•   
  •   

France Régionales en Ile-de-France: « La qualité de l’air, si ça a un coût, ça n’a pas de prix », assure Laurent Saint-Martin, le candidat LREM

01:00  18 juin  2021
01:00  18 juin  2021 Source:   20minutes.fr

Élections régionales en Bretagne : qui sont les candidats pour le scrutin du dimanche 20 juin 2021 ?

  Élections régionales en Bretagne : qui sont les candidats pour le scrutin du dimanche 20 juin 2021 ? Loïg Chesnais-Girard (PS) brigue un nouveau mandat. Son ex-vice-président Thierry Burlot est aussi candidat (MoDem-UDI-LREM). Se présentent également : Isabelle Le Callennec (LR) ; Claire Desmares-Poirrier (EELV) ; Gilles Pennelle (RN) ; Joannic Martin (Parti breton) ; Pierre-Yves Cadalen (LFI) ; David Cabas (Debout la France) ; Valérie Hamon (Lutte Ouvrière) ; l’ancien maire de Langouët Daniel Cueff ; le souverainiste Yves Chauvel ; ChristopheLe président sortant de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, investi par le Parti socialiste, est candidat à sa réélection. Il a lancé officiellement sa campagne le 4 mai.

Audrey Pulvar et Laurent Saint - Martin , candidats respectivement PS et LREM aux élections régionales en Île - de - France , s’accordent sur un point : leur opposition face au RN. « Emmanuel Macron ne sera toujours pas mon candidat en 2022 », a dit l’ancienne journaliste, suspendue d’antenne en 2017 pour avoir signé une pétition appelant à voter pour Emmanuel Macron contre Marine Le Pen dans l’entre-deux-tours. Mais « si je dois choisir entre Emmanuel Macron et l’extrême droite, mon vote ira de toute façon à Emmanuel Macron parce qu’il faut impérativement faire barrage à ce parti de la haine

La maire de Paris Anne Hidalgo, dont elle est l'adjointe en charge de l 'alimentation durable, s'est fait remarquer par son absence mais lui a adressé un message de soutien par vidéo. "Le projet que porte Audrey Pulvar a un cap, c'est l'écologie", a affirmé la possible candidate à la présidentielle. Selon un sondage Ifop-Fiducial publié ce lundi, Valérie Pécresse arriverait largement en tête au premier tour (34%) devant le candidat RN Jordan Bardella (17%) et celui de LREM Laurent Saint - Martin (13%). Les trois candidats de gauche sont dans un mouchoir de poche: Audrey Pulvar (PS) et Clémentine Autain

Laurent Saint-Martin, la tête de liste LREM pour les régionales en Ile-de-France, était l’invité de l’émission de BFM Paris « Paris politiques », en partenariat avec « 20 Minutes »

Laurent Saint-Martin, le candidat LREM à l'élection régionale en Ile-de-France. © Floréal Hernandez/20 Minutes Laurent Saint-Martin, le candidat LREM à l'élection régionale en Ile-de-France. DECLARATIONS - Laurent Saint-Martin, la tête de liste LREM pour les régionales en Ile-de-France, était l’invité de l’émission de BFM Paris « Paris politiques », en partenariat avec « 20 Minutes »

A trois jours du premier tour des élections régionales, Laurent Saint-Martin, député du Val-de-Marne et chef de file de LREM pour la région Ile-de-France est le dernier invité de l’émission de BFM Paris « Paris politiques », en partenariat avec « 20 Minutes ». Sécurité, jeunesse, écologie… On fait le point sur les principales déclarations du candidat.

Régionales en Ile-de-France : Que proposent les six principaux candidats ?

  Régionales en Ile-de-France : Que proposent les six principaux candidats ? « 20 Minutes » a demandé aux six principaux candidats et candidates leurs trois mesures phares © Sipa Les six principales candidates et candidats aux élections régionales en Ile-de-France. POLITIQUE - « 20 Minutes » a demandé aux six principaux candidats et candida Le premier tour des élections régionales arrive à grands pas, et vous n’avez toujours pas fait votre choix ? Pas de panique, 20 Minutes a demandé aux six principaux candidats et candidates en Ile-de-France leurs trois mesures phares.

