•   
  •   

France Ce compliment d’Edouard Philippe que n’a pas aimé Emmanuel Macron

19:30  04 décembre  2021
19:30  04 décembre  2021 Source:   challenges.fr

Emmanuel Macron avec ses partenaires italiens avant une visite chez le pape

  Emmanuel Macron avec ses partenaires italiens avant une visite chez le pape Emmanuel Macron a tenu à rencontrer le pape François, lors de son déplacement en cours à Rome. Ce sera la deuxième audience du président français au Saint-Siège, après 2018. Une entrevue au Vatican avec le Saint-Père, dans une campagne présidentielle, n'est pas anodine. Après l'Europe, aux côtés des actuels dirigeants italiens, il sera forcément question des migrants, pendant cette rencontre avec François. Avec notre envoyée spéciale à Rome, Valérie GasAprès la Croatie, c'est à Rome qu'Emmanuel Macron est arrivé ce jeudi. Quelques semaines seulement après le G20, voilà donc le président français de retour dans la capitale italienne.

Un compliment à double tranchant... © Christian Hartmann/AP/SIPA Un compliment à double tranchant...

L'Elysée n'a pas apprécié que l'ex-Premier ministre évoque le métal dont serait fait le Président... Dans les indiscrétions politiques de la semaine, retrouvez aussi David Lisnard, Marine Le Pen et Xavier Bertrand, Jean-Pierre Raffarin, Juliette Méadel...

Ce compliment d’Edouard Philippe que n’a pas aimé Emmanuel Macron

Sur TF1, l’ancien Premier ministre Edouard Philippe a adressé au Président un compliment peu apprécié dans l’enceinte de l’Elysée: "Je pense qu’Emmanuel Macron est fait d’un métal dont je ne vois pas beaucoup la trace dans tous ceux qui sont aujourd’hui candidats à l’élection présidentielle." La comparaison souligne un aspect "métallique, ferreux, quasi inhumain". Et puis la phrase est ressortie sur les réseaux sociaux, avec la légende "métal hurlant", illustrant les images de l’envolée un peu folle de fin de meeting de décembre 2016 porte de Versailles où le candidat Macron finissait en fusion.

Emmanuel Macron rode auprès du pape sa présidence européenne

  Emmanuel Macron rode auprès du pape sa présidence européenne L’Europe a été au cœur de l’entretien entre le président français et le pape François, l’un comme l’autre inquiets par la montée des «populismes».La Rome antique sondait les oracles. Dans la Rome papale, où la vérité des entretiens est masquée par la sèche concision du «bolletino» de la salle de presse du Vatican, c’est encore la grande horloge de la cour Saint-Damase qui en dit le plus.

Lisnard aime son rôle d’inspecteur Harry de la droite

Le maire de Cannes et nouveau président de l’Association des maires de France David Lisnard n’a pas détesté être comparé sur I24 News à l’acteur et réalisateur américain Clint Eastwood, à qui il ressemble un peu: "Etre l’inspecteur Harry de la droite, ça me va!"

Edouard Philippe : qui est son épouse Edith Chabre ?

  Edouard Philippe : qui est son épouse Edith Chabre ? Ce dimanche 28 novembre, le maire du Havre souffle sa cinquante et unième bougie. L'occasion de faire un focus sur son épouse. Ce sera un week end festif à n'en pas douter pour Edouard Philippe. Car le maire du Havre s'apprête à célébrer son cinquante et unième anniversaire ce dimanche 28 novembreIl y a fort à parier qu'il sera probablement entouré des siens. Et notamment de son épouse Edith Chabre.

Les dates de la présidentielle ne bougeront pas

Avec le retour en force du coronavirus et son nouveau variant sud-africain, faudra-t-il reporter le calendrier de l’élection présidentielle? Improbable, sachant qu’il faut une réforme constitutionnelle pour prolonger le mandat d’Emmanuel Macron, et donc l’accord – plus qu’hypothétique – du Sénat.

