•   
  •   

France « Doubler le salaire des enseignants » : cinq questions sur cette proposition choc d’Anne Hidalgo

21:20  15 septembre  2021
21:20  15 septembre  2021 Source:   ouest-france.fr

Doubler le salaire des profs ? Sa proposition critiquée de toutes parts, Hidalgo se défend

  Doubler le salaire des profs ? Sa proposition critiquée de toutes parts, Hidalgo se défend Dans son livre à paraître mercredi 15 septembre, la maire de Paris désormais candidate à la présidentielle propose de « multiplier par deux au moins le traitement de toutes les personnes au contact avec les élèves ».« Ça fait +60 milliards par an ! Hum. Moi, je préfère satisfaire les demandes des syndicats enseignants. Et mettre le paquet sur les créations de postes. Le PS a aussi perdu sa “culture de gouvernement” », a notamment réagi sur Twitter le leader des Insoumis, lui aussi candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon.

Un professeur agrégé de sciences économiques et sociales donne un cours au lycée Eugène Delacroix, à Drancy, le 27 mai 2021. © Daniel FOURAY / Ouest-France Un professeur agrégé de sciences économiques et sociales donne un cours au lycée Eugène Delacroix, à Drancy, le 27 mai 2021.

La maire PS de Paris Anne Hidalgo, déclarée dimanche candidate à l’élection présidentielle, a défendu lundi 13 septembre sa proposition de doubler les salaires des enseignants face aux accusations de « démagogie » portées par les écologistes, à droite et le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer. Pourquoi cette mesure fait-elle autant polémique ? Et comment Anne Hidalgo projette de mettre en œuvre cette mesure ? On fait le point.

Deux petites phrases, perdues dans un ouvrage de 200 pages, auront suffi pour créer la polémique. Dans son nouveau livre-programme Une femme française, paru ce mercredi 15 septembre, la désormais candidate à l’élection présidentielle Anne Hidalgo a annoncé projeter de doubler les salaires de l’ensemble des enseignants français si elle venait à être élue.

Anne Hidalgo (presque) candidate à la présidentielle : 365 jours de teasing

  Anne Hidalgo (presque) candidate à la présidentielle : 365 jours de teasing Anne Hidalgo doit se déclarer candidate à la présidence de la République dimanche, après avoir fait planer le suspens pendant de très longs mois, et après avoir assuré qu’elle ne serait pas candidate.Anne Hidalgo, dont le lancement dans la campagne de 2022 faisait de moins en moins de doute au fil des semaines, se déclarera lors d’un déplacement dimanche matin dans la ville du socialiste Nicolas Mayer-Rossignol, un proche de l’édile parisienne, a-t-on appris mercredi 8 septembre de plusieurs élus socialistes. Ce déplacement devrait être suivi par une interview dans un journal télévisé.

Si le programme de l’édile de Paris est toujours en chantier, selon ses mots, nombreux sont les politiques, vent debout, à avoir d’ores et déjà fustigé une telle proposition.

Pourquoi une telle polémique ? Comment Anne Hidalgo compte mettre en œuvre cette mesure ? Est-il vrai que les enseignants français sont moins bien payés que leurs voisins européens ?

On fait le point sur les questions que soulève cette mesure fustigée de part et d’autre de l’échiquier politique.

1. Qui serait concerné par cette hausse de salaire ?

Si la promesse de doubler le salaire des enseignants a de quoi ravir une profession en manque de reconnaissance, en témoigne le nombre de démissions d’instituteurs en constante progression depuis une dizaine d’années, la question se pose de savoir quels enseignants seraient réellement concernés par une telle mesure.

Hidalgo veut doubler le salaire des enseignants, Mélenchon lui tape sur les doigts

  Hidalgo veut doubler le salaire des enseignants, Mélenchon lui tape sur les doigts Dans son livre à paraître mercredi, la très probable candidate à l’élection présidentielle propose de doubler le salaire des enseignants. Une mesure trop ambitieuse pour Jean-Luc Mélenchon qui s’est empressé de l’étriller sur Twitter.A priori, la proposition n’est pas nouvelle. C’est même un classique à gauche. En 2017, le candidat socialiste Benoît Hamon disait déjà qu’il fallait «revaloriser les conditions de travail des enseignants en matière de rémunération comme de gestion des carrières».

