•   
  •   

France Pollution au plomb dans le Val-d’Oise : une urgence sanitaire

23:20  14 septembre  2021
23:20  14 septembre  2021 Source:   liberation.fr

Effets sanitaires, mise en place, fraude : les limites du passe sanitaire en sept questions

  Effets sanitaires, mise en place, fraude : les limites du passe sanitaire en sept questions « Les Décodeurs » font le point sur les critiques adressées au passe sanitaire. © Fournis par Le Monde Contrôle du passe sanitaire à l’entrée d’un centre commercial, le 19 août 2021, à Paris. Bien que perçu comme un « succès retentissant » vu de l’étranger et soutenu par près des deux tiers des Français, le passe sanitaire ne fait pas l’unanimité, comme en attestent les manifestations des opposants qui se déroulent chaque week-end. Ils étaient 140 000 le 4 septembre, selon le ministère de l’intérieur, et de nouveaux cortèges sont prévus samedi 11 septembre.

Dans le bidonville de Méry-sur-Oise, le 19 juillet. © Cyril Zannettacci Dans le bidonville de Méry-sur-Oise, le 19 juillet.

Des eaux usées arrivées de Paris. Une pratique ancienne d’épandage qui a duré des années et qui laisse aujourd’hui pantois. Un bidonville comme il en existe malheureusement trop aux portes de la capitale, celui-là est dans le Val-d’Oise. Des dizaines de familles roms dont les enfants sont contaminés au plomb et atteints de saturnisme. Un laisser-faire quasi généralisé des autorités, sanitaires et politiques. Des centaines d’autres enfants possiblement contaminés alentours. Des enjeux financiers que l’on peine à imaginer. Ce sont en gros les mots-clés des révélations de Libération sur un véritable scandale sanitaire au beau milieu de l’Ile-de-France. Il concerne de manière certaine des dizaines d’enfants roms dont le terrain de jeu est un terrain vague contaminé. Il concerne potentiellement des centaines d’enfants et de familles installés dans ces communes du Val-d’Oise et des Yvelines où il est interdit d’entretenir un potager.

Grâce au reflux épidémique, le pass sanitaire ne concernera plus que 64 centres commerciaux

  Grâce au reflux épidémique, le pass sanitaire ne concernera plus que 64 centres commerciaux Les 64 centres commerciaux qui resteront concernés par le pass sont situés dans neuf départements où le taux d’incidence du coronavirus s’est maintenu au-dessus de 200 pour 100 000 habitants.Dans les faits, cela signifie que l’obligation ne concernera plus que 64 centres commerciaux dans 9 départements, contre 178 centres commerciaux dans 27 départements actuellement.

Et que se passe-t-il ? Si des associations se démènent, les organismes sanitaires officiels donnent le sentiment de contrôler sans vraiment contrôler, d’alerter sans vraiment alerter, de s’inquiéter sans vraiment s’inquiéter, quand les autorités diverses semblent au mieux impuissantes, au pire soulagées de laisser le saturnisme prospérer sous le tapis. Maintenant que Libération a soulevé le tapis, une urgence sanitaire s’impose : trouver une solution de relogement à ces familles roms et s’assurer du suivi sanitaire des enfants malades. Il faudra ensuite comprendre pourquoi, et sous la pression de quels intérêts, des terres que tous savaient polluées ont accueilli des lotissements, des centres commerciaux, des écoles et des milliers de personnes. Il faudra enfin diligenter toutes les études et mesures nécessaires pour évaluer avec précision sur l’ensemble de la zone concernée le niveau de pollution et les risques encourus. En toute transparence.

Avec le pass sanitaire, les réservations dans les restaurants en baisse de 4 % en août par rapport à 2020 .
Tous les territoires n’ont pas été affectés de la même manière. Paris a moins subi cette baisse qu’à Bordeaux où les réservations ont chuté dès la semaine qui a suivi l’instauration du pass sanitaire le 9 août.Le niveau des réservations pendant la haute saison reste ainsi inférieur de 15 % à celui d’avant la crise du Covid-19. Suite à l’instauration du pass sanitaire le 9 août, les réservations ont chuté de 25 % en seulement deux semaines.

usr: 20
C'est intéressant!