•   
  •   

France Covid-19. Troisième dose du vaccin : comment et quand peut-on l’obtenir ?

18:05  22 novembre  2021
18:05  22 novembre  2021 Source:   ouest-france.fr

Ces célébrités ont été attrapées tricher - parfois plus d'une fois!

 Ces célébrités ont été attrapées tricher - parfois plus d'une fois! L'un des principaux responsables de la santé du Canada a déclaré vendredi que le Canada peut recommander l'année prochaine pour tous les adultes d'avoir une troisième dose d'un vaccin Covid-19 , mais le moment de la synchronisation d'un tel déploiement est important. © The Canadian Press / Adrian WYLD Sous-chef de la santé publique Howard Njoo au cours d'une conférence de presse jeudi 14 janvier 2021 à Ottawa.

Photo d’illustration d’une vaccination dans un centre de Bréquigny, à Rennes, le 15 novembre 2021. © Vincent Michel / Ouest-France Photo d’illustration d’une vaccination dans un centre de Bréquigny, à Rennes, le 15 novembre 2021.

La France est frappée par une cinquième vague de l’épidémie de Covid-19. Depuis septembre, le gouvernement tente d’endiguer le rebond épidémique et encourage les Français qui le peuvent, à effectuer un rappel vaccinal. La Haute autorité de santé a d’ailleurs récemment plaidé pour qu’une plus large part de la population puisse bénéficier d’une troisième dose de vaccin. Mais qui est concerné, ou le sera prochainement ? Ouest-France fait le point, ce lundi 22 novembre 2021.

vaccins contre la grippe prise est maintenant partisane. Il n'a pas utilisé d'être.

 vaccins contre la grippe prise est maintenant partisane. Il n'a pas utilisé d'être. Uptake du vaccin Covid-19 a, malheureusement, devenu partisan comme tant d'autres dans notre société. Presque tous les adultes démocratique ( 90% à 95% ) a obtenu un coup de feu, alors qu'un peu moins de deux tiers des adultes républicains ont. © Joe Raedle / Getty Images Susana Sanchez, une infirmière praticienne, administre un vaccin contre la grippe à Loisy Barrera dans une pharmacie CVS et MinuteClinic le 10 Septembre 2021 Miami, Floride.

Depuis le mois de septembre 2021, de nombreux Français et Françaises, ainsi que le personnel soignant qui travaille auprès de personnes vulnérables sont encouragés à recevoir une injection supplémentaire du vaccin contre le Covid-19. Mais qui est concerné ? Et quand faut-il se faire vacciner une troisième fois, pour ceux qui le souhaitent ? Éléments de réponses.

Suivez notre direct consacré à l’épidémie de coronavirus, ce lundi 22 novembre 2021

Si vous avez plus de 65 ans ?

Lors de son allocution du 9 novembre 2021, Emmanuel Macron avait annoncé qu’une dose de rappel contre le Covid-19 deviendrait obligatoire dès le 15 décembre pour les plus de 65 ans.

Pour ce public, la campagne de vaccination pour une troisième dose est d’ores et déjà ouverte.

10% des enfants âgés de 5 à 11 ans ont reçu la première dose de vaccin

 10% des enfants âgés de 5 à 11 ans ont reçu la première dose de vaccin © fournie par courrier quotidien MailonLine logo Presque une personne sur dix ans âgée de cinq à 11 ans a reçu la première dose d'un vaccin Covid-19, seulement Deux semaines après que le Jab soit disponible pour les plus jeunes enfants. Jeff Zients, la Maison Blanche Coronavirus Coordonnateur de réponse, a déclaré lors d'une briefing de presse mercredi que 2,6 millions de 28 millions d'Américains de ce groupe d'âge ont reçu le vaccin.

Néanmoins, des exceptions existent. Ainsi, les personnes à très haut risque de forme grave, celles présentant des comorbidités, ou sévèrement immunodéprimées (ainsi que leurs proches, s’ils sont âgés de 18 ans ou plus), sont aussi concernés. Et ce, quel que soit leur âge.

Lire aussi : Covid-19. Une troisième dose du vaccin Pfizer efficace à 95,6 %

Les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, les professionnels du transport sanitaire et les pompiers, majeurs, peuvent également bénéficier d’un rappel vaccinal, dès à présent. Enfin, les patients ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen sont invités à l’effectuer à partir de quatre semaines après l’injection unique.

Si vous êtes âgés entre 50 et 64 ans ?

Jusqu’ici, l’injection d’une dose de rappel n’est possible que pour les personnes de plus de 65 ans ou particulièrement vulnérables au coronavirus.

