•   
  •   

France Que faire de Djamel Beghal, mentor des Kouachi et Coulibaly, qui doit sortir de prison lundi ?

16:25  11 juillet  2018
16:25  11 juillet  2018 Source:   europe1.fr

Rencontres de la photographie d'Arles : l'incontournable année 1968 et des "histoires-portraits" à la prison

  Rencontres de la photographie d'Arles : l'incontournable année 1968 et des La 49e édition des Rencontres de la photographie débute lundi à Arles. Une trentaine d'expositions sont au programme pendant l'été, avec un coup de projecteur sur l'année 1968 et une exposition unique à la prison d'Arles.La 49e édition des Rencontres de la photographie d'Arles (Bouches-du-Rhône) est lancée lundi 2 juillet. Avec 125 000 visiteurs l'an passé, le succès de ce rendez-vous annuel ne se dément pas. Jusqu’au 23 septembre, une trentaine d’expositions sont présentées, avec un focus sur 1968.

Djamel Beghal , 52 ans, va sortir de prison au plus tard en août 2018, parmi quelque 450 détenus radicalisés qui Libéré en 2009, il est ensuite assigné à résidence dans le Cantal, où il recevra ensuite la visite des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly , dont il est considéré comme un mentor .

Djamel Beghal , né le à Bordj Bou Arreridj (Algérie), est un Algérien déchu de sa nationalité française, plusieurs fois condamné pour des faits liés au terrorisme. Djamel Beghal arrive en France à la rentrée 1987 à l'âge de 21 ans pour suivre des études d'informatique.

Que faire de Djamel Beghal, mentor des Kouachi et Coulibaly, qui doit sortir de prison lundi ? © BENOIT PEYRUCQ / AFP Que faire de Djamel Beghal, mentor des Kouachi et Coulibaly, qui doit sortir de prison lundi ?

L'islamiste algérien Djamel Beghal, déchu de sa nationalité française, doit sortir de sa prison rennaise lundi 16 juillet. Où ira-t-il ensuite ? Paris n'en veut plus sur son territoire, et Alger fait la sourde oreille.

Pour les autorités françaises, le cas de Djamel Beghal est un véritable casse-tête, une épine dans le pied. Cet islamiste de 52 ans, l'un des visages du terrorisme en France, achève de purger une peine de 10 ans de prison à Vezin-le-Coquet, près de Rennes, pour avoir participé au projet d'évasion d'un membre du Groupe islamique armé algérien (GIA). Il doit sortir de prison lundi prochain, le 16 juillet. Mais son sort à sa sortie fait l'objet de tractations diplomatiques entre la France et l'Algérie.

Rédoine Faïd : Le braqueur multirécidiviste s'est évadé de prison en hélicoptère (Vidéo)

  Rédoine Faïd : Le braqueur multirécidiviste s'est évadé de prison en hélicoptère (Vidéo) Rédoine Faïd est devenu l'homme le plus recherché de France. Ce dimanche 1er juillet, il s'est en effet évadé de la prison où il était incarcéré depuis 2016. Non Stop Zapping vous en dit plus.Les autorités françaises sont en alerte. Ce dimanche 1er juillet, Rédoine Faïd, un braqueur multirécidiviste, s'est échappé de la prison de Réau (Seine-et-Marne). Aidé par des complices qui sont entrés armés dans le parloir, il est parvenu à s'évader en hélicoptère aux alentours de 11h30. Loin d'en être à son premier coup, Rédoine Faïd est un habitué de la chasse à l'homme. En 2010, il avait multiplié les plateaux de télévision en se vantant de ses années de cavale.

