•   
  •   

France Aux États-Unis, 2300 enfants migrants attendent toujours de retrouver leurs parents

14:40  12 juillet  2018
14:40  12 juillet  2018 Source:   lefigaro.fr

Familles séparées: des tests ADN ont commencé

  Familles séparées: des tests ADN ont commencé L'administration Trump utilise des tests d'ADN pour réunir les "moins de 3 000" mineurs migrants interpellés à la frontière © afp.com/Handout Photo fournie par les gardes-frontières américains d'enfants de migrants clandestins, séparés de leurs parents, attendent dans un centre de rétention, le 17 juin 2018 à McAllen, au Texas. "Nous conduisons des tests ADN pour confirmer les liens de parenté rapidement et rigoureusement", a déclaré le ministre américain de la Santé Alex Azar.

Comme elles, 2300 enfants ont été séparés de leurs parents et hébergés dans des centres d'accueil gérés par le ministère américain de la Santé. États - Unis : la confusion règne sur le sort des familles sans-papiers déjà séparées. Migrants : le Pentagone chargé d'héberger 20.000 enfants

Bien que la justice américaine ait ordonné de réunir les enfants séparés de leurs parents migrants , nombre d'entre eux n'ont toujours pas retrouvé leur Les autres doivent, eux, être réunis avec leurs familles d'ici le 26 juillet. Ces enfants font partie des plus de 2300 enfants séparés de leurs parents

Ces enfants menacés d'expulsion sont bien souvent présentés à un juge de l'immigration, seuls, sans parents ni avocats pour les représenter.

figarofr: En 2017, 58 015 mineurs non-accompagnés ont été présentés seuls à un juge. © BRYAN R. SMITH/AFP En 2017, 58 015 mineurs non-accompagnés ont été présentés seuls à un juge.

Depuis plus d'un mois, Hector, un Hondurien demandeur d'asile, essaie de récupérer ses enfants. Arrêtées et séparées de leur mère après avoir franchi la frontière mexico-texane en juin, les deux petites filles sont retenues au centre d'accueil des Cayuga Centers, à East Harlem.

Comme elles, 2300 enfants ont été séparés de leurs parents et hébergés dans des centres d'accueil gérés par le ministère américain de la Santé. Une conséquence de la politique de «tolérance zéro» du président Donald Trump à l'encontre de l'immigration illégale.

Etats-Unis: Des tests ADN pour réunir d'urgence les familles de migrants séparées

  Etats-Unis: Des tests ADN pour réunir d'urgence les familles de migrants séparées Plus de 2.300 mineurs ont été retirés à leurs parents sans-papiers depuis début mai…

Moins de la moitié d'une centaine d' enfants migrants séparés de leurs parents vont retrouver leurs familles à temps selon le délai fixé par un tribunal de Californie Pour 12 d'entre eux, c'est parce que leurs parents ont déjà été expulsés des États - Unis .

Plus de 2300 enfants avaient ainsi été séparés de leurs parents en cinq semaines. "Le gouvernement des Etats - Unis sait où se trouvent tous les enfants dans ses (centres) de détention et travaille Enfants migrants séparés de leurs parents …Donald Trump ne fait que défendre son pays!

Le 27 juin, le juge de l'immigration de San Diego (Californie), Dana Sabraw, avait ordonné que 102 enfants de moins de cinq ans soient réunis avant le 10 juillet avec leurs parents et d'ici le 26 juillet pour les autres. Aujourd'hui, moins de la moitié des enfants de moins de cinq ans ont pu retrouver leurs parents. L'avocate du ministère américain de la Justice a demandé un délai supplémentaire, faute de temps pour confirmer leur identité.

Selon des responsables américains, 4 de ces 102 enfants ont déjà retrouvé leurs parents mardi, et 34 autres réunifications devaient se produire mercredi. «Notre devoir est de [les] protéger. Ce que nous faisons maintenant, c'est assurer qu'[ils] ne soient pas réunis avec des personnes pouvant leur nuire», a déclaré Chris Meekins, un responsable du ministère de la Santé.

