•   
  •   

France Régionales en Ile-de-France : « L’écologie des résultats, c’est nous », assure Valérie Pécresse

00:52  11 juin  2021
00:52  11 juin  2021 Source:   20minutes.fr

Régionales en Ile-de-France : Que proposent les six principaux candidats ?

  Régionales en Ile-de-France : Que proposent les six principaux candidats ? « 20 Minutes » a demandé aux six principaux candidats et candidates leurs trois mesures phares © Sipa Les six principales candidates et candidats aux élections régionales en Ile-de-France. POLITIQUE - « 20 Minutes » a demandé aux six principaux candidats et candida Le premier tour des élections régionales arrive à grands pas, et vous n’avez toujours pas fait votre choix ? Pas de panique, 20 Minutes a demandé aux six principaux candidats et candidates en Ile-de-France leurs trois mesures phares.

Les élections régionales de 2021 en Île - de - France ont lieu les 20 et 27 juin 2021 afin de renouveler les membres du conseil régional de la région française d' Île - de - France . Le conseil régional d' Île - de - France est doté de 209 sièges pourvus pour six ans selon un système mixte à finalité

Six représentants des principales formations candidates aux élections régionales en Ile - de - France ont débattu mercredi soir. Chacun a déroulé son programme sans chercher la confrontation directe. Valérie Pécresse , seule contre tous. Sans surprise là non plus, l’écologiste Bayou a beaucoup parlé climat. «L’enjeu du siècle», selon celui qui rêve de «devenir le premier président écolo de la région Ile - de - France » et qui siège déjà au conseil régional depuis 2015. Autain, à la tête d’une liste d’union des insoumis et des communistes, sur un ton posé, a cherché à se montrer comme la candidate «de

Valérie Pécresse, la tête de liste soutenue par LR à Paris pour les régionales en Ile-de-France, était l’invité de l’émission de BFM Paris « Paris politiques », en partenariat avec « 20 Minutes »

Valérie Pécresse lors d'un déplacement de campagne à Nemours, le 14 mai 2021. © Jacques Witt/SIPA Valérie Pécresse lors d'un déplacement de campagne à Nemours, le 14 mai 2021. DECLARATIONS - Valérie Pécresse, la tête de liste soutenue par LR à Paris pour les régionales en Ile-de-France, était l’invité de l’émission de BFM Paris « Paris politiques », en partenariat avec « 20 Minutes »

Valérie Pécresse est donnée grande favorite pour les régionales en Ile-de-France, à la tête d’une liste de son mouvement Libres ! soutenue par Les Républicains. Elle était ce jeudi l’invitée de Paris politiques, l’émission de BFM Paris en partenariat avec 20 Minutes. L’occasion de revenir sur son bilan, qu’elle assure très fort sur l’écologie, et de mettre en avant ses propositions.

Élections régionales en Bretagne : qui sont les candidats pour le scrutin du dimanche 20 juin 2021 ?

  Élections régionales en Bretagne : qui sont les candidats pour le scrutin du dimanche 20 juin 2021 ? Loïg Chesnais-Girard (PS) brigue un nouveau mandat. Son ex-vice-président Thierry Burlot est aussi candidat (MoDem-UDI-LREM). Se présentent également : Isabelle Le Callennec (LR) ; Claire Desmares-Poirrier (EELV) ; Gilles Pennelle (RN) ; Joannic Martin (Parti breton) ; Pierre-Yves Cadalen (LFI) ; David Cabas (Debout la France) ; Valérie Hamon (Lutte Ouvrière) ; l’ancien maire de Langouët Daniel Cueff ; le souverainiste Yves Chauvel ; ChristopheLe président sortant de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, investi par le Parti socialiste, est candidat à sa réélection. Il a lancé officiellement sa campagne le 4 mai.

En Ile - de - France , Valérie Pécresse , la présidente sortante de la région est donnée largement favorite dans les sondages devant le candidat du Rassemblement national Jordan Bardella, celui de la major… RFI n' est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes.

