•   
  •   

France Pour RSF, la montée des violences contre les journalistes s'accélère

21:20  17 janvier  2022
21:20  17 janvier  2022 Source:   europe1.fr

LEAD 1-Kazakhstan-Des "sites stratégiques" sont sous contrôle après les violences

  LEAD 1-Kazakhstan-Des KAZAKHSTAN-MANIFESTATIONS/ (LEAD 1, PHOTO):LEAD 1-Kazakhstan-Des "sites stratégiques" sont sous contrôle après les violences (Actualisé avec bilan des décès) ALMATY, 9 janvier (Reuters) - Un certain nombre de "sites stratégiques" au Kazakhstan sont sous le contrôle de l'alliance militaire dirigée par la Russie destinée à rétablir l'ordre, a indiqué dimanche le bureau de la présidence, alors que le pays est confronté aux pires violences depuis son accession à l'indépendance il y a trente ans.

Dans un entretien avec l'AFP, Christophe Deloire, le numéro un de l'ONG Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé une © Christophe ARCHAMBAULT / AFP Dans un entretien avec l'AFP, Christophe Deloire, le numéro un de l'ONG Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé une "montée de l'hostilité" contres les journalistes en France. Samedi, une équipe de journalistes de l'AFP a été agressée en marge d'une manifestation contre le pass vaccinal.

Deux jours après l'agression d'une équipe de l'AFP lors d'un rassemblement anti-pass vaccinal à Paris, Christophe Deloire, numéro un de l'ONG Reporters sans frontière (RSF), a dénoncé à une journaliste de l'AFP la "montée de l'hostilité violente contre les journalistes" en France, qu'il juge "extrêmement inquiétante".

Mauvais sondages, démocrates divisés... Jusqu'où le président américain Joe Biden peut-il encore s'enfoncer?

  Mauvais sondages, démocrates divisés... Jusqu'où le président américain Joe Biden peut-il encore s'enfoncer? Alors que la campagne des primaires pour les élections de mi-mandat aux Etats-Unis accélère, le président Joe Biden est toujours à la peine. A Pâques l'an dernier, la cote de popularité de Joe Biden était à 53,9% selon la moyenne des sondages établie par le site de référence ­FiveThirtyEight. Au 15 août, elle était tombée à 50%, puis au 3 ­novembre, anniversaire de son élection, à 42,9%. À Noël, Joe Biden a pu regagner un point. Pour un catholique comme lui, il n'y a pas de miracle en politique.

L'hostilité envers les journalistes a-t-elle augmenté ces dernières années en France ?

Il y a clairement une montée de l'hostilité, et même de l'hostilité violente, contre les journalistes, qui s'accélère en France et dans d'autres pays du monde. Cette violence a commencé dans des meetings d'extrême droite, notamment ceux du Front national. Elle s'est poursuivie dans les manifestations, comme celles des gilets jaunes, où l'un des événements les pires a été une tentative de lynchage d'une équipe de (la chaîne d'information en continu) LCI.

>> LIRE AUSSI - Soupçons de saluts nazis : Darmanin signale à la justice une manifestation d'extrême droite

Ce n'est pas propre à la France: en Allemagne, on a assisté à des violences de la part de membres du mouvement xénophobe et anti-musulman Pegida, aux Etats-Unis avec des partisans de Donald Trump. C'est une haine des médias qui dépasse le phénomène de défiance et l'absence de confiance. Avec les réseaux sociaux, qui participent à l'enfermement de chacun dans des bulles de croyance et de conviction, une partie de la population ne supporte pas l'image qui est renvoyée d'elle-même ou le simple fait que l'on renvoie une image d'elle-même.

Soudan: la mobilisation contre le pouvoir putschiste continue, les médias visés par les autorités

  Soudan: la mobilisation contre le pouvoir putschiste continue, les médias visés par les autorités Dimanche 16 janvier, des médecins ont protestés contre les attaques d’hôpitaux par les forces de sécurité pendant les manifestations. Et la société civile appelle à descendre à nouveau dans la rue ce lundi 17 janvier pour protester contre le régime militaire alors que les autorités ont retiré, samedi, l’accréditation d’Al Jazeera Mubasher, une des chaines du groupe qatari. Ainsi que celles de deux de ses correspondants sur place. Spécialisée dans la retransmission d’événements en direct, faisant du tout images, sans commentaires, la chaîne avait suivi les manifestations anti-putsch des derniers mois.

Ce qui est particulièrement inquiétant avec l'agression de l'équipe de l'AFP, c'est que c'est précisément une agence qui donne la parole à tout le monde, qui ne participe pas à la polarisation, qui est attaquée.

Que peuvent faire les politiques ?

Les politiques dont les militants commettent de tels actes doivent assumer leurs responsabilités: tenir leurs troupes et, s'ils n'y arrivent pas, se désolidariser de ceux qui commettent de tels actes. On ne peut pas prétendre jouer le jeu démocratique et laisser des journalistes se faire bastonner. Nous sommes dans une période où le débat politique tourne très souvent au pugilat. A force de violence verbale, certains esprits faibles finissent par ne plus distinguer celle-ci de la violence physique.

La protection des journalistes est aussi une affaire de sécurité publique: ceux qui perpétuent ces actes doivent être poursuivis et condamnés et ces condamnations doivent être portées clairement à la connaissance du public.

Quelle peut être la réaction des rédactions ?

Les rédactions ont fait un très gros effort en termes de formation, de mise en place de procédures, de plans de sécurité, de matériels, en affectant des moyens financiers. Il faut que l'on arrive à stimuler la réaction des autres manifestants ou militants pour qu'il y ait des +anticorps+ dans les foules qui permettent de restreindre la capacité d'action des fous furieux qui veulent taper sur les journalistes.

Je ne suis pas certain qu'il faille édicter une règle générale pour les rédactions sur leurs mesures de protection. En revanche, ce que les journalistes peuvent faire, c'est montrer eux-mêmes que l'on peut débattre sans se battre et donner un exemple de tolérance quelle que soit la ligne éditoriale de leur média

Mexique a demandé à faire davantage pour protéger les journalistes après les meurtres .
Les meurtres de deux journalistes de la ville frontalière mexicaine de Tijuana en moins d'une semaine ont déclenché des appels au gouvernement pour renforcer la protection des travailleurs des médias.

usr: 1
C'est intéressant!