•   
  •   

France "Un des défauts de Parcoursup, c’est sa lenteur"

15:43  08 juin  2018
15:43  08 juin  2018 Source:   francetvinfo.fr

France-Plus des deux tiers des lycéens ont reçu une réponse

  France-Plus des deux tiers des lycéens ont reçu une réponse Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a déclaré mardi que plus des deux tiers des lycéens concernés avaient reçu à ce jour une réponse favorable à leur demande d'entrée à l'université sur la plateforme de préinscription "Parcoursup", très critiquée."Parcoursup" remplace la plateforme informatique "Admission post-bac" (APB), qui a laissé sur le carreau des dizaines de milliers de bacheliers en 2017, tirés au sort là où les demandes étaient supérieures aux capacités d'accueil.

Celles-ci n'arrivent pas à remplir leurs classes car dans ce nouveau système, ce sont les futurs étudiants qui ont le dernier mot sur les choix. " Un des défauts de Parcoursup , c ’ est sa lenteur ". Pour Victor Hiller, professeur d’économie à l’université Panthéon-Assas

Pour Victor Hiller, professeur d’économie à l’université Panthéon-Assas, la plateforme "Parcoursup est mieux qu’Admission post-bac". Il a estimé, vendredi 8 juin sur franceinfo, que Parcoursup a permis de réelles améliorations pour les lycéens, malgré des défauts tout aussi réels.

  © Fournis par Francetv info

Alors que le début des épreuves du baccalauréat arrive, environ un quart des lycéens sont encore en liste d’attente sur la plateforme d’orientation Parcoursup. A la même date, le 8 juin 2017, la plateforme APB (admission post-bac) avait donné le premier jour des résultats, plus de réponses que son successeur. Pour Victor Hiller, professeur d’économie à l’université Panthéon-Assas, interrogé vendredi 8 juin sur franceinfo, Parcoursup a permis de réelles améliorations "notamment au niveau de la transparence", mais il considère qu’un "processus centralisé" aurait favorisé des affectations plus rapides.

Parcoursup : les candidats ex-æquo ont-ils été tirés au sort ?

  Parcoursup : les candidats ex-æquo ont-ils été tirés au sort ? Parmi les milliers de dossiers reçus, certaines universités ont eu du mal à départager les candidats arrivés à égalité. Question posée par Denis le 29/05/2018 Bonjour, Vous nous avez posé cette question que nous avons simplifiée : «Est-il vrai qu’il y a toujours un tirage au sort sur Parcoursup entre candidats arrivés ex aequo dans les classements ? Si oui, combien cela concernera-t-il d’étudiants ?». Le tirage au sort avait été utilisé par certaines universités en 2017 pour départager les candidats quand le nombre de places disponibles dans les filières non sélectives avait été atteint. La méthode controversée n’est pas reconduite par le nouveau gouvernement.

franceinfo : Avec deux autres chercheurs, vous avez analysé l’algorithme de Parcoursup, quelle est votre conclusion ?

Victor Hiller : Parcoursup améliore un certain nombre de choses par rapport à APB notamment au niveau de la transparence. Le système a un caractère plus humain de ce point de vue. Dans APB, utiliser cette hiérarchisation des vœux, pour donner plus de priorité à leur premier vœu, c’était une très mauvaise idée puisque cela générait un certain nombre de stratégies.

Avez trouvé que Parcoursup était plus lent et qu’il engendrait une attente importante ?

Un des défauts de Parcoursup, c’est sa lenteur. Cette lenteur est liée au choix du système par étapes de propositions/réponses successives et qui mettront du temps à aller à leur terme, alors qu’avec un algorithme centralisé on aurait pu obtenir une affectation beaucoup plus rapidement. Parcoursup engendre une attente, qui pourrait se traduire par des stratégies de prudence de la part des étudiants. Ils vont peut-être avoir intérêt à accepter très vite une proposition qui leur est faite, même si ce n’est pas leur premier vœu, pour être débarrassés de cette attente.

Parcoursup est-il donc mieux qu’APB et existe-t-il des facteurs d’amélioration ?

Notre conclusion, c’est que sur tout un nombre de dimensions, Parcoursup est mieux qu’APB. Néanmoins, il nous semble que l’on aurait pu garder un processus centralisé qui aurait permis d’aboutir à une affectation définitive plus rapidement.

France-E5 mlns de dégâts lors des occupations d'universités-Vidal .
La facture des dégâts commis lors des blocages de plusieurs universités par des militants opposés à la loi Orientation et réussite des étudiants (Ore) au début du printemps dépasse cinq millions d'euros, a déclaré lundi la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Frédérique Vidal "On est à un peu plus de cinq millions d'euros de dégâts", a-t-elle dit sur RTL, en précisant que ces coûts seraient à la charge de son ministère."On n'avait jamais vu autant de violence et de volonté de casser", a ajouté la ministre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!