Voir les autres articles de ce dossier. Régionales en Île - de - France : attractivité, écologie, emploi des jeunes Ce qu'il faut retenir du grand débat économique. Six des onze candidats , ou leurs représentants, ont confronté leur programme économique lors d'un débat organisé par Le Figaro en partenariat avec le Interrogés en deuxième partie sur l'écologie, les candidats ont démontré leur volonté d'associer les entreprises à la transition écologique. Pour le candidat La République en marche ( LREM ), Laurent Saint - Martin , la priorité est à placer sur «le verdissement des process industriels là où cela pollue le plus».

Ce mardi, les candidats des élections régionales en Île - de - France ou leurs représentants ont débattu sur les questions économiques. Régionales : Laurent Saint - Martin veut «décarboner» les industries en Île - de - France . Durée : 2 min.

Levée des restrictions sanitaires

Comme de nombreux Franciliens, Laurent Saint-Martin a apprécié enlever son masque ce jeudi dans la rue. « On revient à une vie quasi-normale », s’est-il réjoui, tout en mettant en garde sur la nécessité de « rester prudent, vigilant » afin que l’exemple britannique ne se reproduise pas. En revanche, le député n’est pas favorable à rendre la vaccination obligatoire, même pour certaines professions en contact avec des populations fragiles. « Si demain, l’avancée de la vaccination ne permet pas l’immunité collective, et que dans certains cas il fallait le faire, ce sera alors la décision du président », a-t-il nuancé.

Ecologie

Deux jours après l’annonce par la mairie de Paris de rendre payant le stationnement des motos et des scooters, le candidat LREM aux régionales a dénoncé une « écologie punitive ». « Pourquoi toujours taxer plutôt que d’accompagner dans la transition écologique ? », interroge-t-il. Le candidat propose que la région prenne à sa charge une partie du financement des véhicules électriques : entre les aides d’Etat et celles de la région, les particuliers n’auraient à payer qu’un tiers du véhicule. Une mesure qu’il affirme avoir chiffrée à 120 à 150 millions d’euros par an, tout en reconnaissant que les propriétaires de véhicules les plus polluants seront prioritaires. « La qualité de l’air, si ça a un coût, ça n’a pas de prix ».

Régionales en Ile-de-France : Que promettent les principaux candidats pour les 18-25 ans ?

  Régionales en Ile-de-France : Que promettent les principaux candidats pour les 18-25 ans ? « 20 Minutes » a recensé les promesses faites par les candidats aux régionales en Ile-de-France à destination des 18-25 ans © Gabrielle Cezard/SIPA Un jeune homme dans sa chambre. (Illustration) POLITIQUE - « 20 Minutes » a recensé les promesses faites par les candidats aux régionales en Ile-de-Fran Ces promesses séduiront-elles les jeunes électeurs et électrices ? Ce dimanche, se tient le premier tour des élections régionales et les principaux candidats en Ile-de-France n’ont pas manqué d’évoquer dans leur programme ce qu’ils feront pour les 18-25 ans.

Ce mardi, les candidats des élections régionales en Île - de - France ou leurs représentants ont débattu sur les questions économiques. Pour Sophia Chikirou (LFI), il faut «une autonomie alimentaire en Île - de - France ». Mis à jour il y a 4 heures, publié il y a 4 heures.

Laurent Saint - Martin : Député LRM du Val-de-Marne, rapporteur général du Budget à l'Assemblée nationale, Jean- Laurent Félizia : Chef d'entreprise, et tête de la liste « Rassemblement écologiste et social » pour les élections régionales 2021.