L’édile de Paris faisait-elle référence à tous les enseignants français ou « seulement » aux nouveaux arrivants ? Dans son livre Une femme française paru ce mercredi 15 septembre, Anne Hidalgo juge « possible, sur la durée d’un quinquennat, de multiplier par deux au moins le traitement [salaire, NDLR] de toutes les personnes au contact avec les élèves », soit environ 869 300 enseignants.

Pour autant, l’ancienne conseillère régionale d’Île-de-France reste prudente, et annonce que « pour commencer », sa politique consistera d’abord « à aligner a minima le salaire des nouveaux professeurs sur le salaire médian des titulaires d’un bac +5 ».

De son côté, Michael Delafosse, maire PS de Montpellier et soutien de la candidate, précise dans les colonnes des Échos , que « la mesure concernera », à terme, « la totalité du corps enseignant ».

« La priorité absolue est de commencer par le recrutement, dès le départ », souligne le maire de Montpellier, préoccupé par la « crise du recrutement dans l’éducation ». « Cela se décidera en concertation avec les représentants enseignants ; on viendra ensuite au chiffrage », conclut-il.

Présidentielle 2022: Anne Hidalgo prône des négociations pour augmenter les salaires

  Présidentielle 2022: Anne Hidalgo prône des négociations pour augmenter les salaires La maire de Paris a réaffirmé qu’elle entend « doubler le salaire des enseignants » sur l’ensemble du prochain quinquennat si elle est élue © Alain ROBERT/SIPA La maire de Paris, Anne Hidalgo. ELECTION - La maire de Paris a réaffirmé qu’elle entend « doubler le salaire des enseignants » sur l’ensemble du prochai Si elle est élue présidente au printemps 2022, la première mesure de la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, sera de lancer de « grandes négociations » pour faire augmenter les salaires, a-t-elle affirmé ce mardi sur BFMTV.

2. Comment compte s’y prendre Anne Hidalgo ?

Une fois passé l’effet d’annonce, dans les faits comment Anne Hidalgo prévoit-elle concrètement de mettre en place une telle mesure ? Pour l’heure, cette dernière n’a pas encore indiqué comment une telle hausse de salaires pourrait être financée, assurant qu’elle visait un chiffrage de son programme d’ici à la fin 2021.

Interrogée à ce sujet sur France Inter , lundi 13 septembre, l’édile de Paris a tout de même fait savoir « qu’en politique, il fallait faire des choix », rappelant « qu’à l’instar de la santé, l’enseignement était un pilier de notre société ».

« Nous, l’une de nos priorités budgétaires sera dédiée à l’éducation », a d’ailleurs insisté, de son côté, le soutien de la candidate, Michael Delafosse. « En politique, on doit faire des choix […]. La gauche a déjà fait ce choix de l’éducation il y a 40 ans, avec les revalorisations salariales aux certifiés et aux instituteurs ; cet effort n’a pas été suivi, et nous en payons les conséquences aujourd’hui », a-t-il en outre considéré.

Faut-il alors comprendre que l’enseignement sera (sur)valorisé au détriment d’autres secteurs ? C’est en tous les cas ce que semble penser Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, qui, dans un entretien accordé au Parisien, a évoqué un coût cumulé pour cette mesure de « 150 milliards à la fin du quinquennat », qui viendrait, à n’en pas douter, plomber les finances publiques.

Elizabeth II rate le Chelsea Flower Show, mais Anne et Sophie sont au rendez-vous

  Elizabeth II rate le Chelsea Flower Show, mais Anne et Sophie sont au rendez-vous La reine Elizabeth II, toujours à Balmoral, ne pourra visiter cette année le Chelsea Flower Show. Mais la princesse Anne, la comtesse Sophie de Wessex et le prince Edward ainsi que plusieurs autres membres de la famille royale étaient au rendez-vous. 1/18 DIAPOSITIVES © Chris Jackson/Pool via REUTERS La comtesse Sophie de Wessex et le prince Edward au Chelsea Flower Show à Londres, le 20 septembre 2020 La comtesse Sophie de Wessex et le prince Edward au Chelsea Flower Show à Londres, le 20 septembre 2020 2/18 DIAPOSITIVES © Chris Jackson/Pool via REUTERS La comtesse Sophie de Wesse

3. Pourquoi cette mesure fait polémique ?

Si Jean-Michel Blanquer, qui avait lui aussi annoncé fin mai une enveloppe de 245 millions d’euros destinée à revaloriser le salaire des enseignants, n’a pas tardé à réagir à cette mesure d’Anne Hidalgo, qu’il estime « démagogique », force est de constater que, de part et d’autre de l’échiquier politique, agacement et colère étaient au rendez-vous face à une mesure que beaucoup jugent « irréaliste ».

