•   
  •   

France Bygmalion : Sarkozy tente d'échapper au procès

09:05  16 mai  2018
09:05  16 mai  2018 Source:   lexpress.fr

Human Bomb : Nicolas Sarkozy revient sur son face-à-face avec le terroriste, il y a 25 ans (Vidéo)

  Human Bomb : Nicolas Sarkozy revient sur son face-à-face avec le terroriste, il y a 25 ans (Vidéo) Ce lundi 14 mai, C8 diffusait un documentaire inédit sur Erick Schmitt, auteur d'une prise d'otages dans une classe de maternelle en mai 1993. L'occasion pour Nicolas Sarkozy de revenir sur sa rencontre avec celui qu'on surnommait "Human Bomb". Non Stop Zapping vous en dit plus.C’est un évènement qui a considérablement marqué les Français. Le 14 mai 1993, Erick Schmitt, un chômeur dépressif, a pris en otage une classe de maternelle à Neuilly-sur-Seine. Armé d’un pistolet et ceinturé d’explosifs, il a retenu des dizaines d'enfants pendant près de deux jours.

Déjà sous la menace d'autres dossiers judiciaires, Nicolas Sarkozy sera-t-il jugé dans l'affaire Bygmalion ? a été renvoyé pour un autre procès dans l'affaire des "écoutes" sous son quinquennat.

Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy renvoyé en procès pour ses dépenses de campagne. Ce 29 septembre, Envoyé Spécial tentait à son tour de dénouer les fils de l'affaire des comptes de campagne du candidat Nicolas Sarkozy est notamment accusé de s'être présenté afin d ' échapper à la justice.

Déjà sous la menace d'autres dossiers judiciaires, Nicolas Sarkozy sera-t-il jugé dans l'affaire Bygmalion? L'ancien président de la République conteste mercredi son renvoi au tribunal pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle malheureuse de 2012.

Nicolas Sarkozy le 14 mai 2017 à Paris. © afp.com/FRANCK FIFE Nicolas Sarkozy le 14 mai 2017 à Paris.

Le rendez-vous devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris mercredi 16 mai est crucial pour l'avenir de l'ancien chef d'Etat, retraité de la vie politique, qui a vu les menaces judiciaires s'accumuler en mars : après sa mise en examen pour les soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007, il a été renvoyé pour un autre procès dans l'affaire des "écoutes" sous son quinquennat.

"Human Bomb" : Nicolas Sarkozy revient sur la prise d'otages dans une maternelle de Neuilly (vidéo)

  Lundi 14 mai, C8 consacrait une émission à "Human Bomb", le preneur d'otages dans une maternelle de Neuilly-sur-Seine en 1993. Nicolas Sarkozy, qui avait fait office de négociateur, est apparu ému au moment d'évoquer l'affaire. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.C'est une affaire qui avait tenu la France en haleine pendant deux jours. En mai 1993, un homme suicidaire qui se fait appeler "Human Bomb" prend en otages une classe de maternelle à Neully-sur-Seine pendant deux jours, armé d'un pistolet et d'une ceinture d'explosifs. C8 consacrait un documentaire à l'affaire lundi soir, et a notamment recueillit le témoignage de Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy a été renvoyé en procès , de même que treize protagonistes, pour financement illégal de campagne électorale, le juge lui reprochant d'avoir dépassé sciemment le plafond des dépenses électorales, alors fixé à 22,5 millions d'euros.

Bygmalion : Sarkozy tente d ' échapper au procès . Déjà sous la menace d'autres dossiers judiciaires, Nicolas Sarkozy sera-t-il jugé dans l'affaire Bygmalion ? Bygmalion : les derniers recours de Sarkozy et des mis en examen rejetés.

42,8 millions de dépense

Dans l'affaire de ses comptes de campagne plus connue comme l'affaire Bygmalion, les magistrats doivent se pencher sur l'appel qu'il avait interjeté contre l'ordonnance du juge Serge Tournaire du 3 février 2017 le renvoyant devant le tribunal pour "financement illégal de campagne électorale". M. Sarkozy se voit reprocher d'avoir dépassé le plafond autorisé des dépenses électorales de plus de 20 millions d'euros, en dépit des alertes des experts-comptables de la campagne en mars et avril 2012.

La facture totale s'était envolée à plus de 42,8 millions d'euros, soit près du double du seuil légal fixé à 22,5 millions: la conséquence d'une "stratégie" d'"occupation maximale de l'espace médiatique et télévisuel, avec la multiplication de meetings souvent spectaculaires", avait estimé le magistrat. Dans ses réquisitions écrites dont a eu connaissance l'AFP, l'avocat général de la cour d'appel reprend la même analyse, estimant que Nicolas Sarkozy "avait donné, en connaissance de cause, des instructions en faveur d'une augmentation des dépenses", ce que l'intéressé a toujours nié.

L'avocat général demande à la cour d'appel de confirmer les charges à son encontre et de treize autres protagonistes poursuivis pour "complicité", dont douze ont fait appel. Nicolas Sarkozy avait obtenu le report de l'audience, prévue en décembre, dans l'attente d'une décision de la Cour de Cassation sur le maintien ou non de l'association anticorruption Anticor comme partie civile. Elle a finalement été évincée du dossier fin janvier.

Cash Investigation : Course-poursuite surréaliste entre Nicolas Sarkozy et Elise Lucet (Vidéo) .
France 2 proposait un nouvel épisode de Cash Investigation ce mardi 22 mai sur le présumé financement illégal de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Et les téléspectateurs ont pu découvrir une scène surréaliste au cours de laquelle Elise Lucet poursuit Nicolas Sarkozy afin d’avoir des réponses. Des images à découvrir sur Non Stop Zapping.Depuis un an et demi, Elise Lucet et l’équipe de Cash Investigation ne cessent de traquer Nicolas Sarkozy dans le cadre d’un nouvel épisode de Cash Investigation sur le présumé financement illégal de sa campagne présidentielle de 2007.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!