•   
  •   

France Affaire Benalla : ce qu'il faut retenir de l'audition de Christophe Castaner

14:30  31 juillet  2018
14:30  31 juillet  2018 Source:   nouvelobs.com

Affaire Benalla : Le violent accrochage entre Marine Le Pen et Christophe Castaner (vidéo)

  Affaire Benalla : Le violent accrochage entre Marine Le Pen et Christophe Castaner (vidéo) Alors que l'affaire Alexandre Benalla n'en finit plus de faire réagir aux plus hautes instances du pays, c'est un violent accrochage entre Marine Le Pen et Christophe Castaner qui a attiré toute l'attention dans les couloirs de l'Assemblée Nationale, samedi 21 juillet. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.L'affaire Benalla agite tous les esprits. Samedi 21 juillet, à l'Assemblée Nationale, nombreux étaient ceux qui demandaient des comptes à Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, et s'indignaient d'un tel scandale. Dans l'hémicycle, Christian Jacob avait d'ailleurs laissé exploser sa colère et a demandé une suspension de séance.

Marine Le Pen sur l ' affaire Benalla : " C 'est l 'Elysée qui doit apporter une explication, plus que… Affaire Benalla : l ’intégralité de l ’altercation Le Pen- Castaner à l ’Assemblée - Продолжительность: 7:18 BFMTV International 161 087 просмотров.

Pour les articles homonymes, voir Benalla . L ' affaire Benalla est une affaire judiciaire et politico-médiatique française dont le principal protagoniste est Alexandre Benalla , chargé de mission au cabinet du président de la République, Emmanuel Macron et en charge de sa sécurité

Christophe Castaner, ce matin, devant la commission d'enquête du Sénat. © Copyright 2018, L'Obs Christophe Castaner, ce matin, devant la commission d'enquête du Sénat.

Christophe Castaner a été entendu devant les sénateurs ce matin. C'est la dernière audition menée par la commission d'enquête avant les vacances parlementaires.

Christophe Castaner a été auditionné ce mardi matin devant la commission d’enquête sénatoriale sur l’affaire Benalla. Il a été entendu en tant que délégué général de LREM et non en tant que secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement. C'est la dernière audition menée par la commission d'enquête sénatoriale avant les vacances parlementaires. Celle-ci reprendra à la rentrée.

Selon Castaner, Benalla été chargé des "bagages" des Bleus

  Selon Castaner, Benalla été chargé des Le secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement a défendu la réaction de l'exécutif face à l'affaire Alexandre Benalla, lundi matin sur BFMTV. © LUDOVIC MARIN / AFP Selon Castaner, Benalla été chargé des "bagages" des Bleus Christophe Castaner a tenté de défendre la position de l'exécutif dans l'affaire B Le secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement, interrogé sur la participation d'Alexandre Benalla à plusieurs événements d'importance dont la célébration des Bleus champions du monde, la semaine dernière, a notamment indiqué : «Je ne suis pa

Le chef de l 'Etat lui aurait alors répondu : « Si les faits sont avérés, il faut prendre des sanctions » contre Alexandre Benalla , qui figure alors parmi son premier cercle de fidèles. Il ne s'est pas exprimé publiquement sur l ' affaire . Christophe Castaner . Délégué général de la République en marche.

Affaire Benalla : que retenir de l ' audition de Collomb ? Gérard Collomb entendu à l'Assemblée : ce qu ' il faut retenir - Продолжительность: 3:57 L'Obs 2 231 просмотр.

L’audition a duré plus d’une heure et demie. Que faut-il en retenir ?

# "Choqué" par les images

Dans son propos introductif, le délégué général de La République en Marche a déclaré avoir été "personnellement choqué" par les images montrant Alexandre Benalla et Vincent Crase en train de s’en prendre à un manifestant le 1er-Mai.

"Je condamne une nouvelle fois les actes auxquels se sont livrés Alexandre Benalla et Vincent Crase le 1er-Mai dernier, qui sont contraire aux valeurs du mouvement politique que je préside", a-t-il affirmé.

# Vincent Crase licencié

Christophe Castaner a apporté plusieurs informations au sujet de Vincent Crase, le deuxième homme de l’affaire Benalla. Le secrétaire d’Etat a notifié à ce dernier une suspension de 15 jours, du 4 au 18 mai inclus. Vincent Crase, embauché en novembre 2016, occupait alors un poste d’adjoint à la sécurité et à la sûreté du parti. Il a touché son salaire malgré sa suspension.

Affaire Benalla - Audition de Gérard Collomb : clash entre un député et la présidente (Vidéo)

  Affaire Benalla - Audition de Gérard Collomb : clash entre un député et la présidente (Vidéo) Gérard Collomb était auditionné ce lundi matin par la Commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur l'affaire Alexandre Benalla. Avant même la prise de parole du ministre de l'Intérieur, le ton est monté entre le député LR Philippe Gosselin et la présidente de la Commission Yaël Braun-Pivet. Non Stop Zapping vous en dit plus.L'Affaire Alexandre Benalla est désormais entre les mains de la justice. L'homme, collaborateur d'Emmanuel Macron filmé frappant un manifestant, a été mis en examen dimanche soir, ainsi que quatre autres personnes soupçonnées de l'avoir aidé ou couvert dans ses délits. Mais désormais, l'affaire se poursuit au plus haut de l'État.

