•   
  •   

France Des propos complotistes de Mélenchon à sa plainte contre un youtubeur d’extrême droite : retour sur une polémique en cinq actes

02:40  08 juin  2021
02:40  08 juin  2021 Source:   nouvelobs.com

Royaliste, viriliste, obsédé par les armes et le Moyen Age… 4 choses à savoir sur Papacito

  Royaliste, viriliste, obsédé par les armes et le Moyen Age… 4 choses à savoir sur Papacito Le youtubeur, qui a fait polémique lundi avec une vidéo montrant l’exécution d’un mannequin censé représenter un militant « gauchiste », cultive un art de la provocation potache au service d’une idéologie nationaliste, xénophobe et viriliste.Agé de 35 ans, « Papacito » (Ugo Gil Jimenez, de son vrai nom) est originaire de Toulouse. Sur le web, il s’est notamment fait connaître comme coauteur du blog « FDP de la mode », où s’enchaînent ,dans une vulgarité revendiquée, les commentaires homophobes ou racistes sur l’actualité.


Vidéo: Story 1 : Jean-Luc Mélenchon contre-attaque après ses propos complotistes - 07/06 (BFMTV)

  Des propos complotistes de Mélenchon à sa plainte contre un youtubeur d’extrême droite : retour sur une polémique en cinq actes © Copyright 2021, L'Obs

Jean-Luc Mélenchon est au centre de l’attention depuis dimanche 6 juin. Largement critiqué après avoir lié terrorisme et élection présidentielle, la controverse n’a pas désenflé. Au contraire, après avoir a dénoncé une vidéo d’un youtubeur d’extrême droite qui simulait le meurtre d’un « gauchiste », il est accusé d’avoir allumé un contre-feu pour faire diversion. La vidéo a depuis été retirée de la plateforme.

« L’Obs » refait le point sur l’enchaînement des événements.

« Le complotisme chez Mélenchon n’est pas un accident, c’est un tropisme »

  « Le complotisme chez Mélenchon n’est pas un accident, c’est un tropisme » Selon Rudy Reichstadt, directeur de Conspiracy Watch, le leader de la France Insoumise n’en est pas à son coup d’essai en matière de complotisme. Interview. Les propos de Jean-Luc Mélenchon sont-ils complotistes ? Le complotisme semble devenu une seconde nature chez lui comme s’il avait fini par être complètement contaminé par cette vision du monde. Défendre l’idée que la démocratie française est un simulacre, prédire qu’il va se produire un événement grave dont « le système » serait à l’origine pour disqualifier des candidats, cela relève du complotisme le plus banal.

    Acte I : des propos de Jean-Luc Mélenchon jugés complotistes

Tout est parti d’une tirade du leader de la France insoumise. Lors d’une interview, le candidat à la présidentielle déclare dimanche 6 juin :

« Dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre. Ça a été Merah en 2012, ça a été l’attentat sur les Champs-Elysées la dernière semaine [l’attentat contre le policier Xavier Jugelé, en 2017, NDLR]… Avant on avait eu Papy Voise dont plus personne n’a entendu parler après. Tout ça, c’est écrit d’avance, nous aurons le petit personnage sorti du chapeau, nous aurons l’événement gravissime qui va permettre une fois de plus de pointer du doigt les musulmans et d’inventer une guerre civile. Voilà ! C’est bateau tout ça ! »

    Acte II : une unanime condamnation

Peu après ses propos, la classe politique s’indigne. « Alors comme ça, un dimanche matin, Jean-Luc Mélenchon assène que les meurtres commis par Mohammed Merah étaient écrits d’avanceet tombaient à pic avant une élection », réagit la députée européenne LREM Nathalie Loiseau.

Jean-Luc Mélenchon reçoit de la farine lors du défilé contre l’extrême droite à Paris

  Jean-Luc Mélenchon reçoit de la farine lors du défilé contre l’extrême droite à Paris Le patron de La France Insoumise et candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon a reçu un jet de farine, samedi 12 juin, au départ de la manifestation parisienne contre l’extrême droite. Alors que Jean-Luc Mélenchon répondait à la presse, place de Clichy, en marge du défilé contre l’extrême droite organisé ce samedi 12 juin à Paris, un jeune homme lui a lancé de la farine. L’auteur présumé a ensuite été repoussé par le service d’ordre CGT. La scène a été captée par les caméras de nos confrères de BFMTV .Jean-Luc Mélenchon enfariné: notre journaliste témoigne de la scène pic.twitter.

Une réaction partagée par la sénatrice socialiste et ancienne ministre, Laurence Rossignol, qui renchérit :

« Il y a beaucoup de gens bien à La France insoumise. Je n’imagine pas qu’ils puissent être d’accord avec ces propos, ni même les traiter comme des petits dérapages dont on s’accommode

. C’est honteux, indigne pour les victimes de Merah et totalement parano/complotiste. »Présidentielle 2022 : Mélenchon la joue solo, Hidalgo patine et Jadot tente l’échappée

De même pour le maire de Nice Christian Estrosi qui a dénoncé un propos « indigne, honteux, minable », se désolant de voir Jean-Luc Mélenchon dériver « vers les pires théories complotistes ».

