•   
  •   

France Pourquoi Gérald Darmanin a fait interdire la manifestation pro palestinienne à Paris

12:55  15 mai  2021
12:55  15 mai  2021 Source:   europe1.fr

Départementales : pourquoi Gérald Darmanin est candidat dans le Nord

  Départementales : pourquoi Gérald Darmanin est candidat dans le Nord Le ministre de l'Intérieur a annoncé mardi à la "Voix du Nord" sa candidature dans le canton de Tourcoing-2, avec l'accord d'Emmanuel Macron.

Il fut un temps où les manifestations pro - palestiniennes étaient largement soutenues par les autorités françaises, sans parler des médias français. Après l’élection de Sarközy en 2007, l’appareil d’état a été intégralement purgé par les juifs de tous les éléments qui maintenaient la politique Ce qui aboutira au désastre libyen, puis syrien. Les juifs sont désormais si sûrs du contrôle qu’ils exercent sur la France qu’ils viennent de prendre la décision inédite d’ interdire purement et simplement ces manifestations . A Paris , j’ai demandé au Préfet de police d’ interdire les manifestations de samedi

Il fut un temps où les manifestations pro - palestiniennes étaient largement soutenues par les autorités françaises, sans parler des médias français. Après l’élection de Sarközy en 2007, l’appareil d’état a été intégralement purgé par les juifs de tous les éléments qui maintenaient la politique Ce qui aboutira au désastre libyen, puis syrien. Les juifs sont désormais si sûrs du contrôle qu’ils exercent sur la France qu’ils viennent de prendre la décision inédite d’ interdire purement et simplement ces manifestations . A Paris , j’ai demandé au Préfet de police d’ interdire les manifestations de samedi

Le préfet de police de Paris a interdit, à la demande du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, la manifestation en soutien au peuple palestinien prévue samedi, en raison de risques de © AFP Le préfet de police de Paris a interdit, à la demande du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, la manifestation en soutien au peuple palestinien prévue samedi, en raison de risques de "troubles à l'ordre public". Les soutiens au peuple palestinien maintiennent leur appel à manifester.

Les soutiens au peuple palestinien maintiennent leur appel à manifester samedi à Paris en dépit de l'interdiction des autorités. Ils contestent cette décision prise à la demande du ministre de l'Intérieur en raison de risques selon lui de "troubles à l'ordre public". Gérald Darmanin a mis en avant le précédent de 2014, lorsqu'une manifestation pro palestinienne à Paris avait dégénéré en violences urbaines. Les organisateurs de la manifestation prévoient néanmoins de se réunir à 15 heures au métro Barbès puis de se rendre place de la Bastille en cortège.

Gérald Darmanin demande d’interdire les manifestations pour la Palestine à Paris samedi

  Gérald Darmanin demande d’interdire les manifestations pour la Palestine à Paris samedi Une manifestation de soutien au peuple palestinien doit se tenir samedi à Paris. Craignant des incidents, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a demandé ce jeudi 13 mai au préfet de l’interdire.Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a demandé ce jeudi 13 mai au préfet de police de Paris d’interdire la manifestation de soutien au peuple palestinien prévue samedi dans la capitale, en raison des graves troubles à l’ordre public constatés en 2014.

Manifestation pro - palestinienne à Paris , le 19 juillet 2014. La préfecture de police a fait suite, jeudi 13 mai, à la demande de Gérald Darmanin et décidé d' interdire la manifestation en soutien au peuple palestinien prévue samedi à 15 h à Barbès (XVIIIe arrondissement), à Paris .

Manifestation pro - palestinienne à Paris en 2018 (image d'illustration). Cette annonce est intervenue dans la soirée du 14 mai, peu après que le tribunal administratif a confirmé l'interdiction de manifester, rejetant un recours en référé-liberté déposé par les avocats de l'Association des Palestiniens en Ile-de-France. «La France est le seul pays démocratique à interdire ces manifestations », ont réagi auprès de l'AFP les avocats Sefen Guez Guez, Dominique Cochain et Ouadie Elhamamouchi, en annonçant faire «appel devant le Conseil d'Etat de ce rejet».

