•   
  •   

France Féminicide de Mérignac. Six policiers comparaissent en conseil de discipline

19:25  03 janvier  2022
19:25  03 janvier  2022 Source:   ouest-france.fr

Covid-19 : de nouvelles mesures après le conseil de défense sanitaire lundi ?

  Covid-19 : de nouvelles mesures après le conseil de défense sanitaire lundi ? En plus du Conseil des ministres extraordinaire lundi, Emmanuel Macron va présider un nouveau conseil de défense sanitaire, alors que les chiffres de contamination au Covid-19 s'affolent en France. Plus de 94.000 cas ont été détectés vendredi. Se dirige-t-on vers de nouvelles restrictions ? C'est presque devenu une habitude, les annonces de nouvelles mesures sont toujours précédées d'un conseil de défense sanitaire.

Des fleurs et des bougies près de la maison de Chahinez Daoud, à Mérignac, près de Bordeaux, le 5 mai 2021. © CAROLINE BLUMBERG / EPA Des fleurs et des bougies près de la maison de Chahinez Daoud, à Mérignac, près de Bordeaux, le 5 mai 2021.

Six policiers sont convoqués devant un conseil de discipline, mardi 4 janvier 2022. Ils devront répondre de manquements administratifs ayant abouti au meurtre de Chahinez Daoud, brûlée vive par son ex-mari en pleine rue, le 4 mai 2021 à Mérignac (Gironde).

Six policiers passeront devant deux conseils de discipline mardi 4 janvier  dans le cadre de la procédure administrative ayant suivi le féminicide de Mérignac (Gironde). En mai 2021, un homme y avait brûlé vive sa femme en pleine rue.

Allemagne: Les manifestations de Covid mettent la police sous "énorme souche"

 Allemagne: Les manifestations de Covid mettent la police sous © Hannibal Hanschke / Reuters Le chef de la police allemande L'Union de la police allemande a déclaré que les manifestations fréquentes faisaient défendre la police de négliger d'autres travaux. policiers allemands "à pleine capacité tout le temps" et lutte pour faire face au stress lorsqu'ils traitent des manifestants violents et agressifs, l'Union de la police a déclaré.German Police Union (PIB) a déclaré que c'était préoccupé par les conséquences psychologiques auxquelles déployé à des manif

Des défaillances qui avaient été dénoncées par les parents de la jeune femme début octobre.

Lire aussi : Féminicide de Mérignac. Les parents de Chahinez, brûlée vive, obtiennent la garde de ses 3 enfants

Quatre officiers et commissaires, dont le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) en Gironde Martin Levrel, sont convoqués à Paris (Ile-de-France) tandis que deux brigadiers le sont à Bordeaux (Gironde).

Il est reproché à ces deux brigadiers, un homme et une femme, « des manquements administratifs », a expliqué Eric Marrocq, secrétaire régional Alliance, qui assure que « l’étude du dossier en commission de discipline permettra de lever les doutes quant à leur impartialité et leur professionnalisme ». « Ils ont bien reçu leurs convocations […], ils ont accepté de comparaître. Ils vont essayer de passer tant bien que mal les fêtes et ont hâte de laver leur honneur », a ajouté le responsable syndical.

France: migrants et policiers s'affrontent à Calais lors de l'évacuation d'un campement

  France: migrants et policiers s'affrontent à Calais lors de l'évacuation d'un campement Dans le nord de la France à Calais, affrontements entre migrants et policiers ce jeudi matin 30 décembre, lorsque ces derniers ont voulu évacuer un campement. Résultat : 15 policiers et plusieurs migrants blessés. Gaz lacrymogènes et tirs de balles de défenses contre pierres. Selon la préfecture du Pas-de-Calais, dès le début de l’opération d’évacuation, vers 9h30 du matin, une centaine de migrants « très agressifs » ont refusé de quitter le campement, et les forces de l’ordre ont été « la cible de nombreux de projectiles » - un policier parle d’une « violence inouïe ».

Parmi les quatre supérieurs hiérarchiques convoqués à Paris, trois hommes et une femme, figurent, outre le DDSP, le commandant de la Division ouest et son adjointe, ainsi que le commissaire de Mérignac.

Une plainte déposée moins de deux mois avant les faits

Le 4 mai 2021, dans cette ville de la banlieue de Bordeaux, Chahinez Daoud, mère de trois enfants, avait été blessée par balle avant d’être immolée par le feu dans la rue par son mari dont elle était séparée. Condamné pour des faits de violences conjugales, ce dernier venait de sortir de prison et avait de nouveau menacé son épouse. Elle avait déposé une plainte deux mois avant d’être tuée.

En septembre, un rapport de l’IGPN avait établi que des fautes ou erreurs d’appréciation avaient été commises par plusieurs agents dans le cadre de ce féminicide.

Lire aussi : Chahinez Daoud, cette femme « douce » et « solaire » qui vivait dans la peur

Les bijouteries Chanel et Chopard braquées à Paris : dix personnes jugées aux assises

  Les bijouteries Chanel et Chopard braquées à Paris : dix personnes jugées aux assises Dix hommes âgés de 28 à 41 ans, soupçonnés d’avoir participé à deux importants braquages de bijouteries en 2015 et 2016, sont jugés devant la cour d’assises à Paris depuis mardi, dans un contexte à nouveau perturbé par la pandémie.Certains sont des amis d’enfance, d’autres sont frères, ou bien cousins. Les dix accusés, dix hommes, ont aujourd’hui entre 28 et 41 ans. L’existence de leur groupe s’esquisse après un premier braquage, mené le 11 décembre 2015, en plein état d’urgence, à quelques encablures à peine de l’Elysée. Ce jour-là, aux alentours de 11 heures et demie, un homme d’une cinquantaine d’années, entre, seul, dans la bijouterie Chopard de la rue du Faubourg Saint-Honoré.

Un des policiers lui-même condamné pour violences conjugales

Plus tôt dans l’été, le Canard Enchaîné avait révélé que le policier qui avait pris la plainte de la victime le 15 mars avait été condamné le 10 février à huit mois de prison avec sursis probatoire par le tribunal correctionnel de Bordeaux pour « violences habituelles sur son ex-conjointe ». Un conseil de discipline s’était réuni en septembre à Bordeaux pour examiner son cas.

Selon des sources syndicales et l’AFP, ce gardien de la paix a été privé par le tribunal de son droit d’éligibilité pendant un an, ce qui a conduit à sa radiation de la police nationale.

Autre conséquence de cette affaire, l’ancien DDSP de Gironde Patrick Mairesse a été sanctionné d’un blâme, sans convocation disciplinaire, selon ces mêmes sources. Il avait été remplacé dans cette fonction en mars par Martin Levrel, devenant directeur zonal de la sécurité publique.

L’association Nous toutes a recensé 113 féminicides en France en 2021. Chainez Daoud était la 39e victime.

Les sanctions contre le Mali divisent le Conseil de sécurité de l'ONU .
Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est penché ce mardi 11 janvier sur la situation au Mali et lors de la réunion, les membres du Conseil onusien se sont présentés divisés sur la question. Lors de la réunion, le représentant de l’ONU au Mali a briefé le Conseil de sécurité et a rappelé aux 15 membres les circonstances dans lesquelles se sont déroulées les Assises nationales de la refondation et leurs conclusions, l’annonce des autorités de transition à reculer l'élection présidentielle à la fin de 2026, la réaction de la Cédéao et les sanctions annoncées.

usr: 1
C'est intéressant!