Invité sur Radio J, le candidat à la primaire écologiste Yannick Jadot a ainsi pointé du doigt cette mesure que « même les plus radicaux » des responsables syndicaux « n’ont jamais demandé ». Cette mesure « coûte trop cher », « au moins 40 milliards par an », a-t-il ainsi chiffré sur Radio J.

De son côté, Rachida Dati, maire LR du VIIe arrondissement, a indiqué lundi 13 septembre sur France 2, voir « du populisme » dans cette proposition, là où Christophe Castaner a indiqué, le lendemain, sur la même chaîne, voir du « clientélisme ».

« On voit bien que là on a une mesure clientéliste qui va coûter 150 milliards à la fin du quinquennat, c’est la moitié du budget de l’État […]. Commencer sa campagne avec comme première mesure, une mesure à 150 milliards, sans même la chiffrer, sans même nous expliquer d’où vient l’argent, ce n’est pas sérieux », a notamment taclé l’actuel chef de la majorité LREM à l’Assemblée nationale.

Élection présidentielle 2022. Jour J à Rouen pour Anne Hidalgo

  Élection présidentielle 2022. Jour J à Rouen pour Anne Hidalgo Ce dimanche, la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, se lance officiellement dans la course à l’Élysée dimanche à Rouen. Après un long tour de chauffe, la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo se lance dans la course à l’Élysée dimanche à Rouen, une candidature qui s’ajoute aux nombreuses déjà recensées à gauche.Cette annonce n’est pas une surprise : elle intervient après plusieurs mois de déplacements, pour s’assurer d’avoir « les fondations, ces points d’accords pour être capables de parler au pays ». L’édile parisienne avait d’ailleurs annoncé mardi que rien ne l’empêchait plus désormais de se présenter.

Pour Patrick Hetzel, membre LR de la commission des finances à l’Assemblée nationale, une telle mesure pourrait en outre avoir un effet boule de neige. Car selon lui, « l’ensemble des fonctionnaires réclamerait » dès lors « des augmentations ». « Où prendre un tel budget ? », s’interroge l’ancien recteur auprès de nos confrères de La Croix .

S’il juge lui aussi nécessaire de revaloriser le salaire des enseignants « d’au moins 20 % en cinq ans », il faut pour autant, selon lui, « mettre sur la table des contreparties qu’Anne Hidalgo n’évoque pas : temps de service, réduction des vacances, obligation de formation continue… ».

4. Combien pourrait coûter cette mesure ?

Si, pour l’heure, aucun chiffrage de cette mesure n’a donc été annoncé par Anne Hidalgo, est-il possible d’affirmer, comme le fait Jean-Michel Blanquer ou Christophe Castaner, qu’elle coûtera près de 150 milliards d’euros en cinq ans ?

Sollicité par nos confrères de Franceinfo , le cabinet du ministre a détaillé son calcul. « L’enveloppe budgétaire allouée aux salaires des personnels de l’Éducation nationale représente environ 50 milliards d’euros. Doubler les rémunérations sur cinq ans revient à ajouter chaque année au nouveau budget une somme correspondant à 20 % de l’enveloppe initiale, soit 10 milliards. »

Ainsi, selon le ministère de l’Éducation national, l’effort demandé par Anne Hidalgo serait de 10 milliards la première année (50+10 = 60), de 20 la deuxième (60+10 = 70), de 30 la troisième (70+10 = 80), de 40 la quatrième (80+10 = 90) et de 50 la cinquième (90+10 = 100), soit bel et bien 150 milliards de dépenses supplémentaires (10+20+30+40+50 = 150) cumulées sur cinq ans.

Deux femmes campagne pour devenir la 1ère féminine française

 Deux femmes campagne pour devenir la 1ère féminine française Paris (AP) - Deux politiciens français ont lancé leur campagne présidentielle dimanche, cherchant à devenir la première femme féminine de la France dans les élections de printemps de l'année prochaine.

Pour autant, un problème se pose. Car dans son calcul, le ministère prend un compte l’enveloppe intégrale allouée à tous les fonctionnaires que compte l’Éducation nationale, soit près de 1,2 million de fonctionnaires, qui « ne sont pas tous au contact des élèves », selon l’expression d’Anne Hidalgo.

En réalité, selon les chiffres officiels, « seuls » 869 300 de ces fonctionnaires étaient enseignants en 2021. Les 320 800 autres « exerçaient eux des missions d’assistance éducative, d’administration, de direction, d’animation pédagogique, de soutien à l’enseignement, d’inspection… », rappelle la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance.

