•   
  •   

France Sondage exclusif : Zemmour distance Bertrand et Pécresse, la gauche toujours morcelée

22:08  15 octobre  2021
22:08  15 octobre  2021 Source:   nouvelobs.com

Pour la première fois, Zemmour double Le Pen dans un sondage et se place au second tour de la présidentielle

  Pour la première fois, Zemmour double Le Pen dans un sondage et se place au second tour de la présidentielle Un sondage place le polémiste au second tour de l’élection présidentielle, derrière Emmanuel Macron. En un mois, Eric Zemmour a fait un bond de 10 points dans les intentions de vote.Le polémiste, candidat putatif à l’Elysée sur une ligne d’extrême droite, devance dans cette enquête la candidate RN Marine Le Pen (15 à 16 %) dans chacune des configurations testées, et distance le candidat de la droite quel qu’il soit. Eric Zemmour obtiendrait 17 % face à Xavier Bertrand (13 %) ou Valérie Pécresse (11 %), et 18 % face à Michel Barnier (7 %).

  Sondage exclusif : Zemmour distance Bertrand et Pécresse, la gauche toujours morcelée © Copyright 2021, L'Obs

Les sondages sont disséqués, discutés, contestés ? L’étude* réalisée par Odoxa pour « l’Obs » devrait rassurer les plus sceptiques. Quelque 3 010 Français âgés de 18 ans, dont 2 663 inscrits sur les listes électorales et 1 856 certains d’aller voter, ont été sondés du 5 au 11 octobre. Une telle cohorte représente un échantillon deux à trois fois supérieur à ceux habituellement utilisés dans d’autres études couramment publiées.

Les jeunes boudent Zemmour et voteraient davantage pour Macron, Le Pen ou Mélenchon

De quoi valider les résultats sur une base statistique élargie. Explications de Gaël Sliman, le président de l’institut de sondages Odoxa : « Cela nous permet de mieux déterminer les écarts actuels entre candidats parfois très proches en intentions de vote (Zemmour-Le Pen, par exemple), mais aussi de mieux comprendre les ressorts et profils sociologiques de certains électorats, et tout particulièrement des jeunes que nous allons suivre avec une attention particulière tout au long de cette campagne électorale. »

"Ces sondages m'encouragent plutôt" à devenir candidat, convient Éric Zemmour

  Invité de l'émission "Punchline" sur Europe 1 et CNews, le polémiste Éric Zemmour, bien placé dans les sondages, a confié que ses scores "l'encourageaient" à se porter candidat à la prochaine élection présidentielle, même s'il n'a pas encore officialisé sa participation au scrutin. Éric Zemmour joue la montre. Alors que le polémiste de la droite de la droite serait en position de se qualifier pour le second tour de la prochaine élection présidentielle, celui-ci laisse toujours planer le doute quant à sa participation au scrutin.

Cette vague de sondage exceptionnelle confirme les intentions de vote déjà observées au premier et au second tour si l’élection présidentielle devait avoir lieu aujourd’hui.

Zemmour à 16 %… mais non qualifié au second tour

Eric Zemmour poursuit sa progression. La première vague de l’étude Odoxa-L’Obs l’enregistrait à plus de 10 % le mois dernier. II atteint désormais 16 % à 16,5 % des intentions de vote selon les hypothèses testées. Gaël Sliman résume :

« En trustant depuis des mois la une des médias et des réseaux sociaux – dans notre baromètre politique, il est la personnalité politique la plus traitée sur les réseaux selon Dentsu-Consulting –, le polémiste a donc réussi à tripler son score en l’espace de trois mois. »

Mais cette progression spectaculaire ne lui permet pas encore de rattraper Marine Le Pen. Avec 18 % à 18,5 % des intentions de vote, la candidate du RN le devance toujours de 2 points dans toutes les hypothèses testées et reste celle qui se qualifierait aujourd’hui au second tour face à Emmanuel Macron.

LR tend des pièges, Zemmour grimpe, Mélenchon fanfaronne

  LR tend des pièges, Zemmour grimpe, Mélenchon fanfaronne Le Réveil politique - Faits de campagne, analyses, anecdotes… Chaque matin, « l’Obs » décrypte la campagne présidentielle.C’est le début de la saison des champignons… et des niches parlementaires LR qui font galérer LREM. Le dispositif des « niches » permet chaque année pendant une journée à un groupe d’opposition de présenter des propositions de loi dans l’Hémicycle, qui ont souvent peu de chances d’être adoptées, mais peuvent mettre l’exécutif et la majorité en difficulté.

Eric Zemmour dessine un pré-programme présidentiel et obsessionnel

La droite distancée, Pécresse décroche à 8,5 %

Avec 13 % des intentions de vote, Bertrand recule de 1 point et se trouve désormais devancé de 3 points par Zemmour et 5 points par Le Pen. « Au moins notre sondage pourra le satisfaire sur un point, il creuse l’écart face à sa rivale Valérie Pécresse », note Gaël Sliman.