Il devrait y purger une peine 20 ans de réclusion. Ce 16 juillet, la justice française va libérer Djamel Beghal , le mentor des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly

Son nom, Djamel Beghal , 52 ans condamné à dix ans de prison pour sa participation à un projet d’évasion de Smaïn Ait Ali Belkacem, l’un des Il est soupçonné d’être le mentor présumé des frères kouachi et d’Amedy Coulibaly qu’il a fréquenté à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

Déchu de sa nationalité française. Djamel Beghal, considéré comme le mentor de Chérif Kouachi et d'Amedy Coulibaly, deux des auteurs des attentats de janvier 2015 à Paris, a été naturalisé français en 1995. Or, cet homme parti s'entraîner au combat en Afghanistan au début des années 2000, a été condamné pour terrorisme en 2005, et déchu de sa nationalité française en 2007. Djamel Beghal devait donc être expulsé vers l'Algérie. Mais face aux risques qu'il encourait dans son pays natal, Djamel Beghal avait finalement obtenu le droit de rester dans l'Hexagone, et avait été assigné à résidence en 2009, avant d'être à nouveau condamné en 2013.

L'Algérie fait barrage. Depuis, l'islamiste a changé d'avis et souhaite retourner en Algérie. Début mars, la cour d'appel de Rennes avait rendu une décision autorisant une liberté conditionnelle suivie d'une expulsion vers l'Algérie. Mais désormais, c'est semble-t-il Alger qui bloque. Djamel Beghal n'a plus de passeport algérien en sa possession, rappelle L'Obs, qui a pu consulter une synthèse de la direction des libertés publiques du ministère de l'Intérieur. Il y est notamment écrit que l'Algérie, "a priori, ne veut pas remettre un laisser-passer consulaire".

"Djihad médiatique" : Farouk Ben Abbes condamné à quatre ans de prison ferme

  Le Belgo-Tunisien de 32 ans, a été également condamné à une interdiction définitive du territoire français. © AFP "Djihad médiatique" : Farouk Ben Abbes condamné à quatre ans de prison ferme Farouk Ben Abbes, figure de l'islam radical, a été condamné vendredi soir à Paris à quatre ans de prison ferme pour son activité sur ce qui fut le site djihadiste francophone de référence, Ansar Al-Haqq, à la fin des années 2000.

Djamel Beghal , 52 ans, va sortir de prison au plus tard en août 2018 Libéré en 2009, il est ensuite assigné à résidence dans le Cantal, où il recevra ensuite la visite des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly , dont il est considéré comme un mentor .

Djamel Beghal : le mentor présumé des frères kouachi et d’Amédy Coulibaly va sortir de prison https Il est soupçonné d’être le mentor présumé des frères kouachi et d’Amedy Coulibaly qu’il a fréquenté à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

"Une situation d'apatride". Pour l'avocat de Djamel Beghal, Me Bérenger Tourné, la situation est incompréhensible. "L'objectif pour lui, c'est de retrouver sa terre natale. Et l'Algérie ne peut pas indéfiniment refuser l'un de ses nationaux. Elle ne peut pas créer une situation d'apatride. Ce n'est pas quelque chose qui serait possible au regard du droit international", tonne le conseil au micro d'Europe 1.

Assigné à résidence en France ? Si d'ici lundi, malgré les tractations diplomatiques au plus haut niveau, aucun accord n'est trouvé entre Paris et Alger, Djamel Beghal reprendra la vie qu'il a vécue pendant plusieurs mois : assigné à résidence. C'est ce qu'a annoncé il y a quelques jours la garde des Sceaux, Nicole Belloubet. Pour rappel, c'est à cette occasion qu'en 2009, il avait reçu chez lui, dans le Cantal, Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly, futurs terroristes de Charlie Hebdo et de l'Hypercacher.

Selon une source proche du dossier, les autorités françaises pourront également engager une nouvelle procédure administrative d'expulsion, synonyme de rétention pour Djamel Beghal.

Renvoyé en Algérie, l'islamiste Djamel Beghal y sera rejugé .
Après avoir passé près de 17 ans dans les prisons françaises, l'Algérien de 52 ans sera rejugé dans son pays natal. Après avoir purgé une peine de 10 ans de prison près de Rennes, Djamel Beghal, renvoyé en Algérie lundi, va être jugé dans son pays natal. L'islamiste algérien, considéré comme le mentor de Chérif Kouachi et d'Amédy Coulibaly, deux des auteurs des attentats de janvier 2015 à Paris, comparaîtra de nouveau devant la justice algérienne.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!