•   
  •   

France Contre le passe sanitaire : Rennes, Caen, Paris… des manifestants dans les rues

18:57  24 juillet  2021
18:57  24 juillet  2021 Source:   ouest-france.fr

Le front se durcit contre le passe sanitaire

  Le front se durcit contre le passe sanitaire De nombreuses manifestations et plusieurs attaques contre des élus ont eu lieu ce week-end en France.2 500 manifestants à Nantes, 2 000 à Rennes, ou encore 4 500 à Marseille, ils étaient aussi près de 1 000 à Lyon, où des tensions ont eu lieu avec les forces de l’ordre. Recevant des projectiles, ces dernières ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. C’est à Paris que s’est tenu le plus important rassemblement avec 18.000 personnes réunies. Dans ce cortège mené par l’ex-FN Florian Philippot et le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, les manifestants ont porté des messages quelque peu différents.

La manifestation contre le passe sanitaire est partie de la place de la République à Rennes, ce samedi 24 juillet. © Ouest-France La manifestation contre le passe sanitaire est partie de la place de la République à Rennes, ce samedi 24 juillet.

Des manifestations étaient organisées partout en France ce samedi 24 juillet pour protester contre l’extension du passe sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions. Tour d’horizon de la mobilisation en Bretagne, Normandie, Pays de la Loire et ailleurs en France.

Après une première mobilisation nationale le 17 juillet, de nouvelles manifestations sont organisées en France et sur l’ensemble du territoire, pour protester contre l’extension du passe sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions, ce samedi 24 juillet.

À Toulouse, Angers, Paris… Des centaines de manifestants protestent de nouveau contre le passe sanitaire

  À Toulouse, Angers, Paris… Des centaines de manifestants protestent de nouveau contre le passe sanitaire Moins nombreux que samedi dernier, quelques centaines d’opposants aux nouvelles mesures sanitaires sont une nouvelle fois descendues dans les rues de plusieurs villes de France mercredi 21 juillet au soir.À l’occasion du premier jour de l’élargissement du passe sanitaire, plusieurs manifestations étaient organisées, mercredi 21 juillet, un peu partout en France. Alors que les députés commençaient l’examen du projet de loi relatif à la crise sanitaire, visant à étendre le passe sanitaire et prévoyant l’obligation vaccinale pour les soignants, des centaines de manifestants se sont réunis devant l’Assemblée nationale à Paris, occasionnant des perturbations sur le trafic du métro.

Près de 110 000 manifestants sont attendus sur l’ensemble du territoire, selon les autorités. Le samedi 17 juillet, le ministère de l’Intérieur avait recensé au total 114 000 manifestants à travers la France.

Près de 1 000 à Nantes

À Laval, des manifestants contre le passe sanitaire se sont retrouvés devant le théâtre. À 14 h, ils étaient environ 200, selon la police.

Les opposants au passe sanitaire ne désarment pas et manifestent, de nouveau, dans les rues de Nantes ce samedi 24 juillet.

Ils étaient près de 1000, au début du rassemblement.

Covid-19. Nouvelles manifestations prévues en France contre le passe sanitaire ce samedi

  Covid-19. Nouvelles manifestations prévues en France contre le passe sanitaire ce samedi De nouvelles manifestations sont prévues en France, ce samedi 24 juillet, pour protester contre l’extension du passe sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions. « Pour la liberté » et « contre la dictature sanitaire » : après une première mobilisation nationale le 17 juillet, des dizaines de manifestations sont à nouveau prévues samedi dans toute la France, contre l’extension du passe sanitaire et la vaccination obligatoi Près de 110 000 manifestants sont attendus sur l’ensemble du territoire, selon les autorités.

À Saint-Nazaire, plusieurs centaines de personnes défilent, également, contre le passe sanitaire. Les manifestants s’étaient donné rendez-vous devant la sous-préfecture. Plusieurs prises de paroles de personnes anti vaccins mais également de « vaccinés anti-flicage généralisé, contre le passe sanitaire » se sont enchaînées.

