•   
  •   

Immobilier Immobilier en Ile-de-France : « Depuis le confinement, le prix des maisons en banlieue a augmenté »

16:40  11 mars  2021
16:40  11 mars  2021 Source:   20minutes.fr

Paris compte plus d’immobilier de luxe au km² que New York ou Londres

  Paris compte plus d’immobilier de luxe au km² que New York ou Londres Selon une étude internationale, Paris est la deuxième ville offrant la plus grande densité de logements à plus de 3,5 M€. Loin derrière Monaco, mais devant les autres prétendants.Ils sont ici définis de façon assez arbitraire comme étant ceux affichés à plus de 3 millions de livres (soit 3,5 millions d’euros). On peut trouver des petites surfaces ultra-luxueuses à un tarif bien inférieur mais il est vrai qu’avec cette étiquette de prix, l’on sort du marché «traditionnel».

Les confinements et couvre-feu successifs ont-ils fait évoluer les envies des Franciliens en matière d’immobilier ?

Illustration d'une agence immobilière © S. Salom Gomis/ SIPA Illustration d'une agence immobilière INTERVIEW - Les confinements et couvre-feu successifs ont-ils fait évoluer les envies des Franciliens en matière d’immobilier ?

C’est peut-être l’un des effets inattendus de cette pandémie : ses répercussions sur l’immobilier, notamment à Paris et dans sa banlieue. Coincés entre quatre murs, souvent bien étroits, beaucoup de Franciliens se sont pris à rêver d’une maison en banlieue, d’un jardin ou d’une petite terrasse. Pour d’autres, le projet a mûri avec le développement du télétravail. Mais ces projets se sont-ils concrétisés ? Le confinement a-t-il réellement fait évoluer les attentes des Franciliens en matière d’immobilier ? Eléments de réponse avec Thomas Lefebvre, directeur scientifique chez MeilleursAgents.

Les prix des logements anciens à Paris commencent à baisser

  Les prix des logements anciens à Paris commencent à baisser Dans la capitale, « la hausse annuelle pourrait être inférieure à 1%, ce qui n'est pas arrivé depuis 2015 », selon la Chambre des notaires. Dans la capitale, "les prix ont fait une pause du 3e au 4e trimestre 2020 en passant de 10.790 EUR le m2 à 10.770 EUR", selon la Chambre des notaires du Grand Paris. "Après un record historique en novembre 2020 (10.850 EUR le m2) suivi d'une baisse, la tendance baissière des prix devrait se prolonger dans les prochains mois à Paris. La hausse annuelle pourrait être inférieure à 1%, ce qui n'est pas arrivé depuis 2015", ajoute l'organisation dans un communiqué.

Thomas Lefebvre, directeur scientifique de Meilleurs Agents.. © Fournis par 20 Minutes Thomas Lefebvre, directeur scientifique de Meilleurs Agents..

Qu’est ce que la crise sanitaire a changé sur le marché de l’immobilier francilien ?

En février 2020, le printemps s’annonçait exceptionnel. D’une manière générale, depuis la fin 2015, le marché immobilier était porté par des taux d’emprunt bas et un environnement économique favorable. Le volume de transactions et donc les prix ont fortement augmenté en cinq ans : environ 30 % à Paris. Et comme souvent, lorsque ça monte dans la capitale, la hausse se répercute dans le reste de la région par un effet de report. La crise sanitaire a mis un terme à ce dynamisme. Dans la capitale, les prix ont baissé de 3 % en 2020, contrairement au reste de la région où ils ont continué de progresser de 2,5 % en moyenne. Cela faisait cinq ans que les prix n’avaient pas baissé de manière continue à Paris.

C’est à Strasbourg que les prix immobiliers ont le plus grimpé en un an

  C’est à Strasbourg que les prix immobiliers ont le plus grimpé en un an Un an après le début de la crise sanitaire, les prix ont augmenté de 2% en France, selon Meilleurs Agents. » LIRE AUSSI - Notre palmarès des villes où il fait bon vivre

Peut-on dire que Paris a perdu de son attractivité ?

