•   
  •   

France Covid-19: plus de 22 000 patients hospitalisés

10:35  11 janvier  2022
10:35  11 janvier  2022 Source:   liberation.fr

fonctionnaires tenant une briefing de Covid-19 non transformé à 2 heures. NT, comme le personnel de la santé détecte la réponse pandémique

 fonctionnaires tenant une briefing de Covid-19 non transformé à 2 heures. NT, comme le personnel de la santé détecte la réponse pandémique © Emily Elconin / Reuters Certains membres du personnel de la santé dans le domaine de la santé de l'Est sont en cours de réaffectation pour aider à maintenir la demande que Covid-19 cas continuent d'augmenter à Terre-Neuve-et-Labrador.

Les malades du Covid - 19 continuent d'affluer dans les hôpitaux. Lundi 11 janvier, les centres hospitaliers comptent plus de 22 749 patients , dont près de 4 000 en soins critiques, selon les chiffres publiés par Santé publique France. Une augmentation importante, (2 543 admissions en 24 heures), au regard des chiffres de la semaine dernière, où environ 19 600 malades du Covid - 19 étaient hospitalisés .

Un patient Covid - 19 en réanimation à l'hôpital Lyon Sud à Pierre-Bénite le 7 avril 2021 - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK © 2019 AFP. L'épidémie de Covid - 19 continue de se durcir en France. Les hospitalisations ne cessent de grimper, alors que les admissions en soins critiques s'approchent des Les hôpitaux français accueillent actuellement 22 .749 patients atteints du Covid (contre 21.982 dimanche), dont 2543 ont été admis en 24 heures. Il y a une semaine, environ 19.600 malades du Covid étaient hospitalisés . 3904 malades étaient en service de soins critiques, contre 3847 la veille.

Jean Castex lors d'une conférence de presse à Paris, le 17 décembre. © GEOFFROY VAN DER HASSELT Jean Castex lors d'une conférence de presse à Paris, le 17 décembre.

En résumé :

- Le nombre de contaminations au Covid-19 s’est maintenu à un niveau très élevé dimanche en France, avec 296 097 nouveaux cas enregistrés selon les chiffres des autorités sanitaires. C’est 2,5 % de moins que la veille (303 669), même si on ne peut pas encore conclure à un ralentissement de l’épidémie, ces décalages quotidiens pouvant être dus à des rattrapages statistiques. A l’hôpital, le nombre de malades du Covid continue d’augmenter, avec 21 982 patients (contre 21 721 la veille), dont 842 nouveaux patients.

visiteurs restreints à tous les N.S. Les hôpitaux comme cas de Covid-19 grimpent

 visiteurs restreints à tous les N.S. Les hôpitaux comme cas de Covid-19 grimpent © Andrew Vaughan / Canadian Press Les ambulanciers paramédics sont vus à l'Hôpital général de Dartmouth de Dartmouth, N.S.. Le 4 juillet 2013. La Nova Scotia Health a limité tous les hôpitaux à 1 visiteur dédié par patience, à quelques exceptions près. La santé de la Nouvelle-Écosse apporte des modifications aux restrictions des visiteurs dans les hôpitaux de la province, car les cas continuent d'augmenter lors de la vague de la pandémie.

Le nombre de patients hospitalisés pour Covid - 19 continue d'augmenter en France : ils sont 7974 patients pris en charge, soit 34 de plus au cours de ces dernières 24h. Par ailleurs, 1333 patients se trouvent dans les services de soins continus, qui s'occupent des malades les plus durement touchés (-20). Les autorités sanitaires ont enregistré 22 678 nouveaux cas et 24 décès liés au virus ont été recensés ce samedi. 19h30 : Le Raid et le GIGN envoyés en Guadeloupe, annonce Darmanin. Tirs visant les forces de l'ordre, pillages et incendies

La première évacuation sanitaire de quatre malades du Covid - 19 hospitalisés à La Réunion vers la métropole est prévue cette semaine pour désaturer les hôpitaux de l’île, a déclaré la directrice de l’ARS lors d’une conférence de presse mardi à Saint-Denis de la Réunion. Depuis janvier, près d'une vingtaine de malades du Covid - 19 ont été transférés hors du département. "La situation est très tendue, ça fait quinze jours qu'on a des assauts de plus en plus importants de patients à prendre et surtout, un flux continu de patient nécessitant des soins de réanimation", selon la Pr Carole Ichai

- Face aux «quasiment 10 millions de personnes» testées par semaine, le porte-parole de l’exécutif Gabriel Attal a annoncé un «plan de renforcement» des capacités de tests du pays. «Plusieurs centaines» de centre de dépistages devraient notamment ouvrir près des centres de vaccination ou des pharmacies.

