•   
  •   

Immobilier Paris. La mairie pense à instaurer un quota par quartier pour les meublés touristiques

13:40  08 avril  2021
13:40  08 avril  2021 Source:   ouest-france.fr

Dans Paris délaissée, les loyers des meublés en perte de vitesse

  Dans Paris délaissée, les loyers des meublés en perte de vitesse Touristes absents, étudiants chez leurs parents, cadres au vert: sous l'effet de la crise liée au coronavirus, les loyers des meublés à Paris commencent à montrer des signes de fléchissement, du jamais vu dans la capitale.Sur un an, le prix des locations meublées a enregistré à fin février une baisse de 1,1 % à Paris et le nombre d'annonces a triplé, avec une hausse de 204,8 %, selon des données communiquées par le site SeLoger.com à l'AFP."Quand, sur un parc de 500.

Paris veut s'inspirer de l'exemple de Barcelone. © Pixabay / Dan Novac Paris veut s'inspirer de l'exemple de Barcelone.

La mairie de la capitale va présenter, mardi 13 avril au Conseil de Paris, son vœu d’étudier la faisabilité de quotas par zone concernant les meublés touristiques. Ce souhait vise les quartiers très prisés des touristes, comme le centre de Paris, le Marais et Montmartre.

Y aura-t-il bientôt des quotas pour les meublés touristiques à Paris ? La mairie de Paris, via l’adjoint PCF au logement Ian Brossat, qui veut étudier cette faisabilité de quota, voire l’interdiction, « dans les zones tendues » de la capitale, dans un vœu qui sera présenté mardi 13 avril au Conseil de Paris.

Immobilier : la très chère Versailles «marche dans les pas de la capitale»

  Immobilier : la très chère Versailles «marche dans les pas de la capitale» Immobilier : la très chère Versailles «marche dans les pas de la capitale»A défaut d'accueillir des millions de touristes en cette période de pandémie, l'ancienne ville royale séduit les Parisiens en quête de verdure et de calme. « Ce n'est pas un hasard si on a l'habitude de dire que la forêt de Versailles et ses environs comptent autant d'arbres que d'habitants (NDLR : près de 88 000 résidents)… Les jardins y sont très présents et c'est ce qui séduit », résume le professionnel.

L’exécutif parisien souhaite « expérimenter, en lien avec l’État, un système de quota ou d’interdiction par rue ou par quartier dans les zones tendues de Paris », selon le texte qui reprend l’une des propositions issues de la consultation de 26 citoyens, tirés au sort, menée entre janvier et février.

S’inspirer de Barcelone

Cet « avis citoyen » s’inspire de l’exemple de Barcelone, ville pionnière dans la régulation des plateformes de location comme Airbnb, Booking.com, Tripadvisor ou Abritel/Homeaway, et vise des quartiers très prisés des touristes, comme le centre de Paris, le Marais et Montmartre, et confrontés à une pénurie de logements. « L’idée, c’est de lancer une étude sur le sujet pour voir à quoi un tel système pourrait ressembler à Paris et dans quelle mesure il serait utile », a tempéré Ian Brossat à l’AFP.

A Grasse la parfumée, le vieux centre malade de ses taudis

  A Grasse la parfumée, le vieux centre malade de ses taudis Façades délabrées, pauvreté criante: le vieux Grasse est à mille lieues de l'image glamour véhiculée par l'industrie de la parfumerie qui fait le rayonnement international de la ville et pour accélérer sa lente reconquête, la mairie interdit désormais la location de certains taudis. - Mesure similaire à Marseille - L'exiguïté des logements se devine, la pauvreté se lit: elle touche jusqu'à 45% des habitants de l'hypercentre selon la mairie et le m2 se négocie sous les 2.000 euros.

« Si, à l’issue de cette étude, cela s’avère pertinent, il faudra de toute façon un changement législatif », souligne l’adjoint communiste de la maire PS Anne Hidalgo. « On a une petite fenêtre avec la loi 4D, la nouvelle loi de décentralisation, qui devrait passer à l’été. »

Dans le cadre de ce projet de loi, l’équipe d’Anne Hidalgo veut obtenir du législateur qu’il « autorise les communes le souhaitant à disposer de la possibilité d’adapter la régulation des meublés touristiques aux spécificités locales ». S’il obtenait gain de cause, l’exécutif parisien envisage ainsi de « soumettre à autorisation toute mise en location touristique d’un logement », au lieu du système déclaratif actuellement en vigueur.

« Illégal », selon Airbnb

« La mise en place de quotas pour les locations saisonnières serait illégale », a réagi Airbnb, qui rappelle que « les municipalités n’ont pas les compétences légales pour mettre en place ce type de mesures, discriminatoires pour les locations saisonnières ». « La grande majorité des hôtes sur Airbnb sont des habitants qui louent occasionnellement leur propre logement », rappelle le site selon lequel 95 % des logements entiers proposés sur la plateforme ont été loués en 2020 moins de 120 jours, plafond autorisé pour les résidences principales.

Xavier Niel : les coulisses de son management commando

  Xavier Niel : les coulisses de son management commando Le fondateur de Free a mis au point un mode de management hors normes pour piloter ses nombreux business et rester maître de son agenda. Les coulisses du système Niel. C’est un joli lopin de terre : plus de 600 hectares au cœur de la vallée de Chevreuse, à cinquante minutes de Paris. Avec son château XVIIIe siècle et ses imposants corps de ferme, le domaine de la Boissière a été racheté en 2019 pour 18,4 millions d’euros. Pas pour y ouvrir un palace, mais le plus grand campus agricole du monde. Fin janvier, à voir les ouvriers s’activer, l’affaire n’était pas encore réglée.

La Ville de Paris a remporté en février une victoire juridique, la Cour de cassation jugeant sa réglementation conforme au droit européen, lui permettant ainsi de poursuivre des centaines de bailleurs indélicats. Avec cette décision, un appartement ne peut plus être loué légalement plus de 120 jours par an sur une plateforme comme Airbnb, sans avoir demandé un changement d’usage très contraignant et, de facto, dissuasif.

La Cour a ainsi validé le mécanisme très contraignant dit de « compensation » qui va de pair : une autorisation n’est délivrée au propriétaire souhaitant dédier une résidence secondaire à la location touristique de courte durée, que s’il achète une surface équivalente – voire double dans certaines zones —, pour le transformer en habitation, afin de compenser la « perte de logement ».

La Ville de Paris lance ses logements en accession sous bail réel solidaire .
La Ville de Paris offrira dès mardi ses premiers logements en accession à 5.000 euros du m2, soit moitié moins cher que les prix du marché, à destination des familles de classe moyenne grâce au dispositif du bail réel solidaire (BRS), explique l'adjoint au logement Ian Brossat à l'AFP. La Foncière de la Ville de Paris (FDVP), organisme de foncier solidaire (OFS) permis par la loi Alur de 2014, gère cette nouvelle offre d'accession sociale à laLa Foncière de la Ville de Paris (FDVP), organisme de foncier solidaire (OFS) permis par la loi Alur de 2014, gère cette nouvelle offre d'accession sociale à la propriété en dissociant le foncier du bâti grâce au BRS.

usr: 1
C'est intéressant!