Pour le deuxième week-end consécutif, les opposants au passe sanitaire ont décidé de se réunir à Angers (Maine-et-Loire). Ils sont cette fois-ci plusieurs centaines à manifester contre ce qu’ils nomment « la dictature sanitaire » et « pour la liberté ».

Environ 2 000 personnes à Rennes

À Rennes, le point de rendez-vous était donné à République, à 14 h. Malgré la pluie, le rassemblement semble mobiliser autant que samedi dernier où 2 000 personnes étaient réunies.

Même à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), une soixantaine de personnes ont manifesté sous quelques gouttes de pluie. À Palais, le cortège a défilé quelques instants sur le port avant de se disperser.

À Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), environ 1 000 manifestants étaient présents. En milieu de matinée, environ 300 personnes se sont rassemblées à Guingamp (Côtes-d’Armor) pour dire « non » au passe sanitaire.

Un millier de manifestants à Vannes

À Morlaix (Finistère ) près de 150 personnes ont manifesté. À Quimper, ils étaient 2 000.

Un millier de manifestants se sont rassemblés sur le port de Vannes (Morbihan) ce samedi 24 juillet 2021. Le samedi 17 juin, la manifestation avait attiré près de 3 000 manifestants.

À Lamballe, près de 200 personnes se sont réunies, ce samedi matin, pendant près de deux heures. Rassemblé devant la gare de Lamballe, le cortège s’est déplacé vers le centre-ville en passant par l’hôpital et la mairie

Plus de 2000 manifestants à Caen

Ce samedi 24 juillet 2021, depuis 14 h, à Caen (Calvados), plus de 2000 manifestants se sont mobilisés contre le passe sanitaire.

Les manifestations contre le pass sanitaire prennent de l’ampleur

  Les manifestations contre le pass sanitaire prennent de l’ampleur 161 000 personnes ont manifesté en France ce samedi pour exprimer leur opposition aux mesures gouvernementales pour lutter contre le Covid-19. Neuf personnes ont été interpellées à Paris.Au total, 161 000 personnes ont arpenté les rues, selon le ministère de l’Intérieur, ce qui constitue une hausse conséquente, puisque 114 000 personnes avaient manifesté le 17 juillet.

La mobilisation est ainsi aussi forte que le 17 juillet dernier, où une première manifestation s’était organisée.

À Paris, au moins trois rassemblements

Plusieurs milliers de personnes, reparties en au moins trois rassemblements, ont commencé à manifester samedi en début d’après-midi à Paris, « pour la liberté », contre le passe sanitaire et la vaccination obligatoire.

Outre Paris, des dizaines de manifestations ont lieu dans l’ensemble du pays. La manifestation contre le passe sanitaire a fait le plein samedi à Marseille, où des milliers de personnes, toutes générations confondues, ont défilé aux cris de « Liberté, Liberté » ou « Macron, ton passe, on n’en veut pas ».

Sifflets, applaudissements, poings levés, tambours et danses, cris de joie de se compter si nombreux, dans le cortège qui a défilé du Vieux-Port à la préfecture et où flottaient des drapeaux tricolores, des « Marseillaises » ont été entonnées sous des banderoles appelant au respect de la liberté de conscience.

À Toulouse, plusieurs milliers de personnes ont pris le départ d’un défilé dans le centre-ville derrière des banderoles sur lesquelles on peut lire « no pasaran » et « liberté ».

Le cortège grossi par de nombreux gilets jaunes s’est mis en mouvement au rythme de slogans et chansons anti Macron, ponctués de « liberté ! Liberté ! ».

Manifestations anti-pass sanitaire : 204.090 manifestants dont 14.250 à Paris .
Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 200.000 manifestants ont protesté samedi contre l'obligation vaccinale et la généralisation du pass sanitaire. A Paris, les quatre cortèges ont défilé plutôt calmement dans les rues, mais des tensions ont eu lieu en fin de journée sur la place de la Bastille. Au moins 38.000 personnes ont manifesté samedi dans le Sud-Est de la France contre l'obligation vaccinale, la généralisation du pass sanitaire et l'action du gouvernement dans des cortèges hétéroclites réunissant également des gilets jaunes et des antivaccins. Dans toute la France, 204.

usr: 0
C'est intéressant!