- La hausse des cas de Covid-19 fait craquer les établissements scolaires et les parents d’élèves. Le ministère de l’Education a décidé d’alléger – un peu – un protocole inapplicable. En colère, les syndicats de profs appellent à la grève jeudi 13 janvier.

Pass vaccinal : les sénateurs prévoient un mécanisme «d’extinction automatique». Les sénateurs, majoritairement de droite, ont donné lundi en commission un premier feu vert au projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, en maintenant le pass sanitaire pour les mineurs. Il prévoit par ailleurs un mécanisme «d’extinction automatique» : le pass ne pourrait être imposé que lorsque le nombre d’hospitalisations liées au Covid serait supérieur à 10 000 patients au niveau national et disparaîtrait automatiquement en-deçà de ce seuil. L’examen du texte en première lecture débutera mardi à 14h30 dans l’hémicycle du Sénat et pourra se poursuivre mercredi.

Coronavirus en Bretagne : Les transferts de patients d’autres régions s’accélèrent

  Coronavirus en Bretagne : Les transferts de patients d’autres régions s’accélèrent Deux patients en réanimation au centre hospitalier de Bastia vont être pris en charge au CHU de Brest © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP Les deux patients ont quitté l'aéroport de Bastia ce mercredi pour rejoindre celui de Brest. SOLIDARITE - Deux patients en réanimation au centre hospitalier de Bastia vont être Moins touchée que les autres régions par l’épidémie de coronavirus lors des précédentes vagues, la Bretagne avait accueilli des patients venus d’autres régions.

Par ailleurs, 36 100 patients COVID sont décédés en établissement MCO, ce qui représente 12% des décès survenus en établissements MCO au cours de l’année 2020. Plus de 46 700 patients COVID ont été hospitalisés en SSR en 2020. Ainsi, un patient COVID hospitalisé en 2020 sur cinq a Globalement, le nombre quotidien de patients COVID hospitalisés a été supérieur à 30 000 au cours de la période du 30 mars au 16 avril 2020. Ce seuil de 30 000 patients COVID hospitalisés a de nouveau été dépassé à compter du 9 novembre, et, a minima, jusqu’au 17 novembre.

OMICRON - Au total, 22 .749 personnes sont hospitalisées sur un diagnostic de Covid - 19 ce lundi, avec 767 nouvelles hospitalisations en 24 heures. Suivez les dernières infos. La rédaction de LCI - 2022-01-10T07:15:00. 000 +01:00. POINT SANITAIRE. La pression reste forte sur les services hospitaliers ce lundi, avec plus de 3.900 malades du Covid - 19 suivis en soins critiques, selon les chiffres de Santé publique France. On compte exactement 3.904 patients traités pour les formes les plus sévères de la maladie dans les services de réanimation, qui y ont accueilli 57 malades en 24 heures.

Les malades du Covid continuent d’affluer dans les hôpitaux. Les hôpitaux français accueillent actuellement 22 749 patients atteints du Covid (contre 21 982 dimanche), dont 2 543 ont été admis en 24 heures, selon les chiffres publiés lundi par Santé publique France. Il y a une semaine, environ 19 600 malades du Covid étaient hospitalisés. Le nombre de patients continue également d’augmenter en soins critiques, qui traitent les cas les plus graves notamment en réanimation, avec 3 904 malades (3 847 la veille), dont 380 nouvelles admissions. Cet indicateur très surveillé n’a cessé de progresser depuis le début de la cinquième vague de l’épidémie de Covid en France, en novembre 2021.

