•   
  •   

France Marseille : En préconisant l'enfouissement de la carrière antique de la corderie, la préfecture déterre un vieux combat

23:25  23 septembre  2021
23:25  23 septembre  2021 Source:   20minutes.fr

Quartiers Nord de Marseille : Un homme abattu dans la cité de la Bricarde

  Quartiers Nord de Marseille : Un homme abattu dans la cité de la Bricarde Depuis le 1er janvier, 15 personnes sont mortes dans des règlements de comptes liés aux stupéfiants. L’enquête tente de savoir si sur ce drame la drogue est aussi en cause © P.MAGNIEN / 20 MINUTES Vue des quartiers Nord de Marseille. VIOLENCE - Depuis le 1er janvier, 15 personnes sont mortes dans des règlements de comptes liés aux stupéfiants. L’enquête tente de savoir si sur ce dram La deuxième ville de France continue d’être marquée par la violence.

Les services de l'Etat recommandent l'enfouissement de la carrière de pierre d'où sont sorties les premières pierres ayant bâti Marseille, mobilisant à nouveau ceux qui souhaient la sauvegarder

La carrière antique de la corderie, dans son état actuel, en septembre 2021 © Alexandre Vella / 20 Minutes La carrière antique de la corderie, dans son état actuel, en septembre 2021 VESTIGE - Les services de l'Etat recommandent l'enfouissement de la carrière de pierre d'où sont sorties les premières pierres ayant bâti Marseille, mobilisant à nouveau ceux qui souhaient la sauvegarder

La carrière antique d’où sont sorties les premières pierres ayant bâti Marseille retournera-t-elle sous terre ? C’est du moins ce que recommandent les services de l’Etat qui constatent la « grande fragilité du site », actuellement protégé par un simple tissu. Mis au jour en 2017 par l'archéologie préventive (INRAP), à l’occasion de la construction d’un immeuble dans le quartier de Saint-Victor (7e arrondissement), la carrière de pierre de la corderie avait suscité une forte mobilisation pour sa sauvegarde. Un combat que les défenseurs de la carrière pensaient gagné lorsque la ministre de la Culture de l’époque, Françoise Nissen, décidait de classer, du moins en partie, le site monument historique.

Marseille : Trois policiers qui voulaient voler l'argent de trafiquants de drogue condamnés

  Marseille : Trois policiers qui voulaient voler l'argent de trafiquants de drogue condamnés Trois policiers de Marseille qui souhaitaient s’emparer de l’argent de trafiquants de drogue pendant leur service ont été condamnés © Alexandre VELLA / 20 Minutes Illustration d'une voiture de police dans le centre-ville de Marseille JUSTICE - Trois policiers de Marseille qui souhaitaient s’emparer de l’argent de trafiquants de drogue pendant Trois policiersmarseillais aujourd’hui révoqués ont été condamnés mardi à des peines d’emprisonnement allant jusqu’à un an ferme pour le cambriolage d’un appartement où ils comptaient s’emparer de l’argent de trafiquants de drogue

« Le classement en monument historique visait à permettre la mise en visibilité du site »

L’annonce de privilégier l’option d’un enfouissement a ravivé ce combat, auquel avaient pris part des poids lourds de la nouvelle municipalité. Pourtant, d’autres options sont sur la table, comme le rappelle Jean-Marc Coppola, adjoint à la culture. « Le 12 novembre 2020 nous avons été questionnés par l’Etat sur trois hypothèses. La présentation des vestiges sous un toit construit, pour une enveloppe de deux millions d’euros. Une solution intermédiaire, avec des fenêtres archéologiques sous vitrage, ce qui coûterait 760.000 euros. Et l’enfouissement qui de toute façon coûterait aussi 500.000 euros. Le classement en monument historique pris par Françoise Nissen visait à permettre la mise en visibilité du site, et nous restons sur cette idée-là ».

Marseille : La première maison de retraite pour chiens policiers en France a ouvert ses portes

  Marseille : La première maison de retraite pour chiens policiers en France a ouvert ses portes Elle est destinée à accueillir les chiens de la brigade canine de Marseille ne pouvant se réadapter à la vie de famille © C.Delabroy/20 Minutes Des policiers ont ouvert à Marseille une maison de retraite pour chiens flics ANIMAUX - Elle est destinée à accueillir les chiens de la brigade canine de Marseille ne pouvant se Cinq grands box tout confort font face aux collines, à Cabriès, aux portes de Marseille. L’un d’eux est occupé par Erros, le chien de policier à l’origine de ce projet de maison de retraite canine, le premier du genre en France.


Vidéo: Marseille: «Il faut réinstaller des médecins en ville», demande Emmanuel Macron (Le Figaro)

Dans cette histoire, le fin mot reviendra à l’Etat, propriétaire des vestiges, comme le veut la loi pour tous les sites et artefacts archéologiques. Mais avec l’idée de peser au maximum sur celui-ci. « De toute façon, cette décision nécessitera une discussion avec la ville, car nous allons devoir gérer les incidences », assure l’élu.

« Que cela ne se finisse pas avec une simple plaque »

Les membres du collectif Laisse béton, mobilisés dès 2017, ont également repris le combat. Mercredi, ils ont organisé un rassemblement qui a réuni une centaine de personnes.

« Il faut que les Marseillais puissent voir ces vestiges. Nous irons jusqu’au bout », soutient Guy Coja, membre du collectif et vice-président du Comité d’intérêt de quartier Saint Victor. « Et pas que cela ne se finisse pas avec une simple plaque. L’essentiel des vestiges de Marseille sont déjà enfouis, alors que c’est la plus vieille ville de France », regrette Guy Coja.

« Marseille, ville maudite, c’est deux pôles, le rejet et l’attraction », explique un sociologue .
Ville de fainéants où règne la corruption, le banditisme et le clientélisme… Marseille se traîne une mauvaise réputation qui est d’abord une construction, explique le sociologue Cesare Mattina © Philippe Echaroux/REX/REX/SIPA; Peinture à la lumière, œuvre de Philippe Echaroux INTERVIEW - Ville de fainéants où règne la corruption, le banditisme et le clientélisme… Marseille se traîne une mauvaise réputation qui est d’abord une construction, expliqu Comment se construisent les mauvaises réputations de certaines villes ? C’est la question qui a occupé le sociologue Cesare Mattina, et

usr: 3
C'est intéressant!