De la Picardie à l’Elysée ? Xavier Bertrand, un « modeste » très ambitieux

Dans l’hypothèse où les adhérents Les Républicains désigneraient Valérie Pécresse, la candidature LR verrait son score plonger de 4,5 points pour tomber à 8,5 % des intentions de vote (-4,5 points par rapport au score enregistré par la présidente de la région Ile-de-France en septembre dernier). Le président d’Odoxa tempère :

« La tendance n’est donc pas bonne pour Valérie Pécresse, mais, évidemment, une désignation par les militants pourrait totalement la relancer dans les intentions de vote. »

Eric Zemmour "candidat de la droite" au second tour : JoeyStarr y voit "un fantasme bon marché" (VIDEO)

  Eric Zemmour JoeyStarr était ce jeudi matin l'invité d'Alba Ventura sur RTL. Le Jaguar a commenté la récente percée d'Eric Zemmour dans les sondages. © RTL JoeyStarr était ce jeudi matin l'invité d'Alba Ventura sur RTL. Le Jaguar a commenté la récente percée d'E En séance de dédicace à Versailles (Yvelines), Eric Zemmour a déclaré ce 6 octobre au micro de BFMTV "Oui, je suis le candidat de la droite, de ce qu'on appelait avant le RPR". Tandis qu'il n'a pas officiellement dévoilé ses ambitions pour la présidentielle de 2022, le polémiste a encore fait un bond de popularité.

La gauche toujours morcelée, Mélenchon à 9 %


Vidéo: Nouveau sondage : Eric Zemmour serait au second tour dans tous les cas avec 18% des intentions de vote au 1er tour devant les candidats de la droite, de la gauche et de Marine Le Pen (Dailymotion)

A gauche, les scores enregistrés par Odoxa sont faibles. Créditée de 4 % des intentions de vote (dans l’hypothèse d’une candidature Pécresse) à 4,5 % (hypothèse Bertrand), Anne Hidalgo confirme son mauvais score de septembre et son très mauvais démarrage de campagne. Elle demeure sous la barre des 5 % qui conditionne le remboursement des frais de campagne… La maire de Paris est aussi plombée par la division de son camp et par l’hypothèse d’une candidature Montebourg, qui grappille de 2 % à 2,5 % des voix.

Jean-Luc Mélenchon : « Je ne plaisante pas, je vais être élu »

Mélenchon et Jadot (7 à 9 %) font mieux avec 8 à 9 % pour le leader « insoumis » et 6,5 % à 7 % pour l’écologiste qui progresse depuis septembre : entre 0,5 et 2 points de progression selon les hypothèses.

En cas de réunification, les socialistes et les écolos à 11 %

Une seule solution pour éviter le naufrage : l’union ! Une nouvelle fois, l’étude Odoxa-L’Obs démontre que les scores cumulés des candidatures écologiste et issue du PS permettraient de dépasser largement les 10 %.

Xavier Bertrand, 3 mariages et 4 enfants : Qui sont les femmes de sa vie ?

  Xavier Bertrand, 3 mariages et 4 enfants : Qui sont les femmes de sa vie ? Xavier Bertrand est très affairé par la campagne pour la présidentielle 2022. Dans sa vie privée, le président du conseil régional des Hauts-de-France peut compter sur la présence de son épouse Vanessa Williot. Auparavant, l'homme politique a été marié deux fois. Zoom sur les femmes qui ont marqué sa vie. 1/13 DIAPOSITIVES   Xavier Bertrand, 3 mariages et 4 enfants : Qui sont les femmes de sa vie ? 2/13 DIAPOSITIVES © BestImage Xavier Bertrand et sa femme Vanessa Williot 3/13 DIAPOSITIVES © BestImage Xavier Bertrand et Emmanuelle Gontier - dîner avec l'émir

Pour s’en assurer, Odoxa a testé l’hypothèse d’une gauche partiellement unie, où Anne Hidalgo et Arnaud Montebourg décideraient de ne pas se présenter à l’élection présidentielle 2022 pour soutenir la candidature de Yannick Jadot.

Le résultat serait très encourageant : avec 11 % des intentions de vote, Jadot ferait nettement mieux que Mélenchon (8,5 %) et pourrait se rapprocher du candidat de la droite (hypothèse Bertrand) voire le dépasser (hypothèse Pécresse). Selon Gaël Sliman :

« Notre hypothèse peut paraître improbable. Mais si les scores de Montebourg et surtout Hidalgo restent durablement scotchés sous les 5 %, elle pourrait bien se réaliser. »

Hautement improbable, et même exclu par l’intéressé à maintes reprises, le ralliement de Jean-Luc Mélenchon à une candidature plurielle apparaît seul en mesure de qualifier la gauche au second tour face à Emmanuel Macron.

Bertrand rentre dans le rang, Macron rêve de 2030, Hidalgo joue la carte Facebook

  Bertrand rentre dans le rang, Macron rêve de 2030, Hidalgo joue la carte Facebook Le Réveil politique – Faits de campagne, analyses, anecdotes… Chaque matin, « l’Obs » décrypte la campagne présidentielle.Vient enfin le moment tant attendu : ce mardi matin, à 10 heures tapantes mais avec un mois de retard sur le calendrier prévu, Emmanuel Macron dévoilera son fameux « France 2030 ».

