•   
  •   

France Éducation : la prime de 3 000 euros promise aux enseignants de REP+ sera finalement progressive

09:00  03 juillet  2018
09:00  03 juillet  2018 Source:   francetvinfo.fr

Service universel: un mois obligatoire à 16 ans, puis du volontariat

  Service universel: un mois obligatoire à 16 ans, puis du volontariat Un service civique d'un mois obligatoire aux alentours de 16 ans, suivi d'un engagement sur la base du volontariat: voici les grandes lignes du futur service national universel (SNU) annoncé mercredi par le gouvernement, dont les modalités seront précisées à l'issue d'une consultation de la jeunesse. Objectif affiché de cette promesse de campagne d'Emmanuel Macron: initier un service qui "soit utile à la société mais aussi au jeune qui le fera", dans une logique de "l'engagement et du savoir-vivre ensemble", souligne la présidence.

Une partie de la prime de 3 . 000 euros promise aux enseignants des réseaux d' éducation prioritaire renforcés pourrait n' être versée que sous certaines conditions. À lire : Une prime de 3 . 000 euros envisagée pour les enseignants des écoles et collèges en REP+ .

" Les enseignants , du premier et du second degré, qui exercent en REP+ (réseaux d' éducation prioritaire renforcés, NDLR) seront mieux accompagnés et recevront une prime annuelle supplémentaire de 3 . 000 euros nets."

Le candidat Macron avec promis une prime de 3 000 euros pour les enseignants des quartiers très défavorisés. À la rentrée, elle sera de 1 000 euros, avant une montée en charge progressive, mais le bonus ne sera pas forcément versé à tous.

  Éducation : la prime de 3 000 euros promise aux enseignants de REP+ sera finalement progressive © Fournis par Francetv info

Pendant la campagne de la présidentielle, Emmanuel Macron avait promis une prime de 3 000 euros pour les enseignants des quartiers très défavorisés. En septembre, elle sera de 1 000 euros, avant une montée en charge progressive. En 2019-2020, 2 000 euros pourront être versés, avant que la totalité de la somme promise ne soit distribuée en 2020-2021, mais selon des modalités encore imprécises.

Vers une prime au mérite pour les enseignants dans les quartiers difficiles ?

  Vers une prime au mérite pour les enseignants dans les quartiers difficiles ? L'éventualité d'une prime versée sans condition semble s'éloigner.On en sait un peu plus sur la prime de 3.000 euros promise aux enseignants des réseaux d'éducation prioritaire renforcés, que "Les Échos" évoquait début juin. Ce lundi, le journal révèle que cette prime pourrait être - au moins en partie - "conditionnée à la réalisation d'un projet d'équipe ou d'établissement - qui seraient évalués - voire aux résultats des élèves.

La prime de 3 000 euros promise aux enseignants de l’ éducation prioritaire devrait « commencer à se déployer en 2018 », a dit le ministre de l’ éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, dans un entretien au Parisien, lundi 13 novembre.

Les premiers versements sont envisagés en septembre. La prime de 3000 euros promise aux enseignants des quartiers difficiles par Emmanuel Macron, pendant la La prime doit concerner les enseignants des 240 écoles et collèges des réseaux d' éducation prioritaire renforcés ( REP+ ).


Un bonus encore en réflexion

Cette prime concernera les 41 000 enseignants de maternelle, élémentaire et collège en REP+, mais aussi les chefs d'établissements et les agents administratifs. Dans ces établissements situés dans des quartiers défavorisés et où les classes de CP ont été dédoublées à la rentrée 2017, les enseignants touchaient déjà une indemnité de 2 300 euros par an. Avec 3 000 euros de plus, cela fait 450 euros par mois. Toutefois, il y a un mais..., explique Édouard Geffrey, directeur des ressources humaines du ministère de l'Éducation nationale. "Avec simplement cette petite question qui est ouverte, de savoir si un fragment de la prime doit, ou pas, être associé à une dimension collective." Sous-entendu, une part de cette prime pourrait être variable. Elle serait accordée dans sa totalité à l'ensemble des enseignants d'une école ou d'un collège, seulement s'ils ont été performants par rapport au projet collectif de début d'année.

"C'est le grand flou"

Plusieurs syndicats s'interrogent. Comment seraient évalués les enseignants ? À la réussite des élèves, aux compétences des enseignants ou encore à leur ancienneté dans l'école ? Pour Stéphane Crochet, du SE-Unsa, "la promesse du candidat Macron était très claire, c'était 3 000 euros pour les enseignants en éducation prioritaire. Là, on est dans le plus grand flou". La rémunération au mérite, le débat est tout juste ouvert par le ministère de l'Éducation. Les négociations avec les syndicats d'enseignants sur les modalités de cette prime devraient aboutir à l'automne.

IDF: le covoiturage gratuit étendu aux pics de pollution .
L'Ile-de-France a annoncé jeudi qu'elle allait continuer à encourager le covoiturage au quotidien, rendant notamment le covoiturage gratuit lors des pics de pollution comme elle l'a expérimenté pendant la récente grève à la SNCF. Lancée en octobre, l'opération "Tous ensemble pour le covoiturage" a permis de subventionner 130.000 trajets de covoiturage pendant les six premiers mois, avant la période de grèves, a indiqué dans un communiqué l'autorité organisatrice des transports de la région, Ile-de-France Mobilités.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!