•   
  •   

France A Cannes, Eric Zemmour s'imagine en "Mitterrand de la droite"

15:37  23 janvier  2022
15:37  23 janvier  2022 Source:   lexpress.fr

Election présidentielle 2022 : Marine Le Pen à l’offensive, Jean-Michel Blanquer admet « faire des erreurs »… Le récap politique du jour

  Election présidentielle 2022 : Marine Le Pen à l’offensive, Jean-Michel Blanquer admet « faire des erreurs »… Le récap politique du jour Alors que la candidate du Rassemblement national a sévèrement critiqué son concurrent d’extrême droite Eric Zemmour, le ministre de l’éducation a présenté des excuses et la gauche se prépare à un week-end agité. Le Monde tient le carnet de bord de la campagne de l’élection présidentielle de 2022 : un point quotidien est publié chaque soir à 19 heures qui revient sur les faits politiques de la journée écoulée et aborde les rendez-vous à venir. Le fait du jour : Marine Le Pen à l’offensive sur les éoliennes et Eric Zemmour Haro sur les éoliennes… et sur Eric Zemmour.

A Cannes, il a voulu reprendre en main son récit de candidature, espérant faire de l'union des droites un ressort attractif de sa campagne, au risque de se cornériser.

(g-d), Eric Zemmour, Gilbert Collard, Guillaume Peltier et Laurence Trochu en meeting à Cannes, le 22 janvier 2022 © afp.com/Bertrand GUAY (g-d), Eric Zemmour, Gilbert Collard, Guillaume Peltier et Laurence Trochu en meeting à Cannes, le 22 janvier 2022

Raconter une histoire. C'est finalement l'enjeu le plus crucial de chaque candidat à la présidentielle. Quel grand récit vont-ils livrer aux Français ? De quelle vision seront-ils l'incarnation, et comment susciter l'adhésion ? En déplacement à Cannes, ce samedi, Eric Zemmour a voulu donner une nouvelle dimension à son personnage. Celle du candidat qui aime les gens. Comme pour faire taire cette petite musique montante, depuis quelques semaines, qui a pris de l'ampleur après ses propos polémiques sur les enfants handicapés. "Eric Zemmour aime la France, il n'aime pas les Français" piquent des ténors de la droite. Aux grands maux les grands moyens. Le candidat nationaliste s'est rendu sur le marché de Cannes, où il a pris un bain de foule de plus de deux heures. Son premier. Et la séquence est réussie. Embrassades avec les passants, acclamations des militants, accolade émouvante avec une femme en fauteuil roulant, saynète tendresse avec une jeune enfant et sa mère. De quoi enterrer l'imaginaire du candidat misanthrope une bonne fois pour toute ? Entre deux parts de pizzas, lui-même coupe court : "Si on aime la France, on aime les Français, ce sont eux qui font la France." L'argument "de sophistes" qu'on lui oppose se veut ainsi balayé.

“Il a une dent contre moi” : Gilles Bouleau, insulté par Eric Zemmour, revient sur leur échange musclé

  “Il a une dent contre moi” : Gilles Bouleau, insulté par Eric Zemmour, revient sur leur échange musclé En novembre dernier, Gilles Bouleau a reçu Eric Zemmour pour sa première interview télévisée en tant que candidate à l'élection présidentielle. Sauf que les questions n'ont pas plus à l'homme politique qui a insulté le journaliste hors antenne. Le présentateur du JT de TF1 revient sur cette histoire dans les colonnes de Télé 7 Jours, ce lundi 17 janvier. Gilles Bouleau qualifié de «procureur pugnace et de mauvaise foi» par Eric Zemmour. Le 30 novembre dernier, le journaliste de TF1 a interviewé le candidat à l'élection présidentielle lors de son JT. Leur échange étaient tendus.

LIRE AUSSI>> Le Pen perd un premier soutien de poids au profit de Zemmour : les dessous d'un ralliement

Reste désormais à reprendre en main la narration de sa trajectoire, alors qu'il enregistre une baisse dans les intentions de vote et un essoufflement de sa campagne depuis "l'effet Villepinte". "Nous allons devoir réussir à imposer à nouveau notre tempo, il faut que des choses se passent, et si possible des événements positifs", confie un membre des équipes. Qu'à cela ne tienne. En quelques jours, Guillaume Peltier, Sébastien Pilard, Jérôme Rivière et Gilbert Collard, dont les noms sont dévoilés au compte-goutte, créent l'événement en rejoignant la campagne d'Éric Zemmour. Et la presse est tenue en haleine. "Vous verrez, il y en aura d'autres, ce n'est pas terminé", assure-t-on presque chaque jour. En coulisses, les ralliements sont minutieusement orchestrés et le timing de leur annonce scrupuleusement choisi. La technique est connue, mais a fait preuve de son efficacité. L'impression est donnée que les digues sont rompues, côté Les Républicains comme côté Rassemblement national, et qu'un flux continu viendra continuellement renforcer la campagne. Donnant toujours de la matière à raconter.

