•   
  •   

France Nucléaire, climat… Les enjeux du premier déplacement de Macron en Polynésie française

20:25  24 juillet  2021
20:25  24 juillet  2021 Source:   nouvelobs.com

EXCLUSIF. Plus de 300 élus de droite et du PS saluent "le courage des décisions prises par Emmanuel Macron"

  EXCLUSIF. Plus de 300 élus de droite et du PS saluent 382 élus de différentes sensibilités, dont Christian Estrosi (ex-LR), Hubert Falco (ex-LR), Martine Vassal (LR), Jean-Luc Moudenc (LR) et François Rebsamen (PS) saluent la récente prise de parole d'Emmanuel Macron et "le courage des décisions prises".Voici leur tribune : Comme des millions de Français, nous, maires et responsables de collectivités territoriales, avons suivi avec attention la récente adresse à la Nation du Président de la République. Et si nos sensibilités politiques sont différentes, nos parcours divers, nous nous retrouvons tous aujourd’hui pour saluer le courage des décisions prises, la clarté du cap fixé.

  Nucléaire, climat… Les enjeux du premier déplacement de Macron en Polynésie française © Copyright 2021, L'Obs

Après Tokyo, le président Emmanuel Macron débute ce samedi 24 juillet son premier déplacement en Polynésie française. Lors de ces 4 jours, il devrait évoquer l’importance stratégique de cet archipel du Pacifique, mais également les défis climatiques qu’il rencontre. Les Polynésiens, de leur côté, attendent également des annonces pour les victimes des essais nucléaires.

Emmanuel Macron avait dû reporter un déplacement en Polynésie française prévu à la mi-avril 2020 en raison de la pandémie du coronavirus, et n’a fait aucun déplacement dans les territoires d’outre-mer depuis le début de la crise sanitaire de Covid-19. Le dernier déplacement présidentiel dans l’archipel était celui de François Hollande en février 2016.

Polynésie française : qu'attendent les habitants de la visite de Macron ?

  Polynésie française : qu'attendent les habitants de la visite de Macron ? Emmanuel Macron doit se rendre samedi en Polynésie française. Les habitants y espèrent des annonces concernant la crise sanitaire, qui a durement touché le tourisme, mais aussi sur les victimes des essais nucléaires que la France a mené sur place pendant 30 ans. Après une visite à Tokyo pour l'ouverture des Jeux olympiques, le président de la République Emmanuel Macron doit se rendre dans la soirée de samedi en Polynésie française. Un premier déplacement sur place qui doit durer jusqu'au 27 juillet, et lors duquel il doit notamment évoquer l'importance stratégique de l'archipel et la question du réchauffement climatique.

Le chef de l’Etat a réservé sa première visite au Centre hospitalier de Polynésie française où il ira « à la rencontre des soignants », a précisé l’Elysée. En parallèle, une manifestation contre le pass sanitaire est prévue samedi matin à Papeete, sur l’île de Tahiti.

Sur l’île de Rapa Iti, avec les Robinson du bout du monde

L’Etat français a fourni plus de 224 000 doses de vaccin à la Polynésie française, 226 000 à la Nouvelle-Calédonie et 18 000 à Wallis et Futuna.

L’Elysée assure que le Président « aura bien sûr un regard » sur ces deux autres territoires français du Pacifique, qui vivent chacun un moment important, avec la troisième consultation d’autodétermination prévue le 12 décembre 2021 en Nouvelle-Calédonie et la célébration le 29 juillet du 60e anniversaire du statut de territoire d’Outre-mer à Wallis et Futuna. Ces deux collectivités sont actuellement « Covid Free », et les visiter impliquerait une quarantaine qui n’est « pas compatible avec un déplacement présidentiel », a précisé l’Elysée.

Macron lance sa visite en Polynésie par un appel à la vaccination

  Macron lance sa visite en Polynésie par un appel à la vaccination Lors d'une visite du principal hôpital de Polynésie française, Emmanuel Macron a appelé l'ensemble les Polynésiens et l'ensemble des Français à se faire vacciner. Et est revenu sur les manifestations anti-pass sanitaire. "Chacune et chacun est libre de s'exprimer dans le calme, dans le respect de l'autre", a-t-il dit.