Le ministre de l 'Intérieur s'est défendu lundi matin de tout manquement personnel dans la gestion de l ' affaire Benalla , alors qu'Emmanuel Macron a promis la "vérité" en espérant éteindre la plus grave crise politique du quinquennat.

8 heures, au Sénat - Audition de Christophe Castaner devant la commission d'enquête du Sénat. C'est ce qui explique qu' elle soit dirigée par une élue de la majorité. » Affaire Benalla : vague massive de départs à la commission d'enquête de l 'Assemblée nationale.

Après la révélation de l’affaire, Christophe Castaner a décidé d’engager le licenciement de Vincent Crase pour "atteinte à l’image du mouvement LREM". Christophe Castaner a précisé que la mise en examen a conduit à déclencher la procédure. Les faits du 1er-Mai ayant été commis hors de ses fonctions à LREM, ils n’auraient pas pu justifier un licenciement.

L’entretien pour le licenciement est prévu ce mardi. "Un hasard de calendrier " pour Christophe Castaner.

# Aucune connaissance de la diffusion des images de vidéosurveillance

Christophe Castaner a été également interrogé sur les images de vidéosurveillance. Remises illégalement par la police à Alexandre Benalla, elles ont fuité sur Twitter avant d'être supprimées.

Le patron de LREM a affirmé avoir découvert leur existence dans les médias. Il a déclaré ne pas avoir été mis au courant des comptes Twitter concernés. "Aucun membre de ma connaissance de La République en Marche ne les a relayées", a-t-il ajouté.

Audition : Gérard Collomb assure ne pas avoir parlé de Benalla avec Macron... et fait rire toute la salle (Vidéo)

  Audition : Gérard Collomb assure ne pas avoir parlé de Benalla avec Macron... et fait rire toute la salle (Vidéo) Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, est entendu depuis 10h ce lundi matin dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Alexandre Benalla. Il assure n'avoir jamais parlé de cette affaire avec Emmanuel Macron et fait mourir de rire l'assemblée composée de parlementaires et de journalistes. Non Stop Zapping vous montre les images.Gérard Collomb est le premier membre du gouvernement à être entendu dans l'affaire Alexandre Benalla. Le ministre de l'Intérieur est entendu depuis 10h ce lundi matin par la Commission d'enquête parlementaire réclamée par l'opposition pour faire toute la lumière sur le cas de M.

"Nous interrogeons M. Castaner comme délégué général de LaRem". "Après ces 10 jours où il y a eu beaucoup de bruit autour de l ’ affaire Benalla , la vertu que je vois c’est de dire la leçon politique", explique-t-il sur BFMTV estimant qu '" il faut en finir avec cette monarchie présidentielle".

LE SCAN POLITIQUE - INFO LE FIGARO - Le délégué général de la République en marche, Christophe Castaner , sera auditionné mardi matin par la commission d'enquête du Sénat. Affaire Benalla : ce qu ' il faut retenir de l ' audition d 'Alexis Kohler par le Sénat Affaire Benalla : guerre

# "Agacé" par la polémique sur le "bagagiste"

Christophe Castaner est revenu sur son utilisation du terme "bagagiste". Au lendemain des révélations du "Monde", jeudi 19 juillet, le secrétaire d'Etat était sur le plateau de Cnews. "J’ai entendu dire à l’Elysée qu’il était chargé de la logistique, notamment des bagages" a-t-il déclaré afin de justifier la présence d’Alexandre Benalla dans le bus des Bleus.

Devant les sénateurs, il a déclaré que la "polémique" suscitée par sa déclaration l’avait "un peu agacé". Il a affirmé ne plus se souvenir où il avait entendu ces mots. Et il a également rappelé qu’il était un des seuls à s’exprimer sur les plateaux télévisés au lendemain de l’éclatement de l’affaire.

# Révision de la sécurité LREM pour plus de transparence

Afin d’éviter toute autre dérive, Christophe Castaner a déclaré avoir déjà tiré des enseignements de l'affaire Benalla.

"J'ai réuni l'ensemble des personnels" afin de préciser que la "maison devait être totalement transparente". Il s'est également interrogé "pour savoir s'il y avait d'autres personnes dans la maison qui avaient ce statut de réserviste", comme Alexandre Benalla et Vincent Crase. Après vérifications, Christophe Castaner a déclaré que deux personnes salariés sont engagées dans la réserve de la gendarmerie, mais n’ont aucun lien avec l’Elysée ou la Garde républicaine.

"Pas une affaire d'état"

En conclusion de son audition par la commission d’enquête du Sénat, Christophe Castaner a tenu à donner son ressenti sur cette affaire.

"Je considère que nous ne sommes pas dans une affaire d’Etat, et je ne pense pas minimiser", a-t-il affirmé.

E.P.

Affaire Benalla : l'entourage de Collomb sur le grill de la commission du Sénat .
Dans le cadre de l'affaire Benalla, le chef de cabinet du ministre de l'Intérieur, Jean-Marie Girier, est auditionné par les sénateurs lundi. Mardi, ce sera au tour de Christophe Castaner, le patron d'En Marche, de s'expliquer.Les auditions continuent dans l'affaire Benalla.  Lundi, c’est l’entourage du ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, qui est prié de s'expliquer sous serment. La commission d’enquête du Sénat entendra mardi matin, Christophe Castaner, le délégué général de la République En Marche.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!