A quelques semaines des élections régionales , la liste des prétendants pour la succession de la présidente d' Ile - de - France Valérie Pécresse semble officiellement arrêtée. Une bataille des idées se dessine pour ce scrutin reporté aux dimanches 20 et 27 juin 2021. Première femme à occuper ce poste, Valérie Pécresse prenait ainsi la succession du socialiste Jean-Paul Huchon, qui dirigeait l' Ile - de - France depuis 1998. La République en Marche : Laurent Saint-Martin. Le député du Val -de-Marne Laurent Saint-Martin a officiellement annoncé le 28 janvier 2021 qu'il sera le candidat

La circulation

« L’offre de transports en commun est revenue à 100 %. Si on veut désaturer, il faut doubler le réseau des transports en commun, de banlieue à banlieue. C’est mon projet. Il faut un métro qui fasse le tour de Paris : ce sera le Grand Paris Express. Il faut offrir plus de qualité de transports, ce qui est incompatible avec la gratuité que souhaite Audrey Pulvar [la candidate PS]. La Région doit gérer l’autoroute et le périphérique pour ajouter une voie pour le covoiturage. On ne peut pas supprimer une voie sur le périphérique comme le veut Anne Hidalgo [la maire PS de Paris] : ce serait la thrombose. Le covoiturage fait perdre du temps. Ce qui changera les choses, c’est si faire du covoiturage fait gagner du temps. »

Le financement des projets de transports en commun

« Nous avons un sujet, qui est l’addition de la crise Covid. En 2021, nous avons perdu 40 % de nos abonnés Navigo mensuels. Je demande à l’Etat de renflouer les caisses d’Ile de France Mobilités, comme dans tous les autres pays. Nous avons besoin de cet argent. Sinon, je bloquerai les paiements de la SNCF et de la RATP. Nous ne sommes pas responsables des confinements. Je ferai tout pour que les usagers ne paient pas, et ne pas augmenter les abonnements. »

Régionales en Ile-de-France. Ce qu’il faut retenir du débat entre les sept candidats sur LCI

  Régionales en Ile-de-France. Ce qu’il faut retenir du débat entre les sept candidats sur LCI À cinq jours du premier tour des élections régionales, les sept principales têtes de liste d’Île-de-France ont débattu, lundi 14 juin.À cinq jours du premier tour des élections régionales, les sept principales têtes de liste d’Île-de-France ont débattu, lundi 14 juin, sur le plateau de LCI. Les candidats PS et LREM ont notamment affirmé défendre le front républicain, tandis que Valérie Pécresse a été la cible de nombreux pics.

Valérie Pécresse est la présidente du Conseil régional d' Île - de - France depuis le 18 décembre 2015, à la suite de sa victoire aux élections régionales avec 43,8 % des suffrages. Après avoir démissionné de la fonction publique en novembre 2015, elle a démissionné de son mandat de députée des Yvelines le 19 janvier 2016, conformément à son engagement de campagne de se consacrer À Bercy en 2011, elle assure la réduction historique du déficit et des dépenses publiques. Elle fait également voter la TVA anti-délocalisation qui permet une baisse des charges sur le travail, clé de la compétitivité emploi.

En Ile - de - France , la droite persiste et signe. La présidente sortante de la région, Valérie Pécresse , arriverait largement en tête au premier tour des élections régionales des 20 et 27 juin, selon le sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France et France Télévisions, publié mercredi.

La sécurité dans les transports en commun


Vidéo: Régionales en Île-de-France : Valérie Pécresse toujours en tête des intentions de vote (Dailymotion)

« Les caméras de vidéoprotection ont permis d’améliorer de 20 à 30 % l’élucidation de faits selon les chiffres que me remontent des maires de terrain comme Aulnay ou Meaux. J’ai mis en place le 31.17 qui permet d’appeler immédiatement. Les chiffres ont augmenté parce qu’on les dénonce. Les Franciliens ont l’impression qu’il y a plus de vols à l’arraché, car les réseaux ne s’en prennent plus aux touristes mais à eux. J’ai demandé au gouvernement de voter une interdiction de paraître sur les réseaux de transports aux récidivistes. »

