•   
  •   

France A Aubervilliers, Hidalgo répond aux «prophètes de malheur» qui voudraient qu'elle «se résigne»

23:40  22 janvier  2022
23:40  22 janvier  2022 Source:   parismatch.com

Anne Hidalgo fermerait-elle la porte à la primaire populaire ?

  Anne Hidalgo fermerait-elle la porte à la primaire populaire ? Anne Hidalgo a dévoilé ce jeudi les principales mesures de son programme en vue de l'élection présidentielle. Un façon peut-être de fermer la porte à la primaire populaire, organisée du 27 au 30 janvier. La candidate à l'élection présidentielle , Anne Hidalgo, a présenté jeudi les principales mesures de son programme en matière de travail, d'éducation ou encore de santé et d'environnement. Elle a également présenté sa vision de la France, estimant qu'elle "est frappée par trois crises", l'urgence sociale, écologique et démocratique. Des crises qui selon elle, "s'alimentent les unes les autres".

En meeting à Aubervilliers , la candidate du Parti socialiste à la présidentielle, en difficulté dans les sondages, n'a pas laissé d'ambigüité concernant sa détermination à poursuivre le combat. «Dans vos rêves !» : c'est par ces mots que la candidate socialiste Anne Hidalgo a répondu , ce 22 janvier lors d'un meeting à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), aux « prophètes de malheur » qui voudraient qu ' elle « se résigne devant la difficulté» de la campagne présidentielle et abandonne. A la peine dans les sondages, qui la donnent entre 2% et 4% des intentions de vote

Anne Hidalgo dénonce les « prophètes de malheur » qui voudraient qu ’ elle « se résigne devant la difficulté » de sa campagne présidentielle. La Confédération africaine de football (CAF) attendait une cinquantaine de reporters, près du double était au rendez-vous. L’événement, en marge de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), n’a pas déçu : « Un tirage de feu ! », s’est enflammé un journaliste ghanéen. Et pour cause : les cinq prochaines confrontations – Mali-Tunisie ; République démocratique du Congo-Maroc ; Ghana-Nigeria ; Cameroun-Algérie et Egypte-Sénégal – promettent du « très haut

A la peine dans les sondages, Anne Hidalgo ne compte pas abandonner la course à l'Elysée.

  A Aubervilliers, Hidalgo répond aux «prophètes de malheur» qui voudraient qu'elle «se résigne» © Mylene Deroche/ABACAPRESS.COM

"Dans vos rêves!". C'est par ces mots que la candidate socialiste Anne Hidalgo a répondu, samedi lors d'un meeting à Aubervilliers, aux "prophètes de malheur" qui voudraient qu'elle "se résigne devant la difficulté" de la campagne présidentielle et abandonne.

A la peine dans les sondages , qui la donnent entre 2% et 4% des intentions de vote, Anne Hidalgo est passée à l'offensive, face à "une incroyable coalition (qui) s'est nouée pour déclarer cette élection jouée d'avance", a-t-elle expliqué devant plus d'un millier de militants à Aubervilliers. "Ils s’y sont tous mis, pour nous écarter (...) et siffler la fin du match avant même le coup d’envoi", a-t-elle dénoncé, évoquant "leur rêve" d'une "élection sans les socialistes".

Qu'est-ce que ce "bouclier logement" que propose Anne Hidalgo ?

  Qu'est-ce que ce Anne Hidalgo a dévoilé ce jeudi les grandes lignes de son programme. La candidate socialiste à l’élection présidentielle veut notamment qu’aucun Français ne dépense plus d’un tiers de ses revenus pour se loger, grâce à la mise en place d’un “bouclier logement”. On en sait un peu plus sur le projet d’Anne Hidalgo. La candidate socialiste, dont la campagne peine à décoller, a dévoilé ce jeudi 13 janvier 70 propositions pour "réunir la France". Parmi les grands axes de son programme : le logement. L’élue parisienne veut "permettre à chacun de bien se loger à un prix abordable”.