Tous pourraient donc ne pas être concernés par la mesure d’Anne Hidalgo, et le budget s’en trouverait par conséquent diminué.

En outre, « dans ce calcul, toutes les primes et toutes les indemnités sont prises en compte, or si doublement des salaires il y avait, il devrait plutôt porter sur le salaire de base uniquement, pas sur les primes ou les indemnités », note Gilles Langlois, secrétaire national du syndicat d’enseignants SE-Unsa, sollicité par Franceinfo.

5. Les enseignants français sont-ils vraiment moins bien payés que leurs voisins ?

Pour se justifier de cette mesure « choc », qui pourrait donc coûter cher à l’État, Anne Hidalgo a jugé lundi 13 septembre, au micro de France Inter, « inadmissible que nos enseignants soient aussi peu payés », faisant valoir qu’« aujourd’hui en France le salaire d’un professeur en début comme en fin de carrière est deux fois moins élevé que celui qu’il pourrait avoir en Allemagne ou aux Pays-Bas ».

Mais est-ce vraiment le cas ? Selon les derniers indicateurs de l’OCDE, la France se situe en effet à la 20e place du classement des « salaires des enseignants » en début de carrière, juste derrière l’Italie et loin, bien loin, derrière l’Allemagne et les Pays-Bas.

Candidate à la présidentielle, Anne Hidalgo veut « réinventer le beau modèle français »

  Candidate à la présidentielle, Anne Hidalgo veut « réinventer le beau modèle français » La maire de Paris a présenté sa candidature à la présidentielle 2022 à Rouen. Elle s’appuiera sur les territoires et les élus des grandes villes et métropoles. « Aujourd’hui je suis prête. Humblement, consciente de la gravité de cet instant, j’ai décidé d’être candidate à la présidence de la République française. » Le vrai faux suspens a pris fin ce dimanche matin à Rouen. Sur les quais de Seine ensoleillés, la maire de Paris annoncé sa candidature à la présidentielle de 2022.Rouen, cité portuaire clin d’œil à sa ville natale de Cadix où son père était ouvrier sur les chantiers navals.

Dans le primaire, un enseignant français gagne ainsi, selon l’OCDE, l’équivalent de 31 300 dollars par an lorsqu’il débute, contre 63 257 en Allemagne. Dans le secondaire, la différence est encore plus flagrante puisque l’enseignant français touche l’équivalent de 32 941 dollars annuels en début de carrière contre 69 735 en Allemagne.

Mais ces chiffres sont-ils vraiment comparables ? Pour Bernard Toulemonde, ancien recteur, interrogé par L’Express , « comparer les salaires entre les enseignants français et allemands sans comparer aussi les obligations de service fausse tout ».

« Outre Rhin, les professeurs sont bivalents, c’est-à-dire qu’ils enseignent deux matières. Ce qui n’est pas le cas en France, sauf dans les disciplines générales des lycées professionnels », souligne-t-il. Par ailleurs, « ces enseignants passent toute la semaine dans leur établissement, comme les travailleurs ordinaires », ce qui n’est pas le cas en France.

Si « la quantité d’heures d’enseignement assurées par les professeurs allemands est du même ordre qu’en France, du fait de leur présence continue dans l’établissement, les personnels allemands assurent quantité de tâches complémentaires (suivi des élèves, relations avec les parents, concertation entre collègues, remplacement au pied levé des collègues absents) plus ou moins bien remplies en France », ajoute Bernard Toulemonde.

« Il ne suffit pas de comparer le montant des rémunérations, il faut aussi comparer les obligations de service », conclut l’ancien recteur.

Candidate à la présidentielle, Anne Hidalgo veut « réinventer le beau modèle français » .
La maire de Paris a présenté sa candidature à la présidentielle 2022 à Rouen. Elle s’appuiera sur les territoires et les élus des grandes villes et métropoles. « Aujourd’hui je suis prête. Humblement, consciente de la gravité de cet instant, j’ai décidé d’être candidate à la présidence de la République française. » Le vrai faux suspens a pris fin ce dimanche matin à Rouen. Sur les quais de Seine ensoleillés, la maire de Paris annoncé sa candidature à la présidentielle de 2022.Rouen, cité portuaire clin d’œil à sa ville natale de Cadix où son père était ouvrier sur les chantiers navals.

usr: 13
C'est intéressant!