L’écologie

« Quand j’entends Julien Bayou [le candidat EELV] oser m’imputer des morts liés à la pollution atmosphérique, c’est factuellement faux puisque la pollution a diminué de 30 % depuis dix ans. Ce sont des accusations ignobles. J’aimerais qu’il fasse moins le fier. Le bilan écologique de mon prédécesseur, dont Julien Bayou faisait partie, est calamiteux. On achetait encore des bus diesel. C’est nous qui avons commandé des bus électriques. Sur le vélo, rien n’avait été fait non plus : qui a lancé le Véligo ? C’est nous. L’aide de 500 euros pour l’achat de vélos électriques ? C’est nous. Le RER vélo ? C’est nous. La conversion des terres agricoles au bio ? C’est nous. A son époque, on artificialisait 1.300 ha de terres agricoles par an. Aujourd’hui, ce n’est que 500. L’écologie des résultats, c’est nous. »

Ces candidats aux régionales qui misent tout sur la sécurité, alors qu’elle n’est pas une compétence de la région

  Ces candidats aux régionales qui misent tout sur la sécurité, alors qu’elle n’est pas une compétence de la région La région est le seul échelon qui n’a pas de compétence de sécurité. Si les candidats misent sur une action dans les lycées et les transports, domaines du ressort de la région, leurs marges de manœuvre restent très limitées.C’est le cas d’Aleksandar Nikolic, tête de liste pour le Rassemblement national aux régionales de la région Centre-Val-de-Loire, qui a déclaré lundi 31 mai sur France bleu « la sécurité des habitants, c’est une priorité ». A l’opposé de l’échiquier politique,Carole Delga, présidente sortante PS en Occitanie, a présenté son « plan régional pour la sécurité », et souhaite une « sécurité de proximité, avec une présence humaine, pour rassurer les Français ».

Les élections régionales de 2015 en Île - de - France se déroulent sur deux tours, les 6 et 13 décembre 2015, comme pour l'ensemble des autres régions françaises (à l'exception de Mayotte). Le mode de scrutin est fixé par le Code électoral.

Des «invectives» qui ne sont pas du tout du goût de la liste de Valérie Pécresse . « Nous sommes scandalisés parce que Marlène Schiappa dénie le droit des femmes de choisir de disposer d'elles-mêmes, ce qui est l'un des fondements du féminisme», attaque à son tour Florence Portelli, accusant la ministre d'instrumentaliser des sujets de société.

La région la plus riche et la plus inégalitaire de France

« La Région a lutté tout mon mandat contre ces inégalités. Nous avons durant ce mandat investi un tiers de plus en six ans Seine-Saint-Denis par rapport aux Hauts-de-Seine. Nous avons diminué les dotations à Paris au profit des territoires ruraux de la grande couronne, les grands oubliés de la politique régionale de la majorité précédente. Et nous allons plafonner les tickets de transport à 4 euros maximum. Ils peuvent aller jusqu’à 10 ou 15 euros actuellement pour un aller simple. Cela coûtera 145 millions d’euros. »

Les lycées

« Il n’y a pas de lycée dont l’état soit en urgence absolue. On a mis en place un système de recrutement intérimaire pour remplacer chaque personnel absent immédiatement pendant la crise Covid pour le nettoyage. Je n’ai pas réussi à tout rénover, mais j’ai hérité de 200 lycées vétustes. En cinq ans, on ne résout pas un tel abandon. »

Ses ambitions présidentielles

« Je présente un programme très ambitieux. Ce que je garantis aux Franciliens, c’est que tout ce qui est dans mon programme sera réalisé dans les six ans qui viennent. Je ne me pose pas la question d’être candidate à la présidentielle. L’enjeu est trop important. Les Franciliens, cette question ne les intéresse pas : ce qui les intéresse, c’est ce qu’on va faire. Ce que je dis, je le fais. »

Régionales en Ile-de-France : les candidats s'affrontent sur la gratuité des transports .
Lors d'un débat sur France 3 Ile-de-France, les candidats aux élections régionales en Ile-de-France se sont affrontés mercredi soir sur la question sensible de la gratuité des transports en commun. © Capture d'écran France 3 Ile de France Les candidats aux élections régionales en Ile-de-France se sont affrontés mercredi soir sur la question sensible de la gratuité des transports en commun, mesure phare de la candidate soutenue par le Parti socialiste, lors d'un débat sur France 3 Ile-de-France.

usr: 2
C'est intéressant!