Anne Hidalgo dénonce les « prophètes de malheur » qui voudraient qu ’ elle « se résigne devant la difficulté » de sa campagne présidentielle. Graves problèmes d’énergie et de communication. Sur la page Facebook consacrée à son projet, Manon, sa fille, avait indiqué que « Tout a été mis immédiatement en œuvre en coordination avec les services de secours en mer français, portugais et américains. » Lors des derniers contacts, Jean-Jacques Savin se trouvait au large, au nord de Madère, et faisait route vers la petite île de Ponta Delgada, dans l’archipel des Açores, pour effectuer des

Anne Hidalgo dénonce les « prophètes de malheur » qui voudraient qu ’ elle « se résigne devant la difficulté » de sa campagne présidentielle. La coalition de droite avait demandé à M. Berlusconi de se présenter à la présidence. Il était peu probable que sa candidature soit couronnée de succès en raison de sa difficulté à rassembler un large soutien traditionnellement nécessaire parmi les plus de 1 000 grands électeurs impliqués dans le vote.

Selon elle, "au chœur vindicatif des conservateurs, se sont jointes les voix d’une partie de la gauche, qui prétend combattre la droite mais rêve surtout de la disparition de la sociale-démocratie", une accusation déjà formulée contre la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon.

Lire aussi : Présidentielle 2022 : les 20 mesures phares d’Anne Hidalgo

Face aux "conservateurs de tout poil" et aux "populistes de tout plumage", elle s'est attachée à redorer l'image de son parti, défendant "ces socialistes qui les ont battus si souvent, (...), osent vouloir gouverner, osent étendre les droits des exploités".


Vidéo: Candidature potentielle de Taubira: «Je ne veux pas rajouter au ridicule de la situation», répond Jean-Luc Mélenchon (Le Figaro)

La haine de Zemmour, le drame de Dupont-Aignan, Blanquer à Ibiza

  La haine de Zemmour, le drame de Dupont-Aignan, Blanquer à Ibiza Le Réveil politique – faits de campagne, analyses, anecdotes… Chaque matin, « l’Obs » décrypte la campagne présidentielle.La semaine commence bien mal pour Eric Zemmour. Les réactions outrées se poursuivent après sa proposition de scolariser les enfants handicapés dans des « établissements spécialisés », à l’écart. « Un pas en arrière d’une centaine d’années », a dénoncé le nageur paralympique Théo Curin, sur Franceinfo.

Anne Hidalgo dénonce les « prophètes de malheur » qui voudraient qu ’ elle « se résigne devant la difficulté » de sa campagne présidentielle. Censurée, la disposition ne verra donc pas le jour. Cependant, comme l’a fait savoir l’institution dans son avis rendu vendredi, les organisateurs d’événements politiques pourront prendre « toutes mesures de précaution sanitaire utiles, telles que la limitation du nombre de participants, la distribution de masques ou l’aération des salles ».

Le propos se voulait clair. Il a au contraire semé la confusion. La Maison Blanche a dû jouer les pompiers, jeudi 19 janvier, après la conférence de presse que Joe Biden venait de tenir pour évoquer sa première année de mandat. « Si des forces militaires russes franchissent la frontière de l ’Ukraine, cela constituera une nouvelle invasion qui attirera une réponse rapide, sévère et unie des Etats-Unis et de nos alliés », a fait savoir sa porte-parole, Jen Psaki, après une déclaration du président américain sur la possibilité d’une incursion « mineure », une formulation vivement critiquée par l ’opposition.

Elle a rappelé les grandes réformes menées par le PS, de l'abolition de la peine de mort aux 35 heures et à la cinquième semaine de congés, en passant par "le revenu minimum", le mariage pour tous ou encore l'accord de Paris sur le climat. "Alors allons-nous céder ? (...) Allons-nous laisser notre France sombrer dans les affres d'un libéralisme toujours plus violent avec les classes moyennes et les catégories populaires, avec la jeunesse, ou sombrer dans un national-populisme mortifère?" "Jamais", a-t-elle crié.

"Je n'ai pas peur"

Sans évoquer la primaire populaire, à laquelle elle refuse de participer, elle a rappelé avoir réclamé un "débat honnête, ouvert, limpide" avec ses concurrents de gauche, mais "ils l’ont refusé". "La page est tournée, je défendrai notre projet, les Français trancheront", a-t-elle ajouté, avant d'assurer: "Je n'ai pas peur".

