•   
  •   

France Pollution maritime au large de la Corse, le plan Polmar Terre actionné

14:30  12 juin  2021
14:30  12 juin  2021 Source:   liberation.fr

Corse. Pollution aux hydrocarbures : ce que l’on sait de la situation ce dimanche

  Corse. Pollution aux hydrocarbures : ce que l’on sait de la situation ce dimanche La pollution en mer au large de la Corse continuait à s’éloigner de la côte en dérivant vers le sud, ce dimanche 13 juin. Près de quatre tonnes d’hydrocarbures ont déjà été récupérées sur la zone. Des opérations sont organisées depuis la veille pour prélever ces polluants, qui proviennent vraisemblablement du dégazage illégal d’un navire. Une pollution en mer contenant des hydrocarbures lourds menaçait, samedi 12 juin, la côte orientale de la Corse. Des plages ont été fermées, la pêche interdite et d’importants moyens de protection du littoral ont été déployés, à terre et en mer.

Deux nappes d'hydrocarbures s’étendent sur près de 35 km en longueur, et dérivent vers la côte corse. Photo diffusée le samedi 12 juin par la marine nationale. © Marine Nationale Deux nappes d'hydrocarbures s’étendent sur près de 35 km en longueur, et dérivent vers la côte corse. Photo diffusée le samedi 12 juin par la marine nationale.

La consigne de la préfecture est claire : alors qu’une nappe d’hydrocarbures devrait toucher la côte ce samedi, la population ne doit «pas toucher ou procéder par elle-même au ramassage des galettes qu’ils peuvent être susceptibles de trouver sur les plages», a mis en garde le préfet François Ravier. Le plan Polmar Terre (POLlutions MARines), dédié à la protection du littoral, a été activé samedi. Il permet d’identifier la nature de la pollution, de définir l’étendue de l’impact et mettre en œuvre des chantiers de dépollution.

Corse : ce qu'il faut savoir sur la pollution aux hydrocarbures détectée en Corse

  Corse : ce qu'il faut savoir sur la pollution aux hydrocarbures détectée en Corse Les autorités ont déclenché ce samedi le plan de protection du littoral Polmar-Terre, après la détection de deux nappes de pollution aux hydrocarbures. © Marine nationale/AFP La nappe de pollution aux hydrocarbures détectée au large de la Corse s'est divisée en deux dans la nuit. Marine Nationale / AFP) Plages fermées, pêche interdite et déploiement d'importants moyens de protection du littoral : l'est de la Corse se préparait ce samedi à une possible arrivée d'un Elle est vraisemblablement liée au dégazage illégal d'un navire en Méditerranée.

Vendredi, à la mi-journée, des matières polluantes, contenant des hydrocarbures lourds, ont été repérées à 9 km de la côte est de la Corse, entre Aléria et Solenzara, une zone qui compte de nombreuses plages de sable. Les deux nappes s’étendent sur près de 35 km de longueur, et dérivent vers la côte. Certains matériaux sont néanmoins visibles jusqu’à 800 mètres de la côte, précisait Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime de Méditerranée, invitée de France Inter samedi. «Nous craignons qu’une partie de cette pollution touche les côtes corses aujourd’hui [samedi]», a-t-elle indiqué.

«Une surveillance par hélicoptère et par avion samedi en milieu de matinée a permis de localiser plusieurs nappes éparses, dont certaines sont très proches des côtes, l’une d’entre elles à quelques centaines de mètres», a précisé Christine Ribbe, en soulignant que les survols de reconnaissance se poursuivent. Le préfet de Haute-Corse a interdit l’accès aux plages des communes d’Aleria jusqu’à Ventiseri. La pêche est aussi interdite sur ces mêmes secteurs.

Cette matière «résulte vraisemblablement d’un dégazage mais la taille et la nature des produits ne permettent pas d’espérer une dilution naturelle et nécessitent d’engager des unités et du matériel spécifique antipollution», précisait un communiqué de la préfecture maritime de Méditerranée publié vendredi. Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie maritime, a indiqué Dominique Laurens, la procureure de Marseille, compétente pour les affaires de pollution maritime sur le littoral méditerranéen français. «Une analyse du trafic maritime dans la zone est en cours», a-t-elle ajouté.

Pollution aux hydrocarbures en Corse : plaintes de la Collectivité territoriale

  Pollution aux hydrocarbures en Corse : plaintes de la Collectivité territoriale La Collectivité de Corse a annoncé deux actions en justice mardi soir, après la pollution aux hydrocarbures qui a frappé l’île de Beauté, dénonçant « un acte volontaire d’une extrême gravité ».Après la pollution aux hydrocarbures qui a frappé l’île de Beauté, la collectivité unique de Corse a annoncé dans un communiqué une plainte pénale auprès du parquet de Bastia et une procédure devant le tribunal administratif de Bastia aux fins de désigner un expert, « dans le cadre de l’action indemnitaire qui sera engagée contre les personnes physiques et morales dont la responsabilité […] sera mise en cause ».

En 2018 déjà, une cinquantaine de plages du Cap Corse, au nord de l’île, avaient été touchées par une pollution au fuel à cause de la collision de deux navires.

La pollution d’hydrocarbures avait été repérée vendredi lors d’un exercice militaire de la base aérienne de Solenzara, puis confirmée par un avion Falcon50 envoyé par la marine nationale. La vedette des douanes Libecciu, basée à Bastia, a effectué les premiers prélèvements. Quelque 80 militaires de la sécurité civile, pompiers et gendarmes ont été déployés. «Ils sont munis des outils de collecte au sol des hydrocarbures s’ils venaient à toucher les côtes ainsi que du matériel de protection», a précisé la préfecture. Deux bâtiments de soutien et d’assistance de haute mer, Pionnier et Jason, doivent également arriver de Toulon ce samedi, «avec des matériels spécifiques antipollution et du personnel spécialisé de la cellule antipollution de la base navale de Toulon». Ces navires de 70 mètres de long et 16 mètres de large sont capables de déplacer près de 3 000 tonnes.

Corse. Des résidus d’hydrocarbures découverts sur une plage de Solaro .
Les plages de l’île de Beauté sont interdites au public en raison de la pollution aux hydrocarbures. Des traces ont été trouvées à Solaro. Des résidus d’hydrocarbures ont été découverts sur une plage de Solaro sur la côte est de la Corse, après une pollution en mer vraisemblablement liée au dégazage sauvage d’un navire découverte vendredi, a indiqué la préfecture de Corse lundi 14 juin 2021.Les résidus sont répartis sur environ 500 mètres de long et 50 centimètres de large de manière discontinue​, a précisé la préfecture, ajoutant que des moyens étaient déployés pour ramasser ces restes d’hydrocarbures.

usr: 0
C'est intéressant!