•   
  •   

Immobilier Immobilier : plombé par la crise et les incertitudes liées au reconfinement, le marché pourrait se replier

14:15  02 novembre  2020
14:15  02 novembre  2020 Source:   capital.fr

Crédit immobilier : les refus de prêt ne cessent d'augmenter

  Crédit immobilier : les refus de prêt ne cessent d'augmenter Alors que les autorités freinent l'octroi de nouveaux emprunts, retrouvez, profil par profil, nos conseils pour décrocher quand même votre financement. Le calme plat : voilà ce qui attend a priori les emprunteurs immobiliers en cette fin d'année Les taux d'intérêt, déjà très bas, ne bougent en effet presque plus, et s'établissaient en moyenne début octobre à 1,10% sur quinze ans, 1,30% sur vingt ans, et 1,55% sur vingt-cinq ans. Une grille qu'il reste possible de négocier, à respectivement 0,75%, 0,95%, et 1,15%. Seulement voilà, de telles conditions ne sont plus aujourd'hui réservées qu'aux meilleurs profils.

Le reconfinement devrait creuser encore un peu plus les comptes publics, français, avec notamment un déficit public qui pourrait atteindre 11,3% du PIB selon le ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt.

Reconfinement : peut -on encore utiliser les attestations du mois de mars ? Algérie. Le transfert du chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, vers un hôpital allemand et le grand flou des communiqués officiels ravivent les souvenirs de la présidence Bouteflika, tandis que les Algériens se prononçaient

Immobilier : plombé par la crise et les incertitudes liées au reconfinement, le marché pourrait se replier © Christophe Lehenaff / Getty Images Immobilier : plombé par la crise et les incertitudes liées au reconfinement, le marché pourrait se replier

En octobre 2020, la stabilisation des prix s'est confirmée. Si certaines villes enregistrent un léger soubresaut, d’autres connaissent une pression baissière, en cette période d’incertitude économique. MeilleursAgents anticipe une nouvelle phase de repli pour le marché.

Après un léger rebond, la crise s’installe sur le marché immobilier. En octobre, la stabilisation des prix s’est confirmée et les dix plus grandes villes ont poursuivi leur phase d'atterrissage. Sur un mois, les prix n’y ont pas évolué, quand ils ont légèrement reculé en zone rurale (-0,2%). A l’échelle nationale, les prix ont très légèrement progressé, de 0,2%. Certaines villes ont enregistré un léger soubresaut, après le traditionnel tassement saisonnier de la rentrée, à l’image de Lille (+0,4%), Nantes (+0,4%) ou encore Strasbourg (+0,6%). A l’inverse, d’autres grandes villes telles que Paris (-0,6%), Lyon (-0,3%), Toulouse et Bordeaux (-0,7%) ont affiché une tendance baissière plus ou moins marquée, sur fond d’incertitude économique.

Reconfinement. Que va annoncer Macron ce soir ? Ce que l’on sait, ce que l’on ne sait pas encore

  Reconfinement. Que va annoncer Macron ce soir ? Ce que l’on sait, ce que l’on ne sait pas encore Ce mercredi 28 octobre à 20 h, le président de la République Emmanuel Macron s’adressera aux Français pour annoncer de nouvelles mesures restrictives afin de faire face à la violente recrudescence du virus ces derniers jours. Voici ce que l’on sait des annonces et ce que l’on ignore encore. Nouveau tour de vis en France. Depuis quelques semaines, le pays est confronté à une escalade spectaculaire de l’épidémie de Covid-19 un peu partout en France. Pour lutter contre la propagation du coronavirus, le président de la République va s’adresser aux Français ce mercredi 28 octobre à 20 h pour annoncer de nouvelles mesures restrictives.

Auchan et Monoprix ont annoncé qu'ils allaient accueillir certains commerçants, contraints à la fermeture pour cause de reconfinement , dans leurs établissements. La crise du Covid-19 et les licenciements massifs dans les parcs d'attraction pèsent sur la campagne.

L’Algérie s’est réveillée lundi 2 novembre dans une incertitude politique que le référendum constitutionnel tenu la veille n’a nullement levée. Il a même compliqué la tâche d’un régime qui espérait neutraliser, par ce scrutin, la dynamique protestataire du Hirak (mouvement de contestation de 2019).

C’est dans ce contexte de fragilité qu’est donc annoncé le nouveau confinement de la population. Premier effet immédiat pour le marché immobilier : sa mise à l'arrêt. Le premier confinement avait mis un sérieux coup de frein à la fièvre immobilière de ces cinq dernières années, en rééquilibrant le rapport de force entre acheteurs et vendeurs. La plupart des grandes agglomérations françaises dans lesquelles la tension immobilière dépassait les 20% en début d’année atteignent désormais un ratio proche d’un acquéreur pour un vendeur. Un rééquilibrage qui laissait pressentir une stabilisation des prix… “Mais ce scénario semble aujourd’hui s’éloigner car ce nouveau confinement ne peut qu’amplifier la fragilisation de la demande”, avance MeilleursAgents.

Reconfinement: les prix immobiliers vont-ils baisser cette fois?

  Reconfinement: les prix immobiliers vont-ils baisser cette fois? Alors que les Français vont devoir à nouveau rester confinés, les notaires pensent que les prix ne seront pas impactés. Cinq mois après le déconfinement, on est reparti pour un tour. Pour au moins quatre semaines, les Français ne pourront pas sortir de chez eux, sauf dérogations. Une perspective qui inquiète plus d’un tiers (34% exactement) des internautes interrogés par Le Figaro Immobilier. Ce chiffre grimpe même jusqu’à 46% pour les ménages qui ont l’intention d’acheter un bien immobilier et tombe à 25% pour les acquéreurs.