Présidentielle 2022: les soutiens de Macron s’unissent sous la bannière «Ensemble citoyens!»

  Présidentielle 2022: les soutiens de Macron s’unissent sous la bannière «Ensemble citoyens!» À cinq mois de l’élection présidentielle en France, les soutiens d’Emmanuel Macron se mettent aux grandes manœuvres. Ce lundi 29 novembre au soir est lancée à la Mutualité à Paris « Ensemble citoyens ! », la maison commune de la majorité présidentielle en présence des proches et alliés du chef de l’État, notamment le MoDem et le nouveau parti d’Édouard Philippe. La maison commune, c’est le grand chantier dont s’occupent en coulisses les macronistes depuis plusieurs mois. Soit, la création d’une structure qui regroupe tous les soutiens d'Emmanuel Macron en vue des élections de 2022.

Le Pen voterait bien Bertrand

La présidente du RN ne vote pas, et pour cause, à la primaire LR. Mais Marine Le Pen souhaite "que Xavier Bertrand l’emporte, parce qu’il est insupportable de prétention et qu’il raconte n’importe quoi. Sans parler de la politique de santé catastrophique qui fut la sienne quand il était ministre. Ce sera un plaisir de le battre". Le président des Hauts-de-France, lui, a bien aimé que le chef de l’Etat "vienne le chercher sur son terrain". Selon l’un des conseillers de Xavier Bertrand, "Emmanuel Macron veut l’emporter cette fois contre le candidat LR, et pas contre Marine Le Pen, car ça lui donnerait plus de légitimité. Sauf qu’avec Xavier, il se rendra compte, trop tard, qu’il est tombé sur un os".

Emmanuel Macron invoque la « stabilité » dans le Golfe pour sa rencontre avec Mohamed ben Salmane

  Emmanuel Macron invoque la « stabilité » dans le Golfe pour sa rencontre avec Mohamed ben Salmane Le chef de l’État poursuit son déplacement dans les pays du Golfe, ce samedi 4 décembre. Après le Qatar, Emmanuel Macron fait escale en Arabie Saoudite où il doit rencontrer le prince héritier Mohamed ben Salmane. Rencontre qui fait polémique, en raison notamment des accusations à l’encontre de « MBS » pour son rôle joué dans l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi en 2018. Le président français Emmanuel Macron doit rencontrer samedi 4 décembre à Jeddah, sur la côte ouest de l’Arabie saoudite, le prince héritier Mohammed ben Salmane, homme fort du royaume, pour veiller à la « stabilité » dans le Golfe et discuter notamment de la situation au Liban.

Zemmour devant Bové et Duflo et derrière Piketty

Des noms inattendus apparaissent parmi les candidats que les militants souhaitent voir figurer au sein de la primaire populaire de la gauche. Derrière les candidats connus et plusieurs personnalités telles que Thomas Piketty (3e ), Olivier Besancenot (14e ), Juan Branco (22e ) ou Pierre Rabhi (37e ), Eric Zemmour arrive à la 89e place, devant José Bové (90e ) et Esther Duflo (92e ). Les organisateurs ont retiré la liste du site officiel.

Dans le Cher, Emmanuel Macron bousculé sur les restrictions sanitaires

  Dans le Cher, Emmanuel Macron bousculé sur les restrictions sanitaires Le président Emmanuel Macron s'est rendu dans le Cher, à Vierzon puis à Bourges, pour rencontrer des habitants et des professionnels. L'occasion pour le chef de l'État de prendre le pouls des Français, et de répondre aux critiques au lendemain des nouvelles restrictions sanitaires annoncées par le gouvernement. "Bonjour ! Ça va, et vous ?" Emmanuel Macron à la rencontre des Français. Le président s'est rendu mardi matin dans le Cher pour un déplacement aux faux airs de campagne présidentielle. Le chef de l'État a déjeuné dans un relais routier de Bourges, puis a rencontré des auxiliaires de vie.

