•   
  •   

France Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes en baisse de 5,5% en juillet

15:02  10 août  2018
15:02  10 août  2018 Source:   europe1.fr

Routes : deux fois plus d’automobilistes flashés sur les routes limitées à 80 km/h

  Routes : deux fois plus d’automobilistes flashés sur les routes limitées à 80 km/h Seuls 62 % des flashs ont généré une contravention, selon le ministère de l’intérieur. © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP Près de Crozes-Hermitage. Le nombre d’automobilistes flashés sur les routes où la vitesse a été abaissée de 90 à 80 km/h a été multiplié par 2,1 (+ 251 893) en juillet par rapport à la même période de l’année dernière, a fait savoir mardi 31 juillet le délégué interministériel à la sécurité routière, confirmant une information d’Europe 1.

Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a augmenté en février, avec 217 personnes tuées, soit 12 de plus qu'en février 2017 (+ 5 ,9%), a annoncé vendredi la Sécurité routière . » LIRE AUSSI: Les mesures du gouvernement pour faire baisser la mortalité routière .

Sur des routes truffées de radars-pièges, une baisse des limitations entraînera inéluctablement sur laquelle se base la Sécurité routière (1% de vitesse en moins = 4% de morts en moins) est fausse. Et pourtant, le nombre de tués sur la route a diminué de presque 8%. C’était déjà le cas entre 1998

En juillet 2018, il y a eu 19 tués de moins qu'en juillet 2017, un effet peut-être de la nouvelle limitation à 80km/h, a indiqué vendredi la Sécurité routière. 

Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes en baisse de 5,5% en juillet © PATRICK BERNARD / AFP Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes en baisse de 5,5% en juillet

Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a encore baissé en juillet (-5,5%) avec 324 tués, soit 19 de moins que lors du même mois en 2017, a annoncé vendredi la Sécurité routière.

Tendance à la baisse confirmée

Après une chute en mai (-8,4%) puis en juin (-9,3%), ces données confirment la tendance à la baisse de la mortalité routière en France, amorcée en 2017 après trois années consécutives de hausse. 

Autriche: des tests pour passer à 140 km/h sur l’autoroute

  Autriche: des tests pour passer à 140 km/h sur l’autoroute Alors qu’en France, il faut désormais rouler à 80 km/h sur les routes nationales et départementales bidirectionnelles (à double sens) sans séparateur central, l’Autriche expérimente depuis mercredi 1er août les 140 km/h sur l’autoroute, au lieu des 130 habituels. De notre correspondante à Vienne, Isaure Hiace Cette mesure, le FPÖ y est très attaché. En 2006 déjà, le parti d’extrême droite avait tenté l’expérience des 160 km/h, sans succès. Douze ans plus tard, nouvelle expérimentation : les automobilistes peuvent désormais rouler à 140 km/h sur deux tronçons-tests, soit 60 km en tout.

En août, 296 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaines, selon des chiffres communiqués jeudi. Le nombre de morts à août 2016, mais reste en hausse de 1, 5 % sur les douze derniers mois, a annoncé jeudi l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a de nouveau fortement baissé (-9,3%) en juin avec 294 tués, soit 30 de moins que lors du même mois l'an dernier, a annoncé lundi la Sécurité routière . Après une forte baisse en mai (-8,4

L'impact de la limitation à 80 km/h ?

Il s'agit également des premiers chiffres publiés depuis la mise en place le 1er juillet de la limitation controversée de la vitesse à 80 km/h sur 400.000 km de routes secondaires. "On peut penser que les 80 km/h ont joué un rôle mais il faut rester extrêmement prudent", a réagi Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, expliquant qu'il faudra attendre la fin de l'année pour avoir une analyse précise de l'impact de cette mesure. 

Le nombre de blessés aussi en baisse

Au total, métropole et Outremer confondus, 344 personnes ont perdu la vie sur les routes, et 6.903 ont été blessées, un chiffre également en baisse, selon les estimations provisoires de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Des mauvais chiffres pour les deux-roues

Mais cette baisse de la mortalité routière pendant un mois de juillet traditionnellement chargé sur les routes s'accompagne toutefois de "mauvais résultats" concernant les cyclistes et les motos, parmi les pires "depuis cinq ans" avec 97 motocyclistes et 29 cyclistes tués, souligne la Sécurité routière.

Radars : les actes de vandalisme augmentent .
Sur les réseaux sociaux, casser des radars est aujourd'hui devenu une fierté. Effet probable de la limitation à 80 km/h sur la plupart des routes secondaires entrée en vigueur le 1er juillet dernier. Le nombre de radars vandalisés a en effet été multiplié par quatre, par rapport au premier semestre 2017, passant de 100 à 400. En Saône-et-Loire, par exemple, la vitre d'un radar a été recouverte de peinture à la bombe et ne peut plus flasher les automobilistes qui dépassent la vitesse autorisée. Les dégradations s'accentuent Au bord de la départementale, le maire ne compte plus le nombre de dégradations ayant visé l'appareil, et les choses ont tendance à s'accentuer ces derniers temps. Selon le maire, il y avait une douzaine d'accidents graves sur cette route chaque année avant l'implantation du radar. Depuis que l'appareil est là, seulement trois en neuf ans. Mais pour certains habitués, ce radar est vécu comme un piège. Dégrader un radar est un délit, les vandales risquent cinq ans d'emprisonnement et 75 000 € d'amende. Les réparations sont prises en charge par des fonds publics. Les routes françaises comptent aujourd'hui plus de 2 500 radars fixes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!