•   
  •   

France Gérard Collomb n'exclut pas d'interdire le concert de Médine au Bataclan

18:04  13 juin  2018
18:04  13 juin  2018 Source:   francetvinfo.fr

Le concert du rappeur Médine au Bataclan fait polémique

  Le concert du rappeur Médine au Bataclan fait polémique Sur Twitter, des élus de droite et d'extrême droite jugent provocantes les paroles du rappeur dont le dernier album s'intitule Jihad. Les politiques ont promis de tout faire pour empêcher le concert de se dérouler au sein du Bataclan. © ETIENNE LAURENT/AFP Le 13 novembre 2015, 90 personnes ont trouvé la mort au Bataclan. Depuis l'annonce du concert du rappeur Médine dans la célèbre salle du Bataclan (XIe arrondissement parisien), la polémique enfle, notamment symbolisée par la montée du hashtag #Bataclan sur Twitter.

Le ministre de l'Intérieur a été interrogé à l'Assemblée au sujet de la programmation du rappeur Médine en octobre prochain dans cette salle de concert parisienne.

  Gérard Collomb n'exclut pas d'interdire le concert de Médine au Bataclan © Fournis par Francetv info

Le gouvernement pourrait interdire le concert du rappeur Médine, prévu à l'automne au Bataclan, s'il y a un risque de trouble à l'ordre public, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur.

Nous ne sommes pas maîtres de la programmation du Bataclan mais, comme vous le savez, tout ce qui peut amener un trouble à l'ordre public peut, dans les limites de la loi, pouvoir trouver une interdiction.

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur

à l'Assemblée nationale

Un survivant du Bataclan tance Wauquiez, vent debout contre un concert de Médine

  Un survivant du Bataclan tance Wauquiez, vent debout contre un concert de Médine Laurent Wauquiez dénonce un "sacrilège pour les victimes", un survivant du 13-Novembre le réprimande vertement. © Copyright 2018, L'Obs Le Bataclan Voilà quelques jours que l'extrême-droite, puis les Républicains, fustigent la tenue en octobre de deux concerts du rappeur Médine au Bataclan. Le président du parti, Laurent Wauquiez, y voit par exemple un "sacrilège pour les victimes".

"Nous verrons d'ici le mois d'octobre mais nous saurons toujours, avec le Premier ministre, avec le gouvernement, prendre nos responsabilités", a déclaré Gérard Collomb lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Depuis dimanche, la droite et l'extrême droite dénoncent la tenue de concert du rappeur les 19 et 20 octobre prochains dans la salle où ont péri 90 personnes le 13 novembre 2015. Les dirigeants du Rassemblement national Marine Le Pen et des Républicains Laurent Wauquiez, entre autres, pointent une atteinte à la mémoire des victimes et réclamant une déprogrammation, reprochant à Médine sa proximité avec les milieux islamistes. Certains membres de familles de victimes de l'attentat ont également exprimé leur réprobation face à la venue du rappeur dans la salle.

Programmé au Bataclan, le rappeur Médine, qui chante "crucifions les laïcards", fait scandale

  Programmé au Bataclan, le rappeur Médine, qui chante Droite et extrême droite montent au créneau et s'opposent au concert de Médine au Bataclan. Ses paroles heurtent ? Ses détracteurs aussi sortent l'artillerie lourde : "Des saloperies", "Une insulte", "Insupportable", lancent les opposants à la venue du rappeur Médine les 19 et 20 octobre prochains au Bataclan, salle parisienne où 90 personnes ont péri sous les balles lors d'une attaque terroriste le 13 novembre 2015.⋙ Le témoignage bouleversant de Jean-Camille et Fanny, tous deux rescapés du BataclanL'extrême droite et une partie de la droite sortent de leurs gonds et dénoncent une provocation.

Philippe avait invoqué la "liberté d'expression"

Jusqu'à présent, le gouvernement s'est contenté d'opposer la règle de droit à ces appels, comme l'a fait lundi dernier son porte-parole, Benjamin Griveaux. De son côté, le Premier ministre avait invoqué la "liberté d'expression" pour expliquer que le gouvernement n'interviendrait pas.

Dans un texte diffusé via Twitter, Médine a renouvelé ses "condamnations passées à l'égard des abjects attentats du 13 novembre 2015 et de toutes les attaques terroristes" et fait part de son engagement contre "toutes formes de radicalisme". Il accuse l'extrême droite de tenter "d'instrumentaliser la douleur des victimes et de leur famille", de vouloir "dicter la programmation de nos salles de concert" et "plus généralement limiter notre liberté d'expression."

Municipales 2020: Collomb lance une association à Lyon .
Est-ce le premier pas vers un retour à Lyon ? Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb annonce mercredi dans le quotidien régional Le Progrès la création de l'association "Prendre un temps d'avance" en vue des élections municipales et métropolitaines de 2020. Cette association, qui ambitionne de faire émerger "un vrai projet pour l'agglomération", doit permettre de "partager" les points de vue de tous les élus de la majorité de la ville et de la métropole de Lyon ainsi que "des gens qui ne sont pas engagés jusqu'à présent", explique l'ancien maire de Lyon, visant entrepreneurs, universitaires et acteurs des mondes cul

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!