Protocole dans les écoles : les trois simplifications de Castex. Sur le plateau de France 2, le Premier ministre est venu annoncer «trois dispositifs d’assouplissement» concernant le protocole en vigueur dans les écoles. Désormais, quand un cas positif est décelé dans une classe, «on ne demande pas aux parents de venir chercher tout de suite leurs enfants, on attendra la fin de la journée» a-t-il dit. Aujourd’hui, un enfant considéré comme cas contact doit faire trois tests : un PCR ou antigénique en pharmacie et deux autotests au bout de deux et quatre jours. «Là, on va faire trois autotests qui seront gratuits», a annoncé Jean Castex. La mesure doit permettre de désengorger les pharmacies. Le Premier ministre va enfin demander «une attestation une fois pour toutes pour simplifier la vie des parents et des enseignants» au lieu de trois auparavant, sans préciser quand elle devra être fournie par les parents.

hospitalisations en flèche dans les enfants trop jeunes pour Covid Shots

 hospitalisations en flèche dans les enfants trop jeunes pour Covid Shots Hospitalisations des enfants de moins de 5 ans avec Covid-19 Soréré au cours des dernières semaines, car la pandémie a commencé, selon les données du gouvernement publiées vendredi sur le seul groupe d'âge non encore admissible à le vaccin. © Fourni par Associated Press - Sports Infirmière enregistrée Morgan Flynn travaille dans la chambre d'un patient dans l'unité de soins intensifs de Covid-19 à Dartmouth-Hitchcock Medical Center, au Liban, au NH, le lundi 3 janvier 2022.

AFP, publié le dimanche 22 août 2021 à 20h40. Le nombre de malades du Covid - 19 hospitalisés dans les services de soins critiques est toujours au-dessus des 2. 000 patients , selon les données publiées dimanche par les autorités sanitaires. Avec 103 personnes placées en réanimation ces dernières 24 heures (165 samedi), les services de soins critiques accueillent dimanche 2.128 patients (2.106 samedi). Cet indicateur, scruté de près par les autorités sanitaires, était passé sous la barre des 1. 000 patients le 7 juillet.

Covid - 19 : peut-on atteindre l'immunité collective ?par franceinfo. Ce chiffre n'avait plus été atteint depuis le 22 juin dernier. Un nombre important de ces hospitalisations se concentre dans les Bouches-du-Rhône, en région parisienne, en Guadeloupe, en Martinique ou encore à La Réunion. Au cours des dernières 24 heures, 950 nouvelles personnes ont été hospitalisées . L e nombre de patients en soins critiques progresse aussi, à 1.908 contre 1.852 dimanche, et 178 nouvelles admissions en 24 heures. Cet indicateur, scruté de près par les autorités sanitaires qui veulent éviter une saturation des

La baisse de fréquentation des centres commerciaux inquiète le secteur. L’affluence dans les commerces spécialisés des métropoles reste loin de son niveau pré-épidémique, d’après la fédération d’enseignes Procos lundi, qui s’inquiète des conséquences du télétravail obligatoire sur la fréquentation des magasins et des restaurants. A l’approche de la période des soldes (elles débutent le 12 janvier), Procos estime que «tous les centres commerciaux, les grandes rues marchandes situées à proximité de lieux à forte concentration de bureaux, ainsi que les gares des grandes villes sont très fortement touchés, avec une fréquentation en baisse de -30 à -40 %» depuis la propagation de la vague d’omicron, par rapport à son niveau de 2019.

Au Texas, une mère accusée d’avoir mis son fils de 13 ans positif au Covid dans le coffre de sa voiture. La femme de 41 ans transportait l’adolescent vers un centre de dépistage à Houston le 3 janvier dernier, pour confirmer qu’il était bien infecté, rapporte Sky News. Les autorités l’ont inculpé pour mise en danger d’un enfant. Elle aurait déclaré aux responsables qu’elle avait mis son fils dans le coffre afin qu’elle ne soit pas exposée au virus.

Le pass vaccinal devant le Sénat, explosion des cas en Martinique… le point sur le coronavirus

  Le pass vaccinal devant le Sénat, explosion des cas en Martinique… le point sur le coronavirus Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde. © REUTERS/Mike Blake La situation en FranceLes sénateurs, majoritairement de droite, ont donné lundi en commission un premier feu vert au projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, en prévoyant un mécanisme "d'extinction automatique" et en maintenant le pass sanitaire pour les mineurs. L'examen du texte en première lecture débutera mardi à 14H30 dans l'hémicycle du Sénat et pourra se poursuivre mercredi.