Etats-Unis : les retrouvailles bouleversantes d'une mère et sa fille après 55 jours de séparation (Vidéo)

  Etats-Unis : les retrouvailles bouleversantes d'une mère et sa fille après 55 jours de séparation (Vidéo) Aux Etats-Unis, la chaîne CNN a filmé les retrouvailles d'une mère et de sa fille de huit ans, séparées à la frontière du pays. Elles ont passé 55 jours éloignées l'une de l'autre. Non Stop Zapping vous montre les images.Depuis plusieurs semaines, la politique anti-immigration voulue par Donald Trump a imposé aux forces de l'ordre de séparer parents et enfants lorsqu'ils traversent les frontières du pays illégalement. Ainsi, ceux qui se sont fait prendre, notamment à la frontière mexicaine, point de passage pour des migrants venant de toute l'Amérique du sud, ont été brutalement arrachés à leurs parents, leurs oncles, tantes ou grands-parents.

États - Unis . Un juge californien exige une liste d' enfants séparés de leurs parents . Les réunifications d' enfants de migrants toujours à la peine. Mondial 2018.

Plus de 2300 enfants et jeunes migrants ont été séparés en cinq semaines de leurs parents accusés d'avoir franchi illégalement la frontière aux États - Unis , selon des chiffres actualisés lundi par l'administration Trump qui montrent une accélération de cette pratique.

Les chiffres sur le nombre d'enfants non-accompagnés ne sont pas toujours exacts. Le centre Cayuga, en contrat avec le gouvernement fédéral, a reçu depuis mai quelque 250 enfants envoyés depuis la frontière mexicaine, à des milliers de kilomètres de là, sans que leurs parents ni les autorités de la ville n'en soient informés. 

De très jeunes enfants seuls face aux juges

Ces enfants esseulés et menacés d'expulsion se retrouvent également non-accompagnés devant le tribunal. Une pratique habituelle aux États-Unis mais en nette augmentation depuis la politique de «tolérance zéro» de l'administration Trump. Ces enfants, parfois âgés de seulement un ou deux ans, font face, seuls à des juges souvent mal à l'aise. Une action légale. Aux États-Unis il n'existe aucun âge minimum en dessous duquel un enfant ne peut pas être présenté seul face à un juge.

La plupart du temps, ils ne sont pas non plus représentés par un avocat car la loi n'oblige pas les autorités à leur en fournir un. En 2017, seuls 33% des enfants sans parents avaient un avocat. Le seul conseil systématiquement présent dans la salle est celui du gouvernement. Les petits peuvent parfois être accompagnés par une organisation à but non lucratif, mais cela n'est pas automatique. En 2014, neuf enfants non représentés sur dix ont été expulsés, d'après les recherches de l'université de Syracuse.

Il y a deux mois, une organisation d'aide juridique a publié un court-métrage fiction intitulé Unaccompanied: Alone in America (Non-accompagnés: seuls en Amérique). À partir de faits relatés par les avocats, Linda Freedman, la réalisatrice, a tenté de représenter une audience. Les scènes, réelles ou fictives, sont très embarrassantes. Le juge se voit obligé de demander à de très jeunes enfants s'ils comprennent le sens de l'audience et s'ils savent ce qu'est un avocat.

D'après les statistiques de l'université de Syracuse, 58.015 mineurs non-accompagnés ont vécu de telles audiences en 2017, presque 23.000 enfants de plus qu'en 2015.

États-Unis : seules 364 des 2500 familles de migrants séparées ont été réunies .
À une semaine de la date limite fixée par la justice, 364 des 2500 familles de migrants auxquelles des enfants ont été enlevés à leur arrivée aux États-Unis ont été réunies, selon les services juridiques de l'agence américaine chargée de l'immigration.Le rapport d'étape remis dans le cadre de la procédure judiciaire entamée par l'Union américaine pour les libertés civiles (l'ACLU) contre les séparations parent-enfant à la frontière, ne dit pas combien de familles pourront être réunies au total. Mais à une semaine de l'ultimatum, seules 364 des 2500 familles de migrants auxquelles des enfants de cinq ans et plus ont été enlevés à leur arrivée ont été réunies.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!