•   
  •   

Immobilier Confinement. Visites des logements interdites : les agents immobiliers en colère

20:15  03 novembre  2020
20:15  03 novembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Reconfinement: les prix immobiliers vont-ils baisser cette fois?

  Reconfinement: les prix immobiliers vont-ils baisser cette fois? Alors que les Français vont devoir à nouveau rester confinés, les notaires pensent que les prix ne seront pas impactés. Cinq mois après le déconfinement, on est reparti pour un tour. Pour au moins quatre semaines, les Français ne pourront pas sortir de chez eux, sauf dérogations. Une perspective qui inquiète plus d’un tiers (34% exactement) des internautes interrogés par Le Figaro Immobilier. Ce chiffre grimpe même jusqu’à 46% pour les ménages qui ont l’intention d’acheter un bien immobilier et tombe à 25% pour les acquéreurs.

Un couple devant une vitrine d’une agence immobilière à la recherche d’une maison… qu’il ne pourra de toute façon pas visiter tant que durera le confinement. © goodluz / Fotolia Un couple devant une vitrine d’une agence immobilière à la recherche d’une maison… qu’il ne pourra de toute façon pas visiter tant que durera le confinement.

Si, malgré le reconfinement, les Français peuvent toujours faire effectuer des travaux de rénovation chez eux, le gouvernement a en revanche bien confirmé la fermeture des agences immobilières et l’interdiction des visites de logements en vue d’un achat ou d’une location.

Des travaux, oui. Des visites, non. Les professionnels et les agents immobiliers sont en colère. En cause, les interdictions qui frappent leur secteur depuis le début du reconfinement, vendredi dernier, confirmées ce lundi 2 novembre par la ministre déléguée au Logement. Il est toujours possible de faire des travaux de rénovation, y compris chez les particuliers a ainsi expliqué Emmanuelle Wargon. Laquelle n’a pas voulu retomber dans le flou qui avait nimbé le premier confinement pour ce qui concerne le vaste sujet du logement : travaux, visites en vue d’une vente ou d’une location…

Confinement : les études des notaires resteront ouvertes, pas les agences immobilières

  Confinement : les études des notaires resteront ouvertes, pas les agences immobilières Pendant le confinement, les études des notaires pourront rester ouvertes, explique l’exécutif. En revanche, les agences immobilières préfèrent fermer leurs portes et assurer le service à distance. Les agences immobilières aussi seront confinées en novembre. Les principales fédérations de professionnels (Fnaim, Unis et Plurience) ont en effet annoncé, dans un communiqué commun, qu’elles fermeraient leurs portes au public. Mais qu’elles assureront quand même un service à distance, comme au printemps dernier.

Ce lundi, lors d’une conférence de presse au ministère de la Transition écologique, dont elle dépend, Emmanuelle Wargon a donc insisté sur le maintien de l’activité dans le secteur. Mais elle a aussi, et surtout, confirmé que les agences immobilières seront fermées au public.

Des photos en ligne à la place des visites

Cela veut notamment dire que les visites de logements, en vue d’un achat immobilier ou d’une location, vont s’interrompre, même si les agents peuvent toujours se déplacer pour effectuer un état des lieux.

Les visites ne sont plus autorisées, a souligné Emmanuelle Wargon, renvoyant à la mise en ligne de photos par les agents immobiliers.

C’est une défaite pour le secteur qui réclamait le maintien des visites immobilières, même si la ministre a annoncé que les employés des agences seraient éligibles à la prise en charge par l’État du chômage partiel.

Immobilier : plombé par la crise et les incertitudes liées au reconfinement, le marché pourrait se replier

  Immobilier : plombé par la crise et les incertitudes liées au reconfinement, le marché pourrait se replier En octobre 2020, la stabilisation des prix s'est confirmée. Si certaines villes enregistrent un léger soubresaut, d’autres connaissent une pression baissière, en cette période d’incertitude économique. MeilleursAgents anticipe une nouvelle phase de repli pour le marché. Après un léger rebond, la crise s’installe sur le marché immobilier. En octobre, la stabilisation des prix s’est confirmée et les dix plus grandes villes ont poursuivi leur phase d'atterrissage. Sur un mois, les prix n’y ont pas évolué, quand ils ont légèrement reculé en zone rurale (-0,2%). A l’échelle nationale, les prix ont très légèrement progressé, de 0,2%.

Car cette mesure, qui risque de bloquer le marché immobilier, provoque l’incompréhension des agents immobiliers. D’autant que les autres acteurs de la chaîne, tels que les notaires ou les banques, sont eux en capacité de travailler et de faire aboutir les dossiers.

Laforêt, Orpi, Century 21, Guy Hoquet…

D’où le mécontentement et l’incompréhension des professionnels du secteur. Interrogé par BFM-Immo , Laurent Vimont, président de Century 21, explique ainsi que si les agents immobiliers peuvent continuer à travailler, ce sont les particuliers qui ne peuvent pas se déplacer pour visiter un logement.

De son côté, la Fédération nationale de l’immobilier (la Fnaim) déclare à BFM-Immo simplement poursuivre le dialogue avec l’exécutif.

Ce lundi soir, les responsables des principaux réseaux immobiliers (Laforêt, Fnaim, Orpi, Century 21, Guy Hoquet, Era, L’Adresse et Nestenn) se sont d’ailleurs réunis pour travailler au déblocage de la chaîne immobilière dans le respect des protocoles sanitaires, indique le réseau Laforêt sur Linkedin, cité par BFM .

Henry Buzy-Cazaux, président de l’Institut du management des services immobiliers (Imsi), lui, propose de conditionner la possibilité de visiter un logement à deux critères : qu’il s’agisse de la recherche d’une résidence principale et qu’un professionnel intermédiaire garantisse le respect des précautions sanitaires.

Immobilier : pourquoi il est de plus en plus difficile d’acheter dans le neuf .
D’après des chiffres ministériels, les mises en vente de biens immobiliers neufs proposés par les promoteurs ont chuté de 16% au troisième trimestre 2020, comparé à 2019. En conséquence, les nouveaux logements sont de plus en plus rares. Et donc de plus en plus chers ? Éléments de réponse. La crise se poursuit dans l’immobilier neuf. Au troisième trimestre, les commercialisations de logements neufs des promoteurs ont tourné au ralenti, selon une étude* publiée par le SDES (Service des données et études statistiques) rattaché au ministère de la Transition Écologique. Seulement 24.

usr: 3
C'est intéressant!