•   
  •   

France DIRECT. Covid-19 : 72 interpellations en France lors des manifestations contre le passe sanitaire

17:30  01 août  2021
17:30  01 août  2021 Source:   ouest-france.fr

Bras de fer entre la Direction générale de la santé et les cinémas sur l'application du passe sanitaire

  Bras de fer entre la Direction générale de la santé et les cinémas sur l'application du passe sanitaire Certaines salles entendent contourner le précieux sésame en abaissant leur jauge à 49 personnes, mais la DGS a coupé court à leurs espoirs. Chacun accuse l'autre d'avoir mal interprété le décret. » LIRE AUSSI - Covid-19 : la SNCF promet des contrôles «massifs» sur le passe sanitaire

Une manifestation contre la mise en place du passe sanitaire à Nantes ( Loire-Atlantique ) samedi 24 juillet. © OUEST FRANCE Une manifestation contre la mise en place du passe sanitaire à Nantes ( Loire-Atlantique ) samedi 24 juillet.

72 interpellations ont été enregistrées partout en France lors des manifestations contre le passe sanitaire. Une mobilisation forte avec plus de 200 000 manifestants. Suivez notre direct sur la pandémie en ce dimanche 1er août 2021.

72 interpellations lors des mobilisations contre le passe sanitaire samedi. 204 090 personnes se sont rassemblées hier, soit 40 000 de plus que la semaine dernière. À Paris (14 250) comme à Caen, Rennes ou Nantes, ils étaient nombreux à dénoncer « un chantage à l’emploi » et l’entrée en vigueur du passe sanitaire dans l’entreprise. 72 interpellations ont été enregistrées dans toute la France, selon un nouveau bilan dimanche du ministère de l’Intérieur.

Contre le passe sanitaire : Rennes, Caen, Paris… des manifestants dans les rues

  Contre le passe sanitaire : Rennes, Caen, Paris… des manifestants dans les rues Des manifestations étaient organisées partout en France ce samedi 24 juillet pour protester contre l’extension du passe sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions. Tour d’horizon de la mobilisation en Bretagne, Normandie, Pays de la Loire et ailleurs en France. Après une première mobilisation nationale le 17 juillet, de nouvelles manifestations sont organisées en France et sur l’ensemble du territoire, pour protester contre l’extension du passe sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions, ce samedi 24 juillet.

Le président de la Fédération hospitalière de France plaide pour une obligation vaccinale générale. Le virus progresse, emmené par la contagiosité accrue du variant Delta. Face à « la rapidité inédite de cette quatrième vague » , Frédéric Valletoux, le président de la FHF se positionne pour « ne pas limiter l’obligation vaccinale aux seuls soignants » dans une interview accordée au Journal du Dimanche .

Flambée de l’épidémie en Occitanie et dans les Bouches-du-Rhône.

L’Agence Régionale de Santé d’Occitanie appelle les habitants à la plus grande vigilance dans cette région où les hospitalisations ont été multipliées par 10 en moins d’un mois, et où une nouvelle hausse de 41 % du taux d’incidence a été observée en une semaine. Dans les Bouches-du-Rhône, on constate une flambée de l’épidémie : le taux d’incidence est de 537 pour 100 000 habitants, contre une moyenne nationale de 218.

Le passe sanitaire entre en vigueur lundi, avec quelques aménagements .
Le test négatif à montrer, à défaut de vaccination complète, sera de moins de 72 heures et non plus 48 heures. La première semaine sera « de rôdage ».Bars, restaurants, cinémas, théâtres, hôpitaux, trains longues distances... Partout il faudra désormais montrer patte blanche, y compris pour boire un simple café en terrasse.

usr: 1
C'est intéressant!