•   
  •   

Immobilier Rennes : Flambée de l'immobilier, construction en hauteur, préservation des terres… La métropole révise son plan de l’habitat

10:05  16 avril  2021
10:05  16 avril  2021 Source:   20minutes.fr

Immobilier : Et si vous achetiez votre future maison à l’Etat ?

  Immobilier : Et si vous achetiez votre future maison à l’Etat ? Il n’y a pas que les particuliers, les promoteurs et les entreprises qui vendent leurs biens, car l’État aussi fait régulièrement le ménage dans son patrimoine © IStock / City Presse Vendeur immobilier à part, l'État cède lui aussi régulièrement des possessions. ARGENT - Il n’y a pas que les particuliers, les promoteurs et les entreprises qui vendent leurs biens, car l’État aussi fait régulièrement « Bruniquel. Dans village médiéval, une maison de bourg en pierre de 100 m2 au sol située sur un terrain de 1.050 m2 ».

Informations et services de la Ville de Rennes et de Rennes Métropole , démarches administratives en ligne. 3500 € par enfant investis chaque année par la Ville de Rennes pour l'éducation des petit.e.s Rennais.e.s. chiffre clé. 1500 agents au service des enfants.

L. 2112-6.-Tout projet de modification des limites territoriales des communes est soumis à l'avis du conseil général, qui se prononce dans un délai de six semaines à compter de sa saisine. « Il a compétence pour promouvoir le développement économique, social, sanitaire, culturel et scientifique de la région et l'aménagement de son territoire, ainsi que pour assurer la préservation de son identité et la promotion des langues régionales, dans le respect de l 'intégrité, de l 'autonomie et des attributions des départements et des communes.

Les prix des logements ont nettement augmenté ces dernières années dans la capitale bretonne, poussant la municipalité à construire davantage

La métropole rennaise veut conserver sa ceinture verte. © C. Allain / 20 Minutes La métropole rennaise veut conserver sa ceinture verte. LOGEMENT - Les prix des logements ont nettement augmenté ces dernières années dans la capitale bretonne, poussant la municipalité à construire davantage

Les habitués l’appellent le « PLH ». Pilier de la politique métropolitaine, le plan local de l’habitat est en pleine révision dans les bureaux de la métropole rennaise. Un sujet compliqué et qui porte souvent à contestation.

Crédit immobilier : mais pourquoi les taux bas handicapent-ils les emprunteurs modestes ?

  Crédit immobilier : mais pourquoi les taux bas handicapent-ils les emprunteurs modestes ? Les crédits immobiliers affichent des taux historiquement faibleset risquent pourtant d'écarter les ménages les moins aisés du marché immobilier. En cause : les taux dits d’usure, censés protéger les emprunteurs du surendettement. 2,52% entre 10 et 20 ans, et 2,60% pour les durées de 20 ans et plus. Non, nous ne parlons pas ici des taux moyens constatés sur le marché du crédit immobilier, mais bien des taux maximums auxquels peuvent emprunter les ménages pour le deuxième trimestre 2021. Ce mécanisme d’usure, mis en place par la Banque de France, joue le rôle de pare-feu contre le surendettement des ménages.

Protection et sécurité de l ’ habitat . Risques sanitaires et sécurité du logement. Diagnostic immobilier . Être alerté(e) en cas de changement. Ce sujet vous intéresse ? Connectez-vous et recevez une alerte par mail dès que l'information de la page « Demande d'apostille (Formulaire 15703*01) » est mise à jour.

Rappel de la définition de la rentabilité pour de l ’ immobilier locatif. Pour comparer l’intérêt de différents placements pour votre épargne, il faut avoir un indicateur similaire. On utilise dans la plupart des cas le taux de rentabilité net annuel du placement, c’est-à-dire combien d’argent ce placement rapporte sur une année par rapport à l’argent investi et cela après déduction des différents frais, taxes et impôts. Le cas le plus simple est celui du livret A. Comme c’est un placement non imposable, son taux d’intérêt brut vous donne directement son taux de rentabilité net annuel.

Quand certains appellent à préserver les terres agricoles, d’autres refusent la construction en hauteur. Sans parler de ceux qui critiquent, souvent à raison, la hausse des loyers. A Rennes, la tendance est claire. Depuis quelques années, le prix de l’immobilier a nettement progressé, dans le neuf comme dans l’ancien. La faute à la hausse des coûts de construction mais aussi à l’attractivité du territoire, qui entraîne un déséquilibre entre l’offre et la demande. Le mécanisme économique est alors inévitable : les prix grimpent.