Macron toujours bien accroché à 26 %

Ces divisions à droite et à gauche permettent pour le moment au président sortant d’écraser la concurrence au premier tour (25 à 26,5 % des intentions de vote). Si les élections avaient lieu demain, Emmanuel Macron bonifierait même nettement son score de 2017 (24 %).

Au second tour, son avance ne se dément pas non plus : Marine Le Pen serait battue largement avec 58 % contre 42 % des voix, même si l’écart serait moins net qu’en 2017 (66 % vs 34 %). Eric Zemmour, s’il se qualifiait (hypothèse recevable au vu des marges d’erreur statistique), serait aujourd’hui encore plus nettement battu par le président avec un rapport de 62 % contre 38 %.

"Tu vas pas te mettre à faire ta Schiappa !" : cet échange tendu entre Eric Zemmour et sa proche conseillère Sarah Knafo

  Alors qu'Éric Zemmour était au cœur d'une nouvelle polémique ce mercredi 20 octobre, après avoir pointé un fusil sniper sur un journaliste, sa conseillère Sarah Knafo tente de le recadrer. Ce qui n'est pas au goût du polémiste, qui lui intime, au cours d'une discussion crispée de ne pas "faire sa Schiappa".Devant la polémique qui gonfle, Sarah Knafo, la conseillère d'Éric Zemmour tente de recadrer celui-ci : "On te prévient, on prévient le stand… On prend les devants… Tout le monde ne parle que de ça", s'agace-t-elle en privé, alors que le candidat et elle marchent au milieu d'une foule de caméras et de micros.

L’électeur de Zemmour plus masculin, plus âgé et plus riche

Le sondage Odoxa-L’Obs, réalisé sur un échantillon représentatif de plus de 3 000 personnes, permet une analyse approfondie de l’électorat d’Eric Zemmour. Cette base électorale apparaît ainsi deux fois plus masculine que féminine (20 % d’intentions de vote auprès des hommes, contre 10 % auprès des femmes) et composée à 18 % d’électeurs de plus de 65 ans, contre 10 % de moins de 35 ans. Les électeurs d’Eric Zemmour appartiennent aux catégories les plus aisées : 17 % à 19 % de revenus supérieurs et moyens-supérieurs, 19 % de travailleurs indépendants et 16 % de CSP+.

Politiquement, Zemmour ratisse large à droite : il récupère plus d’un quart (26 %) d’électeurs qui avaient voté Marine Le Pen au premier tour de 2017 et presque autant d’électeurs de Fillon (22 %). Comme Marine Le Pen (et Emmanuel Macron), il séduit aussi nombre de personnes (21 % dans son cas) qui n’avaient pas voté en 2017.

En définitive, l’électorat d’Eric Zemmour est parfaitement complémentaire de celui de Marine Le Pen. La candidate RN séduit deux fois plus les femmes que son rival (20 % de ses intentions de vote), deux fois plus les jeunes (23 %) et deux fois plus les catégories populaires (32 %).

Sondage Odoxa / L'Obs 15 octobre 21 publié par NouvelObs.com

Sondage Odoxa

*Enquête réalisée par internet du 5 au 11 octobre 2021. Echantillon représentatif de 3 010 Français âgés de 18 ans et plus dont 2 663 inscrits sur les listes électorales. Les marges d’erreur des intentions de vote, selon le score visé, sont comprises entre plus ou moins 1,1 et 2,4 points. Les intentions de vote qui figurent dans ce rapport sont établies auprès des personnes inscrites sur les listes électorales comptant aller voter et ayant exprimé une intention de vote, soit 1 856 à 1 942 individus selon les hypothèses au 1er et au 2e tour. Avec ces effectifs, la marge d’erreur des résultats s’établit, selon le score visé, entre plus ou moins 1,1 et 2,4 points.

Les résultats d’intentions de vote ne constituent pas un élément de prévision du résultat électoral. Ils donnent une indication significative de l’état du rapport de forces à environ 6 mois du premier tour du scrutin. Toute personne peut consulter la notice de ce sondage auprès de la commission des sondages.

"Mais quelle honte !" : Rachida Dati très choquée par Eric Zemmour .
Invitée d'Europe 1 jeudi matin, Rachida Dati a réagi à la nouvelle polémique autour d'Eric Zemmour et ce fusil pointé sur des journalistes. Une image choquante pour la figure des Républicains, qui n'a pas apprécié non plus les attaques envers Marlène Schiappa. La séquence a tourné en boucle sur les réseaux sociaux. De passage au Milipol de Paris, salon mondial de la sécurité intérieure des États, Eric Zemmour a osé prendre en main un fusil sniper (non chargé) avant de viser des journalistes. "Ça ne rigole plus, là ? Poussez-vous, reculez !", s'est amusé le quasi-candidat à la présidentielle.

usr: 2
C'est intéressant!