•   
  •   

France 80 km/h : des opposants remontés mais résignés

09:05  14 juin  2018
09:05  14 juin  2018 Source:   liberation.fr

Bureau des plaintes. En colère, les fans de « The Walking Dead » veulent empêcher le départ d'Andrew Lincoln

  Bureau des plaintes. En colère, les fans de « The Walking Dead » veulent empêcher le départ d'Andrew Lincoln Même s'il n'y a eu, pour le moment, aucun communiqué officiel annonçant le départ d'Andrew Lincoln de The Walking Dead, la rumeur prend de l'ampleur. Les fans de la série sont même prêts à tout pour ne pas voir disparaître le personnage de Rick Grimes. Pour mettre toutes les chances de leur côté, les plus remontés d'entre eux ont même lancé une pétition en ligne, afin de convaincre la production que la série ne peut exister sans  Andrew Lincoln.

Un panneau limitant la vitesse maximale autorisée à 80km/h sur une route nationale à Hyet, dans l'est de la France. © SEBASTIEN BOZON Un panneau limitant la vitesse maximale autorisée à 80km/h sur une route nationale à Hyet, dans l'est de la France.

Trois sénateurs remettent jeudi à Edouard Philippe un rapport hostile à une baisse de la vitesse limite sur le réseau secondaire. Mais l'exécutif ne lâchera rien sur cette mesure impopulaire.

Dans quinze jours, il faudra mettre le pied sur le frein. C’est à partir du 1er juillet que s’appliquera la baisse de la vitesse maximale sur le réseau secondaire : interdit, à partir de cette date, de dépasser les 80 km/h sur les routes bidirectionnelles sans séparateur médian. La remise à Edouard Philippe d’un rapport sénatorial critique envers la mesure, ce mercredi, ne changera rien à l’affaire : bien qu’elle lui vaille de sévères critiques, le Premier ministre ne reviendra pas sur cette réforme censée sauver entre 300 et 400 vies chaque année, et dont il est le principal artisan.

L'Egypte serre les vis avant la fin des subventions du FMI

  L'Egypte serre les vis avant la fin des subventions du FMI Les autorités égyptiennes sont de plus en plus fébriles à l’approche de l’expiration du délai fixé avec le FMI pour la levée partielle ou totale des subventions sur le carburant et l’électricité qui devrait intervenir avant la fin juin. De notre correspondant au Caire, Durant cette période, les autorités ont procédé à l’arrestation de plusieurs opposants notoires. Le plus connu est Hazem Abdel Azim. Cet informaticien devenu activiste politique contre les Frères musulmans était l’un des plus farouches opposants au président Abdel Fatah al-Sissi après avoir été l’un de ses proches lors de la campagne présidentielle en 2014.

«On peut toujours espérer un miracle, qu’il dise : “Tiens, je n’avais pas vu les choses comme ça”, ironise Jean-Luc Fichet, sénateur PS du Finistère et auteur du rapport avec ses collègues Michel Raison (LR) et Michèle Vullien (Union centriste). Mais pour être honnête, je ne pense pas que le rendez-vous changera grand-chose. On a sollicité cette rencontre surtout pour s’expliquer une dernière fois.»

«Au cas par cas»

Les conclusions du rapport, publié voilà déjà plusieurs semaines, sont connues : le trio sénatorial y critique une mesure «annoncée brutalement et sans concertation», et «vécue comme pénalisante par de nombreux territoires enclavés, pour lesquels la route constitue un moyen de déplacement incontournable». Les auteurs proposent de renvoyer le débat au niveau départemental : la décision de réduire ou non la vitesse limite serait prise conjointement par le préfet et le président du conseil départemental, selon la dangerosité de chaque tronçon.

"Tirelire", "G8", "ordre mondial": le G7 en cinq mots-clés

  "Tirelire", "ordre mondial", "G8" Derrière ces mots-clés, autant de lignes de fracture ayant marqué le sommet du G7 (Etats-Unis, Canada, France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Japon) de vendredi et samedi au Canada. - Tirelire"Nous sommes la tirelire que le monde entier pille. Cela va cesser", a déclaré Donald Trump, lancé dans l'une de ses diatribes récurrentes contre les partenaires commerciaux des Etats-Unis, eux-même très remontés contre les nouveaux tarifs douaniers américains sur l'acier et l'aluminium.- Ordre mondial"Ce qui m'inquiète le plus (...

Une position similaire était défendue par les collectivités, et notamment par l’Association des départements de France (ADF) : «Nous avions proposé de déterminer la vitesse au cas par cas, et ainsi de partager l’impopularité de la mesure avec le gouvernement, explique-t-on. Nous avons été étonnés de son refus.» Edouard Philippe, en effet, a plusieurs fois exclu tout retrait ou aménagement de cette mesure contestée : «Quand on a l’honneur d’exercer des responsabilités publiques, il faut parfois choisir entre de mauvaises décisions qui rendent populaire et de bonnes décisions qui rendent impopulaire», a-t-il jugé mi-mai à Strasbourg.

«Joker»

Même quelques représentants du gouvernement et de la majorité ont, plus ou moins discrètement, fait connaître leurs réserves sur la réforme. «Joker», avait répondu le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, questionné à ce sujet mi-mai lors d’une réunion publique à Rungis (Val-de-Marne). Ces sceptiques redoutent l’effet de la mesure dans l’opinion. Dans une enquête publiée le 9 mai par BVA, 74% des sondés se disaient opposés à celles-ci, tout en approuvant majoritairement les autres mesures du plan Philippe – suspension du permis si l’infraction est commise avec un téléphone en main, vidéo-verbalisation du non-respect de la priorité aux piétons.

Sur le terrain, cependant, tout sera prêt le jour J, assure l’ADF : «Les services des routes fonctionnent bien, il n’y a pas de problèmes particuliers, qu’il s’agisse de remplacer les panneaux ou la signalisation au sol, car avec la baisse de la vitesse, certaines zones de dépassement deviendront des portions à ligne continue.» L’association se satisfait aussi que «l’Etat rembourse les frais de changement de la signalétique. Et qu’il ait renoncé à maintenir un écart de 20 km/h entre les différentes limitations : les panneaux 70 ne passeront pas à 60». Sur le papier, la réforme est expérimentale : elle doit faire l’objet d’une évaluation en 2020, à partir notamment de l’évolution de la mortalité routière.

SNCF-La CGT va proposer une poursuite de la grève en juillet .
La CGT va proposer une poursuite de la grève des cheminots en juillet, a déclaré mardi Philippe Martinez, à quelques heures d'une réunion intersyndicale qui doit statuer sur l'issue du mouvement de grève intermittente lancé début avril pour protester contre la réforme du ferroviaire. "Tout se décide en intersyndicale, la proposition de la CGT c'est que la grève se poursuive en juillet", a déclaré le secrétaire général. "La CGT va proposer de poursuivre le mouvement début juillet.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!