Importance stratégique

Le chef de l’Etat ne pouvant répondre à l’invitation lancée par les autorités de Wallis et Futuna, une délégation viendra le rencontrer en Polynésie pour avoir un « entretien particulier » mardi.


Vidéo: Sortie de crise : bonne ou mauvaise nouvelle pour le climat ? (France 24)

Le sud Pacifique a en effet une importance stratégique pour la France, et Emmanuel Macron « aura l’occasion d’évoquer la stratégie indopacifique et le positionnement que souhaite tenir la France dans cet espace qui se polarise », selon l’Elysée.

« Îles d’outre-mer, les sentinelles du climat », Face aux défis du réchauffement

Fin juin, l’armée de l’air française a déployé trois avions de chasse Rafale, deux avions ravitailleurs MRTT A330 Phénix et deux appareils de transport A400M à Tahiti, démontrant sa capacité à déployer ses avions à l’autre bout du monde en moins de 48 heures.

Macron en Polynésie : «La liberté où je ne dois rien à personne, ça n’existe pas»

  Macron en Polynésie : «La liberté où je ne dois rien à personne, ça n’existe pas» A son arrivée pour sa première visite dans cet archipel du Pacifique sud, le président de la République a appelé l’ensemble des Français à faire preuve de «responsabilité» et à se faire vacciner.Il s’est ainsi «félicité» que la France se prépare à passer «sans doute dans les prochaines heures le cap des 40 millions de primo-vaccinés», ce qui ne semblait pas possible «avant plusieurs semaines». «Il y a une forte accélération, on doit continuer car il y a encore des doses (de vaccin) disponibles», a-t-il insisté.

Risques climatiques et essais nucléaires

Emmanuel Macron compte aussi profiter du déplacement pour évoquer les risques du changement climatique pour l’archipel, vulnérable face à la montée des océans, et aux cyclones.

Le Président se rendra sur l’île d’Hiva Oa pour appuyer la candidature des Marquises à l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, et sur l’atoll de Manihi dans les Tuamotu où il visitera une centrale électrique hybride (photovoltaïque/diesel) qui a permis de faciliter l’électrification de l’atoll.

Le déplacement a été précédé début juillet d’une table-ronde sur les conséquences des essais nucléaires en Polynésie qui a réuni une délégation polynésienne menée par le président Edouard Fritch, et les ministres de la Santé, des Armées et des Outre-mers.

En Polynésie, le niveau réel de la radioactivité lors des essais nucléaires a été sous-évalué

« La Polynésie française a grandement contribué à la construction de notre force de dissuasion et il convient d’assumer toutes les conséquences, humaines, sociétales, sanitaires, environnementales et économiques », avait alors déclaré Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée à la Mémoire et aux Anciens combattants.

« Le président de la République aura à cœur, lors de ce déplacement, de promouvoir ce dialogue étroit et transparent en encourageant la mise en place rapide et concrète de plusieurs actions, tant sur la question de la mémoire avec l’ouverture des archives que sur les questions d’indemnisations individuelles », selon l’Elysée.

Polynésie française. Retour aux restrictions face à la reprise de l’épidémie due au variant Delta .
Le haut-commissaire et le président de la Polynésie française ont annoncé le retour des restrictions pour endiguer la reprise de l’épidémie de Covid-19 dans ce territoire, liée au variant Delta, lors d’une allocution commune, vendredi 30 juillet au soir à Papeete (soit samedi 31 juillet au matin à Paris).« Le taux d’incidence en Polynésie française est passé en deux semaines de 6 pour 100 000 habitants à 267 pour 100 000 », a déclaré le haut-commissaire Dominique Sorain, plus haut représentant de l’État dans cette collectivité d’outre-mer, vendredi 30 juillet dans la soirée, soit samedi 31 juillet heure de Paris.

usr: 1
C'est intéressant!