Un vaccin de Pfizer adapté à omicron sera prêt en mars. Le patron du laboratoire Pfizer a assuré lundi qu’une version du vaccin plus efficace contre omicron sera, au besoin, prête en mars tandis que son homologue chez Moderna a évoqué la préparation d’un vaccin similaire pour l’automne. «Je ne sais pas si on en aura besoin, je ne sais pas si, ni comment il sera utilisé, mais nous seront prêts. L’usine a déjà commencé la production», a déclaré Albert Bourla sur la chaîne financière américaine CNBC. Ce dernier avait indiqué dès fin novembre que son entreprise avait déjà commencé à travailler sur une nouvelle version du vaccin ciblant plus spécifiquement omicron.

Limoges distribue 12 600 FFP2 aux enseignants et personnels des crèches. L’opération, qui bénéficie à 1 550 personnes pour le mois de janvier, rapporte la mairie de Limoges, pourrait être renouvelée jusqu’en avril. Elle pourrait coûter «entre 10 000 et 40 000 euros selon la décision que nous prendrons au fil des semaines, en fonction de l’évolution de la pandémie», indique par ailleurs la ville.

Pfizer noue trois accords pour renforcer ses capacités sur la technologie de l’ARN messager. Lundi, le groupe pharmaceutique américain a annoncé une collaboration pendant quatre ans avec Beam Therapeutics sur des projets de recherche sur des maladies génétiques rares affectant le foie, les muscles et le système nerveux central, impliquant les technologies d’ARNm, de nanoparticules à base de lipide et de thérapie génique. Pfizer a aussi noué un partenariat de recherche avec Acuitas Therapeutics, qui lui donne l’option d’utiliser la technologie d’Acuitas sur les nanoparticules à base de lipides pour jusqu’à 10 vaccins ou médicaments à base d’ARNm. Les détails financiers de l’accord n’ont pas été précisés. Le laboratoire a enfin passé un accord avec Codex DNA afin d’utiliser sa technologie de synthèse d’ADN à partir d’enzymes pour la recherche et le développement de vaccins et médicaments à base d’ARNm.

NHS personnel dans la région que si les hospitalisations Covid augmentent garde de « burn-out » et la pression

 NHS personnel dans la région que si les hospitalisations Covid augmentent garde de « burn-out » et la pression « insoutenables » infirmières de première ligne et les médecins dans la seule région Angleterre où les hospitalisations Covid ont augmenté ont mis en garde contre « l'épuisement » et la pression « insoutenable » sur la NHS. La moyenne mobile de sept jours de Covid est tombé dans sept des huit régions du NHS de l'Angleterre ces derniers jours, mais le Nord-Est et du Yorkshire a continué à voir les admissions augmentent lentement.

Grève de l’Education nationale de jeudi : «Cette journée et cet appel sont historiques». Toutes les fédérations de l’Education nationale du public appellent à faire grève le 13 janvier, dans une «journée blanche». Une unité de la communauté éducative «exceptionnelle», selon l’historien de l’éducation Claude Lelièvre, qui estime que Jean-Michel Blanquer n’a pas «mesuré l’exaspération du personnel». Lire notre entretien.

Les autorités sanitaires défavorables à une généralisation des masques FFP2. «L’avis du HCSP (le Haut Conseil de la santé publique) n’irait pas vers une extension du port du FFP2.» Entendu ce lundi par les sénateurs, Olivier Véran a laissé entendre qu’il n’y aurait pas de généralisation de ces masques, essentiellement utilisés dans le monde médical, et plus protecteurs que la très grande majorité des masques chirurgicaux actuellement utilisés par la population. Le gouvernement avait demandé au HCSP, l’une des instances qui le conseillent en matière de politique sanitaire, son avis sur la question, après que certains responsables politiques ou chercheurs s’étaient prononcés en faveur de leur extension à toute la population. Mais aucune étude scientifique n’a jusqu’ici montré qu’une généralisation de ces masques avait un impact positif à l’échelle de la population face au Covid.

