•   
  •   

France Corse. Pollution aux hydrocarbures : ce que l’on sait de la situation ce dimanche

18:50  13 juin  2021
18:50  13 juin  2021 Source:   ouest-france.fr

ENTRETIEN. En Corse, « le déni de la mafia par les élus est un message de peur »

  ENTRETIEN. En Corse, « le déni de la mafia par les élus est un message de peur » En septembre 2019, Massimu Susini était tué alors qu’il ouvrait sa paillote sur une plage de Cargèse. Un des deux collectifs anti mafia créés à la fin de l’été 2019 porte son nom. Son oncle Jean-Toussaint Plasenzotti, l’un des créateurs du collectif raconte ce combat citoyen face au déni. Jean-Toussaint Plasenzotti a donné rendez-vous sur un parking de Cargese (Corse-du-Sud) offrant une vue panoramique sur la plage de Pero.D’ici, on aperçoit la paillote 1768, le restaurant de plage qui appartenait à son neveu Maxime (Massimu en corse) Sunini, 36 ans, assassiné le 12 septembre 2019 alors qu’il ouvrait son établissement.

Un bateau de la gendarmerie près de la côte à Sari-Solenzara, en Corse, ce 12 juin. © AFP / PASCAL POCHARD-CASABIANCA Un bateau de la gendarmerie près de la côte à Sari-Solenzara, en Corse, ce 12 juin.

La pollution en mer au large de la Corse continuait à s’éloigner de la côte en dérivant vers le sud, ce dimanche 13 juin. Près de quatre tonnes d’hydrocarbures ont déjà été récupérées sur la zone. Des opérations sont organisées depuis la veille pour prélever ces polluants, qui proviennent vraisemblablement du dégazage illégal d’un navire.

Une pollution en mer contenant des hydrocarbures lourds menaçait, samedi 12 juin, la côte orientale de la Corse. Des plages ont été fermées, la pêche interdite et d’importants moyens de protection du littoral ont été déployés, à terre et en mer. La nappe a été repérée vendredi lors d’un exercice militaire aérien au large de Solenzara, dans l’est de la Corse. Elle est arrivée très rapidement, samedi, jusqu’à 800 mètres des côtes, faisant redouter le pire.

Pollution maritime au large de la Corse, le plan Polmar terre activé

  Pollution maritime au large de la Corse, le plan Polmar terre activé Le plan Polmar-Terre, dédié à la protection du littoral, a été activé par le préfet de Haute-Corse après avoir identifié une pollution à l'Est de la Corse, à 10 km environ de la côte de l'île de beauté. La pollution en question est constituée de deux nappes contenant des hydrocarbures lourds. Elles s'étalent sur 35 km environ.Elle "résulte vraisemblablement d'un dégazage mais la taille et la nature des produits ne permettent pas d'espérer une dilution naturelle et nécessitent d'engager des unités et du matériel spécifique antipollution", a-t-on précisé de même source.

La nappe de pollution au large de la Corse le 12 juin. © AFP / Marine Nationale La nappe de pollution au large de la Corse le 12 juin.

Où se situe la pollution ce dimanche 13 juin ?

L’inquiétude était de mise et les craintes de voir la pollution sur les plages de sable de la côte est de la Corse justifiées. Le plan Polmar-Terre, dédié à la protection du littoral, a été activé samedi car la pollution se rapprochait des côtes. En fin de journée, la nappe a heureusement pris une autre direction s’éloignant du rivage, dérivant vers le sud.

À la plage d’Aleria, la baignade est interdite, ici le 12 juin, en raison du risque de pollution. © AFP / PASCAL POCHARD-CASABIANCA À la plage d’Aleria, la baignade est interdite, ici le 12 juin, en raison du risque de pollution.

« La pollution se situait ce matin [dimanche] à une dizaine de kilomètres des côtes, plus au Sud, au nord du golfe de Porto Vecchio », a indiqué à la capitaine de frégate Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime de Méditerranée, basée à Toulon, en précisant que la pollution continuait « actuellement à s’éloigner ».

La Corse redoute une marée noire

  La Corse redoute une marée noire MSN Sport vous offre toutes les actualités, les résultats, les classements, les statistiques, les vidéos et les photos de sport.

Qu’est-il fait pour limiter la pollution ?

Des opérations de dépollution sont menées au large de la Corse depuis samedi. Depuis le lever du soleil ce dimanche, les moyens maritimes sont à nouveau sur zone pour continuer le repêchage des hydrocarbures. Entre trois et quatre tonnes ont été récupérés samedi, selon la préfecture maritime.

Des hélicoptères et avions ont également été dépêchés pour suivre l’évolution de la situation, repérer et localiser les nappes et réadapter le dispositif.