Eric Zemmour condamné à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale

  Eric Zemmour condamné à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale Le candidat à la présidentielle avait qualifié sur CNews les migrants mineurs isolés de « voleurs », d’« assassins », de « violeurs ». Il va faire appel de la décision, selon son avocat. Le candidat à la présidentielle Eric Zemmour a été condamné à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale par le tribunal correctionnel de Paris, lundi 17 janvier, pour avoir qualifié sur CNews les migrants mineurs isolés de « voleurs », d’« assassins » et de « violeurs » en septembre 2020. M. Zemmour va faire appel de cette décision, a annoncé son avocat, Olivier Pardo.

"Il faut faire comme Mitterrand"

De quoi nourrir la vision de l'union, défendue par Eric Zemmour, qui se veut le "Mitterrand de la droite", comme il le théorise en marge de son séjour cannois. "Si Mitterrand a gagné en 1981, c'est parce qu'il a réussi à allier les deux forces de la gauche. Il faut faire comme lui, réunir les droites pour sortir du piège mitterrandien et enfin briser cette malédiction de la droite divisée. Je me sers de Mitterrand pour abattre le système qu'il a lui-même mis en place." Et comme en politique, il n'est de vision qui ne s'incarne, Eric Zemmour offre, à Cannes, le tableau de cette union des droites. Devant les plus de 4000 militants chauffés à blanc, rassemblés au Palais des Victoires, se succèdent Laurence Trochu, Guillaume Peltier, Jérôme Rivière, Philippe de Villiers et Gilbert Collard à la tribune. Comme pour porter le coup fatal au mur qui se dressait entre Les Républicains et le Rassemblement national. Le meeting est une démonstration de force. La salle est comble, galvanisée. Les orateurs en appellent aux électeurs des deux partis, ciblant la réserve de voix visée par Eric Zemmour et ses équipes pour remonter dans les sondages.

Un tribunal français a condamné un candidat présidentiel d'extrême droite sur le discours de haine et l'a condamné d'incitation de haine raciale

 Un tribunal français a condamné un candidat présidentiel d'extrême droite sur le discours de haine et l'a condamné d'incitation de haine raciale © Photo de Chesnot / Getty Images Éric Zemmour, le candidat à la présidence française, a livré un discours à Villepinte, en France le mois dernier. Photo de Chesnot / Getty Images Un tribunal français a condamné un candidat présidentiel français d'extrême droite de la haine raciale. Le candidat, Éric Zemmour, a été condamné à une amende de 10 000 euros, selon les rapports de presse lundi. En 2020, Zemmour avait appelé les migrants non accompagnés "Thieves", "Killers" et "violeurs".

LIRE AUSSI>> Eric Zemmour vante l'école d'hier au prix d'une croisade et d'une polémique

"Ils se trompent complètement, assure un artisan de plusieurs batailles électorales. L'union des droites est un terme réservé aux initiés. Les Français, dans leur majorité, ne savent même pas ce que cela signifie, et ils s'en foutent. Ce qu'ils veulent, dans une campagne présidentielle, c'est qu'on leur parle d'eux." A droite, on en est certain : le concept de l'union reste une théorie politique qui ne parle qu'à un public averti, et n'est pas un facteur décisionnel pour les électeurs. Certains vont même plus loin, assurant que la campagne d'Eric Zemmour prend appui sur un miroir déformant. "Il remplit des salles, mais son public est fanatisé, tout son électorat est dans la salle, il n'a pas de réserve de voix. Leur concept parle à Twitter et aux lecteurs de l'Incorrect", veut croire un artisan de la campagne Pécresse. Côté Zemmour, le discours est des plus enthousiastes.

L'épisode cannois est réussi, les péripéties malheureuses s'achèvent, et on est certain que le chapitre de l'union des droites permettra d'amorcer le rebond espéré dans la campagne, et la remontée dans les sondages. Mais parmi les politiques plus chevronnés, on sourit devant cette "méconnaissance des campagnes", et plusieurs mettent en garde Eric Zemmour. "Il a voulu la jouer Mitterrand, il finira comme Bellamy", assure un stratège de la droite.

Présidentielle 2022 : SOS Racisme va porter plainte contre Eric Zemmour, après de nouveaux propos liant délinquance et immigration .
Le 17 janvier, le candidat d'extrême droite avait été condamné en première instance pour "provocation à la haine" pour avoir qualifié les mineurs migrants isolés de "voleurs", "assassins" et "violeurs".Plusieurs fois condamné pour provocation à la haine, Eric Zemmour a une nouvelle fois attribué aux immigrés et enfants d'immigrés la responsabilité de la quasi-totalité de la délinquance en France, lors d'une interview sur Public Sénat, mercredi 26 janvier. Le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, a annoncé sur Twitter le dépôt d'une plainte contre le candidat d'extrême droite.

usr: 3
C'est intéressant!