En cours de réadaptage, les inquiétudes de l'homme s'inquiètent des patients atteints de gymnase d'hôpital

 En cours de réadaptage, les inquiétudes de l'homme s'inquiètent des patients atteints de gymnase d'hôpital © Guillaume Lafrenière / Radio-Canada Le gymnase du campus général de l'hôpital d'Ottawa est actuellement utilisé pour aider les patients à la maison. David Megginson apprend à marcher à nouveau après une chirurgie d'urgence pour éliminer une tumeur cancéreuse, ce qui comprimait sa colonne vertébrale.


Vidéo: « Seule la vaccination sera valable dans le passe » : les nouvelles annonces de Castex (Dailymotion)

Le syndicat des infirmiers de l’Education Nationale appelle à la grève le 13 janvier. Dans le cortège du 13 janvier prochain, les profs devraient être rejoints par les infirmiers et infirmières de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur : ce lundi, le syndicat SNICS-FSU appelle ces derniers à se mobiliser face à la «gestion calamiteuse, chaotique» de la pandémie à l’école, le manque de «moyens supplémentaires» alors qu’ils se trouvent parmi les plus exposés, «submergés par la gestion des élèves cas positifs et cas contacts».

La Suède renforce ses mesures sanitaires. Confrontée à «des niveaux record de transmission», selon sa Première ministre Magdalena Andersson, la Suède va instaurer un nouveau dispositif de lutte contre le virus, avec notamment un nombre limité de personnes pour les rassemblements publics et privés. A compter de mercredi, les bars et les restaurants devront fermer à 23h et les rassemblements publics en intérieur seront limités à 500 personnes - avec pass vaccinal obligatoire pour tout rassemblement de plus de 50 personnes. Pour l’heure, le pass vaccinal est uniquement demandé pour les événements en intérieur réunissant plus de 500 personnes. En outre, les événements privés seront plafonnés à 20 personnes en intérieur. Les mesures annoncées lundi pourraient être nécessaires jusqu’à mi-février selon les autorités sanitaires, mais seront réévaluées toutes les deux semaines.

Les séjours à l’hôpital sont plus courts avec omicron, selon Véran. Par rapport à ses prédécesseurs, dont notamment le variant delta, omicron «donne moins de détresse respiratoire, donc il envoie moins les patients en réanimation», a déclaré le ministre de la santé lors d’une audition devant les sénateurs. «Nous savons avec suffisamment de recul désormais (que les séjours sont) plus courts qu’avec les variants précédents», détaille par ailleurs Olivier Véran, remarquant qu’omicron paraît plutôt affecter les parties hautes des voies respiratoires (et touche donc moins les poumons que d’autres variants).

Suivi des cas de covidation accessoires d'accessoire est une approche erronée, des médecins de Winnipeg disent

 Suivi des cas de covidation accessoires d'accessoire est une approche erronée, des médecins de Winnipeg disent © Mikaela Mackenzie / Winnipeg Free Press / The Canadian Press Presseurs de soins de santé dans l'unité de soins intensifs médicaux à HSC lors de la deuxième vague de Covid-19. Les médecins de Winnipeg éliminent la province pour leurs efforts pour faire la distinction entre les patients à l'hôpital à cause de Covid-19 et des patients admis pour une autre raison mais testent positif pour le virus.

A moins d’un mois des JO, la Chine tente de contenir la poussée d’omicron. Plusieurs villes chinoises sont touchées par des foyers épidémiques, alors même que Pékin s’apprête à accueillir les Jeux olympiques du 4 au 20 février. D’une ampleur limitée, les contaminations mettent toutefois à rude épreuve la stratégie «zéro Covid» de la Chine. Depuis ce weekend, un nouveau foyer préoccupe les autorités à Tianjin, grande ville portuaire située à environ 100 km au sud-est de Pékin. Les quelque 14 millions d’habitants sont invités à rester chez eux, tandis qu’un dépistage massif de la population est en cours. Ce lundi, 21 nouveaux cas de Covid ont été annoncés.