Reconfinement : les grandes surfaces devront fermer les rayons « non essentiels » à partir de mardi, annonce Jean Castex. Un point quotidien, avec les faits de campagne, les publicités politiques, les sondages, les cartes et les chiffres qui permettent de suivre et de vivre la plus importante compétition

Le reconfinement va encore creuser les comptes publics, déjà plombés par la crise . Alors que l'Angleterre se retrouve confinée jusqu'au 2 décembre en raison de la pandémie de Covid-19, l'entraîneur des Reds espère que le Championnat pourra se poursuivre dans de bonnes conditions.

Des professionnels mieux préparés

Car, même si l’objectif du gouvernement est de préserver notre économie avec un confinement moins strict qu’au printemps, la situation économique du pays risque encore de s’aggraver. Une nouvelle hausse du chômage semble inévitable, malgré les mesures prises. Ce qui aurait évidemment un impact sévère sur la solvabilité des ménages, déjà mise à mal par la crise. Dans ce contexte, il faudra surveiller les conditions d’octroi des crédits, qui pourraient une nouvelle fois se durcir. En résulterait un nouveau resserrement de l’accès à l’emprunt vers les meilleurs profils.

>> A lire aussi - Confinement : ces déménagements qui restent autorisés

Une bonne nouvelle subsiste toutefois : les acteurs de la transaction immobilière restent mieux préparés à ce nouvel épisode de paralysie. Les notaires poursuivent les signatures d’actes authentiques, que ce soit à distance ou en étude, lorsque ce n’est pas possible. Les agences immobilières ont pour leur part fermé leurs portes, mais elles continuent d’assurer les rendez-vous physiques déjà fixés, notamment pour permettre aux nouveaux locataires et propriétaires de prendre possession de leur bien. Mais les visites de logements restent pour l’heure proscrites. Les grandes fédérations professionnelles appellent d’ailleurs depuis plusieurs jours à ce que ces visites soient considérées comme un motif de déplacement dérogatoire, pour permettre la continuité de la chaîne du logement. En attendant, seules les visites virtuelles sont possibles.

Achat de maison : comment bien gérer son prêt immobilier ?

  Achat de maison : comment bien gérer son prêt immobilier ? Les négociations avec un établissement bancaire en vue d'un prêt immobilier sont très importantes. Il faudra en effet bien gérer votre prêt bancaire pour éviter les difficultés financières comme le surendettement après l'achat de votre maison. Comparer pour dénicher les meilleures offres, bien négocier les mensualités et accéder à un prêt rapidement sont parmi les clés d'un prêt avantageux. Vous souhaitez souscrire un prêt immobilier pour acheter une maison ou un appartement ? Découvrez les avantages du courtier et nos autres conseils pour bien gérer votre prêt immobilier.

C'est le reconfinement , entré en vigueur face à la recrudescence de l'épidémie de Covid, qui explique cette aggravation des comptes publics. Comme depuis le début de la crise sanitaire, avec un premier confinement au printemps, le gouvernement a pris de coûteuses mesures de soutien à l'économie.

Dictature en marche : le reconfinement islamo-sanitaire. Les personnes concernées seront appelées à respecter un «devoir civique de confinement à domicile», mais pourront quitter leur résidence pour aller travailler, si le télétravail est impossible, ou pour emmener leurs enfants à l’école.

Pas de rebond en sortie de confinement

Ainsi, le mois de novembre devrait permettre aux seules personnes ayant déjà bien engagé leur projet de conclure… Au-delà, c’est la volonté des ménages à entrer sur le marché qui risque d’accuser le coup. “En effet, la défiance des ménages alimentée par ce rebond de l’épidémie ne fait que repousser des projets qui les engagent sur le long-terme, analyse MeilleursAgents. Et pour les plus confiants, la lassitude pourrait les amener à attendre des jours meilleurs pour envisager un projet immobilier.”

>> A lire aussi - Ces coins d’Ile-de-France où les prix des maisons flambent le plus vite depuis 20 ans

A l’inverse de l’effervescence immobilière des mois de mai et de juin, la sortie de ce confinement ne devrait donc pas connaître de rebond spectaculaire, tant sur les volumes de ventes que sur les prix. “D’autant plus que la saisonnalité risque de faire défaut : contrairement au printemps, la fin de l’année n’est pas une période où les ménages se pressent pour finaliser un projet immobilier”, anticipe le spécialiste de l’estimation en ligne. Le marché pourrait donc bien s’installer dans une phase de repli.

>> Notre service - Trouvez votre nouveau logement, ancien ou neuf, à acheter ou à louer, beaucoup plus facilement grâce à nos annonces géolocalisées !

Comment obtenir un crédit immobilier pendant le second confinement .
Les banques continuent d'examiner les demandes de crédit immobilier. Les taux d'intérêt restent très attractifs, mais les délais sont plus longs. Les candidats à l’accession à la propriété peuvent être soulagés: "Les courtiers en crédit immobilier sont, à l’instar des banques, dans la liste des activités essentielles à la vie de la nation, et les agences restent donc ouvertes au public, avec la possibilité de se rendre chez l’emprunteur si celui-ci ne peut s’y déplacer, en prenant toutes les mesures nécessaires pour poursuivre le service tout en respectant les règles sanitaires", indique Philippe Taboret, dire

usr: 1
C'est intéressant!