•   
  •   

France Présidentielle. Marine Le Pen affirme ne pas être climatosceptique

16:20  17 avril  2022
16:20  17 avril  2022 Source:   ouest-france.fr

VIDÉO - “Vous êtes un bonheur” : Jean Lassalle charmé par Jeff Wittenberg dans Télématin

  VIDÉO - “Vous êtes un bonheur” : Jean Lassalle charmé par Jeff Wittenberg dans Télématin Ce vendredi 8 avril, Jean Lassalle était l'invité des 4 vérités, sur le plateau de Télématin. Charmé par Jeff Wittenberg, le candidat du parti Résistons!, n'a pas tari d'éloges à l'égard du journaliste politique. Jean Lassalle apaisé ? À moins de trois jours du premier tour de cette présidentielle 2022, le candidat du parti Résistons, était l’invité des 4 Vérités sur France 2, ce vendredi 8 avril. À la fin de leur échange, le journaliste Jeff Wittenberg n'a pas manqué de souligner l'égalité des temps de parole impartie "parfaitement respectée" par le député sur le plateau de Télé matin.

Marine Le Pen à Saint-Remy-sur-Avre (Eure-et-Loir), le 16 avril 2022. © JULIEN DE ROSA / AFP Marine Le Pen à Saint-Remy-sur-Avre (Eure-et-Loir), le 16 avril 2022.

Invitée ce dimanche 17 avril 2022 de l’émission « Dimanche en politique » de « France 3 », Marine Le Pen a récusé tout climatoscepticisme. Elle a aussi accusé Emmanuel Macron de rendre la campagne présidentielle plus « tendue ».

Marine Le Pen s’est défendue ce dimanche 17 avril 2022 d’être « climatosceptique », après les accusations lancées samedi 16 avril à Marseille par Emmanuel Macron.

Lors d’un meeting aux accents écolo prononcés, le président-candidat avait ainsi lancé au sujet de la candidate RN que « même incompétente, elle est climatosceptique ». « Le choix est clair : l’extrême droite est un projet climato-sceptique qui veut détruire les éoliennes », a-t-il encore affirmé, à une semaine du second tour.

Macron-Le Pen : Whirlpool, débat télévisé, soutiens… Comment s’était déroulé l’entre-deux-tours en 2017

  Macron-Le Pen : Whirlpool, débat télévisé, soutiens… Comment s’était déroulé l’entre-deux-tours en 2017 Retour sur l’entre-deux-tours de 2017, où Emmanuel Macron et Marine Le Pen s’étaient déjà affrontés une première fois. Le second tour de la présidentielle 2022 sera le même qu’il y a cinq ans : le duel opposera une nouvelle fois Emmanuel Macron et Marine Le Pen . Ces candidats ont désormais deux semaines pour faire campagne et convaincre les Français de voter pour eux le 24 avril. Comment cet entre-deux-tours s’était-il déroulé en 2017 ? La Rotonde, Whirlpool, le débat télévisé… Retour en arrière.

Pour Marine Le Pen, son projet « tient compte de l’environnement »

Interrogée par France 3, Marine Le Pen a répondu avoir « un projet qui précisément tient compte de l’environnement », et ne pas être « climatosceptique ».

Elle a rapporté ses échanges avec des vignerons qui « eux-mêmes constatent un changement du climat ». La candidate a assuré mercredi qu’elle ne sortirait « pas de l’accord de Paris » sur le climat si elle était élue le 24 avril.

La candidate du RN veut un moratoire sur l’éolien et le photovoltaïque

Marine Le Pen mise sur le nucléaire pour décarboner la production d’électricité et veut un « moratoire » sur les éoliennes et le photovoltaïque, en plus de démanteler les sites éoliens existants, préférant tabler côté renouvelable sur l’hydroélectricité et la géothermie.

« Le Pen à l’Elysée, l’hypothèse devient crédible » : la campagne présidentielle vue par la presse étrangère

  « Le Pen à l’Elysée, l’hypothèse devient crédible » : la campagne présidentielle vue par la presse étrangère Plusieurs titres de presse internationaux soulignent l’érosion des intentions de vote en faveur d’Emmanuel Macron et affirment que rien n’est joué pour le président sortant face à la candidate du Rassemblement national. © Fournis par Le Monde Affiches de campagne avant le premier tour de l’élection présidentielle, le 6 avril 2022 à Paris. « Et si Macron perdait l’élection présidentielle ? », interroge Le Soir. Pour le président sortant, ça devait être « du tout cuit », mais, « imperceptiblement, le vent a tourné », note le quotidien belge, mardi 5 avril, en évoquant la percée de Marine Le Pen.

Alors que le RN avait délaissé ce champ, Marine Le Pen défend une écologie protectionniste et identitaire.

Marine Le Pen dénonce une campagne basée sur des « anathèmes »

« Climatosceptique », c’est « l’exemple type d’un anathème qui n’est fondé sur rien », a-t-elle enchaîné dimanche.

« À partir du moment où il est entré en campagne, (Emmanuel Macron) a fait le choix de le faire sur l’anathème, l’injure à mon égard. Je pense que c’est pour cacher la vacuité de son projet », a attaqué à son tour la représentante de l’extrême droite.

« À part la retraite à 65 ans et les propositions sur le RSA, on n’a pas entendu grand-chose de la part du président de la République », selon Mme Le Pen, qui « aimerai(t) que cette campagne se déroule argument contre argument, projet contre projet ».

Le retour au septennat décidé par référendum

Questionnée sur le retour au septennat « non renouvelable » qu’elle prône, la candidate RN s’est dite prête à effectuer un quinquennat puis éventuellement un septennat.

« Ce serait aux Français de décider. Ce ne serait pas un septennat pour moi mais pour les Français », a-t-elle précisé.

Le retour au septennat devrait être tranché par un référendum, indique la candidate, qui veut aussi que « seul le peuple par la voix du référendum (puisse) modifier la Constitution ».

VIDEO - “Je vais aller au bout !” : Jordan Bardella agacé par Patrick Cohen dans C à Vous .
À huit jours du second tour de l’élection présidentielle, le président du Rassemblement national, Jordan Bardella, était l’invité de C à Vous pour défendre le programme de la candidate du parti, Marine Le Pen. Il a eu un échange tendu avec le journaliste Patrick Cohen. L’équipe de C à Vous a reçu, le 15 avril, le président par intérim du Rassemblement national, Jordan Bardella. À un peu plus d’une semaine du second tour de l’élection présidentielle, il est venu clarifier certains points du programme de la candidate Marine Le Pen.

usr: 1
C'est intéressant!