En Corse, la pollution aux hydrocarbures s’éloigne des côtes

  En Corse, la pollution aux hydrocarbures s’éloigne des côtes Les nappes d’hydrocarbures vraisemblablement liées au dégazage illégal d’un navire, qui menaçaient samedi la côte orientale de l’île, se sont éloignées vers le large où des navires de la marine effectuent des opérations de récupération. Plages fermées, pêche interdite et déploiement d’importants moyens de protection du littoral à terre et en mer : depuis la nuit de vendredi à samedi l’île méditerranéenne se préparait avec inquiétude à l’arrivée d’hydrocarbures lourds sur les plages de sable de la côte orientale.

Pourquoi est-ce compliqué ?

La pollution était très morcelée et nécessitait d’aller la repêcher « un peu partout ». « Une partie s’émulsionne, une autre coule et une autre est diluée, tout cela fait que l’on en voit beaucoup moins sur l’eau. On continue donc à travailler mais on est beaucoup plus confiant aujourd’hui, tout en restant prudent et vigilant », a résumé Christine Ribbe.

La présence d’hydrocarbures lourds, dont la dissolution est difficile, et l’étendue des deux nappes d’hydrocarbures, avaient incité les autorités françaises à déclencher samedi le plan de protection du littoral avec une action sur les côtes qui reste en partie maintenue ce dimanche. « L’évolution des courants et vents, et la possibilité que des parties de la nappe se soient détachées ou soient passées en-dessous de la surface et n’aient pas été repérées doivent appeler à la prudence », a justifié le préfet de Haute-Corse.

Quelles sont les interdictions en cours sur la côte ?

« L’accès aux plages et à la baignade des communes du sud de la Haute-Corse reste donc interdit. Une analyse de la qualité des eaux de baignade a été demandée et si les services devaient intervenir, la présence de public sur les plages rendrait plus difficile l’action », a-t-il ajouté dimanche précisant que le dispositif évoluera en fonction des résultats. Les trois étangs (Palu, Diane et Urbino) fermés par les autorités pour les protéger de la pollution « seront rouverts dans les meilleurs délais, avec une possibilité de les refermer en trois heures si la situation venait à évoluer », a indiqué le préfet.

Corse : la pollution en mer s'éloigne des côtes, 4 tonnes d'hydrocarbures récupérées

  Corse : la pollution en mer s'éloigne des côtes, 4 tonnes d'hydrocarbures récupérées Depuis le lever du soleil dimanche, les moyens maritimes sont à nouveau sur zone pour continuer le repêchage des hydrocarbures dont entre trois et quatre tonnes ont été récupérés samedi. Des hélicoptères et avions ont également été dépêchés pour suivre l'évolution de la situation.Depuis le lever du soleil, les moyens maritimes sont à nouveau sur zone pour continuer le repêchage des hydrocarbures dont entre trois et quatre tonnes ont été récupérés samedi, a-t-elle souligné.

Pour la pêche, le représentant de l’État a levé son interdiction en Haute-Corse mais l’a maintenue en Corse-du-Sud. De même, si l’interdiction de mouillage a été levée à Sari-Solenzara, elle est toujours maintenue pour Porto-Vecchio et le sud de l’île.

D’où proviennent ces hydrocarbures ?

Cette pollution est vraisemblablement due au dégazage illégal d’un navire. C’est-à-dire qu’un bateau vide ses cuves et est rincé à l’eau en mer. Une opération qui doit normalement se faire au port.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Marseille, compétent pour les affaires de pollution maritime sur le littoral méditerranéen français. Elle a été confiée à la gendarmerie maritime qui devra notamment tenter de retrouver le bateau à l’origine du dégazage sauvage. À ce stade, trois navires présents dans une zone élargie autour de la pollution devront faire l’objet de vérifications, a indiqué le colonel Jean-Guillaume Remy, commandant du groupement Méditerranée.

« Dégazer des hydrocarbures en mer est un pur acte de délinquance écologique », a dénoncé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, qui s’est rendue sur place samedi avec la ministre de la Mer Annick Girardin. « Nous sommes arrivées ici bien déterminées à trouver ceux qui ont dégazé sauvagement. Je le disais tout à l’heure ce sont des voyous et ils devront être traités comme des voyous », a renchéri Annick Girardin.

Pollution aux hydrocarbures en Corse : plaintes de la Collectivité territoriale .
La Collectivité de Corse a annoncé deux actions en justice mardi soir, après la pollution aux hydrocarbures qui a frappé l’île de Beauté, dénonçant « un acte volontaire d’une extrême gravité ».Après la pollution aux hydrocarbures qui a frappé l’île de Beauté, la collectivité unique de Corse a annoncé dans un communiqué une plainte pénale auprès du parquet de Bastia et une procédure devant le tribunal administratif de Bastia aux fins de désigner un expert, « dans le cadre de l’action indemnitaire qui sera engagée contre les personnes physiques et morales dont la responsabilité […] sera mise en cause ».

usr: 1
C'est intéressant!