•   
  •   

Immobilier Crédit immobilier : encore des baisses de taux en octobre

20:15  03 novembre  2020
20:15  03 novembre  2020 Source:   capital.fr

Crowdfunding immobilier : les taux augmentent, le risque aussi

  Crowdfunding immobilier : les taux augmentent, le risque aussi Le financement participatif immobilier est reparti de l’avant au 3e trimestre. Les taux d’intérêt servis augmentent, tout comme la durée de certains prêts. Preuve que les investisseurs ne sont pas à l’abri d’une déconvenue. Après un début de printemps sur pause, arrêt de l’économie oblige, le crowdfunding immobilier a repris sa marche en avant en 2020. A fin septembre, les investisseurs ont ainsi financé les projets de promotion immobilière et de marchands de biens à hauteur de 300 millions d’euros, dont 115 millions pour le seul 3e trimestre, selon Jérémie Benmoussa.

Crédit immobilier : encore des baisses de taux en octobre © thianchai sitthikongsak - Getty Images Crédit immobilier : encore des baisses de taux en octobre

Les taux de crédit immobilier ont à nouveau chuté en octobre. Le nombre de prêts est cependant en chute libre et la durée moyenne d’emprunt s’allonge à un niveau record, malgré les recommandations du Haut conseil de stabilité financière.

Après des baisses en septembre, les taux de crédit immobilier ont encore une fois chuté en octobre. Selon le baromètre mensuel de l’Observatoire Crédit logement/CSA, ils s‘établissent à 1,21% en moyenne, contre 1,22% en septembre 2020. Plus précisément, ils s’élèvent à 1,02% sur 15 ans, 1,16% sur 20 ans et 1,42% sur 25 ans. Depuis juillet, l’écart est encore plus saisissant. Le taux moyen des prêts immobiliers a ainsi reculé de près de 7 points de base. “A partir de juillet, les banques ont révisé leurs barèmes à la baisse pour soutenir la demande de crédits immobiliers sur des marchés toujours à la peine, malgré le rebond post-confinement”, analyse l’Observatoire.

Immobilier : plombé par la crise et les incertitudes liées au reconfinement, le marché pourrait se replier

  Immobilier : plombé par la crise et les incertitudes liées au reconfinement, le marché pourrait se replier En octobre 2020, la stabilisation des prix s'est confirmée. Si certaines villes enregistrent un léger soubresaut, d’autres connaissent une pression baissière, en cette période d’incertitude économique. MeilleursAgents anticipe une nouvelle phase de repli pour le marché. Après un léger rebond, la crise s’installe sur le marché immobilier. En octobre, la stabilisation des prix s’est confirmée et les dix plus grandes villes ont poursuivi leur phase d'atterrissage. Sur un mois, les prix n’y ont pas évolué, quand ils ont légèrement reculé en zone rurale (-0,2%). A l’échelle nationale, les prix ont très légèrement progressé, de 0,2%.

Surtout, la durée moyenne des prêts s’est considérablement allongée, passant de 230 à 235 mois, soit le niveau “le plus élevé jamais constaté”, commente l’Observatoire. Elle a ainsi augmenté de près de 7 mois depuis mars. “Depuis juillet dernier, cet allongement des durées permet d’absorber les conséquences de la hausse des prix des logements. En effet, face à la hausse du coût des opérations, l’allongement des durées offre la possibilité de contenir le taux d’effort dans la limite de 33%, tout en restant à moins de 25 ans”, souligne Crédit Logement. Deux conditions qui ont été fixées en début d’année par le Haut conseil de stabilité financière (HCSF), présidé par le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire. Ce régulateur souhaitait ainsi freiner la production de crédit immobilier en France, estimant qu’elle pouvait alimenter la création d’une “bulle immobilière”.

Confinement : « Pas un client ne s’engagera sur une visite virtuelle », prévient une professionnelle de l’immobilier

  Confinement : « Pas un client ne s’engagera sur une visite virtuelle », prévient une professionnelle de l’immobilier Même si les agents immobilier peuvent continuer de travailler, les particuliers ne sont pour l’heure pas autorisés à sortir pour visiter des biens, qu’il s’agisse de location ou de vente © Bordeaux Tourisme La ville de Bordeaux Covid-19 - Même si les agents immobilier peuvent continuer de travailler, les particuliers ne sont pour l’heure pas autorisés à sortir pour visiter des biens, qu’il s’ Un casse-tête de plus pour le gouvernement.

>> Notre service - Trouvez le crédit immobilier le moins cher grâce à notre comparateur

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que résultats sont au rendez-vous... La part des clients les moins bien dotés en apport personnel diminue fortement et le nombre de prêts accordés est en net recul (-18%) par rapport à la même période l’année dernière. “En dépit d’un rebond de la demande constaté dès le mois de juin et largement alimenté par les projets mis en sommeil durant le confinement, le marché n’a pas retrouvé sa vigueur de 2019”, conclut l’Observatoire.

>> Notre guide complet de l’acheteur. Comment financer votre projet immobilier ? Faire son choix entre le neuf et l’ancien ? Une maison ou un appartement ?

Bailleurs, tout ce que vous devez savoir sur le crédit d’impôt pour abandon de loyer .
Les bailleurs, particuliers comme professionnels, qui louent à des entreprises et renoncent à leurs loyers de novembre bénéficient d’un avantage fiscal conséquent. Voici ce qu’il faut savoir pour connaître dès aujourd’hui l’économie d’impôt à venir. Bonne nouvelle si vous êtes propriétaire d’un local que vous louez à une entreprise : vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt exceptionnel en échange de l’annulation du loyer de novembre.

usr: 1
C'est intéressant!