L’Italie passe au pass vaccinal. En Italie, à partir de ce lundi et jusqu’au 31 mars, il sera nécessaire d’être muni d’un pass vaccinal prouvant que l’on a été vacciné ou que l’on s’est rétabli récemment, un test négatif ne suffisant plus, pour avoir accès aux restaurants, hôtels et salles de sport, ainsi que les bus, trains, avions et navires. Les masques FFP2 sont désormais obligatoires dans les théâtres, cinémas, stades de sport et tous les transports publics.

La FCPE se joint à la journée nationale de mobilisation du jeudi 13 janvier. Alors que plusieurs syndicats appellent à la grève pour dénoncer le nouveau protocole sanitaire dans les écoles, qui rend chèvre parents et enseignants depuis la rentrée, la FCPE se joint à la lutte. La fédération de parents d’élèves appelle les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l’école dans le cadre d’une «journée blanche». Dans un communiqué, elle demande «au ministre que des moyens en masques, capteurs C02, purificateurs d’air, et en savons soient véritablement fournis aux écoles. Et que des campagnes de dépistage massif, notamment salivaire, aient lieu chaque semaine surtout en maternelle où les enfants ne portent pas les masques, mais aussi au sein de l’ensemble des établissements scolaires avec des personnels de santé dédiés.»

L’Inde lance la vaccination de rappel contre le Covid-19 pour les seniors et les soignants. Au moment où l’épidémie connaît une fulgurante recrudescence imputée au variant Omicron, l’Inde commence ce lundi à administrer une troisième dose de vaccin aux personnes âgées, à celles présentant des comorbidités ainsi qu’aux personnels de santé en première ligne. Près de 180 000 nouvelles contaminations ont été enregistrées ces dernières 24 heures dans le pays, soit presque six fois plus que la semaine dernière.

Faut-il arrêter de compter les contaminations ? Face à la décorrélation entre nouveaux cas positifs et formes graves nécessitant une hospitalisation, plusieurs scientifiques et responsables politiques appellent à changer de grille de lecture pour suivre l’épidémie, et à se focaliser sur les seules formes sévères. Lire l’article de Checknews.

Un député agressé par des opposants au pass sanitaire. Le député LREM de Saint-Pierre-et-Miquelon, Stéphane Claireaux, a annoncé ce lundi son intention de porter plainte après avoir été la cible de projectiles – des algues puis des pierres – devant son domicile en marge d’une manifestation contre le pass sanitaire. Le gouvernement a décidé de faire protéger l’élu et a fermement condamné ces violences. Emmanuel Macron a dénoncé une agression «inacceptable» et «intolérable». Le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand réunira mardi soir les ministres de l’Intérieur et de la Justice, Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti, pour faire un point sur les violences contre les députés sur fond de recrudescence de ces actes. Lire notre article.

Castaner promet que le pass vaccinal ne va pas s’éterniser. Le projet de loi transformant le pass sanitaire arrive au Sénat ce lundi après des débats tendus en première lecture à l’Assemblée nationale. Les parlementaires LR veulent voir le pass sanitaire limité dans le temps, et le sénateur LR et rapporteur Philippe Bas devrait ainsi notamment proposer en commission ce jour un dispositif prévoyant son extinction une fois certaines conditions réunies. «Personne n’entend faire du pass vaccinal une mesure permanente, mais tant que nous serons dans la situation où, le 8 janvier, samedi, il y avait 303 669 cas de Covid, le sujet n’est pas de présupposer la fin (du dispositif, NDLR) mais de se battre avec toutes les armes possibles pour faire reculer le Covid en France», a réagi Christophe Castaner, patron du groupe LREM à l’Assemblée nationale Christophe Castaner, sur France Inter.

D’un dispositif à l’autre. Public et lieux concernés, preuves demandées, sanctions… Quelles sont concrètement les différences entre pass sanitaire et vaccinal ? Au moment où le projet de loi instaurant le pass vaccinal commence à être débattu au Sénat, en vue d’une entrée en vigueur mi-janvier, Libération examine les évolutions à venir. Lire notre article.