Le gouvernement craint les "conflits importés"

Saisi en référé-liberté par l'Association des Palestiniens en Ile-de-France, le tribunal administratif avait confirmé vendredi l'interdiction. Ce dernier a estimé que le contexte "tant international qu'intérieur" ne permettait pas "d'estimer que les risques de troubles graves" ne "seraient pas aussi importants voire supérieurs à ceux avérés en 2014".

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Le gouvernement craint de son côté les "conflits importés", en clair que le conflit au Proche Orient devienne un sujet politique dans l'Hexagone. Selon Gérald Darmanin, il existe des connexions étroites entre les militants pro Palestine et l'ultra gauche, et le ministre de l'Intérieur craint de les voir s'en prendre à des symboles juifs samedi.

Conflit israélo-palestinien : La classe politique divisée sur l’interdiction de la manifestation pro-palestinienne

  Conflit israélo-palestinien : La classe politique divisée sur l’interdiction de la manifestation pro-palestinienne La France insoumise est montée au créneau contre cette interdiction alors que majorité, droite et extrême droite soutiennent la décision © Jacques Witt/SIPA Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur. MANIF - La France insoumise est montée au créneau contre cette interdiction alors que majorité, droite et extrême Les organisateurs de la manifestation en soutien au peuple palestinien prévue samedi à Paris espèrent ce vendredi obtenir l’annulation de son interdiction requise par le gouvernement et qui suscite un vif débat politique.

Gérald Darmanin a interdit la manifestation pro -Palestine prévue le 15 mai. Selon Sarra Grira, journaliste à Orient XXI, cet arrêté préfectoral divise la sphère Pour ou contre cette manif, il s’agirait moins selon elle de soutien aux Palestiniens que de raisons idéologiques et électorales. Le bruit des évènements à Gaza, à Jérusalem et en Cisjordanie résonne loin les frontières de la Palestine et d’Israël. Le 13 mai, Gérald Darmanin a en effet demandé au préfet de Police de Paris , Didier Lallement, d’ interdire la manifestation en faveur des Palestiniens prévue le samedi 15 mai à Barbès.

La manifestation en soutien au peuple palestinien prévue samedi à Paris a été interdite jeudi à la demande du gouvernement en raison de "risques de troubles à l'ordre public", une décision dénoncée par les organisateurs et la France Insoumise comme une provocation et une atteinte à la démocratie. Le préfet de police Didier Lallement lors d'un déplacement dans un poste de police à La Courneuve le 5 juillet 2020 AFP / Thomas COEX. Dans un télégramme envoyé à l'ensemble des préfets et consulté par l'AFP, Gérald Darmanin a lui aussi rappelé "le précédent du 19 juillet 2014 à Paris "

Entre 6.000 et 10.000 manifestants attendus en région

La manifestation parisienne était au départ prévue pour commémorer la Nakba, l'exode de centaines de milliers de Palestiniens à la création d'Israël en 1948, avant que la flambée de violences en Israël et dans la bande de Gaza ces derniers jours ne vienne dessiner la perspective d'un rassemblement important. La préfecture de police de Paris a prévenu vendredi sur twitter que "participer à une manifestation interdite fait l'objet d'une verbalisation à hauteur de 135 euros".

Dans les villes, comme Nice, Lyon et Marseille, où les cortèges sont maintenues, entre 6.000 et 10.000 manifestants sont attendus. Le ministère de l’Intérieur a demandé à tous les préfets d’être particulièrement vigilants et de mobiliser les services de renseignement, notamment la DGSI qui a mis en garde, selon nos informations, contre les risques de débordements.

Tollé à gauche après l'annonce d'une plainte de Darmanin contre Pulvar .
Gérald Darmanin affirme que la candidate aux régionales en Île-de-France a diffamé la police. L'initiative du ministre de l'Intérieur fait l'unanimité contre elle au sein de l'opposition de gauche.Des insoumis aux écologistes en passant par les communistes, Gérald Darmanin a réussi un grand rassemblement de la gauche... contre lui. Dimanche, le ministre de l'Intérieur a affirmé qu'il portait plaine «au nom du ministère de l'Intérieur» contre des propos d'Audrey Pulvar, tête de la liste Île-de-France en commun (Socialistes, radicaux de gauche, Place publique, Ecolos solidaires, Allons enfants) aux élections régionales.

usr: 1
C'est intéressant!