Des proches de victimes d’attentat condamnent également les propos de Jean-Luc Mélenchon. Latifa Ibn Ziaten, dont le fils militaire a été tué par Mohammed Merad, a dénoncé des propos « inadmissibles », réclamant du « respect pour les victimes ».

Plusieurs milliers de personnes ont marché contre les idées d’extrême droite partout en France

  Plusieurs milliers de personnes ont marché contre les idées d’extrême droite partout en France À Paris, Nantes, Rennes ou encore Lannion, quelques milliers de personnes ont pris part à la manifestation pour les libertés et contre les idées d’extrême droite, ce samedi 12 juin. L’événement a été marqué, notamment, par un jet de farine contre le chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon. Militants politiques et syndicaux, activistes écolos et associatifs de divers secteurs ont défilé ensemble, ce samedi 12 juin, pour dénoncer les attaques contre les libertés ​qui se multiplient, selon eux, à la faveur de la montée de l’extrême droite et de lois liberticides​.

    Acte III : LFI se défend

Face à la polémique, les élus de La France insoumise tentent de défendre leur leader. Sur CNews lundi matin, la députée Clémentine Autain assure que « Jean-Luc Mélenchon n’est pas complotiste » et « ne minimise pas ces attentats », qui sont « gravissimes ».

Selon la tête de liste LFI aux régionales en Ile-de-France, Jean-Luc Mélenchon a lors de son interview « ramassé » son propos : « Ce que nous n’acceptons pas, c’est l’instrumentalisation de ces faits gravissimes qui arrivent dans la dernière semaine d’un scrutin très important, en l’occurrence la présidentielle », et que « les assassins qui font ça savent à quel moment ils le font », a-t-elle traduit.

Aspirer les Verts, surveiller Montebourg, rassurer les laïques… Les 12 travaux du candidat Mélenchon pour 2022

Même son de cloche chez le député Adrien Quatennens, qui réfute tout caractère complotiste dans les propos de Mélenchon : « Ce qui est écrit d’avance n’est pas l’incident mais son instrumentalisation ! », écrit-il sur Twitter.

Jean-Luc Mélenchon s’exprime lui-même sur sa page Facebook et pointe « un buzz affligeant ».

Liens entre attentats et présidentielle : pourquoi les propos de Mélenchon font polémique

  Liens entre attentats et présidentielle : pourquoi les propos de Mélenchon font polémique "Vous verrez que dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre", a estimé le chef de file des Insoumis, dimanche, soulevant l'indignation générale.

Lié à une publication Facebook

Partagé depuis Facebook

Jean-Luc Mélenchon se défend sur Facebook

    Acte IV : une vidéo d’un youtubeur d’extrême droite provoque la colère de Mélenchon

Toujours ce lundi, nouvelle polémique impliquant encore une fois le chef de file LFI. En début d’après-midi, il publie un tweet dénonçant une « alerte à l’appel au meurtre ».

Car dans une vidéo publiée dimanche sous forme de tutoriel et intitulée « Le gauchisme est-il pare-balles ? », le youtubeur Papacito, accompagné d’un autre vidéaste amateur d’extrême droite Code Rheino, propose de « voir si le matériel du mec qui vote Mélenchon lui permet de résister à une attaque terroriste potentielle sur le territoire ».

Avant de tirer avec des armes à feu, sur le mannequin représentant l’électeur LFI protégé par des magazines « de gauche », des espadrilles ou encore du quinoa, puis lardé de coups de couteau. La vidéo a été supprimée par Youtube lundi après-midi.

Scandalisé face à cette violence, Jean-Luc Mélenchon s’exprime dans une interview vidéo. « Je ne peux vous cacher l’émotion qui m’étreint ainsi que celle de tous mes amis », et annonce diffuser un appel à signature en ligne pour une plainte collective.

    Acte V : Mélenchon accusé d’allumer un contre-feu

Par cette nouvelle déclaration, certains internautes voient un contre-feu, allumé pour éteindre la première polémique ou en tout cas, pour faire diversion.

Ce que récuse sur twitter Manuel Bompard, chef de file LFI au Parlement européen : « J’entends sur des plateaux de télévision que la vidéo de Papacito serait un contre-feu. Que faut-il comprendre ? Jean-Luc Mélenchon aurait inventé cette vidéo ? Ou bien elle n’est pas suffisamment grave pour être dénoncée ? »

PMA pour toutes à l’Assemblée, opération diversion pour Mélenchon, l’OMS appelle à la solidarité des fabricants de vaccins... l’actu de ce lundi .
Retrouvez ici l’essentiel de l’actualité de ce lundi.Plainte après un «appel au meurtre» : la diversion de Mélenchon. Mis en cause pour ses propos tenus dimanche, jugés «complotistes», Mélenchon allume un contre-feu. Le leader de La France insoumise et candidat à la présidentielle a pris la parole lundi après-midi, l’air grave et bouleversé, pour dénoncer la publication dimanche, par un youtubeur à succès, d’une vidéo mettant en scène une attaque armée fictive contre un électeur de LFI. Drapeau tricolore en arrière-plan, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé des images illustrant «un appel au meurtre» et a annoncé porter plainte. A lire ici.

usr: 1
C'est intéressant!