En 2015, lors de l’entrée en vigueur du précédent PLH, la métropole avait prévu de livrer 24.000 logements. Six ans après, le contrat est rempli et même dépassé avec près de 27.000 logements construits, comme l’ont rappelé les élus jeudi soir en conseil métropolitain. « Nous avons toujours une politique de l’habitat qui nous est enviée. Mais il y a des indicateurs qui nous poussent à réfléchir​. Le prix de l’immobilier a fortement grimpé et nous avons une offre insuffisante sur notre territoire », estime Honoré Puil, vice-président de la métropole en charge du logement. Faut-il envisager d’augmenter encore le rythme de construction, déjà critiqué par certains ? « Je ne veux pas donner de chiffre avant la concertation. Mais si on ne fait rien, on va exclure les classes moyennes de la ville. Nos prédécesseurs l’avaient connu dans les années 2000. Il avait fallu un « choc de l’offre » pour garder une composition mixte de la population », rappelle l’élu du Parti radical de gauche.

Nice : « Une double peine », « un toit, c’est un droit », les expulsions des HLM facilitées en cas de condamnations font réagir

  Nice : « Une double peine », « un toit, c’est un droit », les expulsions des HLM facilitées en cas de condamnations font réagir Anthony Borré, président du principal bailleur social de la métropole, souhaite également que la personne expulsée « n’ait pas accès à de logement social pendant cinq ans » © F.

Lors de chaque entretien, l'employeur peut se faire assister par l'une des personnes suivantes : Personne de son choix appartenant au personnel de l 'entreprise. Membre de son organisation syndicale d'employeurs (ou par un autre employeur relevant de la même branche, si l'entreprise emploie moins de 50 salariés). En cas de refus d'homologation, la Direccte doit motiver sa décision (notamment en cas de non respect d'une étape de la procédure ou de doute sur le libre consentement des parties).

NORD DE FRANCE : accédez à l'espace Nord de France. Afin d'ajouter ce bien à votre sélection, vous devez être inscrit à l'Espace Personnel de squarehabitat.fr. Services immobiliers .

Une maison avec jardin pour tous ? « Ce n’est plus possible aujourd’hui »

Avant d’adopter son nouveau PLH, la métropole ambitionne de concerter ses quelque 400.000 habitants pour connaître leur regard sur la politique du logement. Et tenter de savoir à quoi ressemblerait leur habitat rêvé. « Quand on interroge les habitants, tout le monde aimerait avoir une maison avec jardin. Mais ce n’est plus possible aujourd’hui. Il faut construire la ville différemment, tout en faisant en sorte qu’elle reste agréable à vivre », poursuit Honoré Puil. La préservation du foncier agricole et naturel, grignoté de toutes parts, sera au cœur du débat.

Ces derniers mois, des voix se sont élevées en même temps que certains immeubles. A la Poterie, un projet a été raboté de cinq étages (12 au lieu de 17) après la mobilisation de riverains opposés à une telle hauteur. « On ne peut pas s’étaler, donc si on veut conserver notre ceinture verte, on n’a pas trop le choix », justifiait l’adjoint à l’urbanisme Marc Hervé. Pour ne pas affronter seule la question de la construction de logements, la capitale bretonne entend fixer des objectifs ambitieux aux 42 autres communes de l’agglomération. Et veut même discuter avec les communautés de communes voisines pour envisager une politique commune.

Un agent immobilier condamné pour avoir presque doublé le prix d'un bien .
L'homme avait surévalué le montant du bien que ses clients voulaient vendre, alors qu'ils en avaient acheté un nouveau avec lui également. Il a sans doute eu les yeux plus gros que le ventre. Comme le rapporte Le Figaro, un agent immobilier a écopé d'une amende de 30.000 euros pour avoir surestimé le prix d'un bien qu'il devait vendre pour ses clients. Le bien en cause avait été estimé par l'agent à 400.000 euros alors qu'au final, les clients n'ont pu le vendre que 242.000 euros, soit quasiment deux fois moins, deux ans plus tard.

usr: 1
C'est intéressant!