•   
  •   

France Victoire de Valérie Pécresse : Bruno Le Maire tacle un «projet de recyclage»

14:45  05 décembre  2021
14:45  05 décembre  2021 Source:   europe1.fr

Congrès LR : ce qui différencie Eric Ciotti et Valérie Pécresse, tous deux qualifiés pour le second tour

  Congrès LR : ce qui différencie Eric Ciotti et Valérie Pécresse, tous deux qualifiés pour le second tour Surprise du scrutin, Eric Ciotti s'est qualifié pour le second tour du congrès LR dans lequel il affrontera Valérie Pécresse. On vous résume leur face-à-face. Dans les sondages, Xavier Bertrand était le candidat au congrès LR le mieux placé pour concurrencer Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Eric Zemmour à l'élection présidentielle. Il a pourtant été balayé, tout comme Michel Barnier et Philippe Juvin, au premier tour du scrutin.

Valérie Pécresse représentera Les Républicains pour l'élection présidentielle de 2022 après avoir remporté la dernière étape du congrès LR face à Éric Ciotti, avec 60,95% des voix contre 39,05%. Invité du © Europe 1/CNews Valérie Pécresse représentera Les Républicains pour l'élection présidentielle de 2022 après avoir remporté la dernière étape du congrès LR face à Éric Ciotti, avec 60,95% des voix contre 39,05%. Invité du "Grand Rendez-vous" dimanche matin sur Europe 1, Bruno Le Maire a salué sa victoire mais a taclé le programme de la candidate et son bilan comme ministre du Budget.

La présidente d'Ile-de-France Valérie Pécresse a remporté samedi le congrès des Républicains pour représenter le parti à l'élection présidentielle. Créditée de 60,95% des voix, elle a en effet battu Eric Ciotti et devient la première femme à représenter cette famille politique dans la course à l'Elysée. Désormais, c’est donc une tout autre campagne qui débute pour elle, à la rencontre des Français et non plus seulement des adhérents LR. Invité du Grand Rendez-vous dimanche, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a salué la victoire de Valérie Pécresse, mais a assuré que son programme est un programme du 20e siècle.

«Il y a un malentendu avec moi, c’est ma blondeur», ironise Valérie Pécresse

  «Il y a un malentendu avec moi, c’est ma blondeur», ironise Valérie Pécresse Invitée de "Punchline", Valérie Pécresse, créditée de 25% des voix des adhérents LR à l'issue du premier tour du Congrès des Républicains, assure que les Français ne la connaissent pas vraiment et qu'il y a un "malentendu autour de sa blondeur"."Il y a un malentendu avec moi, c'est ma blondeur", a-t-elle ironisé. "Je suis une femme forte. Je le prouve dans la façon dont je dirige ma région. Et j'ai toujours parlé comme ça". Pour Valérie Pécresse, beaucoup de Français commencent seulement à découvrir son profil car elle était jusqu'à présent "enfermée" dans son rôle de présidente de région. "Il y a eu la crise du Covid, puis les régionales.

>>Retrouvez le Grand Rendez-vous tous les dimanches de 10h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

"Des débats d'un autre temps"

"Je félicite Valérie Pécresse pour sa victoire. Je pense que c'est une bonne nouvelle pour la démocratie. Mais il faut la regarder de près. Et c'est la victoire d'un parti profondément fracturé et rétréci", a-t-il jugé. Le ministre de l'Economie a en effet expliqué ne pas réellement croire en cette idée de "famille" des Républicains. "C'est une photo plus qu'une réalité. Je me suis toujours méfié de cette notion même de famille politique parce qu'au sein d'une famille il peut y avoir des divisions profondes", a-t-il estimé.

Quant au programme de la candidate LR, Bruno Le Maire ne s'est pas dit convaincu. "Quand je vois le projet de Valérie Pécresse, ce qui me frappe c'est que c'est un projet de recyclage. C'est un projet pour le 20e siècle mais pas pour le 21e siècle", a poursuivi le ministre de l'Economie avant de détailler. "Il n'y a rien sur le numérique, rien sur la montée en puissance des géants du digital ni sur l'affrontement entre la Chine et les Etats-Unis et la place de l'Europe, et rien sur l'environnement. Ça fait des semaines que la campagne a commencé à droite et j'ai vu des débats d'un autre temps", a tranché Bruno Le Maire.

"Derrière son sourire, c'est la hache" : Jean-Baptiste Lemoyne blâme Valérie Pécresse

  Nouvelle audition de Cédric Jubillar: arrivée d'un fourgon de l'administration pénitentiaire

LIRE AUSSI - Présidentielle : après la victoire de Pécresse, la dynamique est-elle lancée à droite ?

Une mauvaise gestion de la crise économique ?

Le ministre de l'Economie s'est ensuite adressé à la candidate LR. "Je dis très clairement à Valérie Pécresse, que j'ai entendu dire hier que Macron était le mur de la dette ou des impôts, que je ne laisserai pas dire n'importe quoi. La dette a explosé quand elle était ministre du Budget, elle a augmenté la TVA sociale et quant aux impôts, elle les a augmentés là où nous, nous les avons baissés", a-t-il affirmé. "Peut-être que nous avons mieux géré la crise sanitaire et la crise économique qui je le rappelle a été la plus grave depuis 1929, que Valérie Pécresse n'a géré la crise économique de 2010-2012."

Yannick Jadot ne veut pas "sauver" Anne Hidalgo ou le PS, "mais sauver le pays" .
Et aussi Guillaume Larrivé qui défend Valérie Pécresse, Jordan Bardella mettant sur le même plan la candidate LR à la présidentielle et Emmanuel Macron ainsi que l'annonce de Bruno Le Maire sur le livret A. © Capture d'écran Franceinfo Yannick Jadot a une nouvelle fois refusé de rejoindre Anne Hidalgo dans une primaire de la gauche. Anne Hidalgo, à la peine dans les sondages, s'est posée dimanche en garante d'une France "juste" et "réunie", face à la droite et à l'extrême droite, lors d'un meeting à Perpignan.

usr: 1
C'est intéressant!