•   
  •   

France Tweets antisémites contre Miss Provence 2020. Les huit prévenus risquent jusqu’à un an de prison

23:20  22 septembre  2021
23:20  22 septembre  2021 Source:   ouest-france.fr

“Elle n’a rien dans la tête” : toujours remontée contre Nathalie Marquay, Geneviève de Fontenay n’envisage pas une réconciliation (VIDEO)

  “Elle n’a rien dans la tête” : toujours remontée contre Nathalie Marquay, Geneviève de Fontenay n’envisage pas une réconciliation (VIDEO) Geneviève de Fontenay fait son retour médiatique ce lundi 13 septembre dans L'Instant De Luxe pour nos confrères de Télé Star. La dame au chapeau est toujours très remontée contre Nathalie Marquay et elle l'a fait savoirNathalie Marquay, qui avait déjà dézingué Geneviève de Fontenay, en avait remis une couche en janvier dernier sur C8. Cette dernière n'avait pas manqué de lui répondre, à sa façon. "Elle est malade, elle a bu, elle est droguée ? Il y a quelque chose qui n'est pas normal". Elle ne s'est d'ailleurs pas privée d'affirmer que l'ex-Miss n'avait plus d'importance à ses yeux : "Elle n'existe plus. Elle est sortie de ma mémoire. Pour moi elle est destituée.

En décembre 2020, April Benayoum, Miss Provence, avait été la cible de nombreuses insultes antisémites via le réseau social Twitter. © AFP/LOIC VENANCE En décembre 2020, April Benayoum, Miss Provence, avait été la cible de nombreuses insultes antisémites via le réseau social Twitter.

Huit personnes, dont un Sarthois et un Vendéen, comparaissaient, ce mardi 22 septembre, devant le Tribunal de Paris, pour avoir proféré des injures visant April Benayoum, candidate à l’élection Miss France, en décembre 2020.

Ce mercredi 22 septembre, April Benayoum se tient au premier rang de la salle des Criées, au sein du Palais de Justice de Paris.

Le 19 décembre 2020, elle représentait la Provence au concours de Miss France, sur TF1. En évoquant « sa filiation serbo-croate du côté de sa mère et israélo-italienne du côté de son père », elle a déclenché plus de 500 messages haineux et antisémites, dont la juge chargée de l’instruction détaillait les termes : « Miss Provence, je boycotte Israël », « Je vote contre la Juive », « miss Provence est israélienne, cette chienne »…

PHOTO - Amandine Petit présente sa grande sœur : les internautes charmés

  PHOTO - Amandine Petit présente sa grande sœur : les internautes charmés Amandine Petit, Miss France 2021, est toujours restée discrète en ce qui concerne sa famille sur les réseaux sociaux. Toutefois, elle a présenté sa sœur sur son compte Instagram, ce mardi 14 septembre, avec un cliché qui a fait l’unanimité. L’une est brune, et l’autre blonde. En dehors de ses obligations de Miss, Amandine Petit consacre beaucoup de temps à sa famille avec qui elle est très proche. Ce mardi 14 septembre, Miss France 2021 a d’ailleurs partagé un cliché avec sa sœur, Pauline, qu’elle a très rarement montrée sur les réseaux sociaux.

« Elle pourrait être ma sœur, je lui demande pardon »

Le 23 décembre 2020, la jeune femme, soutenue par de nombreuses associations (LICRA, Organisation juive européenne, SOS Racisme), a porté plainte.

Une enquête accompagnée par Twitter et le réseau Pharos a permis d’identifier huit prévenus, quatre femmes et quatre hommes, d’origines très diverses, qui comparaissaient pour injures publiques commises en raison de l’origine, de l’ethnie, de la race ou de la religion.

« Je me suis laissée emporter par le mouvement. Elle pourrait être ma sœur, je lui demande pardon », déplorait Mikaël, étudiant yonnais de 20 ans.

« Est-ce qu’on peut dire que vous tweetez et que vous réfléchissez après ? »

« Est-ce qu’on peut dire que vous tweetez et que vous réfléchissez après ? », interrogeait le procureur. Réponse de Ahmet, 23 ans, étudiant : « J’insulte régulièrement des personnes sur Twitter. C’est ma manière de parler. J’insulte la table quand je me cogne les pieds. Je suis bénévole aux Restos du cœur et la SPA. »

Amandine Petit : Miss France présente sa grande soeur, les internautes sous le charme

  Amandine Petit : Miss France présente sa grande soeur, les internautes sous le charme Amandine Petit communique essentiellement sur ses activités de Miss France ! Elle a fait une petite entorse à ses habitudes en présentant aux internautes sa grande soeur Pauline. Ses followers sont tombés sous le charme de la jeune femme.Des abonnés, Amandine Petit en compte près de 600 000 sur Instagram. Elle y a posté de nouvelles photos ce mardi 14 septembre 2021. La jolie Normande de 23 ans a immortalisé une soirée avec sa grande soeur Pauline (26 ans) et publié une photo d'elles deux, posant devant la terrasse du Palais de Tokyo, Avenue du Président Wilson dans le 16e arrondissement. En arrière-plan, la Tour Eiffel illuminée éclaire la nuit parisienne.

Autre point de vue pour Julien, manceau de 33 ans, auteur d’une thèse sur le conflit israélo-palestinien. « Les grands juifs de ce monde. Tous en train de pleurer pour changer… », a-t-il écrit, afin de « faire cesser le tapage médiatique autour de cette candidature. Sur le compte Twitter de Miss Provence, on disait qu’elle avait perdu car elle était israélienne. Il n’y a aucune haine en moi », commente-t-il. Ce fut ainsi à la barre, un long défilé d’excuses, de remords, de regrets.

« J’accepte les excuses, mais pardonner sera difficile »

Sophie Elizéon, déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah), a rappelé l’importance de la lutte contre les injures racistes ou antisémites, pour lesquelles 11 300 plaintes ont été enregistrées en 2020.

April Benayoum a ensuite témoigné à la barre : « Je me suis sentie extrêmement mal, cela a touché tout mon entourage. J’accepte les excuses, mais pardonner sera difficile. Je ne veux pas que ces personnes restent impunies. » Jean Veil, avocat des Benayoum, a enfin lancé le débat sur « la responsabilité des réseaux sociaux. Nous avons ouvert un procès civil, pour connaître les recettes engrangées par Twitter en conservant ces tweets. Il faudra ouvrir le procès des réseaux sociaux pour couvrir les risques qu’ils font courir à nos enfants. »

Les prévenus, dont les casiers judiciaires sont tous vierges, risquent jusqu’à un an de prison et 45 000 € d’amendes. Le délibéré est très attendu.

LIRE AUSSI : POINT DE VUE. Racisme et antisémitisme : un mal profond

Amandine Petit heureuse : cet invité surprise qui lui a rendu visite lors de l'élection de Miss Bourgogne .
Les élections régionales ne réservent pas que des surprises à la jeune femme sélectionnée pour participer à la cérémonie prochaine de Miss France 2022. Ce dimanche 26 septembre, une personnalité a, elle aussi, fait le déplacement à Chalon-sur-Saône pour soutenir les candidates. Lorsque l'on accède au titre tant convoité de Miss France, de nombreuses portes s'ouvrent. Et le carnet d'adresses s'agrandit. Même si le cercle d'amis proches reste le même, des dizaines de vedettes défilent au quotidien et s'ajoutent à leur longue liste de connaissances. Amandine Petit a, quant à elle, des atomes crochus avec un grand nombre de sportifs français.

usr: 5
C'est intéressant!