•   
  •   

France Le CSA met en demeure CNews pour avoir trop donné la parole au Rassemblement national

20:25  12 juin  2021
20:25  12 juin  2021 Source:   ouest-france.fr

Un présentateur de CNews déstabilisé par un étonnant bug technique en direct : "Alors ça, c'est du jamais vu !" (VIDEO)

  Un présentateur de CNews déstabilisé par un étonnant bug technique en direct : Sur CNews, ce mardi 1er juin, Julien Pasquet, le présentateur de Soir Info s'est laissé surprendre par un problème technique tout à fait inhabituel… Qui l'a beaucoup amusé.Alors que le tableaux des pourcentages s'affichait à l'écran Julien Pasquet a entamé ses explications : "Les résultats de notre sondage OpinionWay (way, way, way…)", mais alors (alors, alors, alors…)", s'est-il rapidement interrompu remarquant que tout ce qu'il disait était répété indéfiniment à l'antenne, le rendant totalement inaudible : "Mais il y a un écho absolument incroyable (incroyable, incroyable, incroyable…), les gens entendent (entendent, entendent, entendent…) ?", a-t-il questionné en coulisses,

La chaîne CNews est mise en demeure par le CSA pour avoir trop donné la parole au Rassemblement national. Photo d’illustration. © Jérôme Fouquet/OUEST FRANCE La chaîne CNews est mise en demeure par le CSA pour avoir trop donné la parole au Rassemblement national. Photo d’illustration.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CAS) reproche à la chaîne d’information en continu d’avoir accordé trop de temps de parole au Rassemblement national (RN) pour les élections régionales en Ile-de-France.

Le CSA a mis en demeure CNews de respecter ses obligations en matière de pluralisme, reprochant à la chaîne d’info du groupe Canal + d’avoir trop donné la parole au candidat du RN pour les élections régionales en Ile-de-France, par rapport aux autres listes.

"Marine Le Pen, j’avais dit non" : pourquoi Cyril Hanouna a finalement changé d'avis ? (VIDEO)

  Ce 4 juin, invité de "L'heure des pros", sur CNews, Cyril Hanouna a annoncé un virage dans son émission ... © CNews Ce 4 juin, invité de "L'heure des pros", sur CNews, Cyril Hanouna a annon ... Selon un sondage Ifop publié par Le Point cette semaine, les fanzouzes de Cyril Hanouna votent d'abord pour Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. A un an de l'élection présidentielle, l'animateur de Touche pas à mon poste et Balance ton post, sur C8, était ce 4 juin l'invité de Pascal Praud, sur CNews, pour clarifier sa ligne et ses projets pour 2022.

Dans une décision publiée samedi au journal officiel, le CSA a relevé que CNews avait invité « à neuf reprises » du 10 au 28 mai la tête de liste du Rassemblement national à Paris pour les régionales.

La chaîne avait déclaré n’avoir accordé que 7 minutes de temps de parole à ce candidat, alors qu’il a parlé pendant une heure au total. Et « contrairement à ce que soutient » la chaîne, le CSA estime que le candidat RN s’est exprimé « sur des thématiques majeures de la campagne électorale en vue du scrutin à venir en région d’Ile-de-France, telles que la sécurité publique », y compris durant les séquences non comptabilisées par CNews.

Par conséquent le temps de parole réel du candidat fait apparaître « des déséquilibres en ce qui concerne la présentation et l’accès à l’antenne des listes en lice […] au bénéfice de celle soutenue par le Rassemblement national ».

CNews mise en demeure par le CSA pour manquement à ses obligations en matière de pluralisme politique

  CNews mise en demeure par le CSA pour manquement à ses obligations en matière de pluralisme politique La chaîne d’information du groupe Canal+ n’a pas déclaré le temps de parole de Philippe Ballard, candidat du Rassemblement national, invité neuf fois entre le 10 et le 28 mai. Entre le 10 et le 28 mai, CNews n’a pas respecté le principe d’un accès équitable à son antenne des différentes listes en présence aux élections régionales. Pour en avoir fait le constat, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a décidé, mercredi 9 juin, de mettre la chaîne en demeure de « se conformer, à l’avenir » à ses obligations en matière de pluralisme. La décision est parue au Journal officiel samedi 12 juin.

Que risque la chaîne ?

En outre, CNews a fait part début juin au CSA de son intention « de rattraper du temps pour [cette] liste », ajoute le régulateur, qui conclut que cela ne peut qu’accroître « les déséquilibres » au détriment des autres listes.

C’est pourquoi le Conseil supérieur de l’audiovisuel a décidé de mettre en demeure la chaîne « de se conformer, à l’avenir, aux dispositions » en matière de pluralisme politique, et notamment celles applicables pour les élections régionales, qui prévoient un « accès équitable des listes en présence ».

Sollicitée par l’AFP, CNews n’a pas souhaité faire de commentaire.

Une mise en demeure constitue une sorte d’avertissement et expose CNews, en cas de récidive, à une sanction qui peut aller d’une amende à une suspension de la diffusion d’un programme, en passant par une privation temporaire de publicité.

Ce n’est pas la première fois que le régulateur de l’audiovisuel épingle la chaîne d’info du groupe Canal +, filiale du groupe Vivendi contrôlé par l’homme d’affaires Vincent Bolloré.

En mars, le CSA avait infligé à CNews une amende de 200 000 € pour « incitation à la haine » et « à la violence » après des propos de son polémiste vedette Eric Zemmour, sur les migrants mineurs isolés.

Cyril Hanouna a du travail pour Éric Zemmour et Pascal Praud : "il se passe toujours quelque chose sur CNews" .
Ce 19 juin, Cyril Hanouna annonce son intention de recruter Eric Zemmour et Pascal Praud, pour sa grande émission politique de 2022. Une façon de se montrer loyal à la chaîne du groupe Canal, CNews, dont les audiences montent en flèche. © CNews Ce 19 juin, Cyril Hanouna annonce son intention de recruter Eric Zemmour et Pascal Praud, pour sa grande émission politique de 2022. Une façon de se montrer loyal à la chaîne du groupe Canal, CNews, dont le Il travaille sur "un format inédit" qu'il veut présenter "en direct sur C8 d’ici à novembre".

usr: 7
C'est intéressant!