•   
  •   

France Cameroun : l'armée accusée d'avoir exécuté des femmes et des enfants

18:50  12 juillet  2018
18:50  12 juillet  2018 Source:   nouvelobs.com

Japon: L'ex-gourou de la secte Aum exécuté

  Japon: L'ex-gourou de la secte Aum exécuté Shoko Asahara avait été condamné à mort pour l'attaque au gaz sarin dans le métro de Tokyo de 1995 ... © AFP L'ex-gourou de la secte Aum, Shoko Asahara (image d'archive de 1990) a été exécuté le 5 juillet 2018 au Japon. Il a passé plus de 20 ans dans le couloir de la mort. L’ex-gourou de la secte Aum, Shoko Asahara, condamné à mort pour sa responsabilité dans l’attaque au gaz sarin dans le métro de Tokyo en mars 1995, a été exécuté vendredi matin, ont affirmé les médias japonais.

Une enquête a été ouverte au Cameroun après la publication sur les réseaux sociaux d’une vidéo devenue virale, montrant des hommes armés , présumés militaires camerounais, exécuter deux femmes , une fillette et un bébé qu’ils accusent d ’être des complices du groupe djihadiste nigérian

«La brutalité de Daesh et d'autres groupes terroristes ne connaît apparemment aucune limite», a -t-il déclaré, devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. «Hier, mon personnel m' a signalé que des corps d'hommes, de femmes et d' enfants irakiens assassinés se trouvaient encore dans les rues du

Sur une vidéo, pour l'instant ni datée ni authentifiée, deux hommes en tenue militaire exécutent deux femmes et leurs deux enfants.

Des forces de l'armée camerounaise en février 2015, dans le Nord du Cameroun. © Copyright 2018, L'Obs Des forces de l'armée camerounaise en février 2015, dans le Nord du Cameroun.

Une enquête a été ouverte sur la vidéo d’exécution de deux femmes et leurs deux enfants, soupçonnés d’appartenir au groupe djihadiste Boko Haram.

La vidéo dure plus de deux minutes et circule sur les réseaux sociaux. On y voit deux femmes, l’une porte un bébé sur le dos, l’autre tient une petite fille par la main. Derrière elles, deux hommes en uniforme de l’armée, munis de pistolets-mitrailleurs, les forcent à avancer. Ils bandent les yeux des femmes, mettent un tee-shirt sur la tête de la petite fille, reculent, puis tirent près d’une vingtaine de fois. L’homme qui filme s’approche des corps sans vie, ensanglantés, avant d'arrêter la vidéo. 

À un an de la CAN, le Cameroun suspend ses championnats

  À un an de la CAN, le Cameroun suspend ses championnats Le bordel. Alors que le pays doit organiser la prochaine Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en 2019, le Cameroun est en proie à un gros désordre interne. En effet, la Ligue de football professionnelle de football camerounaise a décidé de suspendre ses championnats de première et seconde division pour « défaut de moyens financiers ». Une mauvaise nouvelle pour la pays qui accuse , d'après le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, de nombreux retards dans les travaux des infrastructures qui doivent accueillir le tournoi.

Le maire de la commune de Lagdo au nord Cameroun , Mama Abakaï et 15 autres otages, dont 4 femmes et des conseillers municipaux sont retenus en otage depuis 4 mois et 10 jours par des hommes "lourdement armés " qui appartiendraient à une rébellion centrafricaine.

A la fin du XVIIIe siècle, on utilisait plus comme monnaie d’échange, les étoffes, le sel, l’alcool, les armes . En général, les esclaves de la rive camerounaise C’est surtout l’Angleterre qui a organisé la lutte contre la traite des esclaves sur le Golfe de Guinée et en particulier sur la côte du Cameroun .

Pour l’instant, la vidéo devenue virale n’a pas été datée et authentifiée. Deux sources sécuritaires camerounaises ont néanmoins indiqué que la vidéo pourrait avoir été filmée dans une zone montagneuse dans l’extrême-nord du Cameroun. Région frontalière où demeurent certains bastions nigérians de Boko Haram, le groupe islamiste lié à Al-Qaïda. L’armée camerounaise y est présente pour lutter contre le groupe djihadiste, et elle est régulièrement accusée de perpétrer des exactions contre des personnes soupçonnées d’appartenir au groupe Boko Haram, ce qu’elle a toujours démenti.

En 2015, Amnesty International dénonçait déjà dans un rapport des exactions de l'armée dans la lutte contre Boko Haram. 

Un "horrible trucage" selon le porte-parole du gouvernement 

Cette fois-ci, le porte-parole du gouvernement Issa Tchiroma Bakary a dénoncé une "fake news". "Il s’agit d’une malheureuse tentative de transfiguration de la réalité et d’intoxication du public, un horrible trucage" affirme-t-il, expliquant que "des voix off ont été approximativement apposées sur des séquences visuelles". Il a néanmoins ajouté que le chef de l’Etat, Paul Biya, avait "prescrit l’ouverture d’une enquête conformément aux usages en la matière".

Mais une ONG locale, le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (Rhedac), a affirmé avoir "recoupé" les informations contenues dans cette vidéo et dit être en mesure d’attester son "authenticité". Sur RFI, la militante Maximilienne Ngo Mbe dénonce : "C'est un pas qui a été franchi et il est urgent que les autorités du Cameroun prennent des mesures adéquates. Que ces éléments soient arrêtés sans condition et dans l'immédiat [...] et qu'ils soient punis." 

E.P.

Le gros coup de gueule de Caroline Receveur, accusée d'être une "mauvaise mère" .
Critiquée à plusieurs reprises sur son rôle de mère, Caroline Receveur, ex-candidate des Anges, a vertement réagi sur Instagram. De quoi faire taire ses détracteurs… L'influenceuse a de la répartie ! Caroline Receveur, jeune maman d'un petit Marlon, a fait récemment l'objet de critiques de la part de ses followers après s'être accordée une soirée avec le père du petit, son compagnon le mannequin Hugo Philip. La star d'Instagram, qui partage sans cesse des photos et des vidéos de son bébé, souvent dans les bras de ses parents, n'a pas du tout apprécié les messages culpabilisants de certains de ses fans, et le leur a fait savoir !⋙ Cinq infos sur Caroline Receveur (Action ou vérité, TF1)Le mercredi 18 juillet, le couple s'est en effet offert une soirée entre amis, laissant le bébé chez eux. Une démarche qui n'a pas plu à certains followers de l'ex-candidate des Anges. Ainsi, des fans de Caroline Receveur se sont permis de juger la jeune femme en lui demandant : "Et ton fils, tu t'en occupes quand ?". ⋙ Les Anges 10 (NRJ12) : seins nus sur Instagram, Barbara Opsomer affole ses fansFurieuse, la jeune maman a répondu : "Et ton c**, tu t'en occupes quand ?" Pour clore le bec à ses détracteurs une bonne fois pour toute, l'influenceuse a publié le message suivant dans sa story : "Toute personne qui m'enverra ce genre de message de m**** ou critiques au sujet de mon rôle de maman sera tout simplement bloqué de mon compte Instagram. Ras le bol des relous qui s'ennuient et passent leur temps à pourrir les insta des autres.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!