•   
  •   

France Le phare de Cordouan et la ville de Vichy, deux nouveaux sites français au patrimoine mondial de l'Unesco

00:52  25 juillet  2021
00:52  25 juillet  2021 Source:   lejdd.fr

du récif prend des diplomates mondiaux pour Dive

 du récif prend des diplomates mondiaux pour Dive L'envoyé L'Australie prend un groupe de diplomates plongée dans une tentative d'arrêt de la grande barrière de barrière répertoriée comme en danger. © Brian Cassey / AAP Photos Great Barrier Reef Envoyer Warren tsch prend des diplomates étrangers de la plongée pour répondre aux préoccupations. tandis que le ministre de l'Environnement Sussan Ley Lobbies Membres du Comité du patrimoine mondial en Europe, son collègue Warren Entsch se concentre sur les ambassadeurs basés à la canberra.

PATRIMOINE - Doublé français au patrimoine mondial de l ’ Unesco . Ce samedi 24 juillet, deux nouveaux symboles de la France sont entrés au patrimoine mondial de l ’ Unesco : le Dernier phare de mer habité en France et surnommé le “roi des phares ” pour son histoire et sa prestance, le

Il s’agit de sites situés en Allemagne, en Arabie saoudite, en Autriche, en Belgique, en France, en Italie, en République tchèque et au Royaume-Uni, indique un communiqué de l ’ organisation onusienne établie à Paris. La liste comprend ainsi l’aire culturelle de Ḥimaa, en Arabie saoudite, et le site transnational des grandes villes d ’eaux d’Europe qui comprend 11 villes situées dans Le phare de Cordouan en France, La Mathildenhöhe à Darmstadt en Allemagne et les Cycles de fresques du XIVe siècle à Padoue, en Italie, font désormais partie de la Liste du patrimoine mondial de l ' Unesco .

En attendant la ville de Nice, Cordouan, dernier phare de mer habité en France, et la ville de Vichy ont réussi leur examen de passage samedi en devenant sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. © AFP

En attendant la ville de Nice, Cordouan, dernier phare de mer habité en France, et la ville de Vichy ont réussi leur examen de passage samedi en devenant sites inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco.

Le phare de Cordouan, les grandes villes d'eau européennes, dont Vichy, et trois autres sites culturels, situés en Arabie saoudite, en Allemagne et en Italie, ont réussi leur examen de passage. Après un an d'interruption pour cause de pandémie, le comité du patrimoine mondial de l'Unesco, réuni en ligne du 16 au 31 juillet, a décidé samedi d'inscrire cinq nouveaux sites sur la liste des lieux ou des biens possédant une valeur universelle exceptionnelle afin de les protéger pour les générations futures.

Les « très mauvaises » perspectives pour la Grande Barrière de corail

  Les « très mauvaises » perspectives pour la Grande Barrière de corail Les coraux australiens sont certes dans une phase « de rétablissement », après une décennie d’événements très stressants (réchauffement de l’eau, cyclones), mais ils restent menacés par le réchauffement climatique, alertent les scientifiques.L’agence des Nations unies a publié en juin les préconisations de ses experts et organismes consultatifs qui suggèrent que la Grande Barrière, inscrite au Patrimoine mondial en 1981, soit rangée sur la liste des sites « en péril » du fait de sa détérioration, pour beaucoup due à la récurrence des épisodes de blanchissement des coraux, conséquence des bouleversements climatiques.

Le Phare de Cordouan est l'un des plus anciens phares français toujours en activité. Depuis des siècles, il veille sur l'Estuaire de la Gironde. Chaque année, il attire de nombreux touristes et Girondins. Découvrir son architecture imposante, rencontrer les gardiens du Phare , visiter Cordouan est une expérience inoubliable ! Notre invitée, Pascale Got, est la présidente du SMIDDEST, le syndicat mixte pour le développement durable de l 'Estuaire de la Gironde, en charge du site de Cordouan . Elle vous explique comment est menée cette candidature.

Phare de Cordouan (2002). Soutien au Programme du patrimoine mondial pour l’architecture de terre (WHEAP). Soutien au programme thématique sur les Petits États Insulaires en Développement (PEID), appui au séminaire des Seychelles. Soutien à la formation internationale en France à la gestion des sites du patrimoine mondial .