Jean-Pierre Raffarin juge la droite un peu courte sur pattes

Certains se sont fait une spécialité du coq au vin, du bœuf bourguignon ou de la crêpe Suzette. Jean-Pierre Raffarin cuisine, lui, et avec gourmandise, le leadership, en particulier dans son dernier livre de recettes (Choisir un chef, éd. Michel Lafon). L’ancien Premier ministre, s’il n’est plus directement aux fourneaux, n’en a pas moins l’œil qui brille en suivant ce qui se mijote dans cette précampagne présidentielle. Ainsi, il ne comprend pas la "panique en cuisine" concernant Eric Zemmour, puisque "s’il a pu être un bon journaliste, ce n’est pas un leader. Il est fragile. Il aime mieux la politique que les Français". Ce qui ne peut que le faire réduire à la cuisson. Le sénateur goûte aussi avec intérêt la cuisine LR, où l’on met "les petits plats dans les grands avec cette primaire du club des cinq". Mais il s’inquiète, car "après Sarkozy, Juppé, Fillon, tout ça apparaît, comme disait Chirac, un peu court sur pattes. La droite se donne sans doute un chef mais c’est un chef à la France qu’il faut". Nous sommes au temps des herbes amères dont Emmanuel Macron, "en dépit de sa jeunesse et de son manque d’expérience, a su s’accommoder. Il a traversé l’épreuve du feu".

Vaccin, retraite, pouvoir d’achat… Macron interpellé sur les problèmes « du quotidien » à Vierzon

  Vaccin, retraite, pouvoir d’achat… Macron interpellé sur les problèmes « du quotidien » à Vierzon Pas encore candidat déclaré, Emmanuel Macron est à Vierzon (Cher), ce mardi 7 décembre, pour la première étape d’un déplacement de deux jours consacré aux problèmes « du quotidien ». Le chef de l’État se rend notamment dans les petites et moyennes villes des départements ruraux, à quatre mois de la présidentielle. Le président de la République, Emmanuel Macron, reprend son tour de France, consacré aux problèmes « du quotidien ». Il s’est rendu ce mardi 7 décembre 2021 à Vierzon (Cher) où il a échangé avec des élus et des habitants, dans le cadre d’un point sur le plan national « Action cœur de ville » destiné à revitaliser les villes moyennes.

Juliette Méadel ne se retrouve pas dans l’offre de la gauche naufragée

Depuis son refuge de la Cour des comptes, Juliette Méadel croit "à la volonté en politique, à la justice sociale, à la réparation des blessures de la vie". L’ancienne secrétaire d’Etat et ex-porte-parole du PS en a tiré un livre, Un Impérieux besoin d’agir (éd. de l’Observatoire), dont le sous-titre souligne l’ambition qui paraît hors d’atteinte, quasi inconcevable même, pour tant de citoyens: "Pour en finir avec l’impuissance politique." Elle ne se fait aucune illusion: "La confiance envers les dirigeants s’est tarie." Elle ne s’en exonère pas. Et il en faudra des efforts "pour réinventer et réhabiliter le pacte social, dans lequel l’Etat doit jouer un rôle fondamental". Que ce soit en matière de sécurité, de justice, de santé, de progrès social, la puissance étatique n’assure plus le rôle d’aiguillon comme de garantie de la Nation. Cette exigence-là, qui a fondé la gauche de Clemenceau, elle reconnaît que "pour l’instant elle ne la retrouve chez aucun des candidats de ce camp dit du progrès, bien naufragé".

Quels sont les grands enjeux de la présidence française du Conseil de l'Union européenne ? .
La présidence tournante du Conseil de l'Union européenne reviendra à la France à partir du 1er janvier 2022, pour une durée de six mois. Emmanuel Macron dévoilera, lors d'une conférence de presse, ce jeudi, ses ambitions pour ce semestre, marqué par la campagne présidentielle. Emmanuel Macron s’exprimera ce jeudi, en conférence de presse, pour fixer le cap et les enjeux de la présidence française du conseil de l'Union européenne.

usr: 2
C'est intéressant!