure, avant poursuite en justice, cinq plates-formes proposant en ligne des locations de meublés touristiques, de retirer les annonces sans numéro d'enregistrement, désormais obligatoires dans la capitale, a annoncé la mairie de Paris.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!