Les dossiers sont nombreux cette année, cumulant 2020 et 2021. Trente-neuf sites – six naturels et trente-trois culturels – sont sur les rangs. Parmi eux, trois sont situés en France. La commune de Vichy a donc été "couronnée" samedi dans le cadre d'une candidature collective avec dix autres fleurons du thermalisme européen. "C'est une reconnaissance de ses deux mille ans d'histoire, expliquait sur Franceinfo Frédéric Aguilera, le maire de la commune. C'est aussi un booster sur le plan économique et touristique."

Lire aussi - Cordouan, Carnac, Nîmes… Le parcours d'obstacles des candidats français au patrimoine mondial de l'Unesco

Le phare de Cordouan, chef-d'œuvre de la signalisation maritime, battu par les vents et par la houle depuis quatre cents ans, à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde, intègre lui aussi la liste. Maçons, cordistes, sculpteurs et tailleurs de pierre se sont succédé l'hiver, depuis 2019, pour effectuer des travaux et tenter de convaincre le comité de sélection. La candidature de Nice, "capitale du tourisme de riviera", elle, sera examinée mardi.

L'Unesco renonce à inscrire la Grande Barrière de corail sur sa liste des sites en péril

  L'Unesco renonce à inscrire la Grande Barrière de corail sur sa liste des sites en péril L'Unesco renonce à inscrire la Grande Barrière de corail sur sa liste des sites en péril © Reuters/LUCAS JACKSON L'UNESCO RENONCE À INSCRIRE LA GRANDE BARRIÈRE DE CORAIL SUR SA LISTE DES SITES EN PÉRIL CANBERRA (Reuters) - L'Australie a obtenu vendredi que la Grande Barrière de corail, au large de sa côte nord-est, ne soit pas inscrite sur la liste des sites du Patrimoine mondial en péril de l'Unesco.

Manuel Cohen, Le phare de Cordouan de nuit, 2015. La Liste Liste du patrimoine mondial Patrimoine mondial en péril Nouveaux biens inscrits Critères de sélection Listes indicatives Propositions d'inscription. Réduire les risques de catastrophes sur les sites du patrimoine mondial .

Si Cordouan , dernier phare de mer habité de France, a été inscrit samedi sur la prestigieuse liste, d'autres sites sont au contraire menacés d'en être retirés ou de se retrouver classés au Patrimoine mondial en péril. Des décisions difficiles à prendre face aux ambitions des États, dans un contexte de Le pays redoutait, avec ce nouveau label, une baisse de l 'attrait touristique de la Grande Barrière de corail, qui génère 4,8 milliards de dollars de revenus pour le secteur touristique australien. "C'est une menace pour le tourisme international et l 'attractivité de certains investissements car les pays sont

Le déclassement du port de Liverpool, une mesure rare

D'autres sites ont déjà été fixés sur leur sort. L'Unesco a ainsi retiré, mercredi, Liverpool de la liste du patrimoine mondial, une mesure rarissime (c'est la troisième fois depuis sa création en 1972!), en raison d'un surdéveloppement de ce port anglais emblématique de l'ère industrielle. Venise, elle, a échappé de justesse à son inscription sur la liste du patrimoine mondial en péril car l'Italie a décidé d'interdire aux gros navires de croisière de s'aventurer au cœur de la lagune. La Grande Barrière de corail en Australie a évité, elle aussi de peu, le même classement, malgré la dégradation de son écosystème.

Lire notre antisèche sur le sujet - Qu'est-ce que le patrimoine mondial de l'Unesco dont le phare de Cordouan et Vichy font désormais partie?

"Les inscriptions sur la liste du patrimoine en danger ne sont pas des sanctions mais des alertes visant à trouver des solutions", précise-t‑on à l'Unesco. Pour preuve, le parc national de la Salonga, situé en République démocratique du Congo, vient d'en être retiré, en reconnaissance des efforts entrepris pour préserver la faune sauvage.

Dati en examen, le chômage en baisse et Agbégnénou en or… L’actualité de ce mardi .
Retrouvez l'essentiel de l’actualité de ce mardi.JO : Clarisse Agbégnénou, mental d’or. En 2016, lors des JO de Rio, la Française avait échoué en finale des moins de 63 kg. Ce mardi, elle s’est parée d’or, prenant au passage sa revanche sur la championne olympique en titre. «Une revanche, ici, au Japon, ça ajoute de la magie», explique-t-elle à Libération. En taekwondo, Althéa Laurin ramène le bronze. Par contre, la boxeuse Maïva Hamadouche subit une défaite amère sur décision des juges.

usr: 1
C'est intéressant!