Lire aussi : Covid-19. Peut-on recevoir sa troisième dose après avoir été infecté et doublement vacciné ?

Explanateur-Tous les adultes américains sont admissibles aux boosters Covid-19; Quel est le meilleur?

 Explanateur-Tous les adultes américains sont admissibles aux boosters Covid-19; Quel est le meilleur? by Julie Steenhuysen © Reuters / Hannah Beier Fichier Photo: Dose de booster de vaccin Covid-19 Administré à Schwenksville Chicago (Reuters) - Les Centres américains de contrôle des maladies et de prévention du vendredi Disponibilité de la disponibilité de Covid-19 Booster Shots Les adultes américains, dans l'espoir de préserver la protection contre le vaccin contre la variante de delta à propagation rapide.

Pour les personnes dont l’âge se situe entre 50 et 64 ans, il faudra attendre « début décembre » pour ceux qui ont reçu leur deuxième dose il y a plus de six mois. Dès le début du mois prochain, les personnes de plus de 50 ans pourront donc recevoir une dose supplémentaire de vaccin contre le Covid-19, si elles le souhaitent. Pour ce public, il est déjà possible de réserver un rendez-vous en ligne.

Si vous avez entre 40 et 50 ans ?

Est-il possible de bénéficier d’un rappel vaccinal si on a moins de 50 ans ? Pour le moment, non. Mais cela pourrait évoluer prochainement. Alors que la France est frappée par une cinquième vague « fulgurante », selon les mots du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, la question d’une extension de la troisième dose à une plus large partie de la population est sur la table.

En fin de semaine dernière, la Haute autorité de santé a préconisé une dose de rappel du vaccin pour toutes les personnes de plus de 40 ans, six mois après la primo-vaccination, et exclusivement avec des vaccins à ARN messager. Les dernières études suggèrent en effet un bénéfice pour cette tranche d’âge.

Quels sont les principaux effets indésirables des vaccins contre le Covid-19 ?

  Quels sont les principaux effets indésirables des vaccins contre le Covid-19 ? Les effets les plus fréquents ou les plus graves survenus en France après vaccination ont été mis en évidence dans les enquêtes de pharmacovigilance. L'Agence nationale de sécurité du médicament publie des rapports détaillés rendant compte de ces enquêtes, vaccin par vaccin. © Fournis par franceinfo Les vaccins contre le Covid-19 ? "Ils ont un profil de sécurité excellent ! On s'attendait à beaucoup plus d'effets graves", s'exclame le pharmacologue Francesco Salvo, maître de conférences, praticien hospitalier au CHU de Bordeaux (Gironde) et en charge du suivi national de la sécurité du vaccin de Pfizer.

Lire aussi : Six questions sur la cinquième vague de Covid-19 qui déferle actuellement en France

Le même jour, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé via son compte Twitter que le rappel vaccinal pour les moins de 50 ans « sera étudié prochainement par le gouvernement » :

Dans son avis, la HAS précise que les données et analyses disponibles ne lui permettent pas encore de se prononcer sur l’opportunité d’injecter une dose de rappel pour les moins de 40 ans.

Comment se faire vacciner ?

Les personnes ayant déjà obtenu les deux premières doses connaissent la démarche à suivre, mais il n’est pas inutile de le rappeler : depuis le début de la campagne de vaccination en décembre 2020, pour faciliter les démarches, le gouvernement encourage les Français à prendre rendez-vous en ligne, sur le site Doctolib.

Selon notre confrère Nicolas Berrod, journaliste au Parisien qui s’appuie sur les données de la plateforme, le nombre de rendez-vous pour une troisième dose de vaccin pris chaque jour (en moyenne) sur Doctolib est passé de 35 000 à plus de 110 000 ces deux dernières semaines :

Les patients peuvent aussi contacter directement leur médecin traitant pour convenir d’un créneau, afin de se faire vacciner dans un cabinet. Les pharmacies, ou encore les cabinets d’infirmiers, peuvent également s’en charger.

VRAI OU FAKE. La cinquième vague de l'épidémie de Covid-19 prouve-t-elle que le vaccin est inefficace ? .
Les hospitalisations augmentent bien moins vite que les contaminations et les vaccinés sont proportionnellement beaucoup moins hospitalisés que les non-vaccinés. Autant de signes de l'efficacité de la vaccination contre les formes graves de la maladie. Les raisons de la reprise de l'épidémie sont à chercher ailleurs. © Fournis par franceinfo Des contaminations qui repartent à la hausse, en France comme dans d'autres pays d'Europe. Des Etats qui imposent de nouvelles restrictions sanitaires à leur population, comme en Belgique ou aux Pays-Bas.

usr: 1
C'est intéressant!