•   
  •   

France Rappeur Médine au Bataclan : la salle est "libre de sa programmation"

16:55  11 juin  2018
16:55  11 juin  2018 Source:   msn.com

Rappeur Médine : Philippe invoque "liberté d'expression" et "la loi"

  Rappeur Médine : Philippe invoque Édouard Philippe a justifié mardi l'absence d'intervention du gouvernement à propos de la demande d'annulation des concerts du rappeur Médine prévus au Bataclan. La réaction du gouvernement était attendue. Elle est intervenue mardi, par la voix de son Premier ministre. Édouard Philippe a invoqué le respect "scrupuleux" de "la loi" et de la "liberté d'expression" pour expliquer cette absence d'intervention contre la programmation du rappeur Médine en octobre prochain au Bataclan.Une loi "très simple". "On peut se fixer comme règle simple (...) de vouloir en toute matière respecter la loi.

"Suite à la programmation du rappeur Médine au Bataclan , Life for Paris rappelle que cette salle a aussi été victime des attentats du 13 novembre 2015, et qu'elle est complètement libre de sa programmation , sous contrôle de la préfecture de police de Paris"

Depuis samedi 9 juin, de nombreux élus de droite et d’extrême droite ont fait part de leur vif mécontentement concernant la programmation dans la célèbre salle parisienne du Bataclan du rappeur Médine , un auteur-interprète populaire

Rappeur Médine au Bataclan : la salle est © MARTIN BUREAU / AFP Rappeur Médine au Bataclan : la salle est "libre de sa programmation"

Après la polémique soulevée par les concerts à venir du rappeur Médine au Bataclan, l'association Life for Paris qui regroupe plus de 700 victimes a déclaré qu'elle n'était pas "un organe de censure".

L'association de victimes des attentats du 13 novembre 2015, Life for Paris, a jugé lundi que le Bataclan était "complètement libre de sa programmation", alors que les concerts du rappeur Médine prévus dans la salle suscitent une controverse.

Des concerts controversés. Plusieurs personnalités de droite et d'extrême droite comme Marine Le Pen ou Laurent Wauquiez, ont protesté contre les concerts prévus les 19 et 20 octobre, reprochant au rappeur certaines anciennes chansons comme Don't Laïk sorti en 2015 ou Jihad, son album de 2005.

Bataclan : le rappeur Médine répond à la polémique : "l'extrême-droite veut limiter notre liberté d'expression"

  Bataclan : le rappeur Médine répond à la polémique : Ce lundi 11 juin, des élus de droite et d'extrême droite sont montés au créneau pour s'opposer aux concerts de Médine au Bataclan. Le rappeur leur répond sans détour. L'annonce de la venue du rappeur Médine les 19 et 20 octobre prochains au Bataclan, salle parisienne où 90 personnes ont péri sous les balles lors d'une attaque terroriste le 13 novembre 2018 a suscité de vives réactions de la part de l'extrême-droite et de certains élus Les Républicains (LR). Ce lundi 11 juin, l'artiste a tenu à répondre à ses détracteurs sur sa page Facebook.

"Suite à la programmation du rappeur Médine au Bataclan , Life for Paris rappelle que cette salle a aussi été victime des attentats du 13 novembre 2015, et qu'elle est complètement libre de sa programmation , sous contrôle de la préfecture de police de Paris"

« Suite à la programmation du rappeur Médine au Bataclan , Life for Paris rappelle que cette salle a aussi été victime des attentats du 13 novembre 2015, et qu’elle est complètement libre de sa programmation , sous contrôle de la préfecture de police de Paris

"Notre organisation n'est pas un organe de censure". "Suite à la programmation du rappeur Médine au Bataclan, Life for Paris rappelle que cette salle a aussi été victime des attentats du 13 novembre 2015, et qu'elle est complètement libre de sa programmation, sous contrôle de la préfecture de police de Paris", écrit l'association dans un communiqué.

"Notre association n'est pas un organe de censure, elle est et restera apolitique et ne laissera personne instrumentaliser la mémoire des victimes des attentats à des fins politiciennes, comme c'est le cas dans cette affaire", conclut l'association qui regroupe plus de 700 victimes.

Pas ou peu d'émotion de la part des victimes. Le 13 novembre 2015, trois commandos djihadistes avaient ciblé le stade de France à Saint-Denis et la capitale, visant dans Paris la salle du Bataclan, des terrasses de cafés et restaurants. Cent trente personnes avaient trouvé la mort, dont 90 au Bataclan, et des centaines d'autres avaient été blessées.

Contacté par l'AFP, le président de Life for Paris Arthur Dénouveaux a par ailleurs indiqué que sur les pages de discussions internes à l'association (notamment sur Facebook), "il n'y a pas ou peu de discussion, de commentaire ou d'émotion" autour des concerts programmés du rappeur.

Quand Édouard Philippe découvrait l'existence du rappeur Médine .
LE SCAN POLITIQUE - Dans son ouvrage publié juste après sa nomination à Matignon, le premier ministre racontait sa première rencontre avec le rappeur controversé. © BERTRAND GUAY/AFP Edouard Philippe lors d'une séance de questions d'actualité à l'Assemblée nationale, le 5 juin 2018. Il y a un an, le nom de Médine avait déjà généré son lot de polémiques. Les amateurs de rap le connaissent de longue date, en particulier au Havre. C'est dans cette ville qu'est né, en 1983, le rappeur que plusieurs personnalités politiques souhaitent aujourd'hui voir interdit de représentation au Bataclan.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!