La demande est certes moins dynamique mais il n’y a pas un effondrement des prix à Paris. Et même si les modes de vie et de travail évoluent, les grandes villes de France resteront le poumon économique d’une région. Il y a aura toujours des investisseurs pour acheter à Paris ou des ménages qui souhaiteront y vivre. D’une manière générale, il est encore beaucoup trop tôt pour tirer une analyse sur le long terme des évolutions des acheteurs car nous sommes toujours dans cette crise sanitaire. La baisse constatée à Paris pourrait d’ailleurs se répercuter avec quelques mois de retard dans le reste de la région.

Quel est l’état d’esprit des acheteurs depuis la crise ?

Après le premier confinement, on a assisté à un net rebond des ventes mais il s’agissait en réalité des reliquats des projets lancés avant le confinement et qui se sont soldés après. Depuis cet été, on est entré dans une nouvelle phase : il y a un attentisme très fort lié aux incertitudes de cette crise sanitaire et économique. Les ménages préfèrent attendre de voir ce qui va changer avant de se lancer dans un projet immobilier. Est-ce que le télétravail, par exemple, va rester une norme ou au contraire les entreprises vont-elles redevenir frileuses quant à cette pratique ? Ces questions et ces incertitudes ont un impact direct sur les projets : où acheter, combien de pièces, etc.

Palmarès familles 2021: les villes où l’immobilier est abordable

  Palmarès familles 2021: les villes où l’immobilier est abordable INFOGRAPHIE - Pour rentrer dans le détail de notre classement exclusif des villes où il fait bon vivre en famille, nous passons en revue nos cinq familles de critères. Premier épisode: l’immobilier. » LIRE AUSSI - Notre classement exclusif des villes où il fait bon vivre en famille

Il y a néanmoins une augmentation des prix en banlieue parisienne…

Pour l’instant en tout cas, c’est vrai que c’est très net. Cette hausse atteint 3 % dans l’Essonne, le Val-d’Oise, le Val-de-Marne ou la Seine-et-Marne. On peut envisager que la crise sanitaire ait joué un rôle d’accélérateur dans les projets des ménages : au lieu d’acheter à Paris, ils achètent directement un bien un peu plus grand dans la région. Il ne faut pas non plus sous-estimer les effets du Grand Paris. Ces nouvelles lignes changent le visage de l’Ile-de-France et font donc augmenter les prix.

Notre dossier Immobilier

La présence d’un extérieur est-elle devenue un critère primordial ?

Pendant le premier confinement, les plateformes en ligne ont noté une nette augmentation des recherches de pavillons ou d’appartements avec un extérieur. Depuis, le prix des maisons en banlieue parisienne a un peu augmenté. Par exemple, à Viry-Châtillon, dans l’Essonne, elles ont augmenté de 5 % en un an, à Franconville et à Pontoise, dans le Val-d’Oise, on constate une hausse de 6 et 4,5 % en 2020. Des augmentations similaires ont été enregistrées en Seine-Saint-Denis : 7 % à Romainville, 5 % à Montreuil… Mais encore une fois, il est un peu trop tôt pour dire si ou non, c’est un changement profond. Il faut voir si cela pérennise après la crise.

Crédit immobilier : tout ce qu’il vous faut savoir pour négocier au mieux votre emprunt cette année .
Dans son numéro de mars, le Grand rendez-vous de l’immobilier (Capital / Radio immo) fait le point sur les crédits immobiliers, avec Cécile Roquelaure, porte-parole du courtier Empruntis, et Astrid Cousin, porte-parole du courtier en assurance de prêt Magnolia. Moins de 1% sur 20 ans ! Voilà les conditions canons auxquelles de nombreux emprunteurs peuvent prétendre en ce début d’année… Alors que les taux d’intérêts des prêts immobiliers flirtent avec les plus bas historiques et que les banques sont encouragées par les autorités à légèrement desserrer la vis, le “Grand rendez-vous de l’immobilier” (Capital / Radio immo) fait le point sur le

usr: 1
C'est intéressant!