•   
  •   

France Haute-Garonne : Et voici le dernier masque tueur de virus made in Occitanie

19:50  23 septembre  2021
19:50  23 septembre  2021 Source:   20minutes.fr

Vaccination à Toulouse : « Pour voyager » ou « faire du sport », des collégiens et lycéens ont reçu leur première injection

  Vaccination à Toulouse : « Pour voyager » ou « faire du sport », des collégiens et lycéens ont reçu leur première injection Ce lundi, les premiers collégiens et lycéens de Haute-Garonne s’être inscrits à la campagne de vaccination lancée par l’académie de Toulouse ont reçu leur première dose © B. Colin / 20 Minutes Lors de la première journée de vaccination des collégiens de Haute-Garonne à Toulouse. CORONAVIRUS - Ce lundi, les premiers collégiens et lycéens de Haute-Garonne s’être inscrits à la campagne de vaccination lancée par l’académie de Toulou Il y avait un peu d’excitation dans l’air, ce lundi matin au vaccinodrome de Toulouse.

L’entreprise Paul-Boyé Technologies, installée au sud de Toulouse, a lancé cette semaine la commercialisation de son masque qui détruit par contact le Covid-19 et ses variants

La société haut-garonnaise Paul-Boyé Technologies vient de lancer la commercialisation d'un masque biocide. © Paul-Boyé Technologies La société haut-garonnaise Paul-Boyé Technologies vient de lancer la commercialisation d'un masque biocide. TECHNOLOGIES - L’entreprise Paul-Boyé Technologies, installée au sud de Toulouse, a lancé cette semaine la commercialisation de son masque qui détruit par contact le Covid-19 et ses variants

Un masque aux superpouvoirs. Car en plus de protéger celui qui le porte, le nouveau masque biocide de la société Paul-Boyé Technologies, installée au sud de Toulouse, a la capacité de détruire les virus, y compris celui qui a mis la planète K.-O. au cours de la dernière année.

Virus Nipah : ce que l'on sait sur cette maladie grave qui inquiète l'OMS

  Virus Nipah : ce que l'on sait sur cette maladie grave qui inquiète l'OMS Dimanche 5 septembre 2021, un enfant de 12 ans est décédé en Inde. Il avait été infecté par le virus Nipah, qui provoque une maladie contre laquelle il n’existe aucun traitement, ni vaccin. Les autorités sanitaires craignent une potentielle épidémie. On fait le point. "Pour le moment, il n’y a pas de raison de paniquer, mais nous devons faire preuve de prudence". C’est ce qu’a annoncé Veena George, ministre de la santé de l’Etat du Kerala, à la suite du décès d’une jeune garçon de 12 ans infecté par le virus Nipah.

Baptisé BioX®, le dernier-né d’un des plus grands fabricants français a fait l’objet de plusieurs années de recherche avant d’être validé récemment par le laboratoire P4 de la Direction générale de l’armement. Lancée il y a plus de dix ans, l’idée initiale était de se prémunir des attaques biologiques terroristes, notamment à l’anthrax. Logiquement, la toxicologue à la tête de l’équipe recherche et développement de la société a fait en sorte qu’il détruise aussi le Covid-19.

Auto-décontamination permanente

Au bout d’une heure il permet une réduction virale de 99 % grâce à un principe actif qui casse la membrane cellulaire du SARS-Cov2. « Il s’auto-décontamine en permanence, ce qui est important car on sait que beaucoup de particuliers ne manipulent pas comme il faut le masque, or les mains sont un des vecteurs. Là le virus est piégé et détruit », assure Jacques Boyé, le PDG de l’entreprise qui emploie 280 salariés en France, dont une centaine sur ses chaînes de productions de masques à Labarthe-sur-Lèze.

MCAULIFFE Défense de faire une promenade Amtrak sans masque: «Nous pouvons toujours faire mieux»

 MCAULIFFE Défense de faire une promenade Amtrak sans masque: «Nous pouvons toujours faire mieux» Ancien Virginia Gov. Terry McAULIFFE, qui fonctionne pour récupérer son siège en novembre, se défendait de ne pas porter de visage couvrant un train Amtrak Au cours de l'été, violer les mandats du masque fédéral, en disant "nous pouvons toujours faire mieux." renseignements exclusivement obtenus des photos de Mcauliffe dans un train de la salle de train Moynihan de New York de la ville de la ville de New York de la nuit de la nuit du 29 juillet.

Si l’idée d’avoir une protection maximale pour les utilisateurs était la ligne conductrice, le fabricant voulait aussi s’assurer de l’innocuité de son produit pour les utilisateurs. Histoire de ne pas voir son masque biocide retiré du marché comme cela a été le cas récemment en juin dernier pour ceux contenant du graphène, désormais interdits.

« Ce sont des années de développement, ça ne s’est pas fait en huit jours, nous voulions qu’il ne présente aucun danger pour ceux qui le portent. Nous ne nous sommes pas précipités et c’est pour cela qu’il ne sort que maintenant », insiste Jacques Boyé dont l’entreprise a produit plus de 60 millions de masques FFP2 et chirurgicaux depuis le début de la crise sanitaire.

Pour valider le processus industriel, le ministère de la Santé a déjà acheté une série d’un million de masques biocides FFP2. Même si l’heure est aujourd’hui à l’enlever à l’extérieur, la société espère que son masque tueur de virus made in Occitanie trouvera un écho auprès des particuliers à la recherche d’un maximum de sécurité. Pour cela ils devront débourser 18 euros les 50 masques BioX® pour leur version chirurgicale et 59 euros pour la version FFP2.

Affaire du « Grêlé ». Qui est ce tueur en série probablement retrouvé après 35 ans de recherches ? .
Un ancien gendarme qui pourrait être le « Grêlé » se serait suicidé près de Montpellier, apprend-on ce jeudi 30 septembre. Retour sur l’histoire de ce tueur en série, recherché depuis 35 ans.Une affaire vieille de 35 ans. Ce jeudi 30 septembre, un homme soupçonné d’être le « Grêlé » a été retrouvé mort au Grau-du-Roi (Gard). Alors qu’il devait être entendu par la brigade criminelle, cet ancien gendarme se serait suicidé en laissant une lettre pour expliquer son geste. Dans celle-ci, il reconnaîtrait être le tueur en série, selon Le Parisien .

usr: 2
C'est intéressant!