Primaire populaire : après la divulgation d’une vidéo, colère des « insoumis » et des écologistes qui refusent d’être associés à l’initiative

  Primaire populaire : après la divulgation d’une vidéo, colère des « insoumis » et des écologistes qui refusent d’être associés à l’initiative La France insoumise demande aux organisateurs de retirer le nom de Jean-Luc Mélenchon du scrutin, qui se tiendra du 27 au 30 janvier. Anne Hidalgo et Yannick Jadot avaient déjà annoncé qu’ils n’y prendraient pas part. La vidéo était destinée à moins de 200 bénévoles de la Primaire populaire et se retrouve désormais publiquement brandie par ses opposants.

Le gouvernement a annoncé jeudi la levée, à partir du 2 février, de la plupart des restrictions mises en place pour faire face à l ’épidémie de Covid-19. Il s’est pour cela appuyé, notamment, sur l ’entrée en vigueur au 24 janvier du passe vaccinal. Le premier ministre, Jean Castex, a dévoilé jeudi 20 janvier, lors d’une conférence de presse, à Matignon, le calendrier de l ’allégement des restrictions mises en place pour lutter contre l ’épidémie de Covid-19, notamment sa cinquième vague, liée au variant Omicron.

Il se peut que le cinéma néoréaliste soit un cinéma de vaincus : c’est sans doute en Italie et au Japon qu’il produira ses œuvres les plus remarquables, tandis qu’on ne peut parler de néoréalisme américain, ni britannique, même si l ’ancêtre de la lignée, l ’Ossessione de Visconti (1943), se présente comme Réalisme et nihilisme européen (Flaubert et Verga). Parmi les prophètes de malheur qui se dressent au seuil de notre temps, celui dont les imprécations sont les plus furibondes, les plus inspirées aussi, est certainement Frédéric Nietzsche. Ne lançait-il pas, contre le vingtième siècle alors sur le point de

Déclinant les principales mesures de son programme présenté la semaine dernière, elle a notamment défendu sa proposition d'augmenter de 15% le Smic, "une mesure de justice" et "une nécessité économique".

Elle a déployé ses propositions pour l'école, la jeunesse, la santé, le logement ou encore le grand âge, qui "devait être un marqueur social du quinquennat Macron, a-t-elle ironisé, mais "il n'y a pas eu de marqueur social". En matière climatique, elle a défendu "des investissements publics massifs" pour financer le choix des énergies renouvelables, un "tiers payant rénovation" pour les logements, ou encore "le conditionnement de toutes les aides publiques aux entreprises à l’engagement d’un strict respect de critères sociaux et environnementaux".

"Nous voulons une écologie juste"

"Nous ne voulons pas juste l’écologie. Nous voulons une écologie juste", a-t-elle insisté.

Face au défi démocratique, elle a rappelé sa volonté de mettre en place le Réferendum d'initiative citoyenne, et a longuement mis en avant la culture, "ce puissant levier de la vie collective".

"J’ai bien l’impression malheureusement que ça n'accroche pas", a regretté Jean-Pierre Leclerc, militant et retraité de 72 ans. "Je n’ai pas les réponses, mais je suis un petit peu triste par rapport à l’époque où j’avais soutenu M. François Hollande".

Anne Hidalgo refuse de déplacer les consommateurs de crack dans le 12e arrondissement .
Le préfet de police a adressé une lettre à la Mairie de Paris dans laquelle il affirme que la présence des toxicomanes porte de La Villette « ne peut avoir vocation à se pérenniser » et demande si la Ville a des propositions à faire.Dans un communiqué diffusé mardi soir, la Préfecture de Police a précisé avoir, sur demande du ministre de l’Intérieur, repéré un lieu appartenant à la SNCF dans le 12e arrondissement (est) afin d’y installer les consommateurs de crack, regroupés depuis fin septembre porte de La Villette, dans le 19e (nord-est).

usr: 1
C'est intéressant!