•   
  •   

France Pass sanitaire : les opposants s’élancent pour une nouvelle journée de manifestations

15:05  24 juillet  2021
15:05  24 juillet  2021 Source:   liberation.fr

Extension du pass sanitaire en France : que font nos voisins européens ?

  Extension du pass sanitaire en France : que font nos voisins européens ? Annoncée lundi par le président Emmanuel Macron, l’obligation du pass sanitaire pour accéder aux lieux de culture et de loisirs entrera en vigueur en France à partir du 21 juillet. Quels sont les pays dans l’UE qui appliquent ce dispositif et avec quel impact sur le niveau de vaccination ? Éléments de réponse. "Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d'accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de vie de tous les jours." Ces mots sont ceux d’Emmanuel Macron. En avril dernier, lors d’une interview à la presse régionale, le président de la République rejetait fermement l’idée d’un pass sanitaire.

Photo d'illustration. © Joel Saget Photo d'illustration.

«Pour la liberté» et «contre la dictature sanitaire». Après une première mobilisation nationale le 17 juillet, des dizaines de manifestations sont à nouveau prévues ce samedi dans toute la France, contre l’extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions. Près de 110 000 manifestants sont attendus sur l’ensemble du territoire, selon les autorités, soit le même nombre ayant défilé samedi dernier. Certains manifestants se sont retrouvés dès ce samedi matin, comme à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), à Chambéry (Savoie) ou encore à Périgueux (Dordogne).

Des opposants au pass sanitaire décrochent le portrait de Macron dans la mairie de Chambéry

  Des opposants au pass sanitaire décrochent le portrait de Macron dans la mairie de Chambéry Environ 200 personnes se sont réunies à Chambéry ce mercredi pour protester contre le pass sanitaire. Ils ont pénétré dans la mairie sans autorisation et ont décroché le portrait du chef de l’Etat.Environ 200 personnes s’étaient réunies à Chambéry mercredi après-midi pour une manifestation non déclarée contre le pass sanitaire et le vaccin, rapporte France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Partis du palais de justice, ils ont fait la route vers la mairie.Peu avant 15 heures, « constatant que la porte du bâtiment était ouverte », selon le média local, ils y ont pénétré, aux cris de « Non au pass sanitaire », ou « Liberté ! Liberté ! ».

Ces manifestations interviennent alors qu’une très large majorité de français (76 %) approuve la décision du Président Emmanuel Macron de rendre obligatoire la vaccination pour les personnels soignants et d’autres professions, avec sanctions à la clef, selon un sondage Elabe pour BFMTV le 13 juillet. L’extension du pass sanitaire (vaccination complète ou test négatif récent) recueille aussi une majorité d’approbations, mais qui varie suivant les lieux concernés.

Pass sanitaire : La référence au nazisme, « une manipulation grave qui relativise les crimes »

  Pass sanitaire : La référence au nazisme, « une manipulation grave qui relativise les crimes » Nazisme, Shoah, apartheid… Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah, appelle les opposants au pass sanitaire à « ne pas faire de raccourcis » © FRED SCHEIBER/SIPA Une personne arbore une étoile jaune lors de la manifestation contre le pass sanitaire, à Toulouse, le 17 juillet.

Le pass sanitaire, «nous nous en serions bien passé si le contexte était différent», affirme le ministre de la Santé Olivier Véran, dans l’édition de ce samedi du Parisien. «On y mettra fin à la minute où nous le pourrons», promet-il. «Quand 90 ou 95% de la population sera vaccinée, on aura 300 cas par jour au lieu de 20 000. On vivra alors avec le Covid, jusqu’à ce qu’il disparaisse de lui-même», anticipe également Véran. Devant le Sénat, vendredi soir, il a expliqué que les modèles «prédisent une vague forte avec un impact hospitalier qui pourrait être très dur à la mi ou à la fin août».

Des rassemblements sur tout le territoire


Vidéo: Paris: manifestation contre le pass sanitaire (AFP)

A Paris, trois manifestations ont été déclarées auprès de la préfecture, à midi depuis la place de la Bastille jusqu’à la porte de Champerret, ainsi qu’entre la Place Malraux et les Invalides, et à 14 heures 30 au Trocadéro. «Venez tous ! Liberté !», a tweeté mercredi l’ex numéro deux du FN et président des Patriotes Florian Philippot, à l’initiative du rassemblement parisien sur la place du Trocadéro.