Sécurité dans les transports et aux abords des lycées

La sécurité n’est pas une compétence de la région, elle est pourtant un enjeu phare de ces élections. Laurent Saint-Martin propose la création d’une police régionale, compétente notamment dans les transports en commun. « On ne peut pas gérer les transports sans s’occuper de leur tranquillité », a-t-il insisté. Pour des questions « d’efficacité », il plaide pour qu’Ile-de-France Mobilités soit « le premier coordinateur » de ces forces de police, en lien avec la préfecture de police. Il annonce également l’embauche de 500 agents, déployés notamment dans les rames. « On a une réponse trop statique à l’insécurité alors que la délinquance dans les transports en commun est mobile » Une mesure qu’il estime à 80 millions d’euros.

L’autre aspect sécuritaire de son programme concerne les lycées. Il entend renforcer les brigades de sécurité de ces établissements, mises en place par Valérie Pécresse. « Il ne faut pas seulement de la présence physique mais aussi de la médiation. »

Régionales : tous les enjeux d’un scrutin à hauts risques

  Régionales : tous les enjeux d’un scrutin à hauts risques Le RN obtiendra-t-il une voire plusieurs régions ? Les écolos confirmeront-ils leurs dernières percées électorales ? Le front républicain est-il mort ? « L’Obs » fait le point région par région.L’imbroglio autour d’une alliance entre le parti présidentiel et droite locale, représentée par le président sortant, Renaud Muselier, le maire de Nice, Christian Estrosi, et le maire de Toulon, Hubert Falco, contre l’avis de la direction de LR, a fait beaucoup pour ouvrir le chemin vers une potentielle victoire du RN.

Après les Hauts- de - France et l' Ile - de - France , il s'agissait du 3e et dernier débat pré-électoral organisé sur notre antenne. Il intervenait à un moment crucial de la campagne puisque, selon notre dernier sondage Ifop Fiducial pour LCI et Le Figaro, le candidat du RN Thierry Mariani accentue son avance au premier tour et Pas de consigne de vote à gauche. Les candidats présents ont notamment eu à se prononcer sur leur attitude au soir du premier tour, si la liste conduite par Thierry Mariani venait à prendre la tête du scrutin, comme semblent l'annoncer tous les sondages. Jean-Marc Governatori (Cap Ecologie) a

«Les régionales sont partout en France. J’étais la semaine dernière et la semaine d’avant dans d’autres départements et je continuerai. Et comme ça ne vous échappe pas , je ne touche rien des sujets qui sont régionaux . Je n’interfère pas dans cette campagne, je continue tout simplement le Parmi les conclusions qu’on peut en tirer, il convient de mentionner une éventuelle arrivées du Rassemblement national en tête au second tour en PACA, région où la liste LREM a été retirée au profit du président sortant LR de la région. En Île - de - France , c’est Valérie Pécresse qui semble la favorite de la course, avec une

Pas d’augmentation du Pass Navigo

« Nous pouvons tout à fait se passer de l’augmentation du pass Navigo », a déclaré Laurent Saint-Martin. Et de préciser : « Cela va nécessiter de désengorger les heures de pointe. Cela passe par le télétravail, l’aménagement de tiers lieu à proximité du domicile et d’aménagement urbain.

Revenu d’urgence pour les jeunes

Le candidat LREM a qualifié de « mauvaise décision », la baisse des APL décidée au début du quinquennat. « Il y a des jeunes qui souffrent, il faut les aider. Je propose un revenu d’urgence pour les jeunes de 500 euros par mois avant qu’ils puissent se mettre dans une démarche de formation, d’emploi », a-t-il indiqué. Cette mesure, qu’il qualifie de « coup de pouce financier pour se remettre sur les rails », a pour objectif que les plus précaires « ne baissent pas les bras ».

Régionales : la gauche unie en Ile-de-France, retirée en Paca… le point sur les tractations en cours .
Les listes qualifiées pour le second tour ont jusqu’à mardi soir pour trancher sur la nature de leur participation.Si certains, comme Xavier Bertrand, ont déjà déposé leur liste pour le second tour en préfecture, les négociations continuent ailleurs en coulisses avant la limite fixée à mardi 18 heures pour le dépôt définitif. Tour d’horizon, région par région.

usr: 3
C'est intéressant!