•   
  •   

Immobilier Les logements suroccupés foisonnent en Ile-de-France

19:50  06 mai  2021
19:50  06 mai  2021 Source:   challenges.fr

Immobilier. Les prix flambent en Ille-et-Vilaine : notre dossier à Rennes et sur le littoral

  Immobilier. Les prix flambent en Ille-et-Vilaine : notre dossier à Rennes et sur le littoral Dopé par la crise sanitaire, et l’appétit renforcé des Franciliens pour la Bretagne, le marché de l’immobilier flambe en Ille-et-Vilaine. Les prix continuent de s’envoler à Rennes. Et sur la côte, les appartements, maisons ou terrains partent comme des petits pains. Prix dans l’ancien ou le neuf, dynamiques et profil des acheteurs : on fait le point dans ce dossier sur la métropole rennaise, le pays de Saint-Malo et la Côte d’Emeraude. © Ouest-France À Rennes, la pression immobilière s’accentue. Le marché immobilier en Bretagne est très tendu.

HLM © AFP/Archives - PHILIPPE HUGUEN HLM

LA FRANCE FRACTUREE (3/5) – Niveau de vie, emploi, logement… la situation des Français diffère grandement d'un territoire à l'autre. Challenges dresse un portait de l'Hexagone en cinq cartes à partir des chiffres de l'Insee. Troisième aperçu: le logement.

En moyenne, ce sont 9,9% des logements qui sont suroccupés en France, c'est-à-dire que plus de 5 millions de personnes "vivent à deux ou plus dans un logement où le nombre de pièces est insuffisant au regard de la taille de leur ménage", pointe l'Insee dans son étude sur "La France et ses territoires". Cinq millions de personnes qui s'entassent dans un lieu d'habitation principal sous-dimensionné. Un état de fait sur lequel a alerté la Fondation Abbé Pierre dans son rapport annuel sur l'état du mal-logement en France publié début 2021, d'autant plus que les confinements successifs ont mis en lumière les conséquences néfastes, sur le sommeil, la capacité à télétravailler etc qu'engendre cette contrainte à vivre dans un espace restreint. "L’accueil de personnes extérieures durant le confinement a eu pour effet d’augmenter encore la part de ménages vivant dans un logement surpeuplé", s'inquiétait d'ailleurs la Fondation Abbé Pierre. Les logements suroccupés? Une situation que connaissent davantage les habitants d'Ile-de-France: Paris écope du titre de département métropolitain où le taux de logements suroccupés est le plus élevé en 2016, à 32,3%. Juste devant la Seine-Saint-Denis (26,5%) et les Hauts-de-Seine (22,2%).

Rennes. 460 logements prévus sur la friche de l’armée

  Rennes. 460 logements prévus sur la friche de l’armée La tour de 17 étages n’est qu’une partie du projet d’aménagement de la nouvelle zone d’activité de Guines, près de la cité judiciaire et de la caserne Foch. 460 logements vont voir le jour ici, dont beaucoup de logements sociaux, selon la volonté de l’État. Le site est un ancien lieu de stockage de véhicules de la Défense à Rennes (Ille-et-Vilaine). Une vaste friche militaire située boulevard Saint-ConWoion, près de la voie ferrée et de la caserne Foch. Et c’est un nouveau quartier qui va voir le jour à cet endroit.

Lire aussiLe logement, échec patent du gouvernement

Rien de très surprenant au vu des tensions sur le marché immobilier francilien et la forte concentration de population autour de la capitale. L'Insee note d'ailleurs que la population vivant en logement suroccupé se trouve principalement dans les grandes agglomérations: " 74 % d’entre eux habitent dans une agglomération de plus de 100.000 habitants, dont 40 % dans l’agglomération parisienne." Des départements à forte densité de population comme les Alpes-Maritimes ou les Bouches-du-Rhône sont également touchés par le phénomène.

La pauvreté, un des facteurs d'explication

La pauvreté est aussi un autre facteur d'explication pour la suroccupation des logements. Et l'Insee de préciser que "le taux de pauvreté est plus élevé chez les locataires du parc social que pour les autres ménages et la suroccupation y est, en général, plus fréquente." C'est d'ailleurs en Seine-Saint-Denis, département métropolitain avec le plus fort taux de pauvreté, que l'on retrouve la plus forte proportion de logements sociaux dans le parc de logements: 32,9%. Suivent le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine (26,6% et 24,9% de logements sociaux), deux départements où la suroccupation des logements est forte même si le taux de pauvreté y reste, lui, mesuré. Mais c'est outre-mer qu'il faut aller les taux de suroccupation des logements les plus élevés: à Mayotte (57,5%) et en Guyane (37,2), les deux départements qui enregistrent aussi les taux de pauvreté les plus élevés en France!

Ils rendent le logement accessible aux plus précaires

  Ils rendent le logement accessible aux plus précaires Habitat et Humanisme combat le « mal logement » des personnes en précarité et les accompagne sur le chemin de la réinsertion. L’association fait appel à des propriétaires et des investisseurs solidaires. Pour répondre à l’exclusion et à l’isolement d’une frange de la population, Habitat et Humanisme a vu le jour en 1985 à Lyon. Objectif affiché : reloger les personnes précarisées en raison de leur situation sociale, de leur âge, de leur handicap ou de leur santé. De fil en aiguille, le mouvement a essaimé dans toute la France. Il compte aujourd’hui 56 associations locales, réparties dans 80 départements.

Lire aussiLa vérité sur le mammouth du logement social

Retrouvez les précédents articles de notre série sur la France fracturée:

- Quels sont les territoires les plus pauvres en France?

- L'Île-de-France souffre aussi d'un difficile accès aux soins de ville

Ile-de-France. Les prix de l’immobilier en hausse, même à Paris où c’est une première en huit mois .
Du fait des différents confinements, Paris et sa couronne n’attiraient plus guère d’acheteurs plutôt enclins à investir dans des maisons avec un petit coin de jardin. Ce mois-ci, à l’heure du déconfinement, les prix repartent finalement à la hausse. « Les chiffres sont en hausse en petite et grande couronne. Je pense que ce sont les gagnants de la crise et de ce changement sociologique.

usr: 3
C'est intéressant!