Coronavirus : Les opposants au pass sanitaire à nouveau dans la rue ce samedi

  Coronavirus : Les opposants au pass sanitaire à nouveau dans la rue ce samedi Plus de 100.000 personnes sont attendues dans la rue, comme la semaine dernière © SOPA Images/SIPA Lors d'une manifestation anti-pass sanitaire à Marseille le 17 juillet. VACCINATION - Plus de 100.000 personnes sont attendues dans la Après une première mobilisation nationale le 17 juillet, des dizaines de manifestations sont à nouveau prévues ce samedi dans toute la France, contre l’extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions. Près de 110.000 manifestants sont attendus sur l’ensemble du territoire, selon les autorités.

Au moins une dizaine de rassemblements sont prévus en Auvergne-Rhône-Alpes, y compris à Lyon où la mobilisation démarrera à 15 heures depuis la place Bellecour dans le IIe arrondissement. A la suite «des violences» survenues samedi dernier en marge d’un rassemblement anti-pass sanitaire «illégal» sur la place Bellecour, deux périmètres d’interdiction de manifestations ont été établis par la préfecture du Rhône, de 12 heures à 21 heures.

A Annecy, la manifestation déclarée se double d’un rassemblement public d’échanges et de débats à l’appel des organisateurs des premières manifestations, dès mars, «pour la liberté», et sans masques. Et à Chambéry, où des manifestants s’étaient introduits mercredi dans la mairie pour décrocher le portrait d’Emmanuel Macron, le cortège de samedi est à nouveau non déclaré, regrette la préfecture de Savoie.

Dans la région Grand Est, un rassemblement est organisé dès 13 heures sur la place Kléber à Strasbourg pour dire «non au pass sanitaire et à la réforme des retraites». A Toulouse, le rendez-vous est fixé à 14 heures dans le centre-ville, malgré l’interdiction «à tout rassemblement revendicatif non déclaré» émis par la préfecture. D’autres appels ont à manifester ont été lancés, entre autres, à Lille, Marseille, Belfort, Nantes, Besançon ou Colmar, à chaque fois dans l’après-midi.

Manifestations contre le pass sanitaire : plusieurs milliers de personnes défilent samedi en France

  Manifestations contre le pass sanitaire : plusieurs milliers de personnes défilent samedi en France Des dizaines de manifestations sont prévues ce samedi partout en France contre l'extension du pass sanitaire.Plusieurs milliers de personnes manifestent samedi 24 juillet dans plusieurs villes de France contre l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants, selon le réseau France Bleu.

Regroupée autour des mots-dièses #manif24juillet, #PassDeLaHonte ou #liberté sur les réseaux sociaux, l’opposition aux mesures gouvernementales pour lutter contre le Covid-19 fédère des manifestants anti-masques, anti-vaccins ou anti-confinement aux revendications protéiformes. Des mouvements surveillés comme le lait sur le feu par le gouvernement.

Pendant la semaine, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblées devant l’Assemblée nationale et le Sénat, suivant le parcours parlementaire du projet de loi anti-Covid, dont l’adoption définitive est attendue à la fin du week-end. Après le vote des députés, vendredi au petit matin, dans un contexte de débats houleux, le texte est désormais entre les mains des sénateurs.

Mise à jour : 11 heures 55 avec les déclarations d’Olivier Véran.

Manifestations attendues en France contre le pass sanitaire pour le troisième samedi consécutif .
Selon les résultats d’une étude Harris Interactive x Euros Agency pour LCI publiée vendredi, 4 Français sur 10 déclarent soutenir les manifestations contre l’instauration d’un pass sanitaire. « Ne pas avoir le choix »Parmi les Français qui soutiennent ces manifestations, 65% justifient leur soutien par « l’impression de se voir imposer ce qu’ils doivent faire, de ne pas avoir le choix ».

usr: 3
C'est intéressant!