Le pic épidémique pourrait être atteint dès la semaine prochaine. Bientôt le bout du tunnel ? L’épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, estime ce lundi matin que la double vague delta-omicron pourrait culminer «mi-janvier». Le pic pourrait même être atteint un peu plus tôt en Île-de-France, où les contaminations ont explosé en premier, et «un peu plus tard dans le Sud». Interrogé sur BFMTV-RMC, il précise que le nombre d’infections devrait ensuite décroître courant février pour arriver à un taux «beaucoup plus faible» en mars. Lire notre article.

Le tennisman Nick Kyrgios contaminé. L’Australien annonce ce lundi matin sur Instagram avoir été testé positif au Covid et renoncer au tournoi ATP de Sydney, disant en revanche espérer disputer l’Open d’Australie qui débute dans une semaine. L’annonce de Kyrgios survient en pleine polémique en Australie autour de l’entrée sur le territoire de Novak Djokovic pour le premier Grand Chelem de l’année. Non-vacciné contre le Covid-19, placé son arrivée à Melbourne il y a cinq jours dans un centre de rétention pour migrants, le N.1 mondial a obtenu lundi qu’un juge ordonne sa libération. «Je me sens bien pour l’instant, sans ressentir de symptôme», précise le sportif.

View this post on Instagram

En Ouganda, réouverture des écoles après presque deux ans de fermeture. Quelque 15 millions de jeunes Ougandais ont repris lundi le chemin de l’école, avec la réouverture des établissements scolaires fermés depuis presque deux ans en raison de l’épidémie de coronavirus. Le ministre ougandais de l’Education a indiqué que tous les élèves reprendraient les cours une classe au dessus du niveau où ils avaient arrêté en mars 2020, lorsque la pandémie de Covid déferlait sur le monde entier. «Des protocoles très stricts ont été mis en place dans toutes les écoles du pays pour assurer un retour en classe des enfants en toute sécurité», a par ailleurs précisé le ministre.

«Plan de transports» révisé à la baisse à la SNCF. A partir d’aujourd’hui, la SNCF supprime 10 % de ses TGV et 20 % des Intercités, une mesure qui s’explique par la chute des réservations due à la crise sanitaire. Tous les trains de nuit seront assurés, tandis que «l’adaptation de l’offre sera plus forte» pour les TGV internationaux, en particulier pour le service Eurostar. Quant aux trains de banlieue de la région parisienne, «le plan de transport Transilien […] pourrait être légèrement adapté selon les lignes en fonction de la situation sanitaire et de la disponibilité des agents SNCF».

Un juge ordonne la libération de Djokovic, qui refuse de se faire vacciner. A l’issue d’une audience fleuve de plusieurs heures marquée par de nombreux incidents techniques, un juge a ordonné lundi la libération immédiate de Novak Djokovic du centre de rétention dans lequel il a été placé la semaine dernière. Un avocat du gouvernement a cependant prévenu que Canberra pouvait encore ordonner l’expulsion de Djokovic, ce qui aurait pour conséquence de lui interdire toute entrée sur le territoire australien pendant trois ans. Ce bras de fer judiciaire a débuté il y a cinq jours avec l’annulation du visa du joueur serbe à son arrivée en Australie pour disputer le premier Grand Chelem de l’année, alors que le numéro 1 mondial souhaite entrer en Australie sans être vacciné contre le Covid-19.

Restrictions sanitaires accrues pour les forces américaines au Japon. Les restrictions sanitaires concernant les forces américaines au Japon ont encore été renforcées, alors que nombre de responsables nippons font un lien entre les bases américaines et la recrudescence de la pandémie dans l’archipel. Le personnel des bases américaines est cantonné sur ces sites à compter de lundi pour deux semaines, les sorties hors bases étant limitées aux «activités essentielles», selon un communiqué commun des forces américaines au Japon (USFJ) et du gouvernement nippon.

Suivi des cas de covidation accessoires d'accessoire est une approche erronée, des médecins de Winnipeg disent .
© Mikaela Mackenzie / Winnipeg Free Press / The Canadian Press Presseurs de soins de santé dans l'unité de soins intensifs médicaux à HSC lors de la deuxième vague de Covid-19. Les médecins de Winnipeg éliminent la province pour leurs efforts pour faire la distinction entre les patients à l'hôpital à cause de Covid-19 et des patients admis pour une autre raison mais testent positif pour le virus.

usr: 1
C'est intéressant!