•   
  •   

France Bertrand-Sarkozy, l’impossible réconciliation ?

11:15  20 septembre  2021
11:15  20 septembre  2021 Source:   nouvelobs.com

Présidentielle : Xavier Bertrand propose un pacte de "dialogue" et de "respect" à LR

  Présidentielle : Xavier Bertrand propose un pacte de Il ne veut toujours pas d'une primaire, mais il tend la main. Xavier Bertrand a proposé vendredi à son ancien parti Les Républicains un pacte de "dialogue" et de "respect", demandant le "soutien" de sa famille politique. "J'ai le devoir de faire gagner, je n'ai pas le droit de faire perdre", a ajouté Xavier Bertrand.Et "je n'imagine pas un seul instant remporter cette élection sans le soutien, sans l'aide de ma famille politique", a-t-il affirmé, promettant que "LR sera la large majorité de (sa) majorité". Xavier Bertrand, applaudi pendant et après son intervention, l'a reconnu : "je sais que je dois convaincre" et "j'ai besoin de faire plus d'efforts que d'autres".

  Bertrand-Sarkozy, l’impossible réconciliation ? © Copyright 2021, L'Obs

Il boit du petit-lait, notre ancien président. Comment ne pas savourer ces moments bénis où les candidats LR à la présidentielle viennent lui baiser les babouches dans une forme de contrition presque pathétique ? Tous ces ingrats en pénitence sonnant à son refuge de la rue de Miromesnil, en quête non pas d’un adoubement mais au moins d’une promesse de mansuétude. Quelle revanche ! Nicolas Sarkozy, le Sage, l’incontournable, le gourou de la droite frappée d’anémie, perdue dans ce labyrinthe d’une primaire improbable, quasi ubuesque.

Et tous de s’interroger : que pense Nico l’oracle des temps de tempêtes ? Est-il favorable à ces primaires alambiquées ? Qui va-t-il soutenir parmi tous ces prétendants qui furent ses ministres, à un moment ou à un autre ? Or voilà que celui qui lui avait ostensiblement déclaré la guerre, Xavier Bertrand, se joint au cortège des pénitents. Le rebelle fait, lui aussi, la courbette à son ancien patron et déjeune avec lui, cette semaine. Un petit Canossa ?

PHOTO - Carla Bruni : sa petite Giulia en princesse du flamenco… Elle craque totalement

  PHOTO - Carla Bruni : sa petite Giulia en princesse du flamenco… Elle craque totalement Carla Bruni est une maman comblée et ne s'en cache pas. Sur Instagram, la chanteuse a dévoilé une nouvelle vidéo adorable de sa fille, Giulia. La fille de Nicolas Sarkozy et de Carla Bruni-Sarkozy a bien grandi. Aujourd'hui âgée de 9 ans, la jeune Giulia fait la fierté de ses parents, et surtout de sa mère. Sur les réseaux sociaux, la chanteuse ne rate jamais une occasion de mettre en avant sa fille ou son fils, Aurélien Enthoven, qu'elle a eu d'une précédente union.

« Il est devenu l’homme à abattre » : comment l’Elysée veut faire tomber Xavier Bertrand

Dire que les deux hommes ne passeront pas leurs vacances ensemble relève du doux euphémisme. On connaît l’expression, révélée par Bertrand lui-même, selon laquelle l’ex-président l’avait traité « d’agent d’assurances aux chaussures en plastique qui font floc floc ». Du Sarkozy pur sucre. Entre « les Tontons flingueurs » et Coluche. Humiliant, et, pire, très drôle. Pas de quoi favoriser une réconciliation apaisée. D’autant que chez Sarkozy, on n’a jamais vraiment apprécié l’émancipation « intempestive » de ce ministre du Travail qui devait tout à son mentor. Un grand classique en politique.


Vidéo: 6e j. - Bourigeaud : "Vite passer à autre chose" (Dailymotion)

Moment de tendresse entre Carla Bruni-Sarkozy et sa fille Giulia

  Moment de tendresse entre Carla Bruni-Sarkozy et sa fille Giulia La chanteuse franco-italienne Carla Bruni-Sarkozy a publié lundi une tendre vidéo de sa fille sur son compte Instagram. © Best Image Carla Bruni-Sarkozy aime partager des fragments de son intimité avec les internautes. Lundi après-midi, la chanteuse de 53 ans a publié sur son compte Instagram une vidéo de sa fille, Giulia, faisant un câlin à son chat. «Câlin du matin… bonne semaine à tous», a-t-elle légendé.La petite Giulia, âgée de 9 ans, tient un téléphone portable dans ses mains et semble regarder quelques vidéos sur le réseau social TikTok.

Quand le chef décline, les barons tentent de voler de leurs propres ailes, et, symboliquement, signent la mort politique de leur parrain. Cet affront du président des Hauts-de-France à son chef a irrité plus que de raison un Nicolas Sarkozy, empêtré dans les affaires judiciaires, toujours persuadé qu’il reste le meilleur, l’unique, le seul, leader de la planète gaulliste. Là encore un classique dans l’ADN bonapartiste de la droite française. Or Xavier Bertrand, malgré tous ses efforts pour occuper ce terrain du boss charismatique, n’y parvient pas. Revient la petite musique du « il n’a pas la carrure » ou le « costume est trop grand pour lui ». Sa tentative de « meurtre » politique de son père spirituel a donc échoué. Le voilà contraint, lui aussi, d’aimer à nouveau celui dont il disait dans tous les médias qu’il « n’aimait que lui-même ». Terrible épreuve. Comme de monter à Notre-Dame de la Garde sur les genoux.

Nicolas Sarkozy grand fan d'un morceau de Diam's, qui pourtant le taclait

  Nicolas Sarkozy grand fan d'un morceau de Diam's, qui pourtant le taclait Un documentaire sur Diam's révélait ce 21 septembre que Sarkozy était fan d'une des chansons de la rappeuse. Dans la collection "La face cachée de" de RMC Story, le dernier documentaire était consacré à Diam's. Un inédit proposait ce mardi 21 septembre de (re)découvrir l'histoire de l'artiste. De ses années de galère à sa nouvelle vie discrète en passant par son succès fulgurant dans les années 2000, on a pu se remémorer tous les aspects de la star du rap.

Dans son entourage, on répétait que Sarkozy était le fossoyeur de la droite, qu’il plombait tous ceux qui voulaient exister après lui. Le président des Hauts-de-France a longtemps hésité à jouer les Brutus, à en finir avec ce César toujours debout, afin de dégager le terrain à son avantage. Il aurait pu imiter un certain Emmanuel Macron, qui, lui, n’avait pas tremblé en jetant François Hollande par-dessus bord. L’actuel chef de l’Etat avait assumé le rôle du fils indigne. Xavier Bertrand a choisi l’option « petits bras », si l’on peut dire. Il va donc fumer un calumet de la paix au goût amer. En rêvant que son « ami Sarko » jette publiquement aux orties le projet de la primaire. Pour lui rendre service ? Il y a de grandes chances que ses vœux ne soient pas exaucés et que l’oracle de la rue de Miromesnil reste coi, sur son Aventin, position idéale, pour lui.

Et maintenant, Nicolas Sarkozy sort un livre... sur l’art

Pourquoi entrerait-il dans une arène jonchée de cactus et de mines à fragmentation ? Il ne pouvait rêver plus beau rôle que celui de vigie, de Sphinx impénétrable. L’ambiguïté, chère au cardinal de Retz, est une arme redoutable. Pourquoi en sortir ? Certains de ses amis, d’autre part, ne voient pas comment il pourrait donner sa bénédiction à ce « demi-traître », ce Brutus équipé d’un poignard en fer-blanc.

Bretelles Sarkozy pour le verdict en deuxième essai français .
L'ancien président français Nicolas Sarkozy découvrira jeudi s'il est confronté à une deuxième peine de prison lorsqu'un tribunal revient son verdict sur la campagne de réélection 2012. © Francois Lo Presti Sarkozy a été controversé par des malheurs juridiques depuis l'expulsion de 2012 Le jeune de 66 ans reste un chiffre extrêmement populaire et influent sur la droite, bien qu'il soit rattrapé dans de multiples enquêtes depuis l'élimination de l'Elysée. Palais après un seul